1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

utilisation moteur de tapis de course

Discussion dans 'Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs' créé par copeau 78, 12 Septembre 2016.

  1. copeau 78

    copeau 78 Compagnon

    Messages:
    2 070
    Inscrit:
    31 Août 2011
    utilisation moteur de tapis de course
    bonjour

    qui a déjà utilisé un moteur de tapis de course ( on en voit sur LBC ou autre sites de vente d'occasion pour pas beaucoup de sous ) sur une machine d'établi - tour ou fraiseuse ?
    ce sont des moteurs courant continu et de puissance 1.5 à 3 KW ce qui est largement suffisant
    je me pose surtout des questions pour l'alimentation : variateur ...
     
  2. slouptoouut

    slouptoouut Compagnon

    Messages:
    3 859
    Inscrit:
    1 Avril 2010
    Localité:
    planète terre
    utilisation moteur de tapis de course
    bonjour,

    attention ! ces moteurs font effectivement a peu près la même puissance que ceux de bon nombre de petites machines-outil d'établi ... Mais ce sont quasiment tous des moteurs à courant continu , ayant une tension d'induit spéciale (hélas pas du 220V) et a excitation séparée, ou a excitation par aimant permanent , qui exigent un variateur spécifique, pour moteur CC (pas un variateur de fréquence pour moteur asynchrone mono ou triphasé ...et pas un variateur d'aspirateur ou de machine à laver)

    A moins de récupérer le tapis de course complet et en état de marche avec son variateur , puisque il en ont tous forément un , ce type de variateur pour de tels moteurs est couteux et difficile a trouver ...a moins de le faire soi même , mais il faut de solides compétences en électronique, et des composants costaud !
     
  3. stanloc

    stanloc Compagnon

    Messages:
    4 366
    Inscrit:
    29 Octobre 2012
    utilisation moteur de tapis de course
    Je ne le pense pas. Peut-être as-tu mal cherché ? Il faudrait déjà avoir connaissance de la plaque signalétique de ces moteurs et ensuite on voit ce qui leur faut.
    Stan
     
  4. gégé62

    gégé62 Compagnon

    Messages:
    1 414
    Inscrit:
    26 Février 2013
    Localité:
    Harnes (Pas de Calais)
    Département:
    62440
    utilisation moteur de tapis de course
    le principe d'un tel variateur peut être très simple, éventuellement quelques composants
    - transfo + pont de diodes + thyristor + un diac + 1 condo + résistance. Vitesse varie avec la valeur de la résistance, on trouve le schéma partout en cherchant un peu.
    mais comme j'ai eu l'occasion de le dire sur un autre fil, j'ai une fois fait un variateur comme ça (pour un moteur de lave-linge). J'ai d'abord utilisé le premier transfo que j'ai trouvé, et ça marchait bien, mais le transfo chauffait au bout de quelques minutes. Je l'ai remplacé par un autre qui lui ne chauffait pas, mais le moteur marchait pas saccades, prise de vitesse pendant 0.5 secondes puis ralentissement important, et ainsi de suite. Je n'ai pas poursuivi au-dela et ne sais toujours pas la raison de ce comportement bizarre.
     
  5. stanloc

    stanloc Compagnon

    Messages:
    4 366
    Inscrit:
    29 Octobre 2012
    utilisation moteur de tapis de course
    Une évidence pour moi si tu n'as pas réussi c'est que c'est plus compliqué que tu le dis, NON ?
    Au fil des années je lis et relis toujours les mêmes choses : les gens veulent un variateur mais cela ne suffit pas à définir le produit. Pour quoi faire ? Neuf fois sur dix ils n'ont pas des idées claires sur ce qu'ils veulent car ils butent sur un manque de connaissances de ce que cela implique.
    Stan
     
