Scie alternative KASTO (gros modèle)

  • Auteur de la discussion FELIX
  • Date de début
F
FELIX
Compagnon
j'ai une question : qu'est ce qui fait office de fin de course quand l'étau est complètement fermé sur la pièce à scier ?
Doit'on arrêter manuellement la fermeture de l'étau avec un bouton de commande ?
Comme j'ai déposé tout l'automatisme qui était archi "pourri", sur ma scie toutes les commandes fonctionnent avec des boutons poussoirs Télémécanique, sauf pour la pompe et le va et vient de l'archet.
Une fois la pièce serrée, je relâche le poussoir.
 
F
FELIX
Compagnon
Une réflexion. Une photo supplémentaire de cette partie ( évitement ) On voit une plaque de fermeture. Au sommet de cet évitement il y a un trou. N'y aurait'il pas un contact ( miltac ou autre ) à l'origine dans cet évitement pour stopper la fermeture de l'étau ? et en haut le trou pour passer le câble ?
Affaire à suivre. Voir la pièce jointe 622219
Sur ma scie, cette plaque de fermeture est absente. Mais c'est fort probable qu'à l'origine il y avait un contact, c'est la réflexion que je m'était faite aussi. En revanche, ce contact doit aussi limiter le déplacement du mors "fixe" à + ou - 5 mm par rapport à l'empreinte faite dans le bâti de déplacement, sinon l'ensemble "mors fixe-mors mobile" peut se déplacer devant l'opérateur, à moins que ....je viens de penser à un truc.
Côté opposé à la butée de la vis de serrage, c'est à dire côté mors mobile, il manque encore une pièce. La vis de serrage n'est pas maintenue.
J'allais justement fabriquer une plaque pour fermer cette partie. Si j'y rajoute une butée, ne serait-ce une butée en bronze, l'ensemble "mors fixe-mors mobile" ne sera plus libre côté opérateur.
Du coup, le mors fixe n'aura peut-être plus besoin du doigt avec ressort que j'avais fabriqué, et ne se déplacera que sur quelques millimètres par l'intermédiaire des ressorts.
 
Miko
Miko
Apprenti
Comme j'ai déposé tout l'automatisme qui était archi "pourri", sur ma scie toutes les commandes fonctionnent avec des boutons poussoirs Télémécanique, sauf pour la pompe et le va et vient de l'archet.
Une fois la pièce serrée, je relâche le poussoir.
Votre bouton poussoir pour la fermeture de l'étau actionne bien un contacteur qui lui fait fonctionner le moteur. Si, dans l'évitement vous arrivez à mettre un petit fin de course ( genre ''miltac'' , qui sera actionné par le doigt à ressort, je pense que vous n'auriez pus besoin de regarder quand arrêter la fermeture de l'étau. Il s'arrêtera automatiquement . Je vous fais un petit schéma.
 
Fichiers joints
  • Scan (2).pdf
    193.5 KB · Affichages: 39
F
FELIX
Compagnon
Oui tout à fait, tout le circuit de commande des contacteurs est en 24V.
Bien sûr que je pourrais installer un fin de course, mais il faudrait le faire à tous les déplacements, déplacement gauche-droite de l'avancement des barres, serrage étau principal, serrage étau secondaire.
Je n'ai pas réalisé cette option lors de la réfection du circuit électrique.
En revanche, il y a bien 2 fins de course en série pour arrêter l'archet en fin de coupe.
Mais en suivant le mouvement, il est facile d'anticiper l'arrêt du moteur pour ne pas le faire forcer.
 
Miko
Miko
Apprenti
mince alors, j'avais idée de vous faire changer le schéma. lol.
Bonne soirée.
 
F
FELIX
Compagnon
Tiens Miko, voici une photo du pupitre avec tous les boutons poussoirs :
DSC07710.JPG


Sinon j'ai réalisé une plaque avec un palier butée en Ertalon pour la vis de serrage, et du coup je n'ai plus besoin du doigt avec ressort que j'avais installé dans le "trou" qu'il y avait dans le mors "fixe".
Le mors fixe peut se déplacer de quelques millimètres, les ressorts l'aidant à reprendre sa place.
DSC07708.JPG


DSC07709.JPG


En utilisant l'avancement, la barre, serrée dans l'étau secondaire, se présente dans l'étau principal. La barre n'est pas en appui sur le mors fixe de l'étau principal, il y a 1 à 2 mm d'espace, et quand le mors mobile de l'étau principal vient serrer la barre, cela déplace l'ensemble "mors fixe-mors mobile" et la barre vient plaquer sur le mors fixe de l'étau principal.
Il ne reste plus qu'à desserrer l'étau secondaire et à le déplacer.
 
