Bridgeport Interact 4 series 2

  • Auteur de la discussion cantause
  • Date de début
cantause
cantause
Compagnon
Bonjour à tous,

Voila, je vous présente la dernière venue dans mon atelier (elle doit encore passer la porte), une fraiseuse Bridgeport "CNC" avec commande Heidenhain TNC 155B (plus pour longtemps ben finalement je la garde quant même :wink:).

IMG_1897Copier.jpg


Elle est actuellement en panne (l'atelier dans lequel elle se trouvait l'a éteinte après que de la fumée se soit échappée du panneau électrique arrière), mais je compte bien lui faire reprendre du service!
C'est déja une belle pièce, j'avais un peu peur pour le transport (c'est ma première "vraie" machine), mais le vendeur l'avait bien préparée, le transporteur a fait du bon boulot et il a fait beau pour le voyage (170km, certains ont vu bien pire), à par un trou dans l'asphalte à cause d'un pied de la grue du camion, il n'y a pas eut de bobos.

Niveau chiffres:
-Années: env. 1985
-Poids: 2545kg
-x/y/z: 760/370/150
-Table: 965x380
-Avances: 1-5000mm/min
-Cône de broche: Bristol Erickson ISO40 dit aussi QC40 (Quick Change)
-Vitesse de broche: 40-4000 tr/min
-Moteur de broche (DC): Sicme 6kw@4000 tr/min 400vdc
-Axes: Servo DC (brushed) S.E.M. 140vdc avec encodeurs
-Lubrification centralisée, assistance pneumatique de levée de la table,...

TransportBP3.jpg


Je pense que j'ai fait le tour.

Pour sa petite histoire, elle provient de la force aérienne belge, ensuite elle a été vendue à l'atelier d'usinage auquel je l'ai achetée.
L'atelier en question, spécialisé dans l'outillage, s'en est servi pendant environ dix ans, jusqu'à ce qu'une fumée sorte de l'amoire électrique et la mette hors d'usage il y a trois ans, elle a ensuite "pri la poussière", jusqu'à aujourd'hui.
Le patron (fort sympatique) m'a dit qu'il n'avait pas cherché à la réparer, l'a simplement remplacée par une machine plus grosse et rapide (un centre Maho-Deckel avec magasin), il m'a églament prévenu que ce n'était pas une machine faite pour de grosses passes, je suppose donc qu'elle n'a pas été trop malmenée chez lui. Ca irait bien avec l'ambiance des lieux, un atelier à taille humaine, un patron et un employé (je crois), ne faisant que de la petite série (5 pièces en moyenne), beaucoup de machines mais pas de copeaux, d'outils ni de brut qui trainent partout. Des machines conventionnelles, et aussi numériques, pas de fenêtres par contre (ça, ça doit être dur quant même), pas l'air d'être pressé, sauf si le timing le demande, chouette endroit!

Le transport en camion/grue s'est fort bien passé, une entreprise de la région de Charleroi spécialisée dans les dépannages de camion, transport d'engins, de machines, grosses caravannes. Le chauffeur a chargé la bête rapidement, posé en douceur sur des cales en bois et sanglée.Etant payé à l'heure, j'ai trouvé sympa que le chauffeur ne traîne pas (90km/h sur l'autoroute), au total 6h à 65€ht/h, soit 390€, pour ceux qui se posent l'éternelle question du coût de ce type de transport.

Quelques photos de la fraiseuse une fois arrivée:

La table:
IMG_1899Copier.jpg


IMG_1898Copier.jpg


Quelques coups, rien de trop grave, j'ai remarqué un pion, peut-ête une deuxième, c'est juste dommage pour le perçage dans un bord de rainure mais bon, il faudra faire avec...

L'armoire générale avec les drives d'axes:

IMG_1907Copier.jpg


IMG_1908Copier.jpg


IMG_1910Copier.jpg


L'armoire de commande de la broche, avec ses deux "départ d'incendie", un sur le controleur et l'autre sur la commande à thyristor

IMG_1903Copier.jpg


IMG_1906Copier.jpg


La pompe de lubrification centralisée:

IMG_1902Copier.jpg


Quelques glissières, désolé je n'ai pas encore enlevé les protections, elle ne sera à l'intérieur que demain:

IMG_1900Copier.jpg


IMG_1901Copier.jpg


Bon, elle est un peu placante de partout et il y a des copeaux, mais elle à l'air d'avoir été entretenue, pas de traces de coups, de bidouillages (même sur l'électricité), juste des marques sur des têtes de vis allen (sans doute à cause de clés métriques), je suis très content pour l'instant!

On en saura plus au démontage, mais la panne est localisée et j'ai presque fini de mesurer son étendue, ça semble se limiter à la commande et à l'électronique de puissance de la broche (PWM à thyristor), le moteur de broche à l'air en état (à confirmer mais un demi "oufff" tout de même)
Au départ je m'attendais à un drive d'axe grillé, assez courant sur ces Bridgeport on dirait, mais les cartes ont l'air en état, tant mieux. Je suis de toute façon parti dans l'idée de remplacer toute l'électronique et repartir sur une solution avec Mach3, je n'aime pas l'idée d'avoir le couteau d'Heidenhain sous la gorge (sans critiquer la commande numérique de cette machine), et ses cartes d'axe "refurbished" à 1500€/pièce

Voila tout pour le moment, demain matin elle rentre dans la grange, je pourrais pousser un peu plus loin le démontage (mais il fait froid), et plus de photos!

Je tiens aussi à dire que j'étais en lice avec STANOR pour cette machine, qui après s'être rendu compte qu'elle avait été vendue à un membre du forum m'a gentillement contacté par mp pour me souhaiter de bons copeaux et un transport sans encombres. Ca m'a fait très plaisir et je l'en remercie encore, on connait tous la déception de passer à côté d'une machine, ce fair-play est vraiment exemplaire! :prayer: STANOR

François
 
J
j.f.
Compagnon
Ah ! Super !

Ça fait deux bonnes années que la majorité des sujets Bridgeport sur CNC Zone et Practical Machinist sont consacrés aux BP numériques. On va enfin en voir une de près.

