1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

binoculaire B&L

Discussion dans 'Divers' créé par SULREN, 8 Septembre 2014.

  1. SULREN

    SULREN Compagnon

    Messages:
    1 926
    Inscrit:
    27 Janvier 2009
    Localité:
    Très proche de Toulouse, au Nord Ouest
    binoculaire B&L
    Bonjour,

    Juste pour donner des nouvelles de la binoculaire que m’a vendue Themathieu sans me cacher que son « pronostic vital était engagé ». Je l’ai prise en connaissant le risque qu’elle finisse à la ferraille dès le premier examen.
    La prochaine fois que je t’achèterai quelque chose j’éviterai de te demander de me faire un emballage blindé,.....car celui que j’ai reçu était bien blindé ! Chapeau !
    Chaque bloc de la bête emmailloté dans de nombreuses couches de film plastiques et tous les blocs noyés dans de la mousse de polyurhétane qui remplissait tout le carton. Les postiers auraient pu jouer au foot avec, sans problème. J’ai mis une bonne heure à dégager les blocs de leur surmoulage, au couteau à désosser, celui que j’utilise pour les cuissots de chevreuils et les épaules de sangliers que les chasseurs me donnent en remerciement de pouvoir chasser dans mes bois.

    Je n’ai pu m’occuper de la bino B&L que cet après midi et la démonter sans problèmes :
    [​IMG]


    [​IMG]


    Défauts constatés mais que tu ne pouvais pas voir :
    - Les 4 vis qui serrent les capots l'un contre l'autre sont du 32 TPI 5/32’’ (soit 3,3mm). L’une d’elle avait été remplacée par du 3,5 métrique. Je ne l’ai pas remontée. Je verrai s’il est préférable de tenter de repasser un taraud 32 TPI ou de rester en métrique mais en taraudant proprement.
    - La lentille basse d’un des deux oculaires à ses bords bien ébréchés. Je ne comprends pas comment cela a pu se produire. Mais seuls les rayons passant en périphérie sont affectés.
    - Les deux blocs optiques s’écartent pour s’adapter à l’entraxe des pupilles de l’observateur de façon coordonnées, grâce à un ergot monté sur l’un des blocs qui s’engaege dans une fente de l’autre bloc. L’ergot est cassé (on le voit sur la photo). Il faut donc manœuvrer séparément des deux blocs (c’est souvent le cas sur bon nombre de binos bas de gamme). Je réparerai cela un jour en recollant les deux pièces à l’araldite puis en y perçant deux trous où prendront place des inserts de consolidation, aussi collées à l’araldite.

    Les optiques étaient sales comme tu l’avais dit, surtout les faces dirigées vers le haut,... normal. J’ai tout nettoyé avec des produits fait pour cela par Hama (pinceau, papier spécial, solvant). Les surfaces ne sont pas abîmées et les traitements anti-reflets sont toujours là.
    J’ai aussi bien suivi toutes les recommandations données par Stanloc. Merci.

    Après remontage j’ai comparé cette bino B&L aux deux que j’avais déjà :
    - Une « no name » à grossissement fixe de 20, achetée neuve il y a quelques années à la Maison de l’Astronomie.
    - Une Olympus achetée d’occase (mais assez cher) avec oculaires x10 et zoom de 1 à 4 commandé par une bague de grand diamètre bien graduée. Donc grossissement allant de 10 à 40.

    J’ai posé une pièce de 10 centimes sur chacune et j’ai éclairé avec la même petite lampe de poche, pour avoir la même base de luminosité.
    Grossissement : par comparaison avec l’Olympus la B&L va de 5 (ou 8) à 25.
    Luminosité : à grossissement 20 sur les 3. Je n’ai pas trouvé de différence. La « no name » devrait être meilleure parce que neuve et sans zoom, mais elle perd cet avantage à cause de son ouverture d’objectif bien plus faible que les deux autres.
    Netteté à grossissement 20 : la B&L est un peu moins bonne sur une des voies à cause de l’oculaire abîmé. Mais c’est à peine notable. Je vais quand même voir s’il est possible d’en trouver un pour remplacement.
    Confort de positionnement des yeux : la « no name a le meilleur confort, peut-être parce qu’elle est équipée d’œilletons sur lesquels il suffit de poser ses arcades sourcilières pour être dans l’axe. L’Olympus n’en a pas (perdus ?) mais elle est assez tolérante par rapport au placement des yeux. Sur la B&L il faut se concentrer pour placer ses yeux et avoir la vision binoculaire correcte. Je vais chercher à comprendre pourquoi (réglage des miroirs? Problème d'oculaires?).
    Remarque : l’Olympus a un zoom à un seul groupe mobile. La B&L a deux groupes mobiles aux déplacements complexes mais commandés par une mécanique sérieuse.

