fabrication méthaniseur maison

  • Auteur de la discussion la bricole 76
  • Date de début
la bricole 76
la bricole 76
Compagnon
21 Août 2014
1 942
76 bord de mer entre terre et mer
  • Auteur de la discussion
  • #1
bonjour a tous avez vous des exemple de fabrication de méthaniseur

qui fonctionne ou qui est bien au niveau conception je suis étonné sur certaines fabrication homemade

est ce que ça fonctionne réellement
 
Denim
Denim
Compagnon
3 Fev 2009
1 052
FR-67750
Bonsoir,
Certaines exploitations agricoles ont un méthanisateur personnel.
Produire du méthane c'est facile (Je n'ais pas dit manger des flageolets)
Mais là ou je me pose des questions, c'est la purification - le stockage - la compression et bien sur l'utilisation.
A part le plaisir de faire soi-même est-ce rentable ?
D'autant que tout le tintouin doit être une sacrée usine à gaz (J'ai réussi à la placer) :-D :jesors23:
Cordialement
Jean
 
la bricole 76
la bricole 76
Compagnon
21 Août 2014
1 942
76 bord de mer entre terre et mer
  • Auteur de la discussion
  • #3
bonjour @Denim j'ai vu sur internet certaines personnes qui s'auto-alimentaient mais pas très bien compris le procédé complet
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 346
F-69400 villefranche sur saone
Un lien pour débuter
d’après ce qui est dis c’est bien pour les restaurants et colectivité .. ça évite de payer l’enlèvement des ordures
il semblerait que pour une famille , il vaut mieux avoir une poule pour récupérer l’œuf
j’avais entendu dire que les fosses d’aisances , dans le temps et pour certaine, il y avait une récupération des gaz .. mais c’est des « on dit » Par contre estce qu’on peux mettre les excréments dans un methaniseur ??
 
la bricole 76
la bricole 76
Compagnon
21 Août 2014
1 942
76 bord de mer entre terre et mer
  • Auteur de la discussion
  • #5
bonjour @Dodore ce que je ne comprends pas c'est le procédé pour le remplissage de déchets si on ouvre on perds le gaz car il y a un peu de pression dedans évidement pas plusieurs bars mais environ 100 grammes
 
Denim
Denim
Compagnon
3 Fev 2009
1 052
FR-67750
Par contre estce qu’on peux mettre les excréments dans un methaniseur ??
Je sais que certain méthaniseur digérèrent du lisier
La fermentation des déchets ne produit pas que du méthane, donc mélange de gaz ?
 
la bricole 76
la bricole 76
Compagnon
21 Août 2014
1 942
76 bord de mer entre terre et mer
  • Auteur de la discussion
  • #7
ok j'ai vu cela on peut tout mettre organique mais j'ai pas trop compris pour remplir sortir le gaz le digestat et les résidu ainsi que la vapeur d'eau

il y a plusieurs vannes et tuyaux certain mettent meme des chambres a air comme réservoirs tampon
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 346
F-69400 villefranche sur saone
C’est étudié pour !
je pense que la pression dans le methaniseurr ne doit pas être terrible
il y a peut être aussi plusieurs vannes qui permettent de remplir le métalliseur sans avoir trop de contact avec l’extérieur
par exemple avant d’arriver au methaniseur
un compartiment où on met les déchets
sur le dessus un compartiment pour mettre de l’eau ( pour le rinçage)
mon ferme le tout
on ouvre la vanne pour faire descendre les déchets
on ouvre la vanne pour faire couler l’eau
et on referme la vanne du methaniseur
la fois suivante , il n’y aura que le gaz qui aura réussi à s’introduire dans les compartiment de remplissage qui se videront du méthane
mais ce n’est qu’une supposition j’y connais rien
 
