Affûtage outil de toupie

  • Auteur de la discussion silky
  • Date de début
S

silky

Ouvrier
bonjour,
savez-vous comment sont réaliser les outils de profilage pour toupie?
voici deux modèles
j'aimerais connaître le procédé d'affûtage de l'angle de coupe!

paire-de-fers-de-toupie-hauteur-50-mm-n-248-nez-de-marche.jpg
438_1_2nd.jpg
 
P

Papygraines

Compagnon
Tu affûtes pour avoir un angle de 50 degrés.
Le mieux c'est d'affûter les deux fers ensemble (décalés sur un PO, avec le même angle de 50 degrés en fond de PO, meule fine toujours // aux bords sup et inf du fer).
 
F

FB29

Rédacteur
j'aimerais connaître le procédé d'affûtage de l'angle de coupe
En ce qui concerne la dénomination des angles, si c'est comme pour l'usinage du métal, l'angle de coupe est fixé par l'inclinaison du fer sur l'arbre ? L'angle entre la surface du fer et la tranche est un angle de dépouille ? Que l'on pourrait appeler angle du fer tout court ?

Ça ne fait pas avancer le schmilblick, c'est juste pour être sûr des termes utilisés :oops:
 
P

Papygraines

Compagnon
L'angle de 50 degrés c'est l'angle de l'arête coupante obtenu après affûtage.
Pour le PO, on positionne pour avoir les fers affûtés à la même distance pour équilibrer la coupe, donc pour avoir le talon des fers avec le même angle soit 130 degrés (complémentaire à 50)
IMG_20240604_095337.jpg
IMG_20240604_095521.jpg
IMG_20240604_095751.jpg
 
Dernière édition:
S

silky

Ouvrier
En ce qui concerne la dénomination des angles, si c'est comme pour l'usinage du métal, l'angle de coupe est fixé par l'inclinaison du fer sur l'arbre ? L'angle entre la surface du fer et la tranche est un angle de dépouille ? Que l'on pourrait appeler angle du fer tout court ?
Ça ne fait pas avancer le schmilblick, c'est juste pour être sûr des termes utilisés :oops:
effectivement ce serait bien la dépouille qui est à 50°, mais de 80° sur les parties supérieure et inférieure
quelle type d'affûteuse serait utilisée?

438_1_2nd avec flèches.jpg
 
P

Papygraines

Compagnon
Plutôt 85 pour les arêtes sup inf ou // à ces arêtes
 
S

serge 91

Lexique
Plutôt 85 pour les arêtes sup inf ou // à ces arêtes
Oui, ça, les angles d'accord.
Mais la méthode d'affutage ????
Quelle machine, quelle forme de meule ?
(j'en avais fait une paire, je m'étais fait ch-er pendant un temps fou !!!!)
 
C

copeaudacier

Ouvrier
Ces fers en acier sont probablement affutés sur des machines à commande numérique quand les rayons ne sont pas constants.

Des becanes dans ce genre



Totalement hors de portée d'un amateur et de nombreux petits ateliers d'artisans.

J'ai déja affûté en depouille des quarts de ronds (rayons constants simples) de fers plats sur une universelle. Il y a tres longtemps. Mais c'est beaucoup de temps à consacrer pour des fers qui en définitive s'usent tres vite. Ces fers sont faits pour de petits bricolages occasionnels. La majeure partie du temps est consacrée à l'etude et la réalisation d'un montage d'affutage, au taillage de la meule et au reglage de l'affuteuse universelle. C'est un exercice interessant sur le plan pedagogique mais absolument pas sur le plan financier. Rien que l'outillage spécifique a une valeur superieure à celle d'un jeu de fers grand-public. Et pour couronner tout ça, les contre fers limiteurs de passe (quand il y en a, dans mon cas c'était des fers traversant l'arbre pré-usinés à la fraiseuse) devraient être retouchés de la même valeur.

Faire ça sur du profil-contre-profil serait un exercice haut de gamme auquel je n'oserais pas me soumettre. Le type qui y parviendrait serait un excellent ajusteur.

