1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Des artistes ébénistes

Discussion dans 'Machines a bois' créé par Anonymous, 25 Octobre 2009.

  1. Anonymous

    Anonymous Guest

  2. chabercha

    chabercha Compagnon

    Messages:
    5 228
    Inscrit:
    9 Janvier 2009
    Localité:
    FR84 Vaucluse
  3. Anonymous

    Anonymous Guest

    Des artistes ébénistes
    Oups... désolé je n'avais pas vu et je découvre...

    Mais apparemment personne ne s'est intéressé à la partie technique de la réalisation, ce qui à mon avis est le plus intéressant... sauf si on est blasé !

    Ce qui n'est pas mon cas : Je vous prie de m'excuser d'une telle impertinence !

    :jesors23:
     
  4. chabercha

    chabercha Compagnon

    Messages:
    5 228
    Inscrit:
    9 Janvier 2009
    Localité:
    FR84 Vaucluse
    Des artistes ébénistes
    bonjour
    aucune impertinence de votre part.
    le premier lien détaille toute la fabrication de la table et c'est vraiment du beau boulot.
    moi qui n'est fait que réparer et modifier des camions, je reste toujours surpris de ce genres de réalisations .
     
  5. bois.debout

    bois.debout Compagnon

    Messages:
    2 145
    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Localité:
    Paris
    Des artistes ébénistes
    Bonjour,

    J'avais vu ces tables sur des revues américaines d'ébénisterie et je m'étais déjà posé quelques questions sur les mécanismes.
    En effet, la partie bois, en dépit des dimensions et la grande précision du tracé, n'est "que" de l'ébénisterie classique, piètement, frisages, etc.

    En revanche, la partie mécanique demande une étude sérieuse et, pour ma part, je ne me lancerais pas dans une telle réalisation sans en avoir d'abord fait une maquette fonctionnelle. Et encore faut-il concevoir un système mécanique qui ne soit pas une usine à gaz et être équipé pour fabriquer un mécanisme robuste, sans jeu et durable.

    Ce qui m'inquiéterait le plus pour la partie bois, ce sont les variations dimensionnelles du bois dans le temps (hygrométrie) qui ne conviennent pas à ce genre de meuble. Il n'est pas toujours facile de marier bois et métal, sans tensions graves. La menace de divorce est toujours présente :lol:
    Le bois massif serait donc à exclure pour le plateau, à part les alaises, et les surfaces seraient plaquées sur un matériau plus inerte. CP, MDF ? À voir...

    À moins d'y consacrer beaucoup de temps, d'avoir de l'espace, des machines assez grandes et précises, la découpe des pièces du plateau serait grandement facilitée sur une machine à commande numérique, comme c'est vraisemblablement le cas pour une production en série.
     

Partager cette page