installation cuve

makno14
Ouvrier
12 Novembre 2010
357
FR-14380 st sever
  • Auteur de la discussion
  • #1
salut
je suis en train de raccorder mon compresseur à une nouvelle cuve verticale de 500l qui remplace l'ancienne cuve horizontale que je trouvais un poil trop oxydée .
le compresseur et son moteur sont maintenant montés sur un bati muni de silents blocs . la cuve est à coté .
en haut et en bas , je dispose de 2 entrées en 1/2 pour la securité et un purgeur auto hiross .
restent 3 entrées en 2 pouces : 2 au tiers de la hauteur et un au 2/3 .
il m'en faut une pour raccorder au compresseur et l'autre pour le raccordement à l'installation .
lesquelles me conseillez-vous d'utiliser ?
merci d'avance
j'aurai sans doute d'autres questions mais on va faire ds l'ordre ....
 
makno14
Ouvrier
12 Novembre 2010
357
FR-14380 st sever
  • Auteur de la discussion
  • #3
d'origine , la cuve ( occase quasi neuve ) a l'entrée du haut bouchée ; les 2 autres sont libres .
par facilité , je pensais utiliser ces deux-là . ensuite je me suis dit qu'en faisant rentrer l'air par celle du haut , je rallongerais la tuyauterie en cuivre venant du compresseur , ce qui ameliorerait le refroidissement de l'air .
bonne soirée à toi aussi
 
makno14
Ouvrier
12 Novembre 2010
357
FR-14380 st sever
  • Auteur de la discussion
  • #5
bon c'est reglé ....si je ne peux pas demonter le bouchon en haut ( j'ai essayé , il resiste ! ) , j'utiliserai les autres .
le pressostat sera un danfoss et la mise à l'air se fera à l'aide d'une electrovanne temporisée .

question :
si je mets une EV fermée au repos , elle s'ouvre qd le moteur demarre et se ferme avec la tempo au bout de qq secondes .
si je mets une EV ouverte au repos , elle reste ouverte qq secondes qd le moteur demarre et se ferme ensuite pour la durée de fonctionnement du moteur qui fait 7,5 KW qd même .
laquelle choisir ?
ds le 1° cas , la canalisation entre le compresseur et la cuve reste en pression ; ds le 2° cas , elle est mise à l'air libre dès que le moteur s'arrete .
 
makno14
Ouvrier
12 Novembre 2010
357
FR-14380 st sever
  • Auteur de la discussion
  • #6
salut
pour l'electrovanne , j'ai fait comme pour tous les compresseurs : EV fermée au repos .

pour la soupape de sécurité , quel tarage choisir ?
la cuve est estampillée 16 bars , le pressostat sera vraisemblablement réglé à 10 bars . est-ce la soupape peut etre tarée à 16 bars ou entre 10 et 16 ( genre 12 ou 13 ) ?
 
Dernière édition:
picator
Apprenti
22 Octobre 2013
138
salut
pour l'electrovanne , j'ai fait comme pour tous les compresseurs : EV fermée au repos .

pour la soupape de sécurité , quel tarage choisir ?
la cuve est estampillée 16 bars , le pressostat sera vraisemblablement réglé à 10 bars . est-ce la soupape peut etre tarée à 16 bars ou entre 10 et 16 ( genre 12 ou 13 ) ?
16 bars pour la cuve est sa pression de service ou d'épreuve ? Si c'est la service, tu peux monter le pressostat.
Pour la soupape, elles sont par construction tarées à 9-10 bars. Tu peux jouer avec la molette qui agit sur le ressort taré, mais la marge est très limitée, c'est pour permettre aux compresseurs de GSB qui sont montés prêts à l'emploi à 8 bars, d'aller à 10.
Il faudra faire des essais ...
Sinon, intercaller une soupape à commande électrique (beaucoup plus précise) qui agitera une relais, façon disjoncteur.
 
makno14
Ouvrier
12 Novembre 2010
357
FR-14380 st sever
  • Auteur de la discussion
  • #8
merci pour ta reponse
16 bars , c'est la pression de service .
j'ai trouvé des soupapes tarées à differentes pressions ( notamment 11 , 12 ou 13 bars ) . je me dis que c'est mieux d'avoir un peu de marge entre la pression à l'interieur de la cuve et le tarage de la soupape ; pareil avec la pression de service de la cuve et le tarage soupape .
quelle serait la meilleure solution ? plus près de 10 ou plus près de 16
une soupape à commande électrique sera sans doute bcp plus chere
 
KITE
Compagnon
25 Décembre 2008
2 468
Pas de Calais
intercaller une soupape à commande électrique (beaucoup plus précise)
C’est quoi ce type de soupape?
Je ne connais pas de système qui font appel à une source d'énergie annexe pour protéger un tel circuit. En tous cas ces systèmes ne sont pas, de ce que je connais, reconnus par les instances de contrôle.