Il y en a qui les renumérisent à partir de PC.
 
cantause
cantause
Compagnon
Content de voir que le spécialiste des roulements de broche s'intéresse à ce sujet! J'aurais quelques questions :)

J'ai beaucoup lu ces sujets sur les forums américains avant d'acheter cette fraiseuse (en mode rapide), ça m'a rassuré sur une possible reconversion vers de l'électronique "grand public".
Il faut dire que les pièces d'origine sont à des tarifs... d'origine... et l'électronique souvent la cause des pannes, drives Bosch pour les axes, commande Heindehain, et dans mon cas, le variateur à thyristor de la broche.
Quand on voit le prix d'un variateur 4 quadrants de 8kw de qualité correcte, ça ne donne pas envie de connaître le tarif de la pièce de remplacement, encore moins de continuer avec l'électronique d'origine...

Je pensais donc changer les drives d'axes par des Dungong 160v/35A de chez cncdrive et mettre un variateur Parker simple quadrant 320v/32A (dans une premier temps tout du moins)
Le tout derrirère un smoothstepper et Mach3. Ceci n'est qu'un plagia de ce qu'a fait un forumeur américain, mais comme il en avait l'air content, ça ferait probablement une bonne base.

Avant ça j'aimerais faire l'entretient complet de la machine, elle est à l'arrêt depuis trois ans, ça ne lui ferait pas de tort? et en même temps j'aurais bien la mécanique en tête avant de la démarer.
Donc j'ai pour projet de tout démonter, nettoyer, lubrifier... Mais pas de remise en peinture :) ça ne sera pas une restauration mais juste une remise en service.
J'ai la question de la broche qui me trotte en tête? Est-ce sage de la démonter? Je ne l'ai jamais fait mais j'ai lu le témoignage d'une personne qui avait fait l'opération pour la première fois sur cette machine et avait été surpris par sa "facilité". Je ne suspecte rien, puisque je ne l'ai jamais entendu tourner, mais je me dis que même si elle est lubrifiée "à vie", au bout de 25 ans, un démontage, nettoyage, regraissage (en bonne et due forme comme j'ai pu le voir sur ce forum), serait peut-être judicieux, au prix des roulements ("tri-set" de 3 roulements à bille à contact oblique). C'est l'opération qui m'inquiète le plus...

Pour le reste, le manuel est bien détaillé, avec de nombreux plans, il faudra juste que je me procure une grue d'atelier.

La seule petite déception que j'ai est que la fraiseuse n'est pas équipée d'un tirant automatique (c'était une option), ça rend d'une part l'ajout magasin d'outils fort compliquée et surtout l'approvisionnement en cône QC, limitée à peu de fabriquants :sad:
Donc si vous avez une broche pour tirant automatique qui traîne dans la boite à gants de votre tracteur tondeuse, ou sert de tourne broche sur votre barbecue, pensez à moi :)
 
L
lacier
Compagnon
Salut cantause et les autres,

Content de voir que la manutention s'est bien passée. :)
Cette machine semble très propre, elle a du être soignée. C'est rare une armoire électrique de ces années là qui soit aussi clean, pas de bidouillage et pas de crasse à l'intérieur. Pourtant généralement avec l'ambiance grasse d'un atelier de mécanique c'est vite pollué à l'intérieur.

Pour les coups sur la table, rien de gênant sauf pour l'amour propre de l'opérateur qui a fait ça !

Pour la broche, je ne démonterais pas avant d'avoir pu la tester. La machine ayant à priori été bien menée, tu auras peut être une bonne surprise.
Bon courage et bonne réussite dans le rétrofit !
 
STANOR
STANOR
Compagnon
Bonjour à tous,
Content que les opérations de manutention se soit correctement déroulées, je suis du même avis que lacier au sujet des armoires électrique qui sont d'une rare propreté ce qui laisse présager d'un bon état général.
Encore un " petit" effort elle sera sous abri,cette année j'ai fais un essai pour éviter les problèmes de condensations, je me suis procuré quelques big-bag neufs qui, placés sur les machines empêche le contact direct de l'air chaud et humide avec le métal froid (l'année n' est pas très bien choisie pas de gros écarts de température)
Un regret quant même, avoir sans le vouloir,fais monter le prix de ton achat mais nous étions en concurrence et je ne pouvais me douter que cette belle machine se retrouverai sur usinage.
Bon courage, j’espère que le problème électrique ne sera trop important.
Bonne week-end à tous.
 
cantause
cantause
Compagnon
Merci pour votre enthousiasme, ça fait plaisir!

Stanor, ne t'inquiète pas, je ne sais pas quelle a été ton offre, on était 3-4 sur le coup je crois, mais le vendeur a été très correcte et en gros n'a pas choisi l'offre la plus élevée mais la mienne sans la discuter car je me suis décidé tout de suite et que je la faisais enlever rapidement. Je suis très content de mon achat et à 500€ j'aurais limite eut mal au coeur de l'acheter au prix de la fonte...

Pour en revenir à la fraiseuse, elle est à l'abris! Le couvreur en question l'a rentrée ce matin avec son téléscopique, bon je vais vous avouer un truc, dont on est pas fier,... Comme la porte de la grange était trop basse que pour faire passer fraiseuse+éligues+tête téléscopique (ça s'appele comme ça?), ben il a mis les pales de de chargement à l'horizontale et l'a soulevée par la barre, c'est vraiment pas prudent, je sais...
Ceci dit ça s'est très bien passé, la barre n'a pas bougé d'un poil, il faut dire que le conducteur était très précis, il m'a dit de ne pas hésiter si je dois encore bouger des machines, je n'hésiterai pas! Mais la prochaine fois on trouvera une solution plus sûre!

J'ai passé quasi toute la journée à nettoyer la fraiseuse, il y a de la surface, et une sâle couche poisseuse dessus avec un peu de copeaux:

IMG_1919Copier.jpg


IMG_1920Copier.jpg


IMG_1926Copier.jpg


IMG_1924Copier.jpg


IMG_1916Copier.jpg


Je posterai les photos une fois nettoyée demain, il faisait un peu trop sombre pour en prendre ce soir...

J'ai vérifié le moteur de broche, les enroulement inducteurs et induits donnent des valeurs plausibles (respectivement 25 et 2,5ohms), le collecteur et les balais sont dans un état correct, il me semble:

IMG_1933Copier.jpg


IMG_1931Copier.jpg


Je suis content, peut-être que seul le variateur est défectueux, maintenant se pose la question d'utiliser un à simple quandrant ou un 4 quadrants comme à l'origine, car à puissance égale le prix varie du simple au double, je vais y réfléchir.

J'ai retiré les protections de glissières du X, voila ce que ça donne:

IMG_1928Copier.jpg


IMG_1927Copier.jpg


A quoi faut-il être attentif quand fait un simple examen visuel des glissières? Avec le "grattage" à la Bridgeport, ça ne facilite pas la tâche, d'ailleurs cette technique (les cuvettes, je ne parle pas du grattage proprement dit) a-t-elle toujours du sens avec une lubrification automatique?

