Votre avis sur un variateur de fréquence 7.5 kW

gégé62
Compagnon
26 Février 2013
2 594
Harnes (Pas de Calais)
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,
je découvre par hasard ce variateur
http://www.ebay.at/itm/7-5KW-10HP-Frequenzumrichter-Variable-Frequency-Driver-Single-Speed-VFD-220V-VSD-/252626803310?hash=item3ad1bb1a6e

260 euros livré ce n'est vraiment pas cher pour cette puissance. Bien que ça vienne d'Allemagne, je suppose que c'est de la fabrication lointaine....je ne me fais pas trop d'illusion sur la qualité, mais je ne suis pas trop exigeant non plus, du moment que ça fonctionne, et je suppose que oui.

Mon propos est plutot de connaitre votre avis sur mon projet éventuel. J'ai des machines conventionnelles, et depuis ma retraite elles ne servent plus qu'occasionnellement et en amateur.
Je souhaiterais supprimer le triphasé, et diminuer la puissance souscrite.

Mais pour une économie sensible, il faudrait que je réduise à 9KW (j'ai 15 actuel si je passe à 12 je ne gagne que 30 euros/an). En monophasé c'est largement suffisant pour la maison. Mais ce variateur 7.5 kW ne va t-il pas me faire disjoncter au moment de la mise sous tension ? Et le démarrage d'un moteur (7.5 kW max, démarrage à peu près à vide), est-ce ça peut passer avec une rampe de démarrage ? (note: je sais bien qu'il ne faudra pas beaucoup d'autres conso en même temps)

Est-ce "correct" aussi de placer ce genre de variateur en entrée d'atelier, sachant qu'il pilotera n'importe quelle machine. En principe on les affecte plutot à une machine en particulier, mais je ne vais pas acheter 5 ou 6 variateurs. Evidemment sauf exception je resterai sur la fréquence 50Hz. Je sais que pour le moteur 2 vitesse de mon tour (Celtic 17) ça va poser un problème, mais tant pis si je n'ai plus que la première vitesse.

voilà je pense avoir dit le principal.
Ce projet n'est pas une urgence zéro, mais ça fait longtemps que j'y pense. Je pensais plutot au système de moteur pilote, mais d'une part la puissance visée est peu élevée, j'aurais sûrement dû réduire un peu, d'autre part, le temps de réaliser, tâtonner, mettre au point........ça risque d'être très long...au mieux ! d'où mon intérêt sur ce produit.

merci de votre avis.
 
gégé62
Compagnon
26 Février 2013
2 594
Harnes (Pas de Calais)
  • Auteur de la discussion
  • #2
Il me semble, en regardant les spécifications pour un autre variateur de même puissance (WEG cfw08) qu'il faut disposer d'au moins 10 kVA pour un variateur de 7.5 kW. Donc, il faudrait que je réduise à 5.5 kW, ce qui est possible, car sur mon tour je ne prends pas des passes de 5mm....
 
norm
Compagnon
19 Janvier 2016
584
a
bonsoir

J'ai un variateur d'une autre marque pour moteur 5.5kw, mais j'ai pris le triphasé. Je ne savais pas qu'ils existaient en mono pour ces puissances

Tes moteurs font quelle puissance?
Normalement il faut un variateur par moteur (je ne sais pas si c'est important) mais il y a une fonction reconnaissance du moteur



Capture du 2016-12-19 21:28:41.jpeg



Le 9KW est au même prix en mono et tri, donc il faut mieux garder le tri, tu pourra utiliser les petit moteur sans variateurs.
 
Dernière édition:
brise-copeaux
Compagnon
mais il y a une fonction reconnaissance du moteur
Salut,

J'en ai un aussi de 1.5kw avec reconnaissance du moteur, moi l’intérêt de ce variateur c'est de modulé la vitesse, j'ai jamais essayer de brancher autre chose.
Si c'est pour avoir du tri partout oui ça peut être valable vue le prix, dans se cas la variation ne sers à rien, si c'est pour varié les fréquences pour X raison, perceuse, tour, fraiseuse, il va falloir faire une reconnaissance des moteurs à chaque fois...çà risque d'être problématique.

Attendons les pros du variateur.