  6. gégé62

    gégé62 Compagnon

    Messages:
    1 414
    Inscrit:
    26 Février 2013
    Localité:
    Harnes (Pas de Calais)
    Département:
    62440
    utilisation moteur de tapis de course
    me voilà obligé de me défendre....
    tu dis que je n'ai pas réussi. Moi j'ai dit que ça marchait, et même bien, mais que le transfo chauffait, au bout d'un moment. Tout simplement parce que l'enroulement qui me donnait la tension ad-hoc n'était pas assez gros au regard de l'intensité absorbée.
    Pas en trois secondes, mais peut-être 10 minutes. Je ne l'ai pas grillé, j'ai essayé d'en mettre un autre dont les caractéristiques faisaient qu'il ne chauffait pas, et le comportement du moteur en a été affecté. Donc j'ai remis celui qui fonctionnait. On peut me reprocher d'avoir essayé un peu au pif, certes, mais je ne voulais pas investir. J'ai réalisé un système pour commander les ailes d'un moulin à vent sur un spectacle d'opérette. On souhaitait disposer d'une vitesse variable (ça avait à voir avec le livret de l'opérette) et ça a fonctionné parfaitement comme on le lui demandait. J'ajoute que la commande du moteur n'était qu'un morceau de mon travail, bénévole bien sûr, j'ai aussi fait la mécanique du moulin (diamètre 3.5 m environ).
    Simplement ce n'était pas un montage parfait, par exemple si c'était professionnel je n'aurais pas pu le vendre. Le fait est que je n'ai pas compris pourquoi ça marchait avec un transfo qui chauffe, et ça marche mal avec un qui ne chauffe pas. Je n'ai pas pris le temps de chercher longtemps, le spectacle arrivait....
    Si j'en parle, ce n'est pas seulement par honnêteté, c'est aussi dans l'espoir que quelqu'un sur le forum sache dire la cause. De toute évidence, c'est en relation avec la puissance du moteur. En gros, avec le transfo qui marche c'est comme si j'avais une résistance en série. J'arais donc pu tester d'ajouter une résistance série avec un transfo mieux adapté, mais les résistances capables de dissiper 50W ça ne court pas les rues chez moi, à moins de mettre une lampe, mais je n'y ai pas pensé sur le moment.

    Pour info cette alimentation avec le même transfo fonctionne avec un moteur plus petit, et sans chauffer. J'en ai fait une motorisation de montée-descente de persienne pour mes parents, la manoeuvre devenait fatigante à leur age. C'est ancien déjà et mes parents ne sont plus là pour l'utiliser....Elle fonctionne peut-être encore avec les gens qui ont racheté la maison ??

    autrement, plus compliqué, non, tu peux démonter un variateur de perceuse, il n'y a rien de plus. Idem pour un variateur de lumière, il y a une self en plus, mais je pense que c'est pour l'anti-parasitage. Maintenant il y a des variateurs plus complexes, plus performants, plus stables, plus.....chers!
     
  7. copeau 78

    copeau 78 Compagnon

    Messages:
    2 070
    Inscrit:
    31 Août 2011
    utilisation moteur de tapis de course
    re
    sur mon tour 102 j'utilise un moteur tri 1500 watts avec variateur adapté , la chose manquant désespérément de puissance
    à basse vitesse de rotation ( en plus du variateur j'ai les poulies à gradins sur tour et moteur ) je veux essayer le moteur courant
    continu dont on dit le plus grand bien .

    j'ai un moteur 600w ( ex fraiseuse chinoise ) qui fonctionne bien avec un MVS 25 , sans doute un peu juste pour le tour ,
    j'ai aussi un 1500 watts ( ex tapis de course ) et là c'est sans doute le variateur qui risque d'être faiblard , mais 1500 watts
    ça me semble au poil pour mon tour .
    j'ai acheté un Rectivar à DJviper16 que j'ai testé cet aprèm : une évidence le bidule se balade avec 1500 watts quand il
    peut sortir 40 ampères sous 250 volts !!!
    il y a sans doute d'autres solutions , d'où mon SOS .. parce que avant de modifier ma bécane , je préfère les conseils de ceux qui savent.
     