Bon dimanche.
 
T
titou76
Apprenti
Salut
superbe machine que tu as trouvé (je suis jaloux) en plus en bonne état (apparent) mécaniquement

pour ta carte regarde si une réparation n'est pas possible (suivant les dégats), quelques mofset de puissance couteront toujours moins chers qu'une carte neuve.

A++
titou
 
phil916
phil916
Compagnon
Bonjour,

merci pour ces images :wink:

ce type de grattage a au contraire tout son sens avec une lub automatique, les glissières ne sont ainsi pas prêtes de s'user :-D

J'attends la suite avec impatience, elle est superbe ta machine

Phil
 
J
j.f.
Compagnon
Chez Bridgeport, en principe, les coulisses sont grattées puis chromées. Voir sur le site Hardinge / Bridgeport.

Mon petit doigt me dit que sans poches d'huile, chrome sur chrome direct sans autre forme de procès, c'est problématique par rapport à fonte / fonte, et donc que les poches sont encore plus justifiées. Le chrome ne garde pas l'huile comme la fonte.

Enuite, dans le sujet grattage, un spécialiste avait expliqué que les poches sont inutiles uniquement avec les lubrifications centralisées à haute pression.

Question : pourquoi avoir mis ce sujet dans "petites CNC et hobby" ??? Cette machine n'est ni l'une ni l'autre !!!
 
cantause
cantause
Compagnon
Merci pour les congratulations, je suis d'accord avec vous elle est chouette cette machine, plus je la démonte, plus j'en suis convaincu!
Il faut dire que ma dernière opération mécanique a été de changer tout le freinage et la suspension d'un Trafic II, la conception était loin d'être aussi propre...

Merci aussi pour les infos sur les glissières, je comprends mieux l'intérêt des poches maintenant, quand je démonterai la table, je prendrai des photos plus détaillées, pour les amateurs de grattage.

J'ai donc continué le nettoyage/démontage:

Après un après-midi de netoyage elle est déja plus grise:

IMG_1940Copier.jpg


Maintenant on voit au travers de la porte du cabinet de la lubrification centralisée et du filtre pneumatique.
IMG_1937Copier.jpg


IMG_1935Copier.jpg


Puis on poursuit le démontage:

IMG_1944Copier.jpg


IMG_1941Copier.jpg


Direction de réservoir de liquide d'arrosage:

IMG_1947Copier.jpg


Sans la pompe:

IMG_1949Copier.jpg


Ma maman n'a pas voulu me pretter de louche, on fait avec les moyens du bord:

IMG_1959Copier.jpg


L'endroit donne une belle vue sur la fonderie du bâti, avec le moteur de broche et son encodeur, en vert sur le dessus

IMG_1953Copier.jpg


IMG_1950Copier.jpg


J'ai ramassé le gros de la bouillasse se trouvant dans le fond, j'ai mis un produit pour enlever le reste, ça n'a pas besoin d'être nickel je suppose?
Demain, il y a grève générale donc pas d'école, ça m'arrange (en plus le lundi je n'ai que 2h de cours...), je nettoierai la pompe d'arrosage et celle de lubrification des glissières ainsi que le filtre de l'assistance pneumatique de levée de la table.
Ensuite j'attaquerai le nettoyage extérieur de la table, je n'ai pas l'intention de mettre la machine sous cloche je vous rassure, mais comme des démontages/réparations dans des endroits délicats sont prévus, je préfère limiter au maximum la présence de copeaux pour la suite, puis c'est plus agréable de travailler sur une machine propre.

Une vue du dessus sur la transmission de broche et celle de l'axe Z:

IMG_1966Copier.jpg


IMG_1968Copier.jpg


La broche et les vis de l'axe Z:

IMG_1961Copier.jpg


IMG_1963Copier.jpg


IMG_1964Copier.jpg


Maintenant il reste à voir si j'inclus le démontage/regraissage de la broche dans les opérations pré-remise-en-route...
L'idée de Lacier de d'abord l'essayer est raisonnée, mais comme je compte de toute manière changer la graisse, pourquoi attendre? Je suis partagé, je vais commencer par réparer ce qui est vraiment cassé (le variateur) puis je verrai!
Là aussi, réparer le variateur de broche est une bonne idée, ça vaudrait peut-être la peine de tenter le coup... Il a au moins été réparé une fois (un transistor sur la carte de contrôle, le seul avec un dissipateur, courant inducteur?), le placard de pâte thermique ne ment pas, les trainées de soudures non plus... Comme il y a deux "départs d'incendie" , un sur la carte de contrôle, l'autre sur celle de puissance, il y a peut-être eut une panne antérieure, réparée, puis une seconde (celle qu'il faudrait trouver). Je chercherai, mais j'essaie de travailler par zones le plus possible, pour ne pas me retrouver avec une fraiseuse en pièces détachées dans des cuver-box, j'ai assez de motos dans cet état...

Une dernière photo d'un des deux porte-outils que le vendeur m'a donné avec la machine, cône iso 40, type Bristol-Erickson, la distance entre la face coté table de la collerette et la base du cone est importante, si elle est trop grand on ne sait pas serrer l'écrou, si elle est trop faible le porte-outils n'est pas collé à la broche, je ferai une photo de l'écrou demain.

IMG_1972Copier.jpg


A ce sujet, j'aimerais me constituer un outillage "de base", que me conseilleriez-vous? j'ai deux porte-fraises de type Weldon (10 et 16), je pensais en acheter d'autres (il y a-t-il des tailles plus fréquentes que d'autres?), un porte-pince er40, un ou deux arbres porte-tourteaux, et j'ai aussi trouvé un adaptateur vers cône Jacobs 6 neuf pour 15€, je vais le prendre.
Concernant les fraises à surfacer, quel serait un diamiètre rationnel avec la puissance et la taille de la machine?

Pour le choix de la section du forum, j'ai pri ce qui était le plus proche, après tout c'est pour mon hobby et je compte la mettre sur le coin de mon établi une fois remise en route, pour qu'elle prenne moins de place :wink:

Merci de partager vos connaissances.

