Bridgeport Interact 4 series 2

  • Auteur de la discussion cantause
  • Date de début
cantause
cantause
Compagnon
Merci Lacier, un mot de plus à mon vocabulaire!

Pour les porte-outils, le "système" est appelé QC pour "quick change" , le cône à proprement parler est un iso 40 normal.
On nomme ces porte-outils "de type Bristol-Erickson", je suppose que ce sont eux qui ont inventé ce système QC.
La particularité est qu'au lieu d'utiliser un tirant, on appuie sur la face de la collerette du porte-outils qui est en vis-à-vis avec la table, au moyen d'un écrou, comme pour une pince ER en somme.
La dimension qui est particulièrement importante est la distance qui sépare la face côté table de la collerette et la base du cône d'enmanchement (donc pas l'épaisseur de la collerette).
Le soucis est qu'apparemment cette dimension est laissée libre pour les porte-outils en iso 40 et donc si on achète des modèles standards on se retrouve à ne pas pouvoir les faire entrer dans l'écrou, ou à ce que celui-ci n'arrive pas à plaquer le cône une fois serré à fond et parfois ça tombe dans les tolérances, c'est une loterie.
Je crois que les tenons d'entraînements sont aussi de taille spécifique.
Aux Etats-Unis on appelle aussi ces portes outils de type NMTB, ou au moins il y a compatibilité avec le type NMTB, je n'ai pas trouvé des masses d'infos sur le sujet.

C'est vraiment mon seul regret concernant la machine, elle existait aussi en version avec tirant automatique mais bien entendu ma broche n'est pas usinée pour adapter un tel système, qui lui accepte les portes-outils standards...

Je prendrai des photos ce we pour que vous visualisiez mieux le montage!
 
cantause
cantause
Compagnon
Bonsoir tout le monde!

Voici une petite mise à jour de la remise en route de cette fraiseuse, elle a fait son premier "vrai" usinage numérique depuis que je l'ai, cet après-midi.
Bon, je reconnais c'est un peu tricher, je lui ai juste demandé de faire des lignes droites, mais comme je ne parle pas encore sa langue et surtout que je n'ai pas d'étau, je suis resté dans du simple.
J'ai en effet assez peur de toucher les brides sur la table, de faire des trous dedans,... Je vais donc demain voir un étau et s'il est en bon état je rentrerai avec!
Je n'ai pas non plus de matière, c'est du simple plat de 8mm (S235 je suppose), donc pas difficile à usiner et pas l'idéal à cause de la calamine il me semble, je vais la aussi me faire un petit stock pour mes débuts.

Voici le résultat actuel:

premierfraisage_1.jpg


premierfraisage.jpg


C'est fait avec une fraise hémisphérique de 6 (ne me demandez pas pourquoi, mais ce sont mes préférées :)), à 1500tr/min, avance à 75mm/min.
J'ai fait un petit essai lors de la deuxième photo, en me promenant un peu avec la table avant de fraiser la deuxième rainure pour voir ce que donnerait le résultat avec la même profondeur et c'est (visuellement) assez satisfaisant, surtout que j'étais loin des brides.
J'ai reçu cette fin de semaine quelques porte-outils (Weldon 6, 20, 25, arbre porte tourteau de 22 et porte pinces er40), une commande de fraises de chez Hoffmann, et les roulements que je compte remplacer.
Je démarche aussi les réparateurs Bridgeport pour trouver une broche prévue pour un tirant automatique, les portes-outils en QC40 sont cher (85€ htva) et difficiles à trouver.
D'ailleurs quelqu'un connaitrait-il un moyen pour sortir une fraise d'un porte-outils Weldon? j'ai quelques fraises neuves de 16 et le porte-outils sur lequel je voudrais les monter m'a été donné avec la fraiseuse, la fraise qui se trouve dessus doit y être depuis 3 ans et je n'arrive pas à l'enlever (la vis est démontée bien sûr). J'ai essayé du CRC, chauffer la fraise (foutue), taper avec une tige par l'arrière en la faisant passer par le petit trou qui donne sur la queue de la fraise, je suis un peu "bloqué"...

D'autant plus que j'ai acheté des fraises en 10 et 16 et je n'ai pas la vis de serrage du porte-outils de 10 (donné avec la fraiseuse), je ne peux pas faire beaucoup d'essai et c'est un peu râlant.
Je reste aussi tout ouïe concernant un conseil sur le choix d'une fraise à surfacer à plaquettes, dans le doute j'étais parti sur une de 63 ou 80, assez universelle mais je ne sais que trop choisir à cause du type de plaquette et leur orientation sur la fraise. La machine est sérieuse mais ce n'est pas non plus un gros centre tel qu'on les fait maintenant, je ne voudrais pas l'abîmer.

Bonne soirée à tous!
 
cantause
cantause
Compagnon
Allez, je suis retourné en vitesse faire un tour à l'atelier.
La fraise de 16 est sortie du porte-outils, j'ai pu remettre une fraise en hss revêtu dedans et faire une petite rainure, j'ai ensuite fait un congé avec la fraise utilisée pour les images précédentes.
Je n'ai pas encore programmé les outils donc j'ai fait les mises en place à la main et par caclul, mais le raccord n'est pas perceptible, je suis impatient de voir ce que ça donnera quand la machine sera mieux exploitée. J'ai trouvé mon premier projet, un petit lève-machine sur base de cric bouteille comme certains en ont déjà réalisé, mais j'aimerais le faire sans soudure, juste un assemblage fraisé et vissé. Ca serait bien utile par la suite, j'ai du bougé seul la machine deux fois de suite en deux jours, il ne faut pas être pressé ni vite découragé, elle est en place cette fois ci j'espère!