C
cancer49
Ouvrier
20 Déc 2019
303
bonsoir "la bricole 76 "
- bien sûr que ça fonctionne la méthanisation , mais ne pas rêver , c'est un lourd investissement si on l'achète dans le circuit industriel , il y a intérêt à faire la chasse aux subventions et ne pas se rater
- le père de mon beau frère à construit lui mm. son installation à la fin des années 60 , suite au choc pétrolier de 1967 ;
- le système était alimenté par une porcherie d'environ 500 animaux
- il est constitué d'un digesteur (cuve en béton cylindrique diamètre environ 5m hauteur environ 10m calorifugée à la laine de verre et équipée d'un serpentin réchauffeur le gaz était récupéré dans un gazomètre "fait maison " ( une vielle cuve dont une extrémité avait été découpée et qui était posée dans un bac d'eau ce système assurait le préstockage , la régulation de pression et la fonction "coupe-feu"
un fin de course détecte la position haute de la cuve et déclenche un compresseur à membrane (de récupération chez un ferrailleur) pour stocker le gaz dans une cuve à gaz classique ( toujours provenance ferrailleur !!)
- je passe toutes les petites/grosses astuces de ce "Géotrouve-tout " !!
- cette installation alimentait un groupe électrogène de 45 K.V.A , (lui aussi fabrication maison )
- cette installation à alimenté en chauffage 2 foyers + l'installation de fabrication d'aliments et la production d'eau chaude pour la porcherie pendant environ 25 ans , l'arrivée du tarif E.J.P. de E.D.F. et la contrainte de main d'oeuvre supplémentaire ont décidé ses fils à arrêter en partie le système
- ce système ne serait en aucun cas raccordable à un réseau gaz étant donné que la filtration était des + rudimentaires ; les moteurs du groupe électrogène avait une durée de vie assez courte suite à la présence importante de souffre ( l'élimination du souffre est un problème complexe de la méthanisation )
- côté sécurité ce système n'a jamais posé le moindre problème étant donné qu'il ne travaillait qu'en basse pression
-il y a plusieurs description de montage analogue sur "YOUTUBE"
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 346
F-69400 villefranche sur saone
C’était déjà un gros truc qui servait à la porcherie et à deux ménages
je pense que pour une famille seul ce ne Doit pas être terriblement rentable je pense qu’une poule et 1 œuf par jour doit remplacer avantageusement le système
 
la bricole 76
la bricole 76
Compagnon
21 Août 2014
1 942
76 bord de mer entre terre et mer
  • Auteur de la discussion
  • #11
bonjour @cancer49

oui j'ai vu aussi ils ne parlent pas de l'élimination du souffre
 
Denim
Denim
Compagnon
3 Fev 2009
1 052
FR-67750
Je viens de retrouver " 19 millibars de pression pour alimenter la gazinière ou le brûleur" en gaz méthane
 
M
MARECHE
Compagnon
6 Fev 2011
2 807
Nancy
Bonjour,
Je m'étais intéressé à la méthanisation après le 1° choc pétrolier et j'avais alors visité une installation à Xertigny dans les vosges, un agriculteur avait deux cuves en béton dans les quelles il mettait alternativement le fumier de ses vaches. Un couvercle galvanisé, une gorge de 15 cm pleine d'eau, un gazomètre relié par un tuyau de caoutchouc, un bidon de charbon de bois pour l'épuration et il alimentait cuisinière et un peu de chauffage. L'installation avait alors déjà une vingtaine d'années, l'origine de l'idée étant un petit livre qu'on m'avait montré publié suite à essais par l'institut agricole d'Alger. Ils avaient fait une grosse installation et comprimaient le gaz pour alimenter les tracteurs. Ca ne date pas d'hier.
Salutations
 
T
tronix
Compagnon
6 Mar 2012
1 478
Toulouse
Je me souviens d'un article de Système-D, d'au moins 35 ans, qui décrivait un tel système. Je connais aussi quelqu'un qui a monté une société pour concevoir des installations professionnelles. Mais la société a tourné quelques années avant d'être liquidée, il y a 5 ans environ, et n'a jamais vraiment été rentable. Le secteur est difficile je pense.
 
Vété
Vété
Apprenti
25 Août 2014
134
Salut. Pour fonctionner correctement, un methaniseur a besoin d'un apport régulier. Et on ne peut pas y mettre n'importe quoi. Ou plutôt, il faut contrôler les quantités des différents "ingrédients". Nourrir un methaniseur c'est assez similaire a nourrir une vache. Avec le même type de soucis notamment l'acidose.