François
 
cantause
cantause
Compagnon
Pas d'avancement sur la fraiseuse (il faut aussi penser aux études) mais j'ai réfléchi à quelques petits trucs:

Savez-vous quelle huile utiliser pour la lubrification centralisée? J'ai beau lire et relire le mode d'emploi je ne trouve pas... Je pensais utiliser de la Shell Tonna S 68? Elle a l'air assez universelle, je pourrais l'utiliser aussi sur de futures machines. Est-ce que la viscosité ne risque pas de poser de problème à la pompe à basse température? A terme, la fraiseuse sera dans un atelier chauffé un minimum (maintenu hors gel lorsque non occupé) l'huile sera donc froide à la mise en route mais pas excessivement non plus.

Comme je vais tenter la réparation du drive de broche d'origine, si cela fonctionne, les premiers essais pourraient être bien plus tôt que prévu, la question d'un étau m'a traversé la tête cette semaine. Je ne sais pas trop vers quoi me diriger, j'aimerais du matériel de qualité, éventuellement utilisable sur la prochaine fraiseuse (conventionnelle), donc je suis prêt à investir. D'autant plus que mon frère, qui aimerait réaliser quelques pièces pour son entreprise, veut bien financer, le budget actuel est d'environ 1000€ ht, évidement, ce qui n'est pas dépensé peut être un bonus outillage.
Je suppose que pour ce prix on a des mors auto-plaqueurs, par contre ça a l'air un peu juste pour un hydraulique, d'où ma question:
Est-ce que l'étau hydraulique vaut vraiment la peine? Ou est-ce qu'il vaut mieux prendre un étau "conventionnel" de plus grande capacité? D'ailleurs quelle serait une capacité d'étaux en accord avec les capacités de la machine? Est-ce qu'à partir d'une certaine taille le serrage manuel devient difficile?
Ce n'est pas une machine qui tournera 8h par jour, le gain de temps n'est pas un facteur primordial, je cherche avant tout quelque chose de précis et fiable, avec une capacité en rapport avec la machine.

Merci
 
L
lacier
Compagnon
Bonjour,
cantause a dit:
... la question d'un étau m'a traversé la tête cette semaine. Je ne sais pas trop vers quoi me diriger, j'aimerais du matériel de qualité, éventuellement utilisable sur la prochaine fraiseuse (conventionnelle), donc je suis prêt à investir. D'autant plus que mon frère, qui aimerait réaliser quelques pièces pour son entreprise, veut bien financer, le budget actuel est d'environ 1000€ ht, évidement, ce qui n'est pas dépensé peut être un bonus outillage.
Je suppose que pour ce prix on a des mors auto-plaqueurs, par contre ça a l'air un peu juste pour un hydraulique, d'où ma question:
Est-ce que l'étau hydraulique vaut vraiment la peine? Ou est-ce qu'il vaut mieux prendre un étau "conventionnel" de plus grande capacité? D'ailleurs quelle serait une capacité d'étaux en accord avec les capacités de la machine? Est-ce qu'à partir d'une certaine taille le serrage manuel devient difficile?
Ce n'est pas une machine qui tournera 8h par jour, le gain de temps n'est pas un facteur primordial, je cherche avant tout quelque chose de précis et fiable, avec une capacité en rapport avec la machine.

Merci
Tiens, un lien sur un sujet à propos des étaux à mors plaqueurs https://www.usinages.com/threads/etau-avec-mors-plaqueurs-questions.18443/, ça m'évitera de ré-écrire ! :smt015

AMHA l'étau à mors plaqueurs du style Sagop, Forza... etc, n'est pas la solution universelle. D'ailleurs certains outilleurs n'en veulent pas et préfèrent un étau plus "classique".

Pour faire du surfaçage et du cubage, un étau à mors plaqueurs va très bien.

Pour un travail d'outilleur, un étau genre Gressel, Kurt... etc, sera meilleur.
Ils ont un rapport "hauteur du corps/hauteur des mors" supérieur aux étaux standards à mors plaqueurs du marché, donc une meilleure rigidité.
Certains de ces étaux ont un mors fixe monobloc avec la base, meilleure rigidité.
Certains ont un système pour contrarier la déformation des mors lors du serrage, ce qui permet de conserver une bonne géométrie et un bon serrage des mors sans avoir les inconvénients des mors plaqueurs (pas d'origine constante, déplacement non contrôlé du mors plaqueur, possibilité d'entrée de copeaux dans la zone de glissement des mors...).

Evidemment, comme d'habitude, pas d'avantage sans inconvénient ! Les étaux opérant par traction (intelligente) entre les mors, limitent la déformation du corps au prix d'une vis encombrante au milieu des glissières de guidage. Tandis que les étaux qui ont la vis qui poussent le mors mobile auront plus tendance à déformer le corps, mais offrent une grande hauteur de passage - parfois utile - au milieu des glissières.

Pour le serrage du mors mobile, il existe des systèmes qui permettent de gagner du temps et/ou d'avoir une force de serrage répétitive. Système de serrage avec multiplicateur de force, hydraulique, oléopneumatique etc... Ne faisant pas de travail de série, le gain de temps n'est pas primordial.
L'important est d'avoir le contrôle de la force de serrage (sans maîtrise, la puissance n'est rien !). Cela peut s'obtenir par un dispositif à réglage du couple de serrage (un peu cher) ou à la simple clé avec du doigté et de l'entrainement. Avec un bourrin, même les étaux de super qualité se déforment !

Pour la taille : pour un usage général et raisonnable, je verrai bien une largeur de mors de 150-200 mm, pour l'ouverture 250-300 mm, cela dépendra des bras (c'est lourd !) et du portefeuille :wink:

Etau Gressel.jpg
Un exemple de Gressel
 
cantause
cantause
Compagnon
Merci Lacier pour ce briefing très instructif sur les étaux!

Je suis un peu perdu maintenant :)

Si je comprends bien, l'étau à mors plaqueurs est bien pour les travaux d'ébauche, pour dresser les faces de la pièces avant l'usinage proprement dit, mais manque de précision pour les opérations plus complexes, ou tout du moins n'est pas à considérer comme la panacée?
Dans un premier temps si je n'ai qu'un seul étau, il vaut mieux que je prenne un modèle classique alors?
J'ai un peu cherché les prix pour ce type de matériel, ce n'est pas souvent renseigné, mais je crois qu'avec 1000€ ht, je peux oublier Gressel? Kurt, si on était aux Etats-Unis ça irait limite mais je ne sais pas quels sont leurs prix chez nous... Il y avait Forza, mais c'est à mors plaqueurs, là ça rentre tout juste dans le budget pour une largeur de 200 et 300 d'ouverture, mais si c'est pour devoir en acheter un deuxième en complément, autant attendre encore un peu et mettre encore des sous de côté.
Le soucis c'est que pour disposer du budget, il faut que j'ai une facture et en occasion ce n'est pas souvent le cas...
Je vais aussi regarder du côté d'ebay.de, pour un étau traditionnel d'occasion, de petite dimension, genre 100-125 de large (poids-->transport) et l'acheter "pour moi" histoire de faire des essais, il me servira certainement sur une autre machine.

