identification revolver et epee

  • Auteur de la discussion deb56
  • Date de début
D
deb56
Nouveau
24 Mai 2016
2
  • Auteur de la discussion
  • #1
bonjour a tous,
avez vous des idees sur ces deux models de revoler et epee ??

fullsi11.jpg

fullsi14.jpg

fullsi13.jpg

fullsi10.jpg
img_2611.jpg
img_2610.jpg


annee de production ? Histoire ?
Merci pour vos reponses
 
H
Harry78
Ouvrier
10 Juil 2010
292
Tes revolvers datent de la fin du 19 ème / début 20 ème, le premier me semble être en calibre 380, le second probablement en 6mm Vélodog, d'après la longueur du barillet.

Pour pouvoir t'en dire plus, il serait bien de nous indiquer s'il y a des marquages ou des poinçons. Je ne serais pas surpris que tu trouves les lettres ELG, signe d'une fabrication belge. Ces armes ont été fabriquées en grande quantité, elles étaient généralement de fabrication plutôt moyenne, peu efficaces, et leur principale fonction était de rassurer le bourgeois qui les gardaient dans le tiroir de leur table de chevet. Pour info, ces armes sont classées en catégorie D2 (collection), elles sont libres à la détention et à la vente.

Rien à dire pour le sabre, je ne connais rien en armes blanches...
 
D
deb56
Nouveau
24 Mai 2016
2
  • Auteur de la discussion
  • #3
fullsi15.jpg

merci beaucoup pous toutes ces informations jai mis une photo de meilleur qualite

Dans le ovale on aperçoitezzalepeut être et en gros ZL ca aurait était découvert a la frontière italienne. Peut-être un fabricant italien non ??
 
R
remaus
Ouvrier
11 Juin 2011
335
Nimes 30000
Bonsoir,
Bien souvent on peut trouver inscrit dans un ovale couronné sur l'arrière du barillet les lettres ELG (fabrication Belge)
Il serait bon de mesurer le diamètre des chambres du barillet .

Comme Harry je pencherai pour le premier à une fabrication Belge pour le second je pencherai aussi pour une arme en 6 mm vélodog
il faudrait également vérifier l'arrière du barillet ( dans ce calibre on trouve de la fabrication Saint Etienne là c'est un peu plus intéressant)
A priori tes deux armes sont dans un état extérieur acceptable chose assez rare.

Pour le sabre je n'y connais absolument rien ... Mais dans cet état sa valeur ne doit pas être bien grande ....
Cordialement.
 
geanphy
geanphy
Compagnon
3 Oct 2009
1 567
seine et marne sud
le velodog est hammerless, c'est à dire sans chien exterieur il ne fonctionne donc qu'en appuyant sur la queue de détente, on ne peut le préarmer...ce qu'on appelle la double action, l'autre fonctionne en simple et double...possible que ce soit du 450, peux- tu pied-à-coulisser l'entrée d'une chambre du barillet ?
 
copeau 78
copeau 78
Compagnon
31 Août 2011
2 676
bonjour

ah le 6 mm vélodog !!!
comme le nom l'indique cette munition était - vers la fin du 19ème siècle - utilisée dans une multitude de petites
choses à un coup ou à barillet destinées aux cyclistes dont il convenait de protéger les mollets des ardeurs des clébards.
quand le chien se montrait trop entreprenant : pan !! une balle entre les deux yeux .
rassurez-vous , la munition - en dépit des promesses d'un étui démesurément long - était plutôt anémique et de plus
l'alésage des canons ( venu de fonderie ) assez gai , avec quelques dixièmes de jeu avec le projectile ; les deux
conjugués faisaient que le premier lance-pierre venu aurait été plus efficace !!!
comme dit Harry78 c'était destiné à rassurer .
le summum c'était les revolvers à douze coups ( explorateur et colonial ) vendus par Manufrance et autres enseignes .
certains chambrés pour le 8 mm réglementaire français avaient une certaine puissance mais avec le 6mm Vélodog
on se demande l'usage que pouvait en faire un explorateur ou un colonial !!
les joies de la VPC et du marketing réunis : tout dans l'imagination du lecteur ............

ces deux revolvers sont le reflet de cette époque , on n'avait pas peur ( et on avait bien raison ) des armes ni de leur
manipulation , détention - c'était en vente partout , y compris dans les épiceries de village - et c'était pas le Far West !!
 
Jipé 87
Jipé 87
Modérateur
28 Déc 2008
1 191
Limousin
Bonjour,
ah le 6 mm vélodog !!!
comme le nom l'indique cette munition était - vers la fin du 19ème siècle - utilisée dans une multitude de petites
choses à un coup ou à barillet destinées aux cyclistes dont il convenait de protéger les mollets des ardeurs des clébards.
Il ne faut pas confondre le 6 mm Velodog, cartouche à percussion centrale, qui se tirait avec des revolvers, en général à canon rayé, reconnaissables à leur barillet long et de petit diamètre
[div=none][div=none]
velodo10.jpg
[/div]
...avec les "pistolets cyclistes", à un coup, et canon lisse, qui tiraient du 6 mm Flobert à percussion annulaire, à balle ou à petits plombs :
[div=none]
pistol10.jpg
[/div][/div][/div]

(Extraits du catalogue Alfa 1911)
 
copeau 78
copeau 78
Compagnon
31 Août 2011
2 676
re

exact jp87 , les deux cartouches sont bien différentes , les systèmes également .
toutefois je pense que le résultat devait être très voisin vu les faibles charges des deux munitions.
je peux me tromper mais pour moi , la balle blindée du vélodog , c'est de la réclame !!

je dois admettre que se trouver en face d'un barillet garni devait sans doute davantage donner la frousse à un
malandrin débutant que le canon du ptit bidule à un coup .
 
R
remaus
Ouvrier
11 Juin 2011
335
Nimes 30000
Bonjour,
Depuis le 24 Mai on n'a plus de nouvelle de l'auteur de ce post c'est bien dommage personnellement j'aurai bien aimé connaître le calibre de ce révolver ....

Pour ce qui est du 6mm vélodog j'ai eu l'occasion d'assister à un tir en demi obscurité d'une de ces cartouches de fabrication actuelle (avec une arme "made in Saint Etienne " d'une excellente fabrication) je peux vous assurer que la déflagration est assez conséquente et la flamme à la sortie du canon (poudre noire ) impressionnante au vu du calibre.....
A mon avis le contrat est rempli vu que ces petits machins n'étaient surtout destinés qu'à rassurer le propriétaire de l'engin et effrayer l'agresseur (si pas fortement motivé) ...
 
copeau 78
copeau 78
Compagnon
31 Août 2011
2 676
bonjour

dans la catégorie dissuasion , j'aime bien le 12 canon scié avec double charge de poudre noire et billes de caoutchouc.

se retrouver face aux deux tubes , ça impressionne ... et le pas impressionné se souviendra de la caresse caout-
-chouteuse et de la commotion , parce que c'est commotionnant le barouf de la poudre noire !!
imaginez aussi la flamme avec les canons sciés !!! waouh !!!!
il y a des lustres au stand d'Ennery , une "jeune fille" s'est installé au pas de tir à 25 mètres et a déballé son Drulov ;
quand on a vu qu'il n'avait ni casque ni bouchons , on lui a conseillé une 22 dans chaque conduit ; pas fait pour mais
efficace en dépannage .
il a rigolé mais est reparti sourd pour la semaine . c'était un jeudi soir , créneau réservé aux poudrenoireux ;
nous on avait prévenu !!!
 
Haut