Il me semble qu’il y a un peu de confusion sur les diverses pressions.
Si la pression de service est de 16 b, il faut une soupape tarée à une pression supérieure!
Attention danger potentiel.
 
picator
Apprenti
22 Octobre 2013
138
La marge dont tu parles est sans intérêt, à mon avis. Tu as une cuve avec une PS à 16, l'idéal serait une soupape à 17, puisque le pressostat peut être réglé a 16. Car si ta PS c'est 16, la pression d'épreuve est à 24. Ca fait une sacrée machine en terme potentiel.
Une chose est presque sûre, des soupapes de sécurité à16 bar en mécanique devraient être à un prix voisin d'une électrique chinoise, et est-ce que çà existe ?
Je me pencherai aussi, si j'étais toi, à la mise en automatisme de la purge. Je m'explique : un relais travail repos en alternance qui commande une électrovanne qui s' ouvre toutes 15 minutes pendant 10 secondes, par exemple, ira dans le bon sens du pratique. Le tout extrait d'une installation en 220, en terme économique. Un relais à 9 euros et une electrovanne à 2 ou 3 euros chinois seront bien suffisants.
Les condensats chauds s' évacuent mieux qu'à froid une fois par jour, en plus l'effet auto nettoyant est meilleur.
N'oublies pas non plus, l'orametre pour les vidanges.
 
picator
Apprenti
22 Octobre 2013
138
C’est quoi ce type de soupape?
Je ne connais pas de système qui font appel à une source d'énergie annexe pour protéger un tel circuit. En tous cas ces systèmes ne sont pas, de ce que je connais, reconnus par les instances de contrôle.


Il me semble qu’il y a un peu de confusion sur les diverses pressions.
Si la pression de service est de 16 b, il faut une soupape tarée à une pression supérieure!
Attention danger potentiel.
Nos messages se sont croisés.
Oui, pour le tarage un peu supérieur à la pression de consigne du pressostat correspondante avec la PS de 16.
Si tu cherches sur ebay.com, tu trouveras des soupapes de sécurité à commande électrique qui ouvrent un contact unipolaire selon un tarage donné. Ca ressemble à une noix qui se visse avec 2 cosses. Ce n'est pas soumis à l'oxydation ou les variations de température comme les mécaniques à ressort, puisque c'est un tube de bourdon, comme les manomètres.
Pour les branchements électriques, ce genre de compresseur doit être en triphase 380, la connectique s' intercalle entre l'alimentation du relais du contacteur et le moteur, il n'y a aucune résistivité entre le travail et le repos, ou elle est tellement petite que son impédance est négligeable pour le fonctionnement.
 
Dernière édition:
metalux
Compagnon
11 Janvier 2009
4 531
nord
C’est donc une soupape qui génère un signal mais en aucun cas elle est pilotée électriquement.
+1
effectivement! comme son nom l'indique c'est une soupape de ......sécurité!!
elle doit être totalement autonome sans aucune source extérieure pour la faire fonctionner :!: amha il y a confusion sur les termes employés

quand a la purge automatique on trouve de très bon purgeurs automatiques sur Aliex ou eBay a pris "asiatiques" +-15€ et fonctionnants en 24, 220 ou 380v
 
makno14
Ouvrier
12 Novembre 2010
357
FR-14380 st sever
effectivement je crois que je melange un peu ....
donc la cuve peut supporter 16 bars en service mais elle sera remplie à 10 bars par le compresseur piloté par le pressostat . il faut donc que la soupape de securité soit tarée au dessus de 10 .
t'aurais pas un lien pour les soupapes à commande électrique ? j'ai cherché , pas trouvé .
l'interet de ce type de soupape est donc de couper le moteur en cas de pb sur le pressostat , ce qui n'est pas le cas d'une soupape mecanique .

la cuve est déjà equipée d'un purgeur automatique hiross .
 
metalux
Compagnon
11 Janvier 2009
4 531
nord
t'aurais pas un lien pour les soupapes à commande électrique ? j'ai cherché , pas trouvé .
l'interet de ce type de soupape est donc de couper le moteur en cas de pb sur le pressostat , ce qui n'est pas le cas d'une soupape mecanique
personnellement je n'ais jamais vu de soupape de sécurité commandant un contact sur un groupe compression, si pour une raison indéterminée le pressostat ne coupait pas le moteur, la soupape entrerait en jeu et la cuve ne serait pas en surpression (a condition que la dite soupape soit dimensionnée en conséquence!).
Tu peux tout aussi bien y rajouter un deuxième pressostat taré a une pression dite "de sécurité" si tu veux absolument couper l'alim du moteur
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois

Dernières discussions

Haut