Après démontage, ce sont deux condensateurs sur la carte de puissance du drive de broche qui ont lâchés, ça a chauffé, y compris la carte de logique se trouvant au dessus, après nettoyage du pcb, les pistes sont intactes, et sur la carte de puissance les composants sont toujours bons (sauf les deux condensateurs fautifs), il me reste à vérifier les thyristors.
Je vais changer les condensateurs survivants et les composants à proximité de l'incendie, par sécurité.

IMG_1988Copier.jpg


IMG_1980Copier.jpg


Après nettoyage:

IMG_1998.jpg


IMG_1996.jpg


J'ai finalement trouvé les huiles pour glissières dans le manuel (je devais avoir la tête en l'air auparavant), c'est de la Vactra2, Tonna T68,... La Tonna S68 devrait bien faire l'affaire...

La pompe à huile et le filtre à air sont nettoyés, l'extérieur de la machine est presque propre:

IMG_2006.jpg


IMG_1999.jpg


Il me reste à finir de nettoyer le réservoir de lubrification, mais comme il fait -5 dans l'atelier, le produit que j'avais laissé agir a gelé...

Est-ce prudent de faire un essai avant d'avoir démonté/contrôlé les glissières de la table et le tablier?
Si tout va bien, le drive de broche sera prêt pour les essais le we prochain, en fonction de la disponibilité des composants...

Bon après-midi!
 
phil916
phil916
Compagnon
Bonsoir,

pour ton étau tu peux regarder chez Glacern Machine Tools aux USA qui a un excellent rapport qualité/prix et bonne réputation là-bas mais attention aux frais d'importation (compte 10% de plus en HT sinon 30%)

au passage regarder impérativement leurs vidéos c'est un petit bonheur des yeux pour tout mécano :wink:

à+
Phil
 
cantause
cantause
Compagnon
Merci pour ce lien phil916, j'étais tombé sur ce site il y a très longtemps, à une époque ou je pensais l'achat d'une fraiseuse irréalisable, comme quoi tout évolue :)

J'avais trouvé le matériel fort "joli", ça n'a pas changé depuis.
C'est vrai que niveau prix c'est super, par contre l'étau de 6 pouces pèse 40kg, et un colis de 35kg par usps c'est déjà plus de 360$.
Je garde quant même l'adresse de coté pour les porte-outils, je ne peux même pas compter dessus pour cette fraiseuse qui est très capricieuse avec sont serrage QC.
Pour bien faire il faudrait usiner la broche et lui mettre un tirant automatique, je me demande quel est le coût d'un tel usinage...

Avec ce froid c'est dur dur d'avancer, le capotage est quant même remonté histoire de dire que ça avance :)

IMG_2008.jpg


IMG_2013.jpg


Bonne semaine à tous!
 
phil916
phil916
Compagnon
le prix usps est :eek: ils abusent un peu là non ? :roll:
Il y a certainement moins cher par les entreprises de livraison, quitte à prendre le bateau... ?!

une autre solution sera d'appeler les pro de la MO d'occasion, ils ont certainement du bon matériel qui t'attend
bonnes recherches,
Phil
 
cantause
cantause
Compagnon
C'est pas donné c'est sûre...
Et c'est vraiment dommage parce que l'étau de 150mm à 450$, c'est vraiment intéressant, je vais toujours me renseigner au cas où il y aurait des alternatives moins coûteuses...
Dans l'absolu il me semble que les tarifs d'usps sont clairement à la hausse, c'est vrai que les coûts de transport ne diminuent probablement pas...

Je vais continuer à chercher, si quelqu'un a un bon plan pour du neuf avec le budget fixé (très légèrement extensible), je suis preneur, sinon je prendrai de l'occasion en plus petit, ou un VA-6 si une promo pointait du nez, ça peut toujours servir...

Pour l'instant c'est la chasse aux composants pour réparer le drive de broche, ça avait l'air tout bête mais même les composants les plus simples ne sont pas nécessairement facile à trouver :)
 
phil916
phil916
Compagnon
regarde aussi sur ebay.de il y a de bonnes occas et les frais de port/douane seront plus sympas :lol:

N'hésite pas à indiquer ici ce que tu cherches comme composants pour ta réparation (ou dans le forum achat)
à+
Phil
 
cantause
cantause
Compagnon
Merci pour ebay.de, je dois dire que c'est là que je fais la plupart de mes courses ( de l'outillage à la plomberie en passant par la domotique), j'aime la réactivité et le sens du commerce de ces teutons :)
Mais ces derniers temps il n'y avait pas grand chose d'intéressant en gros étaux aux enchères, et de nouveau dès qu'on passe la barre des 31kg, c'est plus le même prix, j'ai eut le cas avec un marbre en granit...
Ceci dit, j'ai vu cet étau Hilma qui à l'air en bon état, mis à part le coup sur la glissière et la trace de fraise sur un des mors.
Il n'est pas très large, 125mm, mais s'ouvre à 240mm, 40kg ça reste tranportable, d'où ma question "combien ça vaut?"
Je parle de la valeur en occasion, en neuf il me semble l'avoir vu aux alentours de 2500€ ttc, ce qui n'entre pas dans mon budget, et je me doute qu'il ne partira pas à 300€.
C'est un vendeur professionnel, j'aurai une facture, je suis donc prêt à mettre un certain prix, mais quelle serait une somme raisonnable pour un achat "sur photos"?
Première question que j'aurais du poser, est-ce une architecture relativement "universelle" comme le recommandait lacier? Merci

Pour les composants, c'est juste que vu qu'ils sont vieux et qu'on dispose de peu de place en hauteur, ça n'a pas été évident de trouver des condensateurs aussi "bas", puis les résistances bobinées de 10w à couverture énamel, c'est un peu passé de mode et plus trop stocké, surtout celle de 39k qui n'est pas vraiment normalisée...
Mais ça va, à part cette dernière, j'ai tout trouvé chez Farnel, en fait il y a juste les deux défunts condensateurs qui nécessitent un remplacement, le reste c'est juste par sécurité à l'endroit où ça a chauffé.
Si ça pouvait refonctionner rien qu'avec ça, je me lance dans la récupération de toutes les machines en panne qui passent et je ne me lave plus les mains qu'à l'eau bénite :-D
 
T
titou76
Apprenti
salut

Bon alors cantause, cette carte qui avait vue un coup de chaud???? réparé ou hs définitivement????