Pour un usage frequent, les fraises monobloc en acier sont nettement plus faciles à affuter (avec une universelle ou une affuteuse de fraises adaptée) puisqu'on les affute sur la face de coupe. Il n'y a pas de profil a respecter. Juste l'angle de coupe et éventuellement celui d'inclinaison d'arête.

En theorie, ce serait possible à la rectif plane sur des fers plats. Mais une ou deux fois seulement pour ne pas trop perdre d'epaisseur. Si je me souviens bien ces fers ils font 6 mm d'épaisseur. Deux affutages en bout sur 0,3 les ameneraient à 5,4 mm ce qui ferait déjà perdre 28 % de rigidité en bout de fer (proportionnelle au cube de l'épaisseur. ) Aller plus loin c'est pour moi jouer avec le feu pour economiser des sommes dérisoires.

Pour un usage intensif, les fers carbure jetables sont plus interessants, mais il faut renouveller les outillages et on tombe dans des gammes de prix nettement superieures.
 
Dernière édition:
Y

yvon29

Compagnon
Bonjour

Tu en affûtes un à la forme et avec les bons angles etc..

Le 2ème tu le traces sur un autre fer et tu copies la forme du premier en le posant dessus.
Tu coupes en retrait de mettons 1/2 mm partout et tu mets les mêmes dépouilles
Du point de vue équilibrage ça ira bien.
 
Y

yvon29

Compagnon
En complément au post de @copeaudacier
je pense que si le moulures sont pas trop grandes, un défonceuse fait le job.

Et les fraises sont nettement moins chères....
 
C

copeaudacier

Ouvrier
En complément au post de @copeaudacier
je pense que si le moulures sont pas trop grandes, un défonceuse fait le job.

Et les fraises sont nettement moins chères....
Et les bonnes s'usent moins vite puisqu'elles sont en carbure.

Mais il faut déjà une defonceuse puissante, rigide et qui accepte des queues de 12 ou 12,7.
 
Y

yvon29

Compagnon
une defonceuse puissante, rigide et qui accepte des queues de 12 ou 12,7.

Ce que tu montres c'est un fer multiprofil : 2 valeurs de rayon en convexe et 2 concave.

On n'a pas besoin de ça avec une défonceuse, on a 4 fraises séparées....

Et alors, à moins de vouloir faire des plates bandes, une queue de 8 suffit
 
C

cram71

Apprenti
Bonjour Silky
ce que tu montres, sont des fers classiques a monter sur porte outil pour défonceuse lourde ou toupie. c'est super, et j'en ai une bonne cinquantaine de profil, on peut commander ce qu'on veut en envoyant le dessin de la moulure. on peut aller jusqu'a des fers énormes, avec le PO compatible bien entendu. j'avais fait tailler des fers de 100mm de haut et environ 100 mm de coupe pour usiner des roulettes de casino que je fabriquais en MDF.
hors de question d'affuter soi même pour cause de régularité. un affuteur te fais ça très bien et pour pas cher. (je travaillais avec leitz).
par contre, pour répondre précisément à ta question, je ne connais pas la machine, mais certainement, comme l'a dit copeau d'acier, affuteuse CN
Cordialement
Marc
 
S

silky

Ouvrier
re-bonjour,
merci pour tous vos messages.
je comprends mieux avec la machine cn pour l'affûtage que présente "copeaudacier"

effectivement on n'a pas les mêmes angles en fonction des formes convexes et concaves!
ma demande était donc par curiosité car je n'ai jamais vu ce genre de machine

des fers de la sorte j'en ai aussi réalisés quelques uns à monter sur le même genre de porte-outil
quand je ne trouvais pas le modèle dans le commerce, je les réalisais à la main par paire, par limage et finition à la pierre à huile et ensuite je rectifiais la face sur une rectifieuse plane
cela fonctionnait très bien mais c'était laborieux!
je voulais voir si on pouvait adapter un système avec nos petites cn avec de petites meules!
d'après ce que vous dites je pense que c'est possible en fonction de la forme et la complexité des fers!

silky
 
F

fertun

Compagnon
En complément au post de @copeaudacier
je pense que si le moulures sont pas trop grandes, un défonceuse fait le job.