Miko
Miko
Apprenti
super réalisation, j'ai rien à ajouter. Donc, maintenant tout est au point, manqueraient'ils des pièces à couper ?
 
F
FELIX
Compagnon
Oh non, dès que la matière à couper est un peu grosse, je ne coupe pas à la fraise-scie, je passe directement sur l'alternative.
Tout n'est pas fini.
- D'une part, je me suis aperçu que les 3 rouleaux support de barres positionnaient la pièce à couper beaucoup trop haut par rapport à l'étau principal, je n'ai pas encore mesuré mais il doit bien y avoir 3 mm.
Et sur une pièce longue qui portera sur au moins un rouleau, cela va faire une coupe pas d'équerre.
Je vais donc reprendre le diamètre extérieur des rouleaux pour affleurer la hauteur de l'étau principal.
- D'autre part, je ne vais tout de même pas laisser cette machine dans cet état :sad:
J'ai un chantier extérieur qui attend depuis un moment, de ce fait la machine sera démontée entièrement pour être remise en peinture après.
Donc, vous allez me revoir :wink:
 
P
P'titBoulon63
Ouvrier
Bonjour

Ce week on m'a proposé le même modèle. Pourrais tu me donner ses dimensions ? Histoire de voir où je pourrais la caser.

Merci!
 
F
FELIX
Compagnon
Bonjour à tous,
J'avais dit que vous alliez me revoir pour le démontage complet de ma scie, et bien voilà c'est parti.
J'ai juste commencé à démonter l'étau secondaire, donc sans intérêt pour le moment car c'est ce que l'on a déjà abordé précédemment.
Je continu le démontage ...
 
F
FELIX
Compagnon
Même si j'ai bien compris qu'il n'y avait que peu d'engouement pour les scies alternatives, je continu mon reportage mais en limitant les photos. Si un possesseur de machine identique est intéressé par un point particulier, je pourrai détailler.
Dépose du moto-réducteur de l'étau secondaire :
- une fois la plaque de fermeture déposée, extraire la longue vis en la dévissant tout simplement.
DSC08022.JPG


- extraire le palier qui emmène avec lui la vis sans fin
DSC08023.JPG


La vis sans fin se désolidarise de l'axe moteur
DSC08024.JPG


Dépose du moto-réducteur de l'étau principal :
- déposer la plaque de fermeture du carter
DSC08038.JPG


- déposer la goupille
- extraire le pignon à l'aide de 2 tiges filetées M8
DSC08043.JPG


- extraire le palier qui entraine avec lui la vis sans fin
DSC08045.JPG


Aujourd'hui, je vais tenter la désolidarisation du banc support de l'étau secondaire du corps de la scie.
Toutes les liaisons électriques ont été déposées mais sans intérêt.
DSC07688.JPG
 
E
ETI
Compagnon
Bonjour
On suit !
Dans le système original, comment était dosé l'effort de serrage des étaux ? Est ce qu'il y a un limiteur de couple intégré dans les roues bronze, ou bien un limiteur électrique pour les moteurs ?
 
F
FELIX
Compagnon
Bonjour ETI,
Pour l'étau secondaire, comme le mors "fixe" accepte un léger déplacement voulu, il devait y avoir un contact fin de course dans l'encoche du mors lui-même, je pense que cela devait arrêter la rotation du moteur.
DSC07704.JPG


Pour l'étau principal, je pense qu'il devait y avoir un limiteur d'intensité car il n'y a rien mécaniquement parlant côté roue en bronze.
Personnellement, dès que l'étau est serré j'enlève immédiatement la pression sur le bouton poussoir du tableau électrique.
DSC07710.JPG
 
F
FELIX
Compagnon
Voilà, c'est fait, pas facile car les 2 goupilles étaient bien coincées, mais c'est fait.

DSC08076.JPG


DSC08077.JPG
 
F
FELIX
Compagnon
Dépose du couvercle cache roulement.
DSC08081.JPG


Chose bizarre, ce réducteur est prévu pour être lubrifié à l'huile, le roulement contient de la graisse, une vilaine graisse bien noire !!!

Maintenant je suis bloqué.
Impossible de déposer le couvercle du carter du réducteur.
DSC08085.JPG

J'ai même fabriqué un petit extracteur vissé sur les trous M5 du couvercle précédent et en appui sur le bout d'arbre central, mais rien à faire.
Le couvercle s'est décollé de peut-être 1 mm, l'huile a fini de couler, mais impossible de le décoller d'avantage.
Quelqu'un aurait une piste ?
 
L
lule
Apprenti
Bonjour Felix
Peux tu me dire quel est le type de cette scie car j'ai une doc Kasto
de grosse scie et si ca correspond elle est a toi.
Amicalement Lucien.
 
F
FELIX
Compagnon
Bonjour Lule,
De mémoire, je crois me souvenir que cela doit être une EB320 ou quelque chose de ressemblant.
Merci beaucoup pour ta proposition.
Peut-être pourrais-tu me scanner une des pages de ta doc. si on voit la scie en photo ou dessinée.
 
L
lule
Apprenti
Ben non c'est la doc d' une PSB240AU
Si la doc interesse quelq'un qu'il me le dise elle est au chaud.
Cordialement Lucien.
 
F
FELIX
Compagnon
Il y a une grosse différence entre les 2 machines, je ne sais pas ce qu'est une PSB ?
 
L
lule
Apprenti
Oui sur la 240 les deux etaux sont a serrage hydraulique et le deplacement de l'etau
mobile se fait par une vis longitudinale et un moteur en bout de banc.
Programmation du nombre de rondelles a faire par compteur electromecanique
et la machine se debrouillait toute seule la nuit.
Pas trop de differences semble t'il si la doc t'interesse dis le moi ,
elle est en allemand et un peu en francais par contre beaucoup de dessins eclates tres interessants.
Amicalement Lucien.
 
F
FELIX
Compagnon
J'ai fait une recherche sur Internet, j'ai remarqué que la partie réducteur qui me pose problème actuellement est différente entre une EBS 320 AU et une PSB 240 AU.
Mais comme c'est le même constructeur, et comme tu dis qu'il y a beaucoup de vues éclatées, d'autres questions à venir pourraient trouver solution dans cette documentation.
Je suis donc preneur de la doc.
Contacte-moi en MP pour la logistique :wink:
 
E
ETI
Compagnon
Bonjour @lule
Quitte à scanner la doc, autant la mettre dans les ressources du forum !!
 
Miko
Miko
Apprenti
Bonjour FELIX,
Est ce que le couvercle du carter est comme celui sur cette photo ?

Capture d’écran 2021-01-20 103825.png
 
F
FELIX
Compagnon
Oui, c'est le même.
Mais c'est fait, je suis arrivé à déposer le couvercle du carter.
 
yvon29
yvon29
Compagnon
Bonsoir

Tain'.... Sacrée bécane !

Merci pour le reportage :tumbsupe:
 
F
FELIX
Compagnon
Oui mais Yvon, le reportage va s'arrêter là car je constate que cela n'intéresse personne.
Ce type de machine est boudé, tout le monde préfère la scie à ruban, quitte à acheter une chinoiserie.
Et pourtant au cours du démontage j'ai pu voir que c'était une super machine, de conception parfaitement mécanique, techniquement à la hauteur des Cazeneuve, Dufour ou Huron, pour ne citer que ceux-là.
 
Vapomill
Vapomill
Compagnon
Salut Félix !
Tu nous dis :
le reportage va s'arrêter là car je constate que cela n'intéresse personne.
C'est vraiment dommage même si je n'interviens pas, n'ayant rien à apporter sur ton sujet, je me régale de ton reportage et je suis certain de ne pas être le seul !
J'ai une scie alternative "Mundus" à lame de 450 et je ne la changerais certainement pas pour un ruban !
A bientôt, j'espère, le plaisir de lire la suite de tes aventures ! :wink:
Cordialement, Bertrand.
 
Miko
Miko
Apprenti
Gardez le moral Mr. FELIX. J'approuve ce que vous dites sur les scies alternatives. J'en avais une qui m'a rendu service pendant 40 ans sans
bouger une oreille. C'était une automatique. Et pour celui qui scie beaucoup, c'est les meilleures scies. Il n'y a pas plus endurantes. J'avais aussi une scie à ruban, mais incomparable, et ce n'était pas une chinoise. Pour moi, les scies alternatives sont toujours d'actualité, mais il faut savoir les choisir.
Bonne soirée.
 

Sujets similaires

Florent07
Réponses
17
Affichages
2 195
Florent07
Florent07
pierre29300
Restauration Pedrazzoli Brown 250
Réponses
11
Affichages
1 455
pierre29300
pierre29300
R
Réponses
12
Affichages
4 251
Savagnin
S
FTX
Réponses
10
Affichages
1 384
FTX
V
Réponses
12
Affichages
7 370
EncoreUnPseudo
EncoreUnPseudo
tyio
Réponses
16
Affichages
984
tyio
chabercha
Réponses
2
Affichages
4 848
chabercha
chabercha
JC10
Réponses
0
Affichages
523
JC10
F
Réponses
8
Affichages
415
Festina
F
Didier28
Réponses
39
Affichages
3 615
Precis84
P
Haut