Un methaniseur ne fonctionne pas correctement avec juste des excréments. Il lui faut des matières plus nobles aussi. Déchets de cuisine, végétaux etc
 
Earthwalker
Earthwalker
Compagnon
7 Déc 2013
1 211
45
- le système était alimenté par une porcherie d'environ 500 animaux
C'est la question que je me pose , quelle quantité de matière pour une installation domestique , vraiment utile? :wink:
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 346
F-69400 villefranche sur saone
Oui c’est ce qu’ils disent dans le lien que j’ai mis plus haut

j’ai relevé ce passage page 2

SCTD Industries ne s'engage donc pas sur les résultats obtenus par l'installation. Mais elle est éligible à un crédit d'impôt de 30 % : "La loi de finance est très claire : toute installation produisant de l'électricité à partir de biomasse peut en bénéficier", assure le concepteur. Un argument suffisant pour remplacer les poules pondeuses capables d'ingurgiter 150 kg de déchets organiques par an, tout en produisant un œuf par jour ? Electricité ou omelette, il faudra faire un choix…
 
Dernière édition:
la bricole 76
la bricole 76
Compagnon
21 Août 2014
1 942
76 bord de mer entre terre et mer
  • Auteur de la discussion
  • #19
Bonjour merci beaucoup pour vos réponses
Le but étant d'avoir un aperçu de ce style de montage pour éventuellement envisager d'en faire un petit pour alimenter un moteur ce sera au plus une bricole à faire pour comprendre le fonctionnement du système et en aucun cas en dépendre
Il faut déjà avoir le matériel nécessaire pour le faire
 
E
ETI
Compagnon
7 Nov 2013
905
FR-74
Bonjour à tous
Dans les années 80, j'avais visité plusieurs installations d'agriculteurs qui avaient auto-construit leurs digesteurs, alimenté par du fumier d'herbivores. Il n'y avais pas de système de compression, juste un gazomètre pour alimenter une chaudière. Le digesteur était maintenu à la bonne température par un serpentin en fond de cuve. Il y avait souvent deux cuves pour une production alternée.
Ils avaient tous quelques années de recul. Les principaux problèmes rencontrés étaient l'épuration du gaz insuffisante, ça rongeait les chaudières. Mais surtout, beaucoup n'avaient pas assez isolé le digesteur, et hors la période d'été, une bonne partie du gaz produit servait à maintenir la bonne température de fonctionnement ! Maintenir plusieurs mètres cubes d'effluents à 30° (je ne me rappelle plus la température idéale) aurait demandé une sérieuse isolation pour minimiser les pertes. Comme s’était souvent des cuves en béton entérrées, l'isolation était impossible à reprendre sans gros travaux.
La production de gaz chutant pas mal avec la température extérieure, ça avait provoqué l'abandon de plusieurs installation après quelques années.
Je m'était procuré à l'époque un livre sur l'auto-construction de ces méthaniseurs, je peux essayer de le retrouver.
 
W
wapiti
Ouvrier
30 Déc 2015
485
pyrénées (milieu)
Bonjour,
Jean Philippe Valla (il a sorti un petit bouquin sur ce sujet):
 
M
MARECHE
Compagnon
6 Fev 2011
2 807
Nancy
Bonjour,
J'avais fait aussi un essai, à l'époque les bouteilles de verre carrées de jus de fruit étaient courantes et on pouvait souder à l'étain un petit tube de cuivre sur le couvercle. Donc une bouteille de fumier 1l une bouteille gazomètre et une bouteille mobile pour recevoir l'eau du gazomètre.
Environ 1l de gaz par jour pendant une quinzaine, après ca décline vite. Le gaz contient 25% de gaz carbonique. Il faut être à la campagne et avoir l'habitude de manipuler de la merde. Et des bêtes pour la faire. Et des champs pour répandre les résidus qui n'ont pas perdu leur pouvoir fertilisant.
Salutations
 
la bricole 76
la bricole 76
Compagnon
21 Août 2014
1 942
76 bord de mer entre terre et mer
  • Auteur de la discussion
  • #23
Bonjour donc si je comprends bien il faut faire un filtre a la sortie de la réserve pour utiliser ce gaz sinon c'est pas bon pour l'utilisation
 