IMG_2159.jpg


IMG_2158.jpg
 
cantause
cantause
Compagnon
Je suis allé voir quelques machines aujourd'hui, même si je suis un peu indécis concernant ce que j'ai vu (en bien et en mal) la journée n'a pas été perdue, loin de là.
Comme ce n'était pas tout près, j'en ai profité pour aller voir un étau qui était annoncé depuis un petit temps et se trouvait dans le même coin que ma prospection originale, sans grande certitude, mais je commençais à en avoir marre de voir me passer sous le nez tous les étaux hydrauliques intéressants sur ebay.de, soit parce que j'oubliais les enchères, soit parce qu'ils se trouvaient au fin fond de l'Allemagne. Le vendeur m'avait dit que c'était un étau "traditionnel" à vis, mais qu'il était d'équerre et n'avait pas de jeux, comme le prix demandé n'était pas exorbitant je me suis dit que ça me permettrait de débuter en usinage, quitte à le mettre sur une autre machine une fois que j'aurais trouvé un étaux hydraulique tip top bien à mon aise.
Voila ce que j'ai ramené pour ma petite anglaise:

IMG_2182.jpg


IMG_2186.jpg


Bon il est massif (à titre de comparaison les rainures de la table font 1m), ça chatouille mon seuil de résistance à l'hernie discale, mais les mors font 200 de large et il s'ouvre au maximum à 350, ce qui correspond aux recommandations de lacier, qui m'ont servies de base pour mes recherches. En fait si je suis bien, il ne faut pas se focaliser sur un étau qui ferait tout, mais certains systèmes ont leurs forces et leurs faiblesses? Je me suis dit que celui-là remplirait honorablement pas mal de besoins et que je pourrais compléter par la suite avec d'autres étaux, comme un à mors plaqueurs et un plus petit hydraulique, genre de 125 pour avoir quelque chose de facile à transporter, mais ce sera pour plus tard.
Chose très étrange, c'est que je me demande si cet étau ne serait pas à serrage, hydraulique...

IMG_2184.jpg


IMG_2183.jpg


Je voulais l'essayer, je n'ai pas pris le temps de le démonter, mais il y a un gros block dans la partie mobile (pas celui qui retient la "goupille"), qui à l'air d'être un système amplificateur hydraulique ou mécanique, n'en ayant jamais vu auparavant je ne saurais juger par l'extérieur. En tout cas, l'avance se fait rapidement jusqu'à la pièce puis on continue à tourner sans peine, la petite partie qui dépasse où on place la clé rentre dans la partie mobile et là ça serre fort, c'est très agréable!
Ce qui est bizarre c'est qu'il ressemble comme deux gouttes d'eau à un Hilma hydraulique, sans le petit rond rouge de la marque sur la partie mobile... Ca m'arrangerait que ça en soit un (ou une copie aux même cotes) car ils ont bonne réputation je crois et surtout ça faciliterait l'approvisionnement en mors si le besoin s'en faisait sentir. Je pourrais aussi me procurer une base tournante car je pense qu'au départ il est prévu pour...
Bref, une fois monté, le baptême a suivi:

IMG_2188.jpg


Et voilà un nouvel essai, rien de bien terrible, mais je reste émerveillé en voyant comment on passe d'un morceau de fer calaminé à de belles surfaces lisses (et quelques bavures) :)

IMG_2195.jpg


Je vais me munir d'un jeu de cales et faire les pièces d'exercices du manuel Heidenhain, en Allemand malheureusement.

Bon week-end de Pâques à tous!
 
vax
vax
Modérateur
cantause a dit:
Je vais me munir d'un jeu de cales et faire les pièces d'exercices du manuel Heidenhain, en Allemand malheureusement.

Bon week-end de Pâques à tous!


Merci pour tes bons voeux,

dis moi chez toi les cloches y vont fort !
me prendre un oeuf (en chocolat) tombé du ciel, je veux bien. Mais un étaux qui doit faire pas loin de 40 ou 50 Kg... :)

Si tu as des problèmes avec l'allemand, je te laisse ma méthode.

Tu te crée un compte Google (c'est gratuit et simple à faire.
Tu scanne tes documents en Allemand et tu les télécharge sur Google Document qui va te permettre de les convertir en OCR. Un copier coller dans google translator fait des merveilles avec un tout petit poil de patience.
Je suis en train de traduire ainsi la doc de mon vario...
 
cantause
cantause
Compagnon
Héhé, j'habite en face de l'église, alors elles me l'ont déposé direct dans l'atelier (pas sur la table de la fraiseuse par contre) :wink:

Génial le système pour la traduction, c'est juste dommage que tout est déjà imprimé :(
Ce sont surtout des programmes avec à chaque ligne le pictogramme de la touche à utiliser, c'est assez universel mais les annotations sont en allemand, je comprends mais pas dans le détail, il faudrait que je me décide à l'apprendre correctement cette langue :|
J'ai le manuel de programmation en anglais, c'est quant même une bonne base pour m'y retrouver quand je ne comprends pas ce qui est dit dans le livre d'exercice, l'un dans l'autre ça va.
Ceci dit, je garde précieusement ta méthode pour les traductions futures, le système est ingénieux!

Bon, justement en voulant faire la première pièce d'exercice, lors de la mise à zéro du Z avec une fraise et la manivelle électronique, j'ai donné un petit coup de trop et bing les arrêtes de coupe ont cassées, heum, une fraise en hss revêtu de 16 toute neuve pour la poubelle (je l'ai quant même gardée au cas ou il y aurait moyen d'encore en faire quelque chose...).
J'ai donc décidé d'acheter un palpeur 3D pour les prises d'origine de pièces, qui sera l'outils "0" de ma bibliothèque et un "capteur" de mise à zéro des outils (ça s'appelle comme ça?) pour entrer les nouveaux outils dans le répertoire de la machine. Ca fait un petit budget mais ça me permettra de travailler confortablement et avec précision, l'idéal serait un capteur TS111 de chez Heidenhain, branché directement sur la commande mais ça sort de mon budget en neuf et la métrologie d'occasion ne me rassure guère.