    Conclusions :
    - La B&L est tout à fait utilisable et offre peut-être un potentiel d’amélioration. :smt023
    - Si un jour tu as une Wild Leica à vendre je suis preneur (c’est la Rolls des binos, bien au-dessus ce celles citées ici). :prayer:
    Cordialement. :smt039
     
  2. stanloc

    stanloc Compagnon

    Messages:
    4 363
    Inscrit:
    29 Octobre 2012
    binoculaire B&L
    Bonsoir,
    Tu pourrais diaphragmer l'oculaire abîmé si tu ne trouves pas à le remplacer. En écrivant ces mots je me suis souvenu que j'avais un oculaire qui irait peut-être. Je viens de le retrouver mais je crains qu'il n'aille pas. Enfin voici ses caractéristiques ; diamètre du coulant : 30,0 mm longueur du coulant : 46 mm. Bonne nouvelle c'est un Carl Zeiss ; mauvaise nouvelle (je crains) son grossissement n'est que de 4. Si tu en as usage je te le cède très volontiers.
    Les oeillères sont quasi indispensables pour un bon confort. Surtout avec les oculaires "grand champ" qui imposent une position précise de notre oeil par rapport à la pupille de sortie de l'oculaire.
    Stan
     
  3. SULREN

    SULREN Compagnon

    Messages:
    1 926
    Inscrit:
    27 Janvier 2009
    Localité:
    Très proche de Toulouse, au Nord Ouest
    binoculaire B&L
    Bonjour,

    Stan, désolé de répondre avec quelques jours de retard. Je ne retrouvais plus mon post et je le croyais tout simplement disparu. S’agissant d’une présentation de remise en état, il est mieux placé dans cette rubrique que là où je j'avais initialement posté.
    Merci pour tes explications sur la difficulté à aligner notre pupille sur la pupille de sortie de l’oculaire lorsqu’il s’agit d’un grand champ. Je commençais à me demander s’il n’y a avait pas un défaut dans la bino, par exemple la disparition d’une lentille dans l’oculaire. Ce qui m’a amené à le penser c’est que le coulant est long mais qu’il comporte une longueur filetée non utilisée d’environ 30mm.
    Il serait donc facile d’y installer un diaphragme de champ comme tu le suggères.
    Je vais démonter un des oculaires pour voir combien de lentilles il comporte et j’en reparlerai ici.

    Le coulant de ces oculaires est tout à fait inhabituel ; c’est du 23,2mm. Ce n’est ni du 31,75 courant, comme sur mes autres binos, ni du japonais à 24,5……ni de l’ancien français à 27mm.

    Je ne pourrai donc pas utiliser celui que tu me proposes. Merci beaucoup quand même. Dommage, car du Carl Zeiss……. :smt007
    Les seules optiques Zeiss que je possède sont les objectifs Carl Zeiss Jena Tessar montés sur un appareil photo stéréoscopique ancien, à plaques de verre (magasin semi-automatique de 12 plaques) et entièrement réalisé en laiton, peint en couleur « vert armées ». Marque : Ontoscope Paris. Les Français ont fait un jour des appareils photos.
    Ce devait être un appareil pour les militaires : version tropicalisée, niveau circulaire à bulle, collimateur de visée, etc.

    Je n'ai pas trouvé sur Gogol des œillères qui aillent sur mes binos B&L et Olympus. Si quelqu'un connait des fournisseurs possibles je suis preneur. Merci d’avance.
     
Chargement...
Articles en relation
  1. ilfaitvraimentbeau
    Réponses:
    11
    Affichages:
    608

Partager cette page