M
MARECHE
Compagnon
6 Fev 2011
2 807
Nancy
Bonjour,
Le gars que j'ai vu avec son installation de 20 ans avait bien le bout de ses tuyaux métalliques raccourcis par la corrosion, mais ca marchait encore. Le vrai naturel c'est compliqué. On a l'habitude de recevoir des fluides à peu près propres, eau, gaz, électricité, produits chimiques, c'est parce que d'autres ont fait le boulot. Pensez au chemin réel entre le fruit et l'alcool, entre le grain d'orge sur l'épi et le whisky. Et bien tout est pareil. Et je ne m'aventures pas sur celui du minerai à la pièce finie!
Salutations
 
C
cancer49
Ouvrier
20 Déc 2019
303
bonjour à tous
chez mon beau-frère toute les tuyauteries étaient réalisées avec du "socarex " et elles sont encore vivantes 35 ans + tard !
- par contre pour les métaux c'est corrosion à grande vitesse !
- pour alimenter un chauffe-eau ou 1 chaudière il faut veiller à fonctionner avec des fumées à une température autour de 250°C sinon le souffre se condense avec la vapeur d'eau et détruit tout sur son passage en quelques mois ( donc vielles chaudières en fonte et pas question d'utiliser les chaudières actuelles à haut rendement )
 
F
fredcoach
Compagnon
11 Jan 2013
1 005
Hautes Alpes
Si j'ai bien compris les chaudières actuelles à haut rendement, et donc à condensation, utilisent de l'inox à la place de la fonte, justement à cause de l'acide sulfurique (et peut-être nitrique) dans les condensats.
Probablement pas n'importe quel inox...
 
Dernière édition par un modérateur:
C
cancer49
Ouvrier
20 Déc 2019
303
bonjour "fredcoach"
- les fumées finissent en acide sulfurique alors mm. l'inox finit par être dévoré , et côté cheminée ça te "bouffe" mm.le béton !
- il existe des foyers en céramiques mais comme il doit bien y avoir des parties métalliques dans le trajet des fumées ...!
 
la bricole 76
la bricole 76
Compagnon
21 Août 2014
1 942
76 bord de mer entre terre et mer
  • Auteur de la discussion
  • #28
bonjour

les fumées donc sont très corrosives quelque soit le mode de raffinage ou de filtration a ce que je vois donc très décevant comme montage
 
C
cancer49
Ouvrier
20 Déc 2019
303
- non les installations industrielles sont équippées de dispositifs pour neutraliser/éliminer le souffre ,mais ce sont des dispositifs très techniques qui nécessitent un entretien qui ne doit pas êtres à la portée d'un amateur mm. averti
 
E
enguerland91
Ouvrier
25 Avr 2020
327
De mon point de vue, il faut être conscient d'une chose. De nos jours avec internet et la mondialisation il se propage des tas d'idées ressorties des décennies passées qui ont amené à réfléchir à d'autres moyens pour faire ce dont nous avons besoin au quotidien. Dans ce contexte tout ce qui n'est pas en vente un peu partout c'est que cela ne présente aucun intérêt sur le plan financier car compliqué à mettre en oeuvre. Il faut bien savoir que TOUTES les boîtes ont des gens qui font de la prospective voire de la recherche pour les plus grosses et que tout est épluché dans les moindres détails pour savoir si il y a un débouché rentable.
J'ai travaillé dans ce domaine et lorsqu'un sujet arrive à vos oreilles la première chose à faire c'est de savoir si quelqu'un a déjà évoqué ce sujet, à fortiori l'a étudié. Si rien n'en est sorti c'est que soit c'est une impasse soit la technologie n'existe pas pour mener à bien la conception et la réalisation de l'objet.
Un exemple. La plupart des gens se figure que les piles à combustibles sont issues d'idées récentes. Et bien non, les premiers travaux théoriques ont plus de deux siècles mais à l'époque le contexte technologique n'a pas permis de passer de la théorie à la pratique. La fibre optique repose sur un principe physique connu depuis 3 ou 4 siècles et les souffleurs de verre du moyen age savaient faire des "fils de verre".
 
Haut