J'ai aussi démonté l'étaux, la curiosité a gagné, c'est bien un hydraulique:

IMG_2197.jpg


Il recevra une nouvelle peinture en été mais la je ne suis pas bien équipé et il fait encore un peu froid, ça me laisse le temps de réfléchir à la couleur :)
Pour ceux qui veulent voir comment c'est fait voici le liens du sujet dédié.

Je vais retourner à l'atelier travailler un peu sur tout ça...

Je suis toujours à l'écoute de suggestions sur le choix d'une fraise à surfacer, si une bonne âme avait des conseils...

Bonne journée.
 
cantause
cantause
Compagnon
Bonsoir tout le monde!

Je vois que mon sujet suscitait plus d'enthousiasme quand la bête était en panne, à croire qu'on aime les voir souffrir ces machines :)
Je me suis donc lancé tout seul dans l'achat d'outillage, j'espère ne pas avoir fait de grosses bourdes mais j'y suis allé avec prudence.
J'ai reçu mes pinces ER40 de chez Allesgute, une fraise à surfacer de 160 de chez Sandvik (R290), un palpeur 3D Haimer et une commande de fraise chez Hoffmann.
Le tourteau est gros, peut-être trop? Je l'ai surtout acheté pour pouvoir faire des surfaçages de finitions sans reprises, je n'ai de toute manière pas l'intention de forcer inutilement sur cette machine.
Je n'ai pas encore vraiment essayé, j'ai juste déballé parce que j'ai fait un saut chez mes parents avant de retourner à mon kot mais je suis impatient de faire voire le liquide de coupe à tout ce petit monde.
Malheureusement ça ne sera probablement pas avant fin juin, les examens approchent, alors plus d'atelier pour deux bons mois, je me dis que je n'en profiterai que plus à ce moment là.

Voici quant même le palpeur 3D Haimer en avant première, c'est vrai que c'est un peu du luxe mais comme la remise en route à été bien moins coûteuse que prévue, je lui ai fait ce petit cadeau, qui sera l'outils "zéro" de la bibliothèque. C'est bien sur subjectif pour l'instant mais cet appareil fait très robuste, la finition extérieure est en tout cas irréprochable (sauf le méplat qui fait un peu tâche par rapport au reste), on verra pour le fiabilité à l'usage:

IMG_2280.jpg


IMG_2279.jpg


IMG_2281.jpg
 
L
lacier
Compagnon
Salut cantause,

Bon achat, tu verras c'est très pratique de pouvoir palper sur 3 axes. :-D
Je crois que j'ai à peu près le même, jamais eu de problème sauf... de ma faute, au fait, as tu pris un palpeur de rechange ? C'est lui qui sert de fusible quand... @é#*£¤..-@~}
 
cantause
cantause
Compagnon
J'imagine que les jurons doivent suivre quand on "plante" ce genre d'instrument :)
Mais j'ai une touche de rechange, en fait c'est une touche longue, je me suis dit que ça pourrait servir.
Le fabricant est quant même "connu" et comme on peut acheter en direct chez eux, l'approvisionnement ne sera pas problématique je suppose...
Enfin j'espère ne pas devoir les remplacer trop souvent, ceci dit la fraise que j'ai cassé la semaine passée en faisant la mise à zéro à déjà bien coûté une touche ou deux :cry:
 
M
michto
Compagnon
Bjr

Ca à l'air top ce palpeur 3D :-D sans indiscretion ça vaut combien ?

Question: j'ai regardé la vidéo de presentation sur Youtube, je suppose que quand tu touche la pièce avec le plapeur et que tu continue jusqu'au Zero, ça tient compte de la moitiè du Ø du palpeur ?

A++

Michel
 
cantause
cantause
Compagnon
Arf, je dois bien dire que je n'en sais rien, j'ai ouvert la boite puis je l'ai refermée et mise dans l'armoire, plus de fraisage avant la fin juin, pourquoi se faire du mal :)
Mais je pense bien que ce soit le cas avec la touche courte (la touche longue se termine par une plus grosse sphère).
Pour le prix c'était 250€ htva, peut-être avec les frais de port gratuits, je ne suis plus certain, il y a un webshop sur le site Haimer, quand on met les objets dans le panier le prix s'affichent!
 
vax
vax
Modérateur
cantause a dit:
Je vois que mon sujet suscitait plus d'enthousiasme quand la bête était en panne, à croire qu'on aime les voir souffrir ces machines :)


Mais non... Je ne suis rentré qu'hier de mon périple en Italie (un congrès de magiciens à photographier pour la presse).

Non courage pour tes exam. Tu fais le bon choix, les exam et après le plaisir et comme ça on se fait plaisir toute sa vie !
 
cantause
cantause
Compagnon
Bonsoir tout le monde!

J'espère que vous avez passé un bon week-end.

Comme maintenant je suis en vacance, je suis de retour à l'atelier et j'ai profité de cette journée pour commencer l'apprentissage de la programmation de la fraiseuse.
Bon, je sers les fesses à chaque fois que j'appuie sur le bouton start, et j'ai cassé une fraise et un forêt sur la journée, mais je suis quant même très content, j'appréhende déjà beaucoup mieux la logique de programmation.
Je vous fait donc parvenir mes premiers résultats d'usinage automatisé, ce n'est pas grand chose, mais je trouve ça vraiment génial de voir la fraiseuse le faire toute seul (surtout les taraudages), rien qu'en changeant les outils le moment venu:

Deux petites poches:

IMG_2568.jpg


Des trous taraudés:

IMG_2570.jpg


IMG_2571.jpg


IMG_2567.jpg


Je vais continuer les exercices du livre, ça permet de manipuler pas mal de choses, mais il me faut encore quelques outils et un peu de matière première, pour l'instant j'utilise du plat d'acier de 10mm, ce n'est pas très pratique...

A bientôt.

François
 
Turbo Gros Michel S.A.
Turbo Gros Michel S.A.
Compagnon
Salut François,

et oui quel plaisir de voir la machine travailler toute seule... et ce n'est que le début :)

A+

Emmanuel
 
cantause
cantause
Compagnon
Bonsoir à tous,

J'ai un peu délaissé la Bridgeport ces derniers temps, il faut dire qu'il y a un bon mois elle m'a joué une belle farce!
Au démarrage elle m'a gentiment annoncé qu'elle avait perdu tous ses paramètres, chose qui ne devrait arriver que lorsque les piles alimentant la commande Heidenhain sont à plat, hors je les ai changée il y a moins de six mois et aucun message "batterie faible" n'est apparu depuis, étrange donc...
Il semblerait que l'oxydation des contact du réceptacle des batteries soient souvent la cause de ce problème, ou plus rarement, une perte au niveau du circuit de régulation de tension de la mémoire...
Petit soucis, je n'ai pas ces paramètres, j'ai donc pour l'instant une fraiseuse qui ne sait plus lacer ses chaussures, j'ai bien un jeu de paramètres pour cette fraiseuse mais pas pour le même modèle de commande (une tnc150 alors que j'ai une tnc155), en comparant les deux manuels, il me semble que les paramètres correspondent, mais je ne suis pas très chaud pour une essai grandeur nature. Une âme charitable sur cnczone.com m'a proposé de relever les paramètres de sa fraiseuse (même machine, même commande), mais n'ayant pas de nouvelles, je suppose qu'il n'a pas vraiment de temps, pour cette tâche pas très amusante, je comprends.

Cela faisait aussi quelques mois que j'avais racheté de l'outillage au vendeur de la fraiseuse, mais n'ayant pas souvent l'occasion d'aller dans cette région, je lui avais demandé de me le garder. J'ai fait cette petite expédition outillage ce matin et j'ai parlé de mon problème de paramètre au vendeur, qui m'a dit qu'il regarderait dans ces archives "au cas ou". Début d'après-midi j'ai eut de ses nouvelles et par chance il possède une copie des paramètres d'origine, me voila sauvé!

Accessoirement voici le matériel que j'ai ramené de mon périple, en QC40, le cheptel s'agrandit!

IMG_2964.jpg


Deux Weldon 12 et 16 neufs et une tête à tarauder (avec ses pinces):

IMG_2966.jpg


Deux adaptateurs CM, trois Weldon, deux arbres pour fraise à surfacer, deux porte-pinces (avec leurs pinces), à refrotter un peu.

IMG_2965.jpg


Un porte-pince Clarkson 25 et 32.

IMG_2967.jpg


Une tête à tarauder Servex, petit cadeau pour la perceuse à colonne.

IMG_2970.jpg


Et bientôt des photos de nouveaux essais!

PS: Déception de l'été, j'avais trouvé un chouette étau hydraulique Gressel de 125mm (l'Hilma de 200 n'est pas facile à déplacer), il m'a été dérobé entre le moment ou le livreur l'a déposé et celui où je suis rentré chez moi. Bon, c'est d'après la version du livreur, qui l'a déposé sans signature, je vais donc être remboursé mais je suis très déçu, il était en excellent état pour un prix très correcte, je n'ai plus qu'à retourner à la chasse...
 
cantause
cantause
Compagnon
Bonsoir,

Hé ben, ça fait un petit temps que je n'ai pas donné de nouvelles de cette machine...

Elle va toujours bien, même si elle n'a pas beaucoup servi depuis mon dernier message, à cause des travaux de l'atelier, mais depuis quelques mois elle reprend du service, ça reste ma seule machine opérationnelle.
Le hic, c'est que j'essaie tant que faire se peut d'usiner avec l'arrosage, mais vu les vitesses de rotation qu'imposent les outils carbure, ou même HSS, c'est vite la douche, puis les copeaux volent partout, et finissent toujours dans les coins inaccessibles, comme vous le savez tous :)
Le bac de liquide de coupe ne revient pas beaucoup devant la machine, ce qui fait que l'étaux, qui joue le rôle de rigole, laisse tout couler 5 cm devant le bord du bac, c'est presque un pied de nez...
J'en ai un peu marre, je me rends compte que je ne m'en sers que si je ne sais pas faire autrement, juste à cause du nettoyage qu'il faudra effectuer après coup (l'atelier est encombré avec des éléments de machines, ce n'est pas top de les arroser de copeaux avant le remontage), et c'est bête car elle fonctionne bien.

J'ai donc entamé ce soir la construction d'un carter pour canaliser le flux de copeaux, et contenir le liquide de coupe, c'est un peu conçu sur le tas, malgré le fait que ce petit projet me trotte en tête depuis quelques semaines.
Je voulais quelque chose d'un peu plus hermétique, et rigide (en cas de bris d'outil) que des écrans mobiles, de l'autre côté mon atelier est trop étroit que pour permettre un vrai carter fixe tout en ménageant un passage devant la machine, ma solution est intermédiaire.


Il s'agira de deux morceaux de profilés vissés aux extrémités de la table (ça m'a un peu fait mal au coeur de percer la table à la foreuse), sur lesquels sont attachés deux "cadres", ici la photo d'un côté:

IMG_4504_zpsfa79b858.jpg

IMG_4502_zpsda9210b5.jpg

IMG_4505_zpsde7afd68.jpg

Un profilé joindra les deux extrémités des profilés fixés à la table (ceux avec marqué "535") côté opérateur. Deux portes coulissantes se trouveront sur ce profilé transversal, de manière à avoir un accès aisé à la table.

Les cadres aux extrémités sont montés avec des fixation rapides, l'idée est de pouvoir retirer tout ce qui dépasse du plan de la table rapidement, quand il faut usiner des pièces qui ne rentrent pas dans le carter.

IMG_4509_zpsbc3ac50c.jpg

Les cadres seront remplis avec des feuilles de polycarbonate, l'arrière n'aura pas de cadre (juste une feuille de PC), car il n'y a pas de place, c'est le côté embêtant des carters mobiles, il y a pas mal de conditions dans lesquelles une collisions est possible. Ici il fait 50 cm de haut, ce qui me semble acceptable pour contenir copeaux et liquide de coupe, et il dépasse suffisamment sur les côtés pour ne pas toucher la machine en cours d'usinage. Le seul problème auquel je n'ai as trouvé de solution est le bras du contrôleur, qui est fort dans le chemin, ce qui oblige de le repousser complètement en arrière lors des usinages, mais bon il fallait bien faire un compromis. Je verrai plus tard s'il n'y a pas moyen de le modifier, mais c'est probablement un travail avec beaucoup de câblage à la clef, au delà des modifications mécaniques.

Ca n'a pas encore beaucoup d'allure, j'espère avoir une protection finie à vous montrer le we prochain.

Bonne fin de soirée.

François
 
vax
vax
Modérateur
Toujours un plaisir de voir ta Bridgeport s'ébrouer.

Mais, oui, les parois de protection ne sont pas du luxe avec ces machines !

A très vite pour la suite.
 
cantause
cantause
Compagnon
Bonjour,

vax a dit:
Toujours un plaisir de voir ta Bridgeport s'ébrouer.

Elle a quelques défauts mais dans l'ensemble elle marche fort bien, de mon côté j'attends avec impatience un reportage sur ce fameux tour Schaublin 130 CNC, mais bon je suppose que d'autres chantiers sont en cours :-(

Ca avance, petit à petit, j'ai du faire pas mal de fraisage le we passé, j'ai mis des copeaux partout, ça m'a décidé à relancer le fournisseur de profilés en alu pour enfin recevoir mon complément de commande, et terminer ce carter.

Il me manque des T en M6 pour attacher la plaque en alu qui sert à compenser le déport des glissières à billes (fournies par patduf33 :smt023 ), la pince rouge sur la photo les remplace pour le moment:

IMG_4523_zps201416e0.jpg

Ce n'est pas vraiment la manière dont on est censé se servir de ces glissières, la résistance à la torsion selon l'axe de translation n'est pas top, mais la roue en nylon qui guide le dessus de la porte joue très bien son rôle, le résultat est au delà de mes espérances, restera à protéger la glissière des copeaux.

IMG_4524_zpsf01438f4.jpg

Je dois encore fixer une cale sur la traverse, pour gagner une peu de hauteur par rapport au dessus du rebord de la "rigole" qui entour la table:

IMG_4532_zps35f59e2c.jpg

Ce qui me permettra de donner une petite pente à la tôle qui fera la jonction entre le profilé et la table:

IMG_4533_zpsc8aee580.jpg

J'ai reçu une plaque de polycarbonate de 5mm, pour remplir les panneaux, au départ je comptais les placer dans les rainures des profilés, avec des joints ad-hoc, mais je pense finalement les appliquer sur les faces intérieures. Cette solution me paraît plus simple pour éviter d'avoir des recoins supplémentaires d'où on a du mal à déloger les copeaux, ça me permettra aussi de plier le bas des morceaux de PC pour que le liquide tombe dans les gouttières de la table, on verra...

J'aurais préféré un carénage fixe, mais la machine est un peu trop profonde que pour laisser un passage confortable devant elle, par contre pour l'Hermle je pense que je m'inspirerai des carénages qui étaient vendus d'origine, fixes à parois coulissantes. Je préfère le mécano-soudé, je le trouve un peu moins contraignant que les profilés, mais il y a un peu plus de travail de réalisation aussi...

Bonne journée.

François
 
vax
vax
Modérateur
cantause a dit:
Elle a quelques défauts mais dans l'ensemble elle marche fort bien, de mon côté j'attends avec impatience un reportage sur ce fameux tour Schaublin 130 CNC, mais bon je suppose que d'autres chantiers sont en cours :-(
Bonne journée.

François


Ou le taquin !
Ici, je suis plus à courir après le temps qu'autre chose !
Je viens de recevoir pas plus tard que ce matin les derniers composants pour finaliser la numérisation du SOCOMO Star pour tourner du bois (un projet avec mon frère).
Ensuite j'espère avoir le temps de remonter l'armoire électronique du 130CNC... En théorie il fonctionne... Et j'ai aussi les MAHO 600 à remettre en route (le belier est débloqué c'est déjà une bonne chose...).
 
cantause
cantause
Compagnon
Bonsoir,

Je viens vous présenter mon carter presque terminé, j'avais envie de voir quelque chose avancer dans les 36 projets en cours, j'avais laisser de côté celui-ci à cause des mes déboires pour plier les polycarbonate...
Je pensais que ça se pliait assez facilement au décapeur thermique, un peu comme le PVC, si j'avais été plus malin j'aurais commencé par regarder la température de transition vitreuse du PC (150°C), par rapport à celle du PVC (80°C), il n'y a pas vraiment photo, et en 5mm d'épaisseur il faut pas mal de temps pour que ça chauffe.

J'ai réussi à légèrement plier la partie inclinée qui longe la table (sous les portes), il est prévu que cette partie soit en inox, mais la plieuse d'un de mes amis est trop petite, je dois m'arranger la prochaine fois que je vais chez le marchand de métaux pour faire plier un morceau de tôle. Les parois latérales devaient elles aussi être incurvées sur le bas pour rejoindre la rigole, vu les déboires précédents je vais plutôt mettre un but d'inox plié là aussi.
Il me reste à caller correctement les supports à la table (pour l'instant ce sont des morceaux de papier qui font office de cale) et peut-être intégrer un éclairage.

