Mise en place atelier usinage : vos conseils

  • Auteur de la discussion bob21
  • Date de début
B
bob21
Nouveau
30 Mai 2017
5
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,

On m'a confié comme travail la création, ou plutot une étude de faisabilité (& coûts) pour la création d'une zone d'usinage.
Les pièces usinées sont en plastique (PP, Teflon PFA, PTFE, PVDF). Une trentaine de références, avec 3 à 6 rotations par ans, et des séries de 10 à 100 pièces. Pas de gros volumes de production, mais pas mal de changements de série.
Les pièces sont de petite dimension, soit des reprises de pièces injectées (taille maxi 300x300x300), soit à partir de lopins D110.

Pour dire vrai, je pars de rien. Pas de machine, pas de FAO, nada et je débute dans le métier.

J'ai quand même de bonnes connaissances en usinage mais pas d'expérience !

Alors voilà ma démarche.
Dans un premier temps j'ai référencés les pièces qui seront usinées (une partie de la prod. seulement), regroupées par familles (type de machine nécessaire, nombre de directions d'usinage, nombre d'axes necessaires).

En deuxième temps, prise de contact avec les vendeurs de machines et les fabriquants de montage d'usinage.
Ainsi, j'ai un chiffrage pour les machines, et les montages d'usinage auquel je dois rajouter les couts d'installation et de raccordement.

A priori, je part sur une ou deux machines, à savoir un fraiseuse 3 axes de type Robotdrill ou Brother Speedio et un tour CN, ou une machine plus "polyvalente" avec plus d'axes, comme la Brother M140X2.
La M140X2 offre l'avantage de conbiner tournage et fraisage, ce qui permet pour certaines pièces de n'avoir qu'un seul montage, mais utiliser ce type de machine pour du tournage pur est surement un peu bête !


Et il y a tout le reste à chiffrer et l'implantation à determiner.

Pour l'implantation, je compte sur les commerciaux pour me donner, en plus des côtes machines, la surface de gravitation autour de la machine requise pour travailler, mais aussi la maintenance. (J'ai bon ?)

Et pour le reste, je voudrais faire un chiffrage le plus proche de la réalité, sans oublier de matériel.
Certe, le matos annexe reste moins cher que la machine, mais mon chiffrage doit etre le plus proche possible de la réalité, et au vu du budget accordé, ca peut se jouer à peu de choses.

Voilà la liste des équipements :

- Un poste informatique
- ordinateur, mobilier de bureau, licence pour FAO et post-Processing

-Les portes outils, armoires portes outils CNC, desserte porte-outils, desserte pour les bruts et produits usinés

-Un poste de montage des outils de coupes et un poste de préréglage des outils.


J'ai donc plusieurs questions à poser à la communauté du forum.

Déjà, ma démarche est-elle incohérente et/ou incomplète ?

Pour ce qui est de la partie FAO, je pense qu'elle est obligatoire pour bien exploiter la machine, (Logiciel de type CAMWorks, NX CAM), avec un budget pour notre besoin dans les 8-10k€ FAO + post processing à mon avis. Etes-vous du même avis ?

Pour la partie montage des outils, comme il y aura des changements de série fréquents, avec beaucoup d'outils différents entre deux séries, je pense qu'un banc de pré-réglages d'outils se justifie.
Et pour le montage des outils, le frettage (induction) est-il une bonne option ? Ou etant donné que le budget n'est pas très extensible, une solution plus économique est-elle à prévoir ?


S'agissant d'un projet d'étude, je peux comparer diverses solutions, avec des coûts différents, mais aussi des avantages et inconvénients différents pour la production.


En parallèle à cela, je chiffrerais les couts de fonctionionnement "variables" à savoir les besoins en lubrifiant, énergie, main d'oeuvre.
Enfin, dernière question concernant le nettoyage des pièces, une machine de lavage est-elle forcementnecessaire pour retirer le fluide de coupe. Y a-t-il forcement besoin d'un fluide de coupe ou un jet d'air comprimé est-il suffisant pour le plastique ?


Je crois que j'ai exposé le principal et merci d'avance à toute personne voulant bien approter un avis sur mon projet. (Ca fais un sacrée paquet de questions...)

Cordialement
 
Dernière édition:
albatros_del_sur
albatros_del_sur
Compagnon
22 Avr 2012
5 300
FR40 / FR64
Bonjour,
Globalement tu sembles avoir la bonne démarche, tu découvriras en affinant que certaines choses supplémentaires sont nécessaires. Par exemple comme tu as de la diversité il faudra prévoir un stockage des outils de manière à avoir du rechange et de quoi préparer la nouvelle série avant que la précédente soit terminée. Des chariots de manutention, un stockage de la matière et des pièces finies. Emballage expédition???
Penses aussi à passer par la case présentation pour que nous te connaissions mieux.
Bon courage.
 
B
bob21
Nouveau
30 Mai 2017
5
  • Auteur de la discussion
  • #3
Pour le stockage, l'expédition, etc, le problème est déjà résolu, puisque les pièces sont assemblées sur le site (actuellement sous traitées), on a donc un stock de bruts, et un stock de produits finis. Au contraire, dans le cas de l'installation d'une machine outils, les niveaux de stocks devraient pouvoir diminuer. Pour le stockage des outils, j'avais imaginé des dessertes et armoires à outils avec des câdres, afin de transferer les cadres de l'armoire à la desserte, transporter les outils avec la desserte pour les monter dans la machine.
Avec les outils qui vont bien pour telle ou telle référence de pièce sur chaque cadre porte outils. :)
 
albatros_del_sur
albatros_del_sur
Compagnon
22 Avr 2012
5 300
FR40 / FR64
Et l'assurance qualité? Prélèvement? L'opérateur s'auto contrôle pendant que la machine travaille?
 
B
bob21
Nouveau
30 Mai 2017
5
  • Auteur de la discussion
  • #5
Une zone métrologie/qualité existe déjà sur le site. Elle est utilisée pour le contrôle des bruts & des pièces usinées par les sous traitants (contrôle de 100% des pièces, ou par échantillonnage selon taille de lot).
Donc je pense à un contrôle en zone métrologie au début de production puis par prélèvement, ou bien contrôle 100%. Ceci n'empêche pas le contrôle de certaines côtes par l'opérateur.
 
Haut