Advertisements

composition du bronze

geanphy
geanphy
Compagnon
3 Octobre 2009
1 537
seine et marne sud
  • Auteur de la discussion
  • #1
je vois sur la toile qu'il y a plusieurs alliages composition différents pour obtenir du bronze, quels étaient ceux des canons de marine du 18eme ?
 
Advertisements
didou
didou
Compagnon
11 Janvier 2008
2 474
31
Le vrai bronze c'est un aliage de cuivre et d'étain contrairement au laiton qui est un aliage de cuivre et de zinc. Après tu peux trouver du bronze avec du cuivre du zinc et même de l'alu et du plomb.
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 590
Le pays du Comté
je te dit ça ce soir, le temps pour moi de chercher dans mon vieux manuscrit de recettes secrètes de fonderie :wink:
 
P
Ponpon
Apprenti
7 Octobre 2009
83
France
didou a dit:
Le vrai bronze c'est un aliage de cuivre et d'étain contrairement au laiton qui est un aliage de cuivre et de zinc. Après tu peux trouver du bronze avec du cuivre du zinc et même de l'alu et du plomb.
Bronze = cuivre + etain
mais attention une appélation "bronze d'art" existe... de mémoire elle est employé (à tord) pour tout les alliages d'art contenant plus de 50% de cuivre...

en ce qui concerne la fabrication des canons, c'est malheureusement l'un des savoirs perdus de la fonderie.... le noyau de fut était à l'origine un arbre recouvert de sable, argile et crotin et poil de cheval (qui brûle lors de la coulée et amméliore la perméabilité donc l'évacuation des gaz)

mais personne ne se rappelle comment éviter qu'avec le retrait volumique le canon se fende dans le sens de la longueur lors du refroidissement (à mon avis il faut faire de profondes saignés de part en part du noyau pour le "dérigidifier" artificiellement)

mais ce n'est que mon avis perso :roll:
 
grenouille32
grenouille32
Compagnon
4 Octobre 2009
1 857
Suisse-Jura bernois
Bonjour,
J'ai à disposition quelques tabelles de l'usine Swissmetal de Reconvilier (Jura bernois-Suisse); format A0 environ
Ces tabelles sont un récapitulatif détaillé des alliages cuivreux élaborés dans cette entreprise.
Composition chimique, coefficient d'usinabilité, cas d'utilisation, etc.
Y a-t-il une adresse où envoyer ce genre de chose, si intérêt de la part de quelqu'un ?
Meilleures salutations et à peluche.
La Grenouille
 
P
Ponpon
Apprenti
7 Octobre 2009
83
France
Ce tableau est valable dans le cas d'éprouvettes de 14mm de diamètre et pour un métal élaboré en condition industrielle

Sans titre.jpg
 
P
Ponpon
Apprenti
7 Octobre 2009
83
France
geanphy a dit:
pour les symboles chimiques, on va s'en sortir (lol) mais pour le reste ...
Rm résistance max (rupture) en MPa
Rp 0,2 résistance pratique à 0,2% d'allongement (équivalent de la limite d'élasticité) toujours en MPa
HB dureté en Brinell
A % d'allongement max (fin du domaine elastique)
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Octobre 2008
14 193
F-69400 villefranche sur saone
bonjour
puisqu'on parle des canons

Le dernier argument des rois. – – Ultima ratio regum.
Devise qu’il fit graver sur ses canons.
Citations de Louis XIV le Grand

j'ai vu des canons de cette époque et je m'étais posé une question :
il y a sur ces canons ou plutôt à l'intérieur des stries hélicoïdales
les canons sont sans culasses donc le fut n'est pas débouchant ; comment étaient usinées ces stries?
 
P
Ponpon
Apprenti
7 Octobre 2009
83
France
bonne question.... c'est vous les experts en usinage... pas moi :wink:

cela n'est pas une prouesse isolée :
un peu de lecture mes amis

http://en.wikipedia.org/wiki/Jaivana_cannon

http://www.lespiedssurterre.org/indeC.htm

Samedi 17 Décembre: Pushkar
Visite de la forteresse de Jaigarth qui n'a rien de particulier par rapport aux autres (créneaux et murailles comme d'hab) si ce n'est qu'elle renferme le plus gros canon du monde (50 tonnes) qui nécessitait quatre éléphants pour le déplacer. Tout comme la forteresse, il n'a jamais servi (sauf pour son tir d'essai), le maharadjah étant pote avec le big boss Akbar.

http://www.cityzeum.com/jaigarh-fort

Il a été fabriqué par la fonderie du fort en 1720. Le fût du canon est de 6 mètres de long pour un poids de 50 tonnes. Il n'aurait été utilisé qu'une seule fois et son boulet aurait atterri 35 km plus loin mais les spécialistes pensent qu'il aurait servi plusieurs fois.
 
C
coredump
Compagnon
8 Janvier 2007
4 230
FR-06
Cet été j'ai visité les forges royales de Guerigny, on y voit justement comment était fait les futs de canon.
Un noyau en bois (pas forcement d'un bloc) autour duquel étaient enroulées des cordes, puis un enduit par dessus. Les stries hélicoïdales proviennent surement de la.
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Octobre 2008
14 193
F-69400 villefranche sur saone
coredump a dit:
Cet été j'ai visité les forges royales de Guerigny, on y voit justement comment était fait les futs de canon.
Un noyau en bois (pas forcement d'un bloc) autour duquel étaient enroulées des cordes, puis un enduit par dessus. Les stries hélicoïdales proviennent surement de la.
merci

je pensais qu'elles etaient usinées
 
geanphy
geanphy
Compagnon
3 Octobre 2009
1 537
seine et marne sud
ils avaient une fraise qu'ils passaient à l'intérieur. comme pour un canon de carabine !
il y a eu une première école avec un mandrin et on coulait le bronze autour, puis on a coulé à plein et percé ensuite !
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Advertisements
Haut