Voici les photos:

2_zps9955abca.jpg

3_zps61d79488.jpg

1_zpsf9af3bd8.jpg

Je suppose qu'il y aura toujours bien des copeaux et du liquide de coupe qui trouveront leur chemin en dehors (surtout à l'arrière), mais ça devrait quant même me faciliter le nettoyage (et accessoirement me protéger de moi-même quand je lance des cycles à la va-vite :oops: )

Si je peux vous donner un conseil, ne faites pas comme moi :)

J'aime bien les profilés Bosch, mais je ne les trouve pas très pratiques pour ce type d'utilisation, il est difficile d'obtenir un système de joint complètement étanche à l'émulsion (c'est pour ça que j'ai plaqué les panneaux sur les profilés), et quand on insère les panneaux dans la rainure centrale cela fait un bel épaulement pour accumuler les copeaux.
Pour les Hermle, je crois que je ferais des carter fixes (ça aussi ça facilite les choses, mais ça prend plus de place), mécano-soudés, qui redirigent copeaux et liquide de coupe vers le bac à copeaux (comme ceux vendus par le fabricant). Il faudrait que je trouve un système de profilés à "clipser" avec un joint souple, un peu comme les chassis en aluminium, que je pourrais souder sur les portes, ou éventuellement faire des brides vissés. Il me semble aussi que faire des fenêtre avec une face intérieure en verre trempé, et une extérieure en polycarbonate soit plus durable (chimiquement et mécaniquement), ou alors en trois couches verre/PC/Verre comme sur les machines modernes, mais ça ne doit pas être simple ni bon marché...

Bonne soirée et bonne semaine.

François
 
cantause
cantause
Compagnon
Bonsoir,

Et voilà avec les gouttières sur les côtés:

3_zps3323d0d7.jpg

Je les ai remise de l'autre côté du polycarbonate pour que ça soit plus efficace.
C'est relativement rigide pour de l'alu de 0,5 mais je ne pense pas qu'elles vieilliront fort bien, j'ai intérêt à faire celles en inox rapidement.

J'ai voulu voir ce que ça donnait sous le feu de l'action, mais j'ai eut une surprise en mettant l'arrosage, rien n'est sorti, et pour cause:

1_zps6ba61582.jpg

j'ai surtout usiné de la fonte ces derniers temps, et rien depuis plusieurs mois, toute l'eau s'est évaporée.
J'ai quant même nettoyé la la "berdouille" (comme on dit en Belgique :) ), les concepteurs n'ayant pas vraiment pensé à ce détail, ce n'est pas des plus évident, même avec un outil adapté:

2_zps263dfc3c.jpg

Je vais essayer de changer les roulements de la poulie d'entrainement de la broche pendant les congés de fin d'année, c'est un peu délicat car il faut démonter les poulies d'entrainement de la paire de vis à billes (de l'axe Z) pour pouvoir l'extraire. Ce qui m'inquiète c'est que de mémoire, sur le plan de coupe de ces poulies, on ne voit pas de clavette, j'espère que l'ensemble n'est pas solidarisé par un montage cônique ou à bague fendue, ce qui me ferait perdre la synchronisation des deux VàB au démontage :roll:
J'en profite pour changer la courroie d'entrainement, elle est en fin de vie et je n'ose pas faire tourner la broche à plus de 2000 tours tellement elle fait du bruit, je l'ai pourtant tendue à plusieurs reprises suivant la procédure décrite dans le manuel.
Dernière étape pour cette fin, démonter la broche pour changer la graisse des roulements...

Après ça, je la calerai une bonne fois pour toute et je ne m'inquièterai plus que de faire des copeaux avec :)

Bonne soirée à tous.

François
 
cantause
cantause
Compagnon
Bonjour tout le monde!

Je profite de ces quelques jours de congés pour me lancer dans une opération d'entretien que j'ai en tête depuis l'achat de cette fraiseuse (cela va faire 3 ans), à savoir:

-Changer les roulements de la poulie folle d'entrainement de la broche, ils grognent par moment (enfin je pense que c'est eux), rien de très grave mais ils sont sur la fin de leur vie.
-Remplacer la courroie d'entrainement et nettoyer les gorges des poulies, qui ne sont plus très nettes.
-Démonter la broche pour contrôler les roulements et remplacer la graisse, qui doit avoir maintenant 30 ans, je crois qu'on sort du cadre du graissage "à vie" au bout d'une telle durée.

De manière assez surprenante, ce n'est pas le démontage de la broche qui m'inquiète, mais celui de la poulie folle, qui implique de retirer les poulies d'entrainement des deux vis à bille de l'axe Z. Après vérifications approfondies, elles ne sont pas clavetées, ou canelées, l'entrainement se fait par un manchon cônique, il m'est donc impossible de garder la synchronisation lors du démontage.
Le manuel n'est pas très bavard, il se limite à dire, détendre la courroie, enlever les poulies, ... puis faire en sens inverse pour le remontage.

Voici à quoi ça ressemble:

1_zps117b4fd1.jpg

3_zpsb4826955.jpg
une des poulies d'entrainement des vis-à-billes:

2_zpsf29a4070.jpg

Et l'entrainement du Z à l'intérieur du bâti:

IMG_1961Copier.jpg

Le plan:

DeacutemontagebrocheBP_zps0b483529.png

Retirer la broche ça devrait aller tout seul, elle est maintenue plaquée sur la pièce de fixation des deux écrous des vis à billes par 6 vis Allen, il suffit de dévisser et ça tombe (je mettrai un coussin en dessous quant même :) ).

Je comptais laisser la broche en place pour retirer les poulies des VàB (en l'empêcher de tomber avec la un morceau d'acier sur la table, j'ai peur que du bois se déforme de trop), c'est ici que je me questionne....
Le système de tension de la courroie me laisse perplexe, car quand on la tend, on fait tourner les poulies en sens inverse, ce qui fait qu'un écrou monte lorsque l'autre descend.
Est-ce qu'il ne serait pas plus prudent de d'abord déserrer les manchons coniques des poulies, puis de déserrer la courroie?
Au démontage, l'importance me paraît moindre, c'est surtout pour le remontage que ça me semblait plus prudent, car j'aurai perdu la "synchronisation" entre les deux poulies. Pour l'instant elles se trouvent encore à un nombre entier de dents (de la courroie HTD) l'une de l'autre, il va falloir que je les replace dans ces conditions au remontage, sans faire tourner les vis :???:

Je m'inquiète peut-être pour rien, j'ai une appréhension...

Bon après-midi.

François
 
vax
vax
Modérateur
Je comprend ton questionnement.

Mais si la doc n'indique pas plus de précaution que ça, n'est-ce pas qu'il ne peut pas y avoir de désynchronisation ?
Le jeu angulaire dans la coulisse de ton Z doit être des plus minime, certainement pas assez pour permettre un décalage d'une dent... Non ?

N'as-tu pas moyen de piger les poulies comme on le fait sur les courroies de distribution automobile ?
Ou de couper les courroie en deux dans sa longueur ?....
 
L
lacier
Compagnon
Bonjour,

Sur la poulie de renvoi de la courroie crantée, il n'y a pas d'excentrique ?
 
vax
vax
Modérateur
cantause a dit:
Le système de tension de la courroie me laisse perplexe, car quand on la tend, on fait tourner les poulies en sens inverse, ce qui fait qu'un écrou monte lorsque l'autre descend.

En y réfléchissant bien cela n'ira pas bien loin...
Une butée à bille va se caler sur un flanc de la vis et l'autre va faire l'inverse... Au final c'est presque un système idéal pour rattraper le jeux de la vis à bille... Non ?
 
cantause
cantause
Compagnon
vax a dit:
Le jeu angulaire dans la coulisse de ton Z doit être des plus minime, certainement pas assez pour permettre un décalage d'une dent... Non ?

Effectivement, se louper d'une dent je n'y crois pas non plus, mais ce n'est pas tellement ça qui m'inquiète, je me suis probablement mal exprimé.

Pour le moment, je suppose que mes poulies sont bien calées sur les vis, donc qu'une fois la courroie tendue, il n'y a pas d'effort statique sur les écrous des VàB, si ce n'est le poids de la broche.
Si je changeais simplement la courroie, je ferais des marques sur les poulies (et la courroie), puis je placerais la courroie neuve sur le repères avec le même nombre de dents d'écart que l'ancienne, et après serrage (en admettant que les courroies se déforment à peu près de la même manière), j'obtiendrais la même "synchronisation" qu'avec l'ancienne courroie.
Ici, je vais retirer les poulies, et comme il n'y a pas de référence entre la vis et la poulie (l'accouplement se faisant par friction), je ne saurai pas retrouver exactement la même position (il n'y a pas de trou pour une pige, ce qui règlerait la moitié du problème, il faudrait juste immobiliser la vis).

Au repos, sans courroie, et avec la broche soutenue, je suppose que les écrous sont à l'équilibre, et c'est l'état que je cherches à atteindre une fois la courroie tendue. Si je remet les poulies (sans les serrer), que je met la courroie (juste pre-tendue), tout va bien, je suppose que les poulies tournent sur l'arbre lorsque je pre-tend la courroie. Si maintenant je serre les poulies sur leurs vis, et que je tends la courroie, les vis vont tourner en sens inverse (elles sont alors solidaires des poulies) . Ca va engendrer une contrainte statique sur le système écrou/vis, invisible à l'oeil nu, donc difficile à chiffrer, et je trouve dommage de charger inutilement ces écrous.

lacier a dit:
Bonjour,

Sur la poulie de renvoi de la courroie crantée, il n'y a pas d'excentrique ?

Je ne pense pas, c'est un simple roulement, la tension de la courroie se faire en déplaçant le moteur de l'axe Z, j'ai édité la photo de mon précédent message pour que ça soit plus explicite.


je serais plus rassuré s'il y avait une clavette, ou une goupille, entre les poulies et les vis, ce démontage se résumerait alors au même travail qu'un changement de courroie.

Je vais encore aller tourner un peu autour avant de me lancer :wink:

Merci pour vos idées!
 
cantause
cantause
Compagnon
vax a dit:
cantause a dit:
Le système de tension de la courroie me laisse perplexe, car quand on la tend, on fait tourner les poulies en sens inverse, ce qui fait qu'un écrou monte lorsque l'autre descend.

En y réfléchissant bien cela n'ira pas bien loin...
Une butée à bille va se caler sur un flanc de la vis et l'autre va faire l'inverse... Au final c'est presque un système idéal pour rattraper le jeux de la vis à bille... Non ?

C'est effectivement ci qui va se passer pour commencer, puis une fois que le contact sera fait, ça va commencer à appuyer sur les billes, en montant d'un côté et en descendant de l'autre. Donc c'est la pièce qui joint les deux écrous, guidée par le fourreau de la broche, qui va plier (modérément bien entendu), et faire fléchir le fourreau de la broche (faiblement bien entendu).

Le problème est différent de celui de deux arbres à cames, dans le sens où ici les deux vis sont liées ensembles...

Mais bon, la rotation des vis lors du serrage de la courroie est peut-être très limitée, et engendre peu de contraintes, c'est juste que la procédure de Bridgeport est des plus concise, mais toutes les procédures du manuel le sont, pour la broche c'est aussi "dévisser, graisser, remonter", sur mon Hermle ils expliquent au moins comment on doit régler la précharge et la contrôler...
 
cantause
cantause
Compagnon
Bon, je suis prêt!

La broche est bloquée, je peux retirer la courroie sans craindre de tout casser :)

1_zps927737f8.jpg

Je vais démonter comme dans le manuel: Détendre la courroie --> Retirer les poulies.
De toute manière c'est au remontage que ça se complique, autant faire la réparation le temps de cogiter, au pire je ferai comme ils disent dans le manuel :)

Je vous tiendrai abreuvés de photos :wink:
 
L
lacier
Compagnon
cantause a dit:
lacier a dit:
Sur la poulie de renvoi de la courroie crantée, il n'y a pas d'excentrique ?

Je ne pense pas, c'est un simple roulement, la tension de la courroie se faire en déplaçant le moteur de l'axe Z, j'ai édité la photo de mon précédent message pour que ça soit plus explicite

La question n'était pas pour la tension de courroie, on voit bien le réglage sur le moteur :wink:
Ma phrase était un peu laconique tout à l'heure, je devais vite partir à l'atelier.

Alors donc, mon idée est de faire le montage des poulies crantées sans précaution particulière, pas de clavette, pas de repère.
Ensuite il faut faire la synchro des vis à billes en jouant sur la longueur de courroie située entre les 2 poulies crantées, d'où ma question sur un montage éventuel de la poulie de renvoi sur excentrique.

Tu me diras, comment contrôler la synchro ?

Les éléments de guidage de la coulisse verticale n'ayant pas une raideur infinie, je pense qu'un petit décalage de synchro doit se voir au niveau du dégauchi de la tête.

Je vérifierai donc ceci comme l'on procède pour dégauchir la tête sur une fraiseuse. Une barre coudée à 90° prise à un bout dans un porte outil monté dans la broche, un comparateur à l'autre bout, on palpe la table d'un coté on fait tourner la broche de 180°, repalpage et réglage pour avoir un décalage nul.

Attention c'est sans garantie, je ne l'ai jamais fait, c'est juste une piste de réflexion.
 
cantause
cantause
Compagnon
Mmm, je comprends maintenant!

En effet, avec un excentrique ça aurait été pas mal, mais j'ai démonté la poulie, et c'est une bête poulie :sad:

Je vois aussi l'idée avec le comparateur, mais je me demande si le fourreau a suffisamment de jeu que pour que ça soit perceptible au niveau du cône de broche.
l'alésage qui guide le fourreau à une longueur qui fait à peu près deux fois son diamètre, et je suppose que l'ajustage est un minimum précis, ça a un impact non négligeable sur les qualités d'usinage de la machine.

Lorsque j'ai retiré la courroie, j'ai essayé en tournant à la main une seule poulie, la deuxième suit le mouvement avec seulement quelques degrés de "retard", je crois que si on retire le jeux des écrous, il ne doit pas y avoir une grande participation du jeu du fourreau.
Mais ta piste est intéressante, je peux fait des mesure à l'intérieur de fonderie, sur le fourreau et sur les écrous de VàB pour voir d'où vient le jeux :smt023
C'est maintenant que je me dis que l'achat d'un pupitas ne serait pas une mauvaise idée, il n'y a pas beaucoup de place pour caser un comparateur normal, je vais vor ce que je peux faire...

Quelques images:

J'ai quant même pris des repères sur les poulies, afin de remonter au plus proche de la position idéale:

1_zpsbc1e828a.jpg

C'est vraiment sorti sans efforts:

3_zpse624e475.jpg

La poulie folle aussi:

6_zps617a4f5b.jpg

9_zps2757827c.jpg

11_zps4cbaf6a7.jpg

Toute la visserie est en pouce, ça m'a donné l'occasion d'utiliser mes douilles achetées au Walmart, et un cliquet 3/8" Snap-On que j'ai sur une étagère depuis un bon bout de temps. C'est amusant, il me semble que les américains sont nettement plus fan du carré 3/8" pour la mécanique générale (auto, moto,..) qu'en Europe, personnellement j'utilise la plupart du temps du 1/4" ou du 1/2", mais rarement du 3/8". J'avais acheté ce cliquet pour voir si Snap-On était à la hauteur de son "aura" (et de son prix), je dois reconnaître que même si j'aime beaucoup les cliquets Facom (les anciens à tête ronde 72 dents, pas ceux à manche rotatif), le "Dual 80" de chez SO est un cran au dessus, je crois que je vais m'en servir plus souvent.

4_zps5e25b94e.jpg

Sous la couche de graisse, enfin c'est de la pâte de montage Rocal MTLM d'après le manuel (A 60€ les 100g la graisse Klüber passerait presque pour de la margarine :wink: ), les cannelures ont l'air en bon état:

8_zpsa35b5c94.jpg

Les roulements de poulie folle (de motorisation de l'axe Z) avaient l'air d'avoir vécu:

7_zps26b60c88.jpg

En effet ça a déjà du frotter un jour:

13_zps37e1c14f.jpg

14_zpse325c930.jpg

Evidemment je n'ai pas pensé à en commander... Mais comme ma bonne étoile veille, c'est justement le seul modèle que j'ai en stock (pour un projet de stockage de matière première), sauvé!

15_zps981217dd.jpg

J'ai du oublier ma tête quand j'ai passé la commande de courroies, j'aurai pu commander la courroie HTD (enfin je pense) de l'axe Z, c'est l'occasion de la remplacer.
C'est étrange, dans le manuel la courroie est renseignée "1400-8H-20", est-ce une ancienne dénomination? Normalement ça devrait être "1400-8M-20" non?
Ca ne serait pas la première fis qu'il y ait une erreur de typo dans le manuel ceci-dit...

Le système de récupération de compensation du jeux de l'arbre cannelé:

10_zps5d64a457.jpg

12_zpsf1392563.jpg
 

Sujets similaires

J
Réponses
13
Affichages
497
jackouille07
J
O
Réponses
7
Affichages
1 927
guy34
G
P
Réponses
1
Affichages
1 660
desmo-phil
desmo-phil
M
Réponses
15
Affichages
1 338
montuard
M
Haut