Tu en es ou de la remise en route de ce jolie joujou?
 
cantause
cantause
Compagnon
Merci de prendre des nouvelles Titou76.

Je n'écris pas, c'est parce que je travaille sur la bête (je l'ai appelée Margaret, c'est une dame de fer après tout...) :)

La carte est réparée, elle est remontée dans la machine et a l'air de faire son travail correctement (je me fais aider par un aimable Ecossais qui connaît bien les drives KTK).
Evidement ça aurait été trop beau, un autre condensateur, sur la carte dénommée MTI-1, faisant partie du drive mais déportée à coté de celui-ci a explosé dans un panache de fumée peu après la mise en route. C'est un Rifa aussi, de 0,022 uF 1000vdc/500vac, même type que ceux remplacés sur le drive mais de capacité différente, je suppose que les condensateurs à film ne vieillissent pas très bien. J'étais tellement préparé à ce que ma réparation ne tienne pas que j'ai directement démonté le drive en me disant que la fumée provenait de lui, après avoir tout contrôlé j'ai vu ce petit condensateur sur l'autre carte qui était devenu un choux-fleur.
C'est limite rassurant, la carte MTI-1 est la vrai usine à gaz de ce drive, elle sert en fait d'interface entre la commande Heidenhain et le drive proprement-dit, elle gère également le flux inducteur. Elle est réputée pour griller des condensateurs (il y en a deux) et leurs résistances associées, la mienne a sûrement déjà eut le coup, le pcb est noir sous le condensateur encore en vie, le boitier du petit transfo à coté montre des signes d'une précédente surchauffe.
Je viens de refaire une commande chez Farnell de tous les composants suspects de la carte, j'espère la recevoir demain pour pouvoir remplacer au plus tôt!

J'ai tout de même un Joker en transit des Etats-Unis, un drive Mentor 2 flambant neuf, qui était le modèle monté sur les derniers modèles Bridgport Interact4. Le contrôle est digital et la fiabilité accrue, c'est un 4 quadrants avec une sortie pour le flux inducteur suffisante (les autres drives que j'avais regardé étaient limitants de ce coté), il est tout à fait adapté au moteur Sicme de la machine. Mon nouvel ami écossais m'a dit que l'adaptation ne posait pas de problèmes majeurs mais que si le drive d'origine était réparable c'était dommage de ne pas tenter le coup, je continue donc à réparer tant que ça ne coûte que quelques composants, sinon je passerai mon temps à adapter le Mentor.

La bonne nouvelle c'est que la machine à enfin pris vie, j'ai pu prendre les repères d'origine, tout à fonctionné correctement, mais je suppose que l'absence de signal du contrôleur moteur me bloque dans la poursuite de la procédure de démarrage. Ceci dit, la commande s'allume normalement, les axes ont bougés sans peine et les paramètres d'origine semblent toujours en mémoire (j'avais peur que la batterie n'ai pas tenue le coup, le message "changer batterie" est d'ailleurs apparu, j'ai fait le nécessaire depuis).

Ha j'espère qu'une fois la carte MTI-1 réparée je pourrai faire quelques essais, histoire de d'avoir quelques photos intéressantes à vous donner!

Allé, une petite image encourageante quant même :)

IMG_2050.jpg
 
cantause
cantause
Compagnon
Hahaaaa!!!

Ca y est, elle est enfin d'accord de se déplacer!
Je ne suis pas du genre hyper démonstratif quand je suis content mais j'ai quant même fait un petit saut de cabris et crié un "eurêka" (démesuré je suis d'accord, mais j'y ai un attachement personnel) quand elle a accepté de faire sa mise à zéro sans broncher :-D

Auparavant elle a fait sa mise à zéro (z-->y-->x) mais déclenchait un e-stop (y a-t-il un terme français pour ça?) à la fin du x.
En fait elle heurtait le deuxième contact de la limite du x, comme je n'y connais pas grand chose en commandes numériques je n'ai pas trouvé tout de suite, qui est en fait la butée de sécurité.
Je trouvais ça étrange qu'en plus le message "passer sur point de référence x" n'était plus sur-ligné par moments, pendant une fraction de seconde.
Après démontage de la butée en x, les deux contacteurs NF (en fait deux doubles contacteurs NF/NO) avaient une résistance de plusieurs mégohms au repos (peut-être due à une infiltration de liquide de coupe). J'ai démonté comme j'ai pu et mis du nettoyant pour contacts électriques, les valeurs sont redevenues normales, la machine a accepté de faire sa mise à zéro sans blocages, elle est prête pour la suite des expérimentations.
Comme je l'ai dis, je n'y connais vraiment rien en commandes numériques, je n'ai pas su introduire les codes nécessaires à la mise en route de la broche et comme je manquais de temps j'ai laissé ça de côté jusque vendredi, en attendant je me suis attaqué au manuel de la commande Heidenhain.

Il y a aussi eut la réparation de la carte MTI, qui s'est passée sans soucis, j'ai remplacé ce qui semblait suspect, et le condensateur foutu, une fois remonté il n'y a plus eut de problèmes, mais je vais réfléchir à la re-fabrication de cette carte qui est bien fragile. Je n'étais pas trop intéressé par l'électronique de puissance mais toutes ces réparations ont attirés mon attention sur ce domaine que je comprends encore trop peu à mon goût, je vais faire des efforts! Ce sont probablement des techniques dépassées mais les schémas restent lisibles et un minimum compréhensibles, ça fera un bon exercice.

Je dois reconnaître qu'un dépanneur de cnc écossais en fin de carrière me guide pas à pas dans la remise en route, c'est fort aimable de sa part, d'autant plus qu'il me laisse chercher sans me donner directement les réponses, j'ai vraiment un prof par correspondance :)

On se rapproche des copeaux je l'espère, je vous tiendrai au courant!
 
L
lacier
Compagnon
Bonjour,
cantause a dit:
Hahaaaa!!!

Ca y est, elle est enfin d'accord de se déplacer!
Je ne suis pas du genre hyper démonstratif quand je suis content mais j'ai quant même fait un petit saut de cabris et crié un "eurêka" (démesuré je suis d'accord, mais j'y ai un attachement personnel) quand elle a accepté de faire sa mise à zéro sans broncher :-D !
Si, si, j'ai entendu le cri ! Et je ne suis pas marseillais ! :-D

Félicitations pour ta ténacité et ton travail, qui porte ses fruits. Tiens nous au courant des avancées.
 
vax
vax
Modérateur
Etant dans le même genre de soucis de remise en route avec ma MH600C tes avancées me donne du courage !