  8. stanloc

    stanloc Compagnon

    Messages:
    4 366
    Inscrit:
    29 Octobre 2012
    utilisation moteur de tapis de course
    C'est curieux ce sujet revient constamment. Et constamment je répète la même chose. Pour avoir une broche de machine-outil avec une gamme acceptable de vitesses de rotation il faut nécessairement un dispositif électronique assurant une régulation de vitesse. C'est à dire que l'ensemble doit comporter une mesure de la vitesse du moteur et un asservissement qui délivre la puissance instantanément nécessaire pour que cette vitesse reste constante. J'ai monté cela sur la broche de mon tour EMCO ainsi que sur la broche de la fraiseuse du même combiné et je ne sais combien d'autres montages. Un simple variateur ne remplit pas la fonction si la charge augmente la vitesse chute car on veut deux choses en même temps : une vitesse constante et plus de couple c'est à dire que si la vitesse reste stable mais que le couple résistant augmente il faut plus de puissance envoyée au moteur. Je le répète à chaque fois il faut reproduire ce que tous nous faisons manuellement et ce que fait la régulation de vitesse des voitures récentes, si une côte survient il faut "donner un peu plus à boire au moteur" si on veut garder la même vitesse. C'est un principe physique contre lequel il est vain de chercher d'autres solutions. Il n'y en a pas.
    Pour un moteur DC de 1500 watts on trouve aux USA sur ebay des boitiers qui font ça très bien (c'est ce que j'utilise) Pour plus puissant je n'ai pas vu ce qui pourrait convenir.
    Stan
     
  9. copeau 78

    copeau 78 Compagnon

    Messages:
    2 070
    Inscrit:
    31 Août 2011
    utilisation moteur de tapis de course
    re

    boitiers ? ebay ? USA ? et ça s'appelle comment in angliche cette merveille ? t'as sans doute et forcément une image .
    merci pour le tuyau
     
  10. metalux

    metalux Compagnon

    Messages:
    2 259
    Inscrit:
    11 Janvier 2009
    Localité:
    nord
    utilisation moteur de tapis de course
    bonjour
    je ne vais pas te contredire sur ce coup là car tu as entièrement raison, par contre bon nombre de machines chinoises (pour ne pas dire toutes ) non pas d'asservissement au cul du moteur.. que ce soit une dynamo tachymetrique, codeur ou autre alors que le régime de vitesse est constant quelque soit la charge du moteur.
    C'est donc bien la platine électronique qui gère tout ca, mais comment ? par mesure du courant?

    j'aimerais en savoir plus là dessus
     
  11. slouptoouut

    slouptoouut Compagnon

    Messages:
    3 859
    Inscrit:
    1 Avril 2010
    Localité:
    planète terre
    utilisation moteur de tapis de course
    Bonjour,

    En l'absence d'un "retour vitesse" physique (par dynamo tachy, ou codeur, ou résolveur...) la régulation se fait par mesure du courant d'induit, et de la tension de F.C.E.M d'induit , fournissant un "retour vitesse virtuel" approximmatif mais suffisant

    Ces paramètres courant -tension permettent une régulation ...Pas aussi précise certe ...mais suffisante pour l'usage qui en est fait, et toujours mieux qu'un fonctionnement en boucle ouverte sans aucune régulation
    ( ce n'est qu'un tapis de course, pas un tour à commande numérique ...On n'est pas a un tour/min près , et on n'a pas besoin d'asservir l'avance et la rotation du moteur de broche pour faire du filetage ! )
     
  12. metalux

    metalux Compagnon

    Messages:
    2 259
    Inscrit:
    11 Janvier 2009
    Localité:
    nord
    utilisation moteur de tapis de course
    clair et précis ! :smt038 c'est bien ce qui me semblait, mais là on parle bien d'un moteur dc a aimants permanents donc moteur deux fils et non un moteur dc a induit et inducteur séparé ??
     
  13. slouptoouut

    slouptoouut Compagnon

    Messages:
    3 859
    Inscrit:
    1 Avril 2010
    Localité:
    planète terre
    utilisation moteur de tapis de course
    Bonjour,

    ça marche aussi pour les moteurs CC à aimant, sauf que les possibilitées sont moins larges parce on ne peut agir que sur l'induit, et non sur l'excitation puisque elle est constante ...ceci dit, on a pas besoin d'une très large gammes de vitesses et de possibilitées très sophistiquées pour un tapis de course, ou une petite machine-outil manuelle d'amateur !

    Il est à noter qu'avec les progrès de l'électronique actuelle, on sait réaliser une régulation tout a fait valable , sans géné tachy ni codeur, et avec une carte d'un encombrement réduit ...
    En gros, on peut dire que de tels variateurs pour moteurs "étudient" le sens de variation et la dérivée de l'équation de vitesse du moteur , en fonctions des paramètres électriques relevés à ses bornes
    (tous ceux qui ont fait un peu d'études ont certainement eu, en cours de maths , l'occasion de déterminer des sens de variation , et étudié des dérivées ...de diverses équations , tout en se demandant a quoi pouvais bien servir de telles élucubrations de prof de math dans la vie courante ? vous avez là un exemple d'application pratique courante ! )
    ...pour envoyer plus ou moins de jus , dans le bon sens et les bonnes proportions , afin de stabiliser le fonctionnement du moteur
    ( afin de maintenir le régime moteur stable, même quand le couple résistant varie ... )

    Tandis qu'un bête gradateur de lumière , lui, se borne a faire varier la puissance, sans retour d'information, sans se soucier du comportement de la charge ni de l'allure de la courbe de variation , du moment que ça varie quand on tourne le bouton ou qu'on fait coulisser la tirette !
    (quand la charge est une bête lampe d'éclairage , qu'on veux "tamiser" manuellement , il n'y a pas de notion de couple résistant , ni de notion d'allure de la courbe de variation , on se contente de demander plus ou moins de lumière et c'est tout ...Et encore, si ce principe très bête est valable pour les lampadaires à usage domestiques, et le montage basique avec thyristor, diac, condensateur + résistance variable suffit !
    ...Mais les variateurs de lumière à usage scénique, équipant les théâtres, sont déja plus fufutte ! ils ont généralement un minima paramétrable pour le préchauffage et une courbe de variation paramétrable , notamment pour réaliser une courbe en "S" plus progressive et tenant compte de la non-linéarité de résistance d'un filament métallique ! l'électronique des gradas de théâtre actuels est alors bien plus complexe qu'un thyristor, un diac, et quelques composants passifs ! )

    comme quoi, un variateur (même de lumière !) ce n'est pas aussi simple qu'on crois !

    sloup
     
    Dernière édition: 12 Septembre 2016
  14. stanloc

    stanloc Compagnon

    Messages:
    4 366
    Inscrit:
    29 Octobre 2012
    utilisation moteur de tapis de course
    Et bien non, une commande de broche est bien plus exigeante qu'un tapis de course car en général on veut une grande plage de variation de vitesse et que cette vitesse soit la plus constante possible et ici on parle d'adapter un moteur de tapis à un tour mais il en serait de même pour tous les moteurs. Cela fait déjà longtemps que les machines à laver le linge ont des moteurs montés dans une véritable boucle d'asservissement de vitesse alors pourquoi pas les broches de nos tours et fraiseuses ?
    Seulement attention tous les moteurs qui traînent dans la nature ne sont pas des servomoteurs, loin de là et il faut donc choisir son moteur sur certains critères qui le rendent propre à l'usage auquel on le destine et non pas sur seulement son faible coût et sa puissance. Et c'est cela qui limite les candidats sérieux car ils restent, ces moteurs, des produits convoités en occasion donc chers.
    Pour un petit tour il peut être envisageable de le motoriser avec un moteur de lave-linge en utilisant la carte de commande mais en neuf il y en a pour 300-400 euros pour les deux et une compétence certaine est nécessaire pour les faire tourner en dehors d'une machine à laver
    Stan
     
  15. copeau 78

    copeau 78 Compagnon

    Messages:
    2 070
    Inscrit:
    31 Août 2011
    utilisation moteur de tapis de course
    re

    halte là !!!
    je n'ai pas intention d'aller sur la Lune , donc des trucs simples me conviendront .
    mais pour ne pas acheter n'importe quoi , mr Stanloc dis-moi ce que tu utilises ; merci d'avance .
     
Chargement...

Partager cette page