1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

[résolu] Verin de grue d'atelier 1 T / rénovation

Discussion dans 'Autres opérations' créé par MIC_83, 25 Février 2009.

  1. MIC_83

    MIC_83 Modérateur

    Messages:
    1 999
    Inscrit:
    15 Janvier 2008
    Localité:
    VAR
    [résolu] Verin de grue d'atelier 1 T / rénovation
    Bonsoir à tous,

    J'ai récupéré une grue d'atelier professionnelle d'une capacité d'une tonne de marque GRAZIA. Elle est en bon état général avec une légère fuite du vérin de levage, hélas du mauvais coté (coté tige).

    J'ai entièrement démonté le vérin pour voir l'état des pièces, garnitures et des joints. Mes interrogations se portent sur le type de piston sans garnitures avec des méplats usinés sur sa périphérie. Jamais vu ce montage et pourtant j'en ai fait de la réfection de vérins. Je me demande si le piston est bien d'origine ! Le reste présente un jeu de quelques dixièmes (piston, douille de guidage en bronze, collerette en acier). Le piston à l'arête arrière tranchante signe d'une usure prononcée.

    Comme vous pouvez le voir, c'est un vérin simple effet qui "pousse" le piston et sa tige, la rentrée se faisant après manœuvre de la commande et par le poids du bras de levage ou de la charge.
    La particularité des vérins c'est la qualité de l'étanchéité du piston afin que l'huile ne passe pas d'une chambre à l'autre.
    Hors là, avec les méplats c'est raté ou alors quelque chose m'échappe. La viscosité apparente de l'huile permet un "colmatage" et on obtient l'effet seringue mais en charge l'huile s'échappe par les joints coté écrou. N'ayant pas de plans de ce type de vérin, je fais appel à votre expérience et connaissances.

    Une vue d'ensemble du vérin démonté
    [​IMG]

    Le piston et ses méplats
    [​IMG]

    La chambre du vérin
    [​IMG]
    L'écrou de fermeture et ses différents joints passablement fatigués
    [​IMG]


    [align=center]la culasse et son distributeur
    [​IMG]
    La commande appui sur une bille qui ouvre ou ferme le passage de la chambre vers le réservoir.
     
  2. tourelle66

    tourelle66 Compagnon

    Messages:
    1 448
    Inscrit:
    30 Juillet 2008
    Localité:
    PO (66)
    [résolu] Verin de grue d'atelier 1 T / rénovation
    Salut MIC_83
    Ton vérin est en fait un cric.
    Il n'y a pas d'étenchéité à faire au niveau du piston , vu qu'il est simple effet , donc pas de séparation de chambres.
    La pression d'huile s'excerçant sur toutes les parois de la chambre et de la tige , la seule surface d'appui est donc le bout de tige qui fait office de piston.
    La seule étanchéité prévue sur ces systèmes se situe donc au niveau de l'écrou de fermeture.
    Donc si fuite du vérin , replacement du joint à lèvre(joint de tige) , racleur et joint torique de l'écrou.
    J'espère avoir été clair dans mon explication ?
    A+
    David
    :wink:
     
  3. MIC_83

    MIC_83 Modérateur

    Messages:
    1 999
    Inscrit:
    15 Janvier 2008
    Localité:
    VAR
    [résolu] Verin de grue d'atelier 1 T / rénovation
    Salut tourelle66,

    Merci pour ta réponse, n'ayant jamais eu le loisir d'ouvrir un cric je m'étonnais de la conception du piston. Pour moi, l'étanchéité entre le piston et sa chambre était une évidence.
    Plus de détails dans ton explication me conviendrait. J'ai vu des montages dans ce style sur des amortisseurs.
    Les méplats servent de passage entre les deux chambres, quid de cette fonction sur un vérin ?
    Normalement sous l'effet d'une charge, l'huile va s'écouler lentement par ces usinages et le bras devrait finir par descendre, non ? Ou alors la contre pression du à la présence d'air dans la chambre coté tige qui est censée être étanche et aidé par la viscosité de l'huile neutralise le phénomène.
    Si je suis cette voie, vu l'état du guide, du joint d'étanchéité et du racleur contenus dans l'écrou, cette contre pression n'existe plus (mise à l'air libre) et l'huile passe d'une chambre à l'autre et s'écoule vers l'extérieur du vérin. Mon raisonnement est-il correct ?
    Le piston devait avoir à l'origine une "lèvre" qui s'est estompée avec l'usure (d'où le tranchant sur une arête). Le jeu actuel est de plusieurs dixièmes entre le piston et sa chambre et pareil pour la tige et son guide en bronze, usure prononcée ou jeu de fonctionnement normal ?
    Si c'est de l'usure, j' envisage de les refaire soit en acier soit en bronze avec un jeu plus réduit.
    Qu'en penses-tu ?
    Pour les joint cela risque d'être coton pour les retrouver, si tu as des adresses.
    Diamètres de la tige 35mm, intérieur de l'écrou en attente, si je tente d'extraire les joints il est presque certains de les voir se casser tellement ils sont raides.
    Des deux trous présents sur la culasse, un semble dédié au distributeur via une bille et l'autre vers la pompe et un limiteur de pression.

    Au plaisir de te lire.
     
  4. Vapomill

    Vapomill Compagnon

    Messages:
    1 628
    Inscrit:
    28 Février 2007
    Localité:
    Est Morbihan
    [résolu] Verin de grue d'atelier 1 T / rénovation
    Salut MIC!
    Comme Tourelle, je suis certain que tu n'as jamais eu d'étanchéité au niveau du piston, car elle est inutile.
    En effet, quand tu pompes tu augmentes la pression dans le corps du vérin, et cette pression s'exerce uniformément sur TOUTES les parois de ce volume. (en négligeant les pressions hydrostatiques)
    Une seule paroi de ce cylindre est mobile ; celle correspondant à la section de la tige c'est donc cette tige qui va donc être poussée vers l'extérieur. Comme le dit très bien Tourelle, toute l'étanchéité se fait au niveau du joint de sortie du piston.
    Pire, s'il y avait étanchéité au niveau du piston, et comme on est en simple effet, toute fuite se traduirait par un blocage à la redescente.
    les plats sur le "piston" "qui n'est en fait qu'un guidage de la tige de vérin sont là pour palier à cet inconvénient.
    Cordialement, Bertrand.
     
  5. MIC_83

    MIC_83 Modérateur

    Messages:
    1 999
    Inscrit:
    15 Janvier 2008
    Localité:
    VAR
    [résolu] Verin de grue d'atelier 1 T / rénovation
    Salut vapomill,

    Merci pour tes précisions, je viens de faire tilt ! :wink:

    Putain, que je suis c.., c'est terrible de s'être enfermé dans une réflexion en se référant au fonctionnement de vérins classiques ou l'on ne tolère pas de communication entre les chambres. :hang:
    En fait ce que j'appelle piston n'est que le guide tige, qui à un diamètre très légèrement supérieur (1.6mm) à la tige. Du coup toute la pression s'exerce sur la plus grande surface amovible, l'espace de la "chambre supérieure" à la même pression offre une résistance négligeable.
    je vais de ce pas tenter de trouver les joints défectueux. :-D
    Je viens de téléphoner à mon fournisseur qui me demande d'apporter le vérin pour voir au modèle.
    Concernant le jeu entre le guide et la chambre, tu le trouves correct ?
    Si je fabrique ce guide tige en bronze avec des cotes plus serrées quel effets ?
     
  6. TREBOR_7

    TREBOR_7 Compagnon

    Messages:
    1 413
    Inscrit:
    24 Avril 2008
    Localité:
    Saint Martin de Crau (13)
    [résolu] Verin de grue d'atelier 1 T / rénovation
    Bonsoir
    C'est le plus simple et le moins cher des différents types de vérins, "à piston plongeur"....la tête portant les méplats sert uniquement à une chose: empecher la tige de s'échapper en fin de course... :roll: ....le seul guidage qui existe est au même endroit que les joints...sur la tête. souvent les chambres ne sont même pas tournées, seule la tête est usinée, puis soudée sur le tube.
    A+
     
  7. MIC_83

    MIC_83 Modérateur

    Messages:
    1 999
    Inscrit:
    15 Janvier 2008
    Localité:
    VAR
    [résolu] Verin de grue d'atelier 1 T / rénovation
    merci pour ces précisions TREBOR_7.
    Du jeu (3/10ème) est présent sur la douille en bronze et l'entretoise en acier qui ce loge juste en dessous, coté tête du vérin.
    Sur un vérin classique c'est limite mais pour ce type de vérin ?
    Effectivement en y regardant de plus près la chambre est loin d'être glacé. :roll:
     
  8. TREBOR_7

    TREBOR_7 Compagnon

    Messages:
    1 413
    Inscrit:
    24 Avril 2008
    Localité:
    Saint Martin de Crau (13)
    [résolu] Verin de grue d'atelier 1 T / rénovation
    Re MIC_83
    je dirais que 3/10° ça fait déjà beaucoup....ce sont les fuites d'huile qui te disent quand les limites des joints sont atteintes... :roll:
    beaucoup de vérins "agricoles" sont faits comme ça....souvent sans douille bronze... :oops:
    A+
     
  9. michel19

    michel19 Compagnon

    Messages:
    1 160
    Inscrit:
    2 Novembre 2008
    Localité:
    Corrézien mais pas coujou
    [résolu] Verin de grue d'atelier 1 T / rénovation
    Tu trouves le même principe sur les cintreuses type Mingori avec la chambre et une enveloppe extérieure qui sert de réservoir; le retour du piston étant assuré par un ressort.


    Spécial dédicace MIC_83 : "bougez avec la poste"


    :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil:
     
  10. MIC_83

    MIC_83 Modérateur

    Messages:
    1 999
    Inscrit:
    15 Janvier 2008
    Localité:
    VAR
    [résolu] Verin de grue d'atelier 1 T / rénovation
    Bonjour à tous,

    La remise en état du vérin est terminé.
    Pour cela, j'ai été obligé de refaire certaines pièces d'usures.
    - La bague en acier sous la douille de guidage
    - la douille de guidage en bronze
    - le guide tige à l'origine en acier, maintenant en bronze.

    Les joints en synthétique ont été remplacés, ceux en cuivre recuit.
    La problématique était d'arriver à tenir une cote moyenne de quelques centièmes suite à des différences de diamètre relevées sur la longueur de la tige du vérin oscillant entre 34,92 mm et 34,97mm.

    Pour la bague en acier j'ai tapé dans ce que j'avais d'approchant, un axe de piston de camion. Au niveau dureté c'est pas mal et inattaquable à la scie. Je vous parle pas du coté découpe à la meuleuse d'angle. En effet, la dureté c'était accrue.
    Pour ceux qui "doutent" de la capacité d'un petit tour d'établi de qualité sur des acier traités. Certes les passes sont plus faibles que sur du bronze mais avec de bons outils en carbure (passes de 5/10ème) et en lubrifiant à l'huile de coupe entière, ça passe.

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    La cote obtenue : 35.02mm pour un coulissement correct.​


    Usinage de la douille en bronze​
    [​IMG]


    [​IMG]


    alésage à 2/10ème de la cote​
    [​IMG]

    [​IMG]

    Usinage de l'épaulement à la cote extérieure​
    [​IMG]


    Retournement et centrage 1/100ème avec lunette fixe, alésage à la cote​
    [​IMG]

    [​IMG]


    Retournement et reprise derrière l'épaulement à la cote finale​
    [​IMG]


    Usinage du guide tige​
    [​IMG]


    Tronçonnage du guide tige avec un outil façonné à main levée en ARS​


    [​IMG]


    Les pièces terminées à droite, les modèles à gauche​
    [​IMG]

    Le guide tige en bronze monté​
    [​IMG]


    l'écrou de fermeture avec ses joints neufs​
    [​IMG]

    Le vérin est remonté, j'attends d'avoir l'huile hydraulique pour contrôler son bon fonctionnement, d'autres photos de l'ensemble remonté bientôt.
     
  11. MIC_83

    MIC_83 Modérateur

    Messages:
    1 999
    Inscrit:
    15 Janvier 2008
    Localité:
    VAR
    [résolu] Verin de grue d'atelier 1 T / rénovation
    Bonsoir à tous,

    Des nouvelles du vérin équipant ma grue d'atelier, enfin remontée et fonctionnelle.
    :wink:

    CIMG0014 [].JPG

    CIMG0011 [].JPG

    CIMG0010 [].JPG
     
  12. jungo1

    jungo1 Compagnon

    Messages:
    2 053
    Inscrit:
    14 Janvier 2008
    Localité:
    06140 Vence
    [résolu] Verin de grue d'atelier 1 T / rénovation
    Salut Mic83 et bravo pour la restauration de cette grue.

    Merci pour ce reportage photos comme on les aimes.


    A plus
     
Chargement...

Partager cette page