Félicitations à toi, ta machine à l'air bien belle.
 
cantause
cantause
Compagnon
Merci pour vos encouragements!

Il faut reconnaître que c'est principalement du remplacement de composants pour l'instant, donc je n'ai pas beaucoup de mérites...
D'un autre côté, comme ils sont tous vieux ce n'est pas évident de savoir s'ils périssent par vieillesse ou s'il y a une cause précise, seul le temps le dira...

C'est un monde tout nouveau pour moi, je visualise bien les principes sous-jacents mais je suppose que les solutions techniques adoptées au cours des années ont bien évoluées, c'est fort intéressant en tout cas, je ne compte pas m'arrêter là :)

Je vais suivre vos conseils et continuer la mise en route sans démontages superflus, je ne suis d'ailleurs pas installé dans l'atelier définitif et la propreté pour un remontage soigné des éléments sensibles est difficile à obtenir. Par contre une fois que tout sera en route, je démonterai la partie mécanique pour lui faire un grand entretien!

PS: Vax, tu as une bien belle machine aussi, les Deckel/Maho ont l'air d'être de sacrés engins, j'espère pouvoir compléter mon atelier avec ce genre de machine dans le futur!
Pour ce qui est de la remise en route, j'ai tout de même la chance que le câblage d'origine a très peu été modifié (2-3 fils endommagés dans un précédant "incendie"), c'est bien plus facile pour s'y retrouver dans le schéma électrique, j'espère que ta machine est préservée de ce côté la aussi.
 
cantause
cantause
Compagnon
Héhé, elle tourne!

Ca a pris pas mal de temps en recherches divers, se plonger dans le schéma, faire des tonnes de mesures, tout ça pour un fil branché sur la mauvaise entrée d'un bornier, la 2 au lieu de la 3 :mad:
J'ai commi l'erreur de commencer par relever la position du cablage d'origine et de m'être basé dessus à chaque remontage.
Je suppose qu'en voulant trouver la source de la panne avant de mettre la machine à la retraite, le réparateur a mis un fil dans la mauvaise borne.
Hier soir j'ai vérifié que mes données correspondaient bien au schéma câblé du manuel de la machine et je me suis rendu compte de l'erreur, je garderai bien la leçon dans un coin de ma tête pour les machines à venir!

Bon, il y a encore du chemin à faire, le réglage du drive va prendre un peu de temps, un roulement du moteur fait du bruit, il faut que je le remplace (les deux tant que j'y suis).
La broche fait aussi un bruit cyclique, là j'ai peur pour les roulements :cry:
Ce n'est pas fort prononcé et je n'ai pas encore localisé exactement sa provenance, il ne faut pas virer à la paranoïa non plus, je vais commencer par supprimer les bruits anormaux identifiés.

Vous l'aurez compri, je suis super content!
Quand j'ai acheté la machine je ne m'attendais pas à une remise en route aussi rapide.

Bon week-end.

François
 
cantause
cantause
Compagnon
Aujourd'hui est un grand jour!

IMG_2108.jpg


Non seulement ce sont les premiers copeaux avec la machine, mais ce sont mes premiers copeaux tout court :oops:
Je n'ai jamais utilisé une fraiseuse ou un tour de ma vie, une machine numérique n'est probablement pas la manière la plus progressive de s'initier mais c'est un peu elle qui m'a choisi :)
Bon, ce ne sont pas de vrais copeaux non plus, c'est juste que comme le drive est réglé tip-top maintenant, que toutes les commandes fonctionnent, je ne pouvais pas clôturer le week-end sans essayer, je l'ai d'ailleurs fait à la manivelle électronique, sans me soucier des paramètres, le week-end prochain, un ami fraiseur sur CNC va venir me faire un petit cours.

Pour en revenir à la machine, la mise en route a mis en évidence quelques nouvelles réparations à mettre au programme:
1) Le roulement du bas du moteur fait "cui-cui" par moment, c'est léger mais pas normal quant même.
2) Un des deux roulement de la poulie de broche (celle dans laquelle coulisse l'arbre cannelé de la broche) ronronne, de nouveau c'est léger, il faut le changer aussi.
3) Arrive la question que je me posais au départ, démonter la broche pour changer la graisse des roulements de précision...
Eux par contre, ne font pas de bruit et il n'y a pas d'échauffement quand la broche tourne (je l'ai laissé tourner quelques heures), mais vu leurs prix et l'âge de la graisse qui les lubrifie, j'aimerais leur payer une seringue de graisse Klüber adaptée afin de les préserver le plus longtemps possible.
Le jour où ils feront du bruit, il sera trop tard.

Donc rien de dramatique en somme, un atelier professionnel laisserait sûrement les roulements usés dans l'état tant qu'ils ne font pas plus de bruit, mais tant que je suis dans les travaux de remise en route, et comme ces roulements ne sont pas très coûteux, je vais les remplacer (les deux du moteur et les deux de la poulie).
Puis il n'y a rien à faire, je n'aime pas les bruits anormaux, même quand ils sont discrets

Pour les amateurs de grattage, j'ai encore pris quelques photos avant de remettre en place les protections de glissière:

IMG_2088.jpg


IMG_2096.jpg
 
T
titou76
Apprenti
Salut
Décidément elle est vraiment superbe cette machine
 
cantause
cantause
Compagnon
Merci Titou 76, si un jour j'en vois une autre je te le dis :)

Bon, maintenant qu'on est presque prêt à usiner, il faut penser à l'outillage, et la je suis un peu pris au dépourvu, je ne pensais pas voir la machine fonctionner aussi rapidement.
Je suis passé chez un vendeur d'outils de coupe à côté de l'école pour commander des porte-outils mais comme ce n'est pas courant et qu'aucuns techniciens n'étaient là je suis juste reparti avec un catalogue Kennametal et un autre de fraise/tarauds/forêts, des fameux bottins!
Je comprends la notion de vitesse de coupe, d'avance par dent,... par contre c'est le côté panel de base pour lequel je n'ai pas trop d'idées et je souhaiterais vos suggestions.
La machine étant relativement puissante (bien qu'un petit poucet au niveau industriel), je suppose que sa rigidité et ses 6kw permettent d'utiliser des outils de taille correcte.

Pour vous aiguiller, je vais vous parler un eu des prochains projets que je souhaites réaliser avec la machine:

-Perçage et usinage d'un empilement de tôles, pour les fôrets je devrais pouvoir me débrouiller, par contre pour "dresser" le champ des tôles empilées, 20x1,5mm= 30mm (et donc les mettre à même dimensions extérieures) je ne vois pas quels outils utiliser, ni si cela peut se faire en une passe. J'aimerais aussi surfacer les "brides" telles qu'expliquées dans le sujet en lien, qui seront obtenues au départ de plat de 200x10 (300mm de long), vers quel taille de tourteau puis-je me tourner? Type de plaquette (plat en S235)?
-Usinage de baignoires dans du plat de 15 en aluminium (nuance pas encore définie), pièces de 50x50, baignoires de 40x40, tailler des ailettes (waterblock pour cpu) peu nombreuses car cpu à basse consommation, donc possibilité d'utiliser des fraises pas trop petites et si jamais j'ai un aussi un petit portique cnc qui pourrait s'occuper de cette opération.
Ca se sont des projets pour mon travail d'étudiant, donc rémunérés et pour lesquels je dispose d'un budget correcte pour l'outillage, en ce qui concerne mes projets personnels:
-Cintreuse cnc, avec 5-10kNm de couple au porte-matrice, pour vous donner une idée de la taille des pièces, principalement en acier (nuances non définies mais pas d'alliages spéciaux ni d'inoxydables), c'est le premier projet qui sera en accord avec la taille de la machine. J'essaierai de faire la machine sans pièces inutilement complexes, et d'utiliser un maximum d'éléments standards, ce sera je suppose principalement du dressage, perçage/alésage, lamage et chanfreinage pour les éléments d'assemblage.


J'ai bien sûr beaucoup d'autres projets en tête mais je crois qu'une fois que j'aurai mené à bien ceux ci-dessus, j'y verrai plus clair et il sera encore temps de vous demander conseil pour l'outillage adapté.
Pour l'instant je voudrais donc faire des opérations "de base" dans de l'acier de construction et de l'aluminium.

Le matériel relatif à l'usinage dont je dispose déjà:
-Métrologie: Pied à coulisse, comparateur et pied magnétique, micromètres, marbre.
-Outils coupants: Jeu de mèches à queue droite (HSS-G), quelques forets à centrer, quelques tarauds machine.
-Porte-outils: Weldon 10 et 16.
-Bridage: Un jeu de brides adaptées aux tés de la table, je suis quelques étaux sur ebay aussi.

Je comptais acheter au moins:
-1 porte pinces ER40 et un jeu de pinces ER40, chez Allesgutte pour les pinces, chez Kennametal pour le porte-pince (je n'ai guère le choix, en plus ils ont l'air de ne plus les faire en métrique, je vais demander chez Coventry toolhoders).
-1 mandrin, mais est-ce nécessaire si j'ai des pinces? De plus, comme les fabricants de porte-outils en cône QC40 ne courent pas les rues, je vais probablement devoir acheter un arbre avec un cône mâle et un mandrin séparé, c'est moins bon qu'une pièce unique je suppose mais je n'ai pas trop le choix... est-ce que le cône iso ou Jacobs a une importance (autre que la compatibilité avec le mandrin)? Pour le mandrin je pensais prendre un Albrecht comme sur ma perceuse.
-1 (ou plusieurs) porte fraise à surfacer et une fraise à surfacer, quelle(s) taille(s)? Plus c'est grand plus c'est cher je présume, d'un autre côté les tourteaux de gros diamètres se trouvent d'occasion pour pas trop cher, mais si leur usage est limité autant prendre plus petit... Je voudrais un modèle à plaquettes, quitte à ce que ça revienne plus cher à l'usage, mais l'affutage n'est pas au programme pour l'instant.
-Des portes fraises et des fraises, j'ai les porte-outils en 10 et 16 mais quelles seraient les tailles "passe-partout" complémentaires et raisonnables? Nombre de dents? type de taille? hss ou carbure? plaquette? Quand j'ouvre le catalogue du carburier que j'ai reçu hier je suis noyé :-(
-Une tête à aléser? Est-ce que ça existe sans le cône d'enmanchement? je n'en trouve pas en QC40, il faudrait que je la prenne dans un porte-outils. Les adaptateurs vers cône Morse existent mais comme la machine est prévue sans tirant, je ne sais pas s'il y a la place pour fixer la queue de la tête à aléser sur l'adaptateur (je vois peut-être le problème dans le mauvais sens aussi).

J'ai pris pour habitude d'acheter de l'outillage de qualité, donc je suis prêt à faire des dépenses (d'autant plus que certaines ne seront pas à ma charge), et j'aime avoir l'outil adapté sous la main quand j'en ai besoin plutôt que de passer des heures à élaborer un système D, ça ne me rendra pas malade d'avoir quelques fraises ou outils, d'avance dans une armoire.
Pour les porte-outils, comme Kennametal n'a plus de dimensions métriques en QC40 au catalogue, je vais probablement devoir faire une commande chez Coventry toolholders, et ça serait bien si je pouvais grouper, donc bien évaluer mes besoins futurs.

Voilà pour mes questions, je vous remercie d'avance pour vos conseils et votre expérience.

Pour ce qui est de l'état de la fraiseuse, je sais que la remise en route a été assez décevante pour les amateurs de mécanique, je n'ai rien démonté :-(
Qu'ils se rassurent, j'ai commandé le nécessaire pour:
-Changer les roulements du moteurs.
-Changer les roulements de la poulie de broche.
-Regraisser les roulements de broche.

Ces opérations ne sont pas super urgentes, mais je les mets au programme pour le we du 24-25 mars, histoire de ne pas les laisser traîner non plus.

Quand il fera meilleur je démonterai aussi la table et ce qu'il y a en dessous (quel est le terme en français? en anglais c'est "saddle" et "knee"), mais il me faudrait d'autres moyens de levage que ceux que j'ai à disposition pour l'instant.

Bonne soirée.

François
 
L
lacier
Compagnon
Bonjour,

Quel est ton cône de broche ?
Tu parles de QC40, il me semblait que c'était en 7/24 comme un BT ??? Quelle en est la particularité ?

Je pense que le terme que tu cherches est "console", ce qui est en dessous de la table :)
 

Sujets similaires

J
Réponses
13
Affichages
498
jackouille07
J
O
Réponses
7
Affichages
1 927
guy34
G
P
Réponses
1
Affichages
1 660
desmo-phil
desmo-phil
M
Réponses
15
Affichages
1 338
montuard
M
Haut