Et les fraises sont nettement moins chères....
Ces fers là sont pas chère du tout, les prix commencent à 7€ la paires et le double pour les plus compliqués (antant pour moi je parlait des fers hauteur 40).
Je ne les utilises pas souvent, J'ai jamais affutés ces fers. Si on veut 200 mètres de plinthe ou 200 mètres de chambranles, je pense que çà devrait le faire quand même tout dépends du bois bien sûr.
 
C

copeaudacier

Ouvrier
La rectification fait de la poussiere. Ici poussiere de meule et d'acier trempé. Tout ce qu'il faut pour bousiller une bonne fraiseuse à commande numérique (ou pas, d'ailleurs.)

Alors les petites machines de DIY qui vieillissent déjà très vite, ça va les "affuter" à grande vitesse. Je suis bien d'accord avec Fertun sur le niveau de prix. Ça ne paye ni l'usure de l'outillage ni le temps qu'on y passe. Surtout pour nettoyer. Même avec des affuteuses professionnelles (sans CN), à ce niveau de prix, je prefere remplacer que de passer deux heures pour un jeu de fers. On risque de les brûler en affutant. Un petit coup de bleu sur un acier rapide n'est pas catastrophique. Sur un acier faiblement allié, ça commence à degrader ses performances. Et sur un truc inconnu vendu à ce niveau de prix, on peut s'attendre à un acier "au carbone" tout ce qu'il y a de plus ordinaire. Ce genre d'acier perd rapidement sa dureté si on le surchauffe. Donc, plus on le maltraite en l'affutant, plus il s'use vite ensuite.

Le seul intérêt à mon avis n'est pas la rentabilité, mais le plaisir qu'on peut retirer à apprendre à affuter soi-même. Mais pendant ce temps, on ne fait pas autre chose...
 
P

Papygraines

Compagnon
D'accord sur les points évoqués par @copeaudacier , mais autant ça n'a pas d'intérêt pour des fers standards (sauf à replaner les fers, et surtout pas le profil !) autant c'est impératif pour des fers à profil particulier. Indispensable dans certaines restaurations ou reproductions ou pour compléter une série existante mais qui nécessite une création spéciale (un meuble d'angle différent, une demande particulière n'existant pas au catalogue...). La seule solution est alors de créer le jeu ! Et si vous ajoutez la difficulté de profil et contre-profil, ce sont effectivement des heures de boulot... Pas le choix, à moins de gagner au loto.
Après il reste le tarabiscot pour les musclés non arthrosiques...
PG
 
F

fifi35

Compagnon
de mon temps on avait des barres d'acier on en coupait un bout et on faisait la forme a la meule et a la lime l'angle c'etait au pif un coup de pierre et on retournait le fil avec un affiloire et roule ma poule :-D
 
M

moufy55

Modérateur
Ce bon vieux temps où on savait reconnaître les ébénistes au comptoir, à coup sûr, grâce à leurs phalanges manquantes :smt023

Les pirates avait un crochet, eux, ça ne manquait pas de piquant pour leurs récits maritimes !
 
F

fertun

Compagnon
Les fers montés sur porte outils, comme ceux présentés, n'enlèvent pas le danger. Par contre ils suppriment les éventuels malfaçons quant à la réalisation du fer et un éventuel montage incorrect.
 

Sujets similaires

Ironman43
Réponses
36
Affichages
1 327
Ironman43
Ironman43
U
Réponses
15
Affichages
565
usmiste
U
ratooren
Réponses
18
Affichages
1 970
ratooren
ratooren
B
Réponses
8
Affichages
665
Benobo
B
HenriIV
Réponses
15
Affichages
2 005
Dombes69
D
gégé62
Réponses
15
Affichages
2 175
wika58
wika58
M
Réponses
10
Affichages
1 638
Matger
M
T
Réponses
1
Affichages
480
Teddy55
T
K
Réponses
19
Affichages
1 243
rabotnuc
R
R
Réponses
29
Affichages
1 510
radiotsf85
R
Tom_Franche_Comté
Réponses
82
Affichages
4 782
wika58
wika58
H
Réponses
19
Affichages
13 009
Jack bel
J
@
Réponses
3
Affichages
1 478
@YakumO4444
@
Haut