Retrofit tour Intelys LinuxCNC + Tourelle VDI16 (questions)

xi
xi
Apprenti
Il y a un peu plus d'1 an, j'avais sauté sur ce petit tour numérique, tant il est difficile de trouver un tour d'un poids et d'une taille raisonnable ...
C'est un Intelys (Multisoft Robotique) G2009T de 1997.
IMG_7681.jpg
IMG_7702.jpg


Il fonctionnait avec un logiciel propriétaire (que je n'ai pas), avec un clef et un port série ... je vais virer tout ca et mettre un LinuxCNC à la place, pour faire une machine moderne.

IMG_7694.jpg

Le moteur de broche fait 1500W, c'est plutôt sympa (j'ai vu d'autres versions du tour avec un moteur de sèche linge qui me paraissait un peu faible).

IMG_7687.jpg

IMG_7686.jpg
IMG_7692.jpg

La mécanique est en bon état et ils ont choisi des composants de qualité (moteurs Sanyo axe Z et axe X, variateurs Hitachi, ...).

IMG_7682.jpg

Je vais en revanche virer toute cette électronique pas terrible (4 transfos, le secteur directement sur les connecteurs à l'intérieur du tour :shock:, régulateur de vitesse de broche directement sur le secteur également :shock:, ... Ils ont mis un transfo rien que pour faire l'auto-maintien du bouton ON, et pas de transfo pour l'électro aimant de la tourelle, c'est un peu n'importe quoi, surtout quand on a 4 transfos sur la carte !).
Bref, je vais faire une petite carte reliée au port parallèle d'un PC et piloter le tout avec avec un LinuxCNC + drivers de moteurs pas à pas Stepperonline DM556T.

Je vais aussi faire un codeur optique en quadrature de phase, ce qui va permettre de faire des filetages / taraudages, y compris des taraudages avec taraud machine grâce à l'inversion du sens de rotation de la broche et au codeur optique qui détecte ca. (Actuellement il y a un top par tour de broche, on voit le capteur sur la 3ème photo).

Je me suis un peu renseigné là dessus au niveau de LinuxCNC on peut faire rentrer 3 types de capteurs pour les broches de tour :
  • 1 top par tour : ne permet pas de faire de filetages / taraudages, mais permet d'asservir la vitesse de broche sur la consigne.
  • 1 top par tour + plusieurs impulsions par tour : vitesse de broche asservie + taraudages / filetages avec un outil à fileter.
  • 1 top par tour + codeur en quadrature de phase : vitesse de broche asservie + taraudages / filetages avec taraud ou outil à fileter.

Je fais essayer de faire la dernière solution en usinant un disque avec des lumières (https://www.pjrc.com/teensy/td_libs_Encoder.html) qui va me faire 60 impulsions par tour, grace à deux fourches optiques. Je vais fixer le disques à l'arrière de la poulie que j'ai démontée ci-dessous (écrou à Créneaux KM6 dévissée grace à une douille achetée ici : https://www.ebay.fr/itm/153497034750 , et après j'ai sorti la poulie avec les serre-joints du grand-père, à défaut d'arrache roulement)
IMG_7735.jpg
IMG_7736.jpg
IMG_7737.jpg

IMG_7741.jpg



Pour le moment j'ai simulé le 2ème mode sur mon bureau avec une sortie PWM (PDM), un filtrage avec un condensateur + une résistance, un Ampli-Op pour faire du 0-10V pour la commande du variateur, et un GBF en mode VCO pour simuler la vitesse de broche (en gros, plus la consigne de vitesse de broche est élevée, plus la tension de sortie du PWM est grande, et plus la fréquence de sortie du GBF est élevée (simule une broche qui tourne plus vite)). Le tout est asservi, c'est à dire que LinuxCNC ajuste le PWM de manière à obtenir une vitesse réelle au plus proche de ce qui a été demandé (régulation par PID). J'ai un peu galéré à faire marcher le PID, car l'option régulation n'est pas intégrée par défaut (par défaut le PWM de commande de vitesse de broche fonctionne en boucle ouverte).
IMG_7713.jpg


Ca marche nickel sur la table, les encarts à droite indiquent la consigne et la mesure, le second étant asservi sur le premier.
IMG_7715.jpg


J'ai aussi testé les moteurs pas à pas avec les drivers DM556T et le moteur de broche avec le variateur : rien à signaler, ca marche nickel aussi.
IMG_7699.jpg



Reste plus qu'à faire la carte électronique de commande ...


Au niveau de l'achat, je me suis un peu fait avoir par le vendeur car la méca il a été bidouillée, et il n'est pas fonctionnel au niveau de la tourelle : le tour est équipé d'un changeur d'outil 8 positions, mais je n'ai pas la tourelle porte outils d'origine ...
Le vendeur m'a mis à la place une tourelle VDI16, mais sans les écrous de maintien qui coutent une fortune et qui sont quasi introuvables (je parle de ca : http://www.vdiholder.ca/tool_holder/P00019991-vdi_serrated_wedge_vdi16_d16_wedge.html ...)
IMG_7701.jpg
IMG_7703.jpg


Bref, j'ai ca, je vais essayer de faire avec, mais il faut que je fasse une pièce d'adaptation pour pouvoir fixer cette tourelle VDI16 sur mon tour.

Question :
  1. est-ce que la tourelle n'est pas trop grande pour mon tour ? La hauteur entre le centre de la broche et le banc est d'environ 105mm, et la tourelle fait 150mm de diamètre il me semble. Quand je vais monter ces portes outils, ca va aller ?

  2. Comment on fait pour ajuster la hauteur de l'outil par rapport au centre de la broche sur ce genre de tours à tourelle ??
    (En fait tous les porte outils en VDI16 sont très chers, donc je ne voudrais pas perdre mon argent si ca ne peut pas marcher, d'où mes questions.)

  3. Autre question : j'ai du jeu en rotation au niveau du mécanisme du changeur d'outils (ie la tourelle peut tourner d'environ 1° autour de son axe quand elle est verrouillée). Grave / pas grave ? Les autres possesseurs de tour Intelys, est-ce pareil chez vous ?

  4. Autre problème aussi : je n'ai pas de contre pointe. Quelles solutions pour ca ? On trouve des glissières (à billes) qui s'adaptent sur mon banc ?
 
xi
xi
Apprenti
Bon, mon rétrofit n'a pas l'air de passionner les foules :smt017
J'ai ouvert un autre post concernant la tourelle VDI, votre aide sur cette partie serait la bienvenue:merci45:

Sinon ce WE j'ai continué le retrofit : petite vidéo de la rotation de la tourelle commandée par LinuxCNC :


J'ai calculé l'énergie qu'il fallait pour alimenter l'électro-aimant de la tourelle puis j'ai fait des essais d'abord avec une alimentation de labo (réglée à 260V ici) pour recharger un condensateur + un interrupteur pour décharger ce dernier dans la bobine :
IMG_7786.jpg

S'il n'y a pas assez d'énergie envoyée à la bobine, la tourelle ne finit pas son mouvement de changement de position, et s'il y a trop d'énergie, la tourelle arrive à faire plus d'1/8 de tour ... pas évident à régler, je ne sais pas si les autres possesseurs de ce tour ont le même problème ?

Enfin, en chargeant un condensateur de 220µF à 290V environ, ca fonctionne plutot pas mal à priori, et surtout, par rapport au montage d'origine, ca évite d'avoir la tension secteur en permanence dans l'enceinte du tour !!! :eek: (la génération de la haute tension est isolée, et est commutée qu'au moment où la tourelle a besoin de tourner).

Après quelques essais sur table, je recharge le condensateur en 1.15s, à partir du 40V d'alimentation des drivers de moteur, et je le décharge dans la bobine en commandant un relais avec EMC².
IMG_7792.jpg


J'ai aussi testé les axes, recablé les fins de course pour les utiliser en circuit fermé par défaut (toujours plus sur, ca permet de détecter une éventuelle défaillance du cable ou des contacts), testé la commande de la vitesse de broche avec le PDM sur le port parallèle, ...
IMG_7798.jpg


En gros tout fonctionne, à part le capteur optique qui est extrêmement bruité et qui me renvoie des impulsions parasites quand je fais marcher le variateur de broche.
IMG_7796.jpg


Prochaine étape : faire la carte électronique et faire la partie mécanique du codeur en quadrature de phase, pour pouvoir faire des filetages.
 
Dernière édition par un modérateur:
FTX
FTX
Compagnon
Bonjour

Chouette machine. La contrepointe est pas indispensable si les pièces sont courte. Au pire une chinoise peut s adapter en faisant une semelle.

Ftx
 
  • Réagir
Reactions: xi
xi
xi
Apprenti
Ce week-end c'était fabrication de l'encodeur optique !

Quelques calculs, une tôle d'alu, une Charlyrobot et on arrive à ca :
IMG_7810.jpg
IMG_7814.jpg


J'ai donc faire un disque qui vient se fixer sur la poulie de la broche du tour. D'origine le tour a juste un capteur "1 top par tour de broche", ce n'est pas suffisant pour faire des filetages / taraudages. Le disque que j'ai fait a 15 lumières, ce qui m'arrangeait bien au niveau dimensions et ce qui permettait de mettre les fourches optiques côte à côte.
IMG_7815.jpg


Ensuite j'ai fait une patte de fixation pour les fourches optiques, patte qui vient se fixer au dessus de la fourche d'origine (et qui a une large ouverture pour laisser passer les fils de cette dernière) :
IMG_7825.jpg


La fourche optique originale pour le top par tour (à gauche), et les deux fourches optiques pour l'encodeur en quadrature de phase.
IMG_7840.jpg
IMG_7844.jpg


Voilà les signaux sortis sur les deux fourches optiques ; on voit bien le principe de fonctionnement : quand les deux fourches optiques sont en face d'une ouverture, les signaux sont à "0", ensuite si on tourne la broche vers la gauche, c'est le capteur de droite qui va passer à "1", puis celui de gauche également, ensuite le capteur de droite va repasser à "0", etc ...
Tout l'intérêt de ce type de capteur est qu'il permet connaitre le sens de rotation de la broche, et donc de faire des taraudages avec inversion du sens de rotation de la broche (avec un simple compteur d'impulsions on ne peut pas connaitre à quel moment la broche change de sens exactement).
IMG_7866.jpg


Autre avantage du capteur en quadrature de phase : il "augmente" la résolution du disque : avec les 15 lumières et les deux capteurs montés en décalé, on a en fait 4x15 = 60 impulsions par tour de broche, soit une résolution de 6° dans le pire des cas (qui mon avis est largement suffisant pour des taraudages). J'aurais pu mettre plus de lumières dans le disque, mais ca aurait complexifié le montage des capteurs qui n'auraient plus pu être côte à côte, et ca aurait fait beaucoup d'impulsions pour le port parallèle du PC. Là, avec 60 impulsions par tour et une broche qui tourne à 3000tr/min max (50tr/s), on arrive à un signal qui a une fréquence de 3kHz au max, c'est confortable pour le port parallèle de mon PC :
IMG_7861.jpg


Ensuite je me suis attaqué à l'asservissement de la vitesse de broche avec les données fournies par l'encodeur ... ca n'a pas été une mince affaire, car ce qui marchait sur mon bureau avec un simple compteur ne fonctionnait plus du tout avec l'encodeur en quadrature de phase ...
Au final, en plus du réglage du PID de controle du moteur de broche, deux choses à retenir avec LinuxCNC pour l'asservissement de la vitesse de broche :
- Faire bien attention aux signes : l'encodeur en quadrature de phase crée des valeurs signées (au contraire du simple compteur), donc quand on rentre ca dans un PWM ou un PID qui prend des valeurs absolues, la broche peut partir à fond dans un sens ou dans l'autre
- La vitesse de broche est gérée par le thread "Servo Thread" de LinuxCNC, c'est un processus pas prioritaire par rapport au "Base Thread" qui gère les moteurs et les acquisitions, il en résulte que la vitesse renvoyée fait le yoyo, mais ca ne veut absolument pas dire que la commande ou la vitesse réelle font vraiment le yoyo, c'est juste que la mesure de vitesse est imprécise et qu'il faut la filtrer.

Au final il faut toujours s'aider du Halmètre et du Halscope de LinuxCNC pour comprendre ce qui se passe, c'est très pratique !

Ci-dessous, l'acquisition du capteur "top de broche" (en blanc en bas) et les impulsions d'une des deux fourches optiques de l'encodeur (en rouge) :
IMG_7869.jpg


Je publierai le fichier de configuration HAL quand je l'aurai remis au propre :wink:
 
B
Boris_25
Ouvrier
Jolie machine en tous cas.
Je vois que tu es bien équipé en matériel électronique, et que c'est ta partie, (ce qui n'est pas mon cas...), cela est très utile dans ce genre de rétrofit.
Concernant la tourelle VDI, c'est un peu surdimensionné par rapport au tour, avec les porte outils et les outils dessus, il va y avoir une inertie importante lors des changements d'outils.
Concernant le codeur, 60 positions par tour me semble un peu en dessous des valeurs habituelles, mais peut être que ce sera suffisant pour un filetage à l'outil?
Bon courage pour la suite.
 
  • Réagir
Reactions: xi
Christophe C.
Christophe C.
Ouvrier
Bonjour,

Chouette petit projet, je vais suivre avec intérêt. J'ai moi aussi un petit tour que je veux numériser; c'est toujours bon de voire ce que les autres ont fait!
 
B
big bloc
Ouvrier
bonjour , et bravo pour cette réalisation , je viens de tomber dessus… j 'ai essayé sur mach le coup de la broche indexée, mais je viens tout juste d installer linuxcnc pour voir… et franchement ça a l'air plus intéressant au niveau des possibilités , ce qui me fait peur , c'est justement ce que tu décris avec ton problème de codeur , tu pourrais nous en dire plus stp ?
 
J
JEANPI73
Nouveau
Il y a un peu plus d'1 an, j'avais sauté sur ce petit tour numérique, tant il est difficile de trouver un tour d'un poids et d'une taille raisonnable ...
C'est un Intelys (Multisoft Robotique) G2009T de 1997.
Voir la pièce jointe 513951 Voir la pièce jointe 513974

Il fonctionnait avec un logiciel propriétaire (que je n'ai pas), avec un clef et un port série ... je vais virer tout ca et mettre un LinuxCNC à la place, pour faire une machine moderne.

Voir la pièce jointe 513953
Le moteur de broche fait 1500W, c'est plutôt sympa (j'ai vu d'autres versions du tour avec un moteur de sèche linge qui me paraissait un peu faible).

Voir la pièce jointe 513971
Voir la pièce jointe 513970 Voir la pièce jointe 513972
La mécanique est en bon état et ils ont choisi des composants de qualité (moteurs Sanyo axe Z et axe X, variateurs Hitachi, ...).

Voir la pièce jointe 513954
Je vais en revanche virer toute cette électronique pas terrible (4 transfos, le secteur directement sur les connecteurs à l'intérieur du tour :shock:, régulateur de vitesse de broche directement sur le secteur également :shock:, ... Ils ont mis un transfo rien que pour faire l'auto-maintien du bouton ON, et pas de transfo pour l'électro aimant de la tourelle, c'est un peu n'importe quoi, surtout quand on a 4 transfos sur la carte !).
Bref, je vais faire une petite carte reliée au port parallèle d'un PC et piloter le tout avec avec un LinuxCNC + drivers de moteurs pas à pas Stepperonline DM556T.

Je vais aussi faire un codeur optique en quadrature de phase, ce qui va permettre de faire des filetages / taraudages, y compris des taraudages avec taraud machine grâce à l'inversion du sens de rotation de la broche et au codeur optique qui détecte ca. (Actuellement il y a un top par tour de broche, on voit le capteur sur la 3ème photo).

Je me suis un peu renseigné là dessus au niveau de LinuxCNC on peut faire rentrer 3 types de capteurs pour les broches de tour :
  • 1 top par tour : ne permet pas de faire de filetages / taraudages, mais permet d'asservir la vitesse de broche sur la consigne.
  • 1 top par tour + plusieurs impulsions par tour : vitesse de broche asservie + taraudages / filetages avec un outil à fileter.
  • 1 top par tour + codeur en quadrature de phase : vitesse de broche asservie + taraudages / filetages avec taraud ou outil à fileter.

Je fais essayer de faire la dernière solution en usinant un disque avec des lumières (https://www.pjrc.com/teensy/td_libs_Encoder.html) qui va me faire 60 impulsions par tour, grace à deux fourches optiques. Je vais fixer le disques à l'arrière de la poulie que j'ai démontée ci-dessous (écrou à Créneaux KM6 dévissée grace à une douille achetée ici : https://www.ebay.fr/itm/153497034750 , et après j'ai sorti la poulie avec les serre-joints du grand-père, à défaut d'arrache roulement)
Voir la pièce jointe 513960 Voir la pièce jointe 513961 Voir la pièce jointe 513962
Voir la pièce jointe 513963


Pour le moment j'ai simulé le 2ème mode sur mon bureau avec une sortie PWM (PDM), un filtrage avec un condensateur + une résistance, un Ampli-Op pour faire du 0-10V pour la commande du variateur, et un GBF en mode VCO pour simuler la vitesse de broche (en gros, plus la consigne de vitesse de broche est élevée, plus la tension de sortie du PWM est grande, et plus la fréquence de sortie du GBF est élevée (simule une broche qui tourne plus vite)). Le tout est asservi, c'est à dire que LinuxCNC ajuste le PWM de manière à obtenir une vitesse réelle au plus proche de ce qui a été demandé (régulation par PID). J'ai un peu galéré à faire marcher le PID, car l'option régulation n'est pas intégrée par défaut (par défaut le PWM de commande de vitesse de broche fonctionne en boucle ouverte).
Voir la pièce jointe 513964

Ca marche nickel sur la table, les encarts à droite indiquent la consigne et la mesure, le second étant asservi sur le premier.
Voir la pièce jointe 513965

J'ai aussi testé les moteurs pas à pas avec les drivers DM556T et le moteur de broche avec le variateur : rien à signaler, ca marche nickel aussi.
Voir la pièce jointe 513967


Reste plus qu'à faire la carte électronique de commande ...


Au niveau de l'achat, je me suis un peu fait avoir par le vendeur car la méca il a été bidouillée, et il n'est pas fonctionnel au niveau de la tourelle : le tour est équipé d'un changeur d'outil 8 positions, mais je n'ai pas la tourelle porte outils d'origine ...
Le vendeur m'a mis à la place une tourelle VDI16, mais sans les écrous de maintien qui coutent une fortune et qui sont quasi introuvables (je parle de ca : http://www.vdiholder.ca/tool_holder/P00019991-vdi_serrated_wedge_vdi16_d16_wedge.html ...)
Voir la pièce jointe 513968 Voir la pièce jointe 513969

Bref, j'ai ca, je vais essayer de faire avec, mais il faut que je fasse une pièce d'adaptation pour pouvoir fixer cette tourelle VDI16 sur mon tour.

Question :
  1. est-ce que la tourelle n'est pas trop grande pour mon tour ? La hauteur entre le centre de la broche et le banc est d'environ 105mm, et la tourelle fait 150mm de diamètre il me semble. Quand je vais monter ces portes outils, ca va aller ?

  2. Comment on fait pour ajuster la hauteur de l'outil par rapport au centre de la broche sur ce genre de tours à tourelle ??
    (En fait tous les porte outils en VDI16 sont très chers, donc je ne voudrais pas perdre mon argent si ca ne peut pas marcher, d'où mes questions.)

  3. Autre question : j'ai du jeu en rotation au niveau du mécanisme du changeur d'outils (ie la tourelle peut tourner d'environ 1° autour de son axe quand elle est verrouillée). Grave / pas grave ? Les autres possesseurs de tour Intelys, est-ce pareil chez vous ?

  4. Autre problème aussi : je n'ai pas de contre pointe. Quelles solutions pour ca ? On trouve des glissières (à billes) qui s'adaptent sur mon banc ?
Je peux te donner des infos sur le plateau de tourelle d origine ,il est très simple , je pense que ton tour à déjà été retrofiter moteur plus puissant et le remplacement du plateau porte outil car ce qui est monté d origine limite les avances d usinages et les profondeurs de passe ,c est un pédagogique avant tout .pour ce qui est du mécanisme de tourelle et son reglage , il est assez pénible à régler , il y a sur l arrière de la bobine un écrou ou vis qui te permet de régler la position de l axe de la bobine de manière à se que l ergot tire suffisamment le plateau afin que le ressort de pression finisse de positionner mais pas de trop sinonle plateau se retrouve à cheval entre deux dents rocher .ensuite le jeu n à pas une grosse importance car il n y a que le sens horaire utilisable en usinage et donc l effort de coupe te plaque et verrouille le plateau en rotation( c est pour ça que tu utilises uniquement ou pratiquement que des outils à gauche . Tu utilises le sens anti horaire que pour les perçages car l effort de coupe radial est inexistant .
 
P
Passang
Nouveau
J’ai le même tour chez moi, version avec le moteur de machine à laver (faiblard) et l’électricité + électronique + soft d’origine (propriétaire, mais j’avais le pc livré avec et j’espère qu’il ne me lâchera pas...).
J’ai constaté pas mal de jeu (pas seulement angulaire, mais aussi radial à cause d’un défaut d’ajustement de l’arbre de rotation de tourelle dans ses roulements). Du coup impossible de tenir la moindre cote... Et si on charge un peu la tourelle (plusieurs outils), je n’ai pas réussi à ajuster le mécanisme de rotation piloté par le soft (soit trop, soit trop peu). Le gars qui me l’a vendu avait un prog de démo, avec des outils très petits (légers) et ça marchait bien (dans du plastique).

Bref comme du coup il aurait fallu changer les roulements et refaire l’arbre pour supprimer les jeux, j’ai fait une solution barbare qui consiste à supprimer le changement auto et à brider la tourelle avec une vis M8. C’est nettement moins automatique, mais tenir des cotes à 2/100 devient envisageable en étant soigneux. Je pourrai mettre des photos du montage si ça intéresse.

Prochaine opération de mon côté : faire découper un morceau de clinquant à mettre sous la tourelle, car la hauteur de pointe est trop basse de plus de 5/10...

Et adapter une lame à tronçonner en 2 mm, car avec l’actuelle (4 mm, oui je sais c’est pour les gros tours mais je pensais que ça passerait sur des petits diamètres), ça cale le moteur de broche dans l’alu, même sur du diamètre 30).
 
xi
xi
Apprenti
Après une longue pause sur le rétrofit de mon tour, me revoilà au boulot !

Partie électronique
La première chose à faire était de mettre au propre la partie électronique : après les essais plutôt concluants en prototypage, j'ai routé la carte électronique ; ici les dernières vérifications d'encombrement avant la gravure du cuivre :
IMG_20200301_005940_verifications_carte_electronique.jpg


Après la gravure, le percage avec la Charlyrobot :
IMG_7935_percage_carte_electronique_charlyrobot.jpg


Et enfin, la carte électronique montée, telle qu'elle est actuellement (je dois encore mettre les transformateurs basse tension, la fixer à l'arrière du tour et terminer le cablage). Tout est fait avec des composants traditionnels de récup, j'ai juste acheté quelques connecteurs verts en plus. Le transformateur et le gros condensateur sur la partie gauche servent pour générer la haute tension nécessaire à la rotation de la tourelle - haute tension réglable jusqu'à 320V et qui permet de moduler la rotation de la tourelle de manière électronique.
La carte inclut tout le nécessaire à la gestion du tour, à savoir 3 entrées à trigger de Schmidt pour les capteurs optiques (encodeur en quadrature de phase + top broche), les entrées contact fin de course et palpeur, la mise en forme des signaux pour les drivers de moteurs pas à pas, une sortie analogique 0-10V pour la commande du variateur de broche, des sorties contact (pompe de lubrification), ...
J'ai tout testé, tout a l'air de fonctionner correctement :)
IMG_1899_carte_electronique_montee.jpg


Partie mécanique
Comme dit précédemment, la tourelle qui m'a été fournie n'est pas celle d'origine du tour, j'ai donc fait une pièce d'adaptation entre le mécanisme du changeur d'outils et la tourelle VDI16 :
IMG_1827_piece_adaptation_tourelle_VDI16.jpg
IMG_1830_piece_adaptation_tourelle_VDI16.jpg


La pièce n'est pas parfaite (ou autre chose n'est pas droit), car selon le poste en face de la broche du tour, l'alignement est plus ou moins bon ... J'ai fait la pièce d'adaptation à la Charlyrobot, en une seule fois, mais je dois quand même avoir un léger problème de concentricité je pense. Il faudrait que je la refasse au tour !

Toujours pour la tourelle, j'ai démonté presque entièrement le mécanisme car il fonctionnait mal (blocages intempestifs à cause de copeaux dans les roulements et d'un mauvais réglage du système à cliquet).
IMG_1831_demontage_tourelle.jpg
IMG_1835_demontage_tourelle.jpg


J'en ai profité pour faire une petite modification, afin de pouvoir mettre l'électroaimant sur le dessus et non à l'arrière, ainsi je peux avoir plus de course en X au niveau du chariot (sinon l'électroaimant venait buter sur le carter arrière du tour). L'usinage dans le support permet de faire passer le nez de l'électroaimant). Et une petite peinture après dérouillage de la pièce :
IMG_1839_modification_bati_tourelle.jpg
IMG_1861_peinture_et_remontage.jpg


Je me suis ensuite occupé de la cale qui est sous le mécanisme du changeur d'outil, en effet, du fait du passage à un tourelle VDI16, les outils étaient environ 12.2mm trop hauts par rapport au centre de la broche (mesuré avec divers outils montés dans les portes outils VDI16). J'ai donc enlevé environ 12.2mm à cette cale, et attentivement contrôlé que l'épaisseur était bonne :
IMG_1852_surfacage_cale_tourelle.jpg
IMG_1857_surfacage_cale_tourelle.jpg


Et voilà le résultat avec le tout remonté 8-) :
IMG_1896_tourelle_modifiee.jpg



Essais fonctionnels
Enfin ! le tout est solidement fixé et aligné, la carte électronique est fonctionnelle => c'est parti pour le tout premier essai : percage au foret à centrer d'une petite tige en acier. Et ça marche :lol:
IMG_1863_1er_essai_usinage_et_controle_alignement.jpg


Vint ensuite l'essai du filetage synchronisé, avec le GCODE G76 ... et là j'ai passé plusieurs heures à chercher pourquoi le cycle ne démarrait pas, alors que la vitesse de la broche était bien asservie avec la consigne et les tops broche, et que le compteur en quadrature de phase fonctionnait correctement.
Au final, le problème venait du fait que LinuxCNC attendait un certain sens pour les signaux phase-A et phase-B de l'encodeur en quadrature de phase, et que bien sur j'avais cablé ça dans l'autre sens (c'est écrit nulle part dans la doc qu'il faut faire très attention au sens de ces signaux l'un par rapport à l'autre). J'ai juste eu à inverser ces deux signaux dans le fichier de configuration, et le cycle G76 a démarré :)
IMG_1873_essai_filetage.jpg


Enfin, le top du top, grace à l'encodeur en quadrature de phase : pouvoir faire des taraudages "rigides", avec un taraud classique donc. Là LinuxCNC doit en permanence ajuster l'avance en Z en fonction la vitesse de rotation de la broche, et arrivé en fond de taraudage inverser le sens de rotation de la broche et reculer le chariot toujours de manière synchronisée. Si on fait le taraudage en plusieurs fois, le taraud repasse toujours au même endroit.
Le tout se fait avec un simple GCODE G33.1 et fonctionne à merveille (je posterai une vidéo). Ici taraudage en 1/2" dans du laiton :
IMG_1890_essai_taraudage_rigide.jpg
IMG_1893_taraudage_ridige_1-2_pouces.jpg



Questions
C'est bien parti pour que j'ai un tour numérique qui me permette de faire pas mal de choses. Vu que je n'ai jamais fait de tournage, je me pose encore pas mal de questions et j'ai encore pas mal de boulot. Entre autres je dois :

  1. Mettre un système de lubrification. Vu que j'ai eu pas mal de problèmes de corrosion sur la charlyrobot à cause de l'huile soluble, et vu que le tour n'a jamais été fait pour recevoir un système de lubrification, je compte lubrifier à l'huile entière, étanchéifier les cotés et percer un trou au fond du bâti du tour pour récupérer l'huile et la remettre dans le réservoir de la pompe. D'autres idées ?
    .
  2. Refaire le mécanisme de la porte (il me manque les glissières).
    .
  3. Refaire le cablage électrique.
    .
  4. Trouver une contrepointe et faire un système pour se fixer sur le banc ... Avez vous des idées pour ça ? A noter que le chariot en X fait 18cm de largeur, il faut que je trouve une contrepointe qui "enjambe" très largement la glissière du chariot, afin que ce dernier puisse toujours bouger selon l'axe Z. Vous en pensez quoi ? Faisable ?
    .
  5. Je voudrais changer le mandrin pour en mettre un plus gros. Je n'ai pas encore osé démonter l'actuel (marque FPA), de peur de perdre le centrage (?). De ce que j'ai lu sur le forum, il faut usiner un faux plateau pour pouvoir en fixer un autre. Est-ce qu'il y a des standards dans les mandrins, ou c'est peine perdue ? (le mien a un diamètre de 100mm et a l'air d'être fixé par 3 goujons M8 disposés à 120° en périphérie).
    .
  6. Je voudrais augmenter le couple à la broche et baisser la vitesse mini (actuellement j'arrive à tourner de manière régulière à 120tr/min soit environ 2Hz, mais pas en dessous, la vitesse moteur oscille). Ils ont mis deux poulies identiques de 110mm ; j'ai pour idée de diviser par 2 ou 3 le diamètre de la poulie moteur, afin de gagner en couple et pouvoir faire des taraudages plus gros. Un avis sur le