@ +
 
norm
Compagnon
19 Janvier 2016
584
a
Si c'est juste pour éviter que la surconsommation du démarrage moteur ne fasse disjoncter, il existe des softstarter, pas de fonction de variateur mais aussi facile a brancher qu'un variateur et beaucoup moins cher
 
Bbr
Compagnon
16 Février 2012
2 334
F-76100 Rouen
Bonjour,

Sans parler de la puissance nécessaire pour ce variateur et des calibres des protections à mettre en place, j'ai la nette impression que l’amortissement de ce variateur n'est pas garanti :
  • coût avec fdp 260€
  • économie 100€/an
Donc retour sur invest 3 ans si et seulement si :
  • tu n'as pas de frais annexe pour installer ce var (et là je suis sûr qu'il va falloir ajouter des roros)
  • tu n'as pas de défaillance du var
  • tu n'as pas de modif à faire sur les machines
  • tu ne tiens pas compte des contraintes dues à la réduction de puissance
  • ...
Cordialement,
Bertrand
 
gégé62
Compagnon
26 Février 2013
2 594
Harnes (Pas de Calais)
  • Auteur de la discussion
  • #8
oui, j'avis bien intégré toutes vos remarques sur les contraintes posées, en les acceptant par avance. Mais ça explique que je ne me précipite pas....
Tes moteurs font quelle puissance?
le plus gros (tour) fait 7.5 kW. Mais cette puissance est bien trop confortable pour ce que je fais avec. Si je suis limité à 5 kW c'est pas grave.

mais il y a une fonction reconnaissance du moteur
ça je l'ignorais. Ça ne veut pas tout simplement dire que les réglages (propres à chaque moteur) sont mémorisés et conservés par défaut ? Si c'est ça je peux encore me débrouiller....

Le 9KW est au même prix en mono et tri, donc il faut mieux garder le tri
non ce n'est pas le problème.
OK le prix de l'abonnement ne dépend pas qu'on ait ou pas le tri. Le problème c'est que l'"EDF" (excusez moi, ça change toujours de nom....) raisonne en intensité maxi autorisée. Si on est alimenté en tri, c'est forcément en 380/400V , ce qui laisse pour 9 kW une intensité maxi de 13 A par phase. Bien sûr j'ai réparti les appareils "220" gros consommateurs sur les 3 phases, mais quand même il ne reste plus beaucoup d'ampères pour autre chose, et ça va disjoncter trop facilement.

Si c'est juste pour éviter que la surconsommation du démarrage moteur ne fasse disjoncter
non mon problème c'est de créer le tri à partir du mono....donc, 2 solutions (dans l'optique abonnement EDF mono) le variateur ou le moteur-pilote.....
Je ne connais pas bien les "softstarter", mais je pense qu'il s'agit seulement de démarrer en douceur un moteur tri sur réseau tri....OK ?

c'est les commutations
peux-tu préciser STP, c'est un point obscur pour moi actuellement

merci à vous
 
osiver
Compagnon
7 Septembre 2013
10 488
Le problème du variateur unique ... c'est les commutations.
peux-tu préciser STP, c'est un point obscur pour moi actuellement
Le souci est que les variateurs (au moins leurs constructeurs :P) recommandent de ne pas avoir de contacteur ou autre commutateur entre le variateur et le moteur. Je n'ai d'ailleurs pas vu d'explication précise sur la raison. On peut quand même imaginer qu'un moteur et sa charge lancés vont produire du courant si on ouvre un contacteur entre le moteur et le variateur. Pour peu que les 3 phases (contacts) ne s'ouvrent pas exactement au même moment et instantanément, il va y avoir une furieuse surtension sur le variateur.

Bref, à éviter ! Donc pour bien faire, soit on câble variateur -> moteur en quasi direct = pas de contacteur M/A entre les deux, soit on inclut la commande arrêt (roue libre et donc pas de rampe ni de freinage) du variateur dans celle de la machine, le variateur étant bien plus rapide que le contacteur sera déconnecté avant l'ouverture des contacts.
Une solution peut être de créer un boîtier de raccordement déplaçable par machine pour relier la commande du variateur à une machine (pas d'utilisation de plusieurs machines en même temps).
Dans tous les cas de figure il faut modifier les machines pour passer en 230 tri sans neutre (relativement facile) + modifier/séparer les circuits de commande pour qu'ils soient indépendants de ceux alimentés par le variateur + intervenir dans le circuit de commande pour fournir une commande M/A au variateur. Et c'est sans compter avec les machines à plusieurs moteurs : broche, avances, pompe, ventilation ...
 
MIC_83
Compagnon
15 Janvier 2008
3 065
FR-83
Bonjour à tous et toutes,

Gégé, bonne réflexion,
mais ou est le problème ?
Hormis les 7.5 kw (32.6A) sur un abonnement 230 v mono 9kw (45A) va pas rester grand chose pour la maison !

Chani sur un post dédié aux variateurs a vraiment fait le tour de la question et d'autres ont apportés leurs pierres à l' édifice avec des variantes fonctionnelles.
Hormis la puissance du variateur susnommé en mono/tri le fait d'alimenter plusieurs moteurs avec le même variateur ne devrait pas poser de problème.
Le variateur sera calibré sur la puissance moteur la plus élevé.

Comme le souligne Bbr, c'est tout ce qui va derrière en modifications/équipements électrique supplémentaires !
J'utilise comme pas mal d'autres membres ce montage depuis maintenant quelques années sans soucis et sans manipulations autre que la mise sous tension de l'armoire.
Pour ma part, la variation se limite à deux fréquences 25 et 50hz, je n'ai pas besoin de plage plus étendue.

Mais, car il y a un mais,
je suis partie d'une feuille blanche pour fixer un cahier des charges/plans de câblage réalisé par Chani "state off the Art".
Ce cahier des charges prévoyait l'alimentation de quatre machines de puissance différente mais pas en même temps avec des sécurités pour éviter que cela n'arrive.
Avec les protections qui vont bien pour chaque enroulement moteurs via des thermiques calibrés avec remontés d'information vers le variateur (contacts auxiliaire) pour un ordre d'arrêt anticipé moins brutal pour le variateur.
En effet, mes machines ne disposaient pas d'armoires électrique/boitiers de commandes au standard souhaité, donc un remplacement de l'ensemble s'est imposé tout en basse tension (24v DC).
La partie AU avait été particulièrement soignée, Au en série sur toutes les machines via un relais de sécurité qui commande le variateur.

Pour le coté ""commutation" la plupart des constructeurs de variateurs préconisent un raccordement "puissance" directement sur le moteur à de rares exceptions.
Du moment qu'on ne commute pas en charge, ça reste transparent pour le variateur.
C'est les contacts auxiliaires de chaque contacteur de puissance qui donne l'ordre de démarrage au variateur.
Hors ces derniers ne commutent que lorsque le contacteur de puissance est fermé.
Pour les thermiques l'explication est donné quelques lignes avant.

Le coût final avec du matériel d’occasion (avec le var de 3kw) c'était déjà plus de 1200€ !
Je ne compte pas le temps passé pour le câblage des armoires et boites à boutons !

Ta problématique sera de savoir si tu es prêt à reprendre tout ou partie du câblage de tes machines en sus de ce que j'ai évoqué plus haut.
Puis faire un ratio rentabilité sur le long terme sachant que 9Kw en 230v me parait bien faible pour la puissance envisagée !

Pour ma part, je n'avais pas ce choix de passer au tri, EDF m'ayant opposé un refus ferme et définitif,.
De plus, le choix technique à l'époque était plus restreint.

Aujourd’hui, tu peux t'orienter vers des systèmes 240v mono/400v tri "clé en main" ou tu raccordes ta machine dessus et ça tourne sans modifications.
Soit à base de moteurs pilotes et transfo élévateur mais pour la puissance indiquée : l''intensité au démarrage restera élevée !.
Soit par variateur adapté pour la circonstance (démarrage/arrêt progressif par rampe) à voir si ça existe dans cette gamme de puissance mais les tarifs risquent d'être prohibitif !
Dans ton cas, tu peux aussi réduire la puissance moteur via le variateur ou le remplacer par un moteur plus proche de 4 voire 5 Kw.
A+
 
Dernière édition:
moissan
Compagnon
13 Mars 2012
11 801
FR-16 angouleme
il faut comprendre la difference entre un convertisseur qui fait du tri pour plusieur machine et unh variateur pour un seul moteur : le varaiteur fait demarrer le moteur progressivement sans pointe de courant donc ses transistors sont calculé au plus juste sans etre surdimensioné ... et ilo n'y a pas de pointe de courant pour edf

un convertisseur qui fait du triphasé doit fournir sans faiblir le courant que veut le moteur qu'on branche dessus : il doit donc avoir des transistor 10 fois plus gros donc 10 fois plus cher ... et il demande la même pointe de courant au reseau edf , donc même en mono le courant d'abonement devra etre suffisant

l'appareil qui serait a inventer n'est pas un convertisseur mono vers triphasé , mais un convertisseur triphasé vers monophasé , ou plutot un equilibreur de phase capable de prendre de la puissance sur 2 phase pour la mettre sur la pahse ou l'on met plusieur appareil genre machine a laver : ça permetrait de reduire la puissance de son abonnement triphasé sans se casser la tête pour les gros appareil monophasé

ce genre de convertisseur equilibreur de phase serait moins cher qu'un convertisseur nono vers triphasé car il n'a besoin de passer qu'une puissance plus faible

mais si on n'invente rien il vaut mieux garder le vrai triphasé d'edf quand on l'a deja
 
gégé62
Compagnon
26 Février 2013
2 594
Harnes (Pas de Calais)
Oui, tout ça me laisse perplexe, comme on dit parfois: il est urgent d'attendre.....

car effectivement mettre un seul variateur pour alimenter le réseau tri de l'atelier ne semble pas si simple que je pensais au départ. Quelques précisions à propos de ce qui a été dit. Mon état d'esprit était (voyez je parle déjà au passé..:sad:) que les activités "atelier" ne sont plus maintenant que du "bricolage" et ça m'ennuie de trop gréver le budget famille. Donc j'accepte que l'alim triphasée soit moins pratique, et ne puisse alimenter qu'un seul moteur à la fois. Mais ça risque d'être compliqué pour les raisons que vous me dites, peut-être assez coûteux en matériel pour la commutation, et finalement pas facile à gérer.
Et comme a dit Bbr, en cas de défaillance du var, c'est tout foutu, et dans ce cas je n'oserais plus en racheter un pas cher....

Hormis les 7.5 kw (32.6A) sur un abonnement 230 v mono 9kw (45A) va pas rester grand chose pour la maison !
La question pour moi est de savoir si je peux démarrer ce genre de moteur, rapport à la pointe de courant de démarrage. Une fois démarré comme je disais je n'utilise pas toute cette puissance. L'abonnement de 9 kW c'est ce que j'avais avant mes machines, ça ne posait pas de pb (donc uniquement en mono !). Maintenant s'il faut faire attention à ne pas utiliser le tour quand une machine gourmande tourne à la maison, je peux accepter cette contrainte. Je le faisais déjà pour le soudage.....

Je viens de prendre une photo de la plaque moteur du tour. J'avais en mémoire 7.5 kW car c'est le "standard" le plus proche, mais en fait c'est 6.2 kW. Mais quelque chose me semble très bizarre, je ne sais pas si cette plaque est vraiment bonne, car je tourne en tri 380 depuis 20 ans, et j'ai 2 vitesses sur mon moteur.....la plaque n'en parle pas....je lis 24 et 23 ampères, en tri et 220V ça ferait >9 kVA, même avec un mauvais cos phi ça fait beaucoup....comprends plus rien ! J'ai acheté ce tour d'occase en 1988 à un artisan qui arrêtait son activité, il tournait en 380, il m'en a peut-être parlé mais je ne me souviens plus. Je n'ai aucun document. Je découvre ça maintenant par hasard.
Pendant que j'y suis, je ressort de la poussière un moteur que ce même artisan m'a filé en rechange pour le tour. Jamais regardé de près, je pensais qu'ils étaient identiques. Et bien non....il semble moins puissant, ce qui pourrait arranger mon cas :wink: et là au moins on a les deux vitesses en étoile-triangle. Mais lui aussi semble fait pour 220V et pas 380.
Je joins les photos des deux plaques? mais sont-elles exactes ??? le CEM est sur le tour, le ASEC c'est la rechange
Moteur sur le tour.JPG
Plaque moteur de rechange.JPG
 
Labobine
Modérateur
13 Mars 2009
3 534
F - 12000 RODEZ
Bonjour,
Les CEM Compax possèdent 2plaques signalétiques, une de chaque côté et une pour chaque vitesse lorsque ils sont à 2 vitesses.
 
pierrel26
Ouvrier
13 Octobre 2013
264
Drôme
Bonjour
Le moteur monté sur le tour semble avoir été rebobiné en deux vitesse et 380 volts
Le kva d'un moteur est u (entre phase) x i (courant phase) x racine de 3 donc dans le cas de la plaque 220 x 23 x 1.732 = 8764 VA.
Ceci semble correct 6.2kw x 1.2(rendement) x 1.2 (1/cos(phi))=8928 VA.
C'est pas sur que ce moteur puisse être branche en 220 tri.
Le 2ieme moteur s'il n'a pas eté rebobiné doit marcher en 3 fois 220v sur les 2 vitesses.

L'avantage du variateur c'est qu'il ne voit en entrée que la puissance réelle consommée par le moteur + pertes . Si tu ne demande pas plus de 3Kw à ton moteur tu ne tirera que 4Kw sur le secteur.Par contre le courant à l'entré du variateur est très haché (redresseur sur condensateur en tete) ce qui te donne un facteur de puissance pas très favorable au pif 0.8 donc notre 4KW passe a 5KVA.

Le variateur dont tu parle est en fait un tri 220 en tri 220 qui peu marcher en mono (souvent ils ont un déclassement en puissance) si tu t'en sert avec 3kw c'a peut marcher(tu met un thermique à l'entrée du var) mais 7.5kw en mono c'a peux marcher mais pas longtemps les capas d'entré vont souffrir.
En fait une solution c'est 9kw en tri (c'a fait en fait 15a par phase) et un variateur tri 400v 400v de 7kw sinon le plus simple ne rien faire.

Cordialement
 
la goupille
Compagnon
11 Février 2016
1 146
FR04200
Bonjour
Les démarreurs baissent le pic d’appel du moteur mais pas assez pour les 7,5 KW de ma tronçonneuse( Pacific 350) sur un compteur 12 KW.
Je pense que l'on baisse plus le pic avec un variateur (Longue rampe de démarrage).Vous confirmer?
Un varateur à prix Gégé remplacerai volontier mon montage avec 3 grosses résistance qui vont finir par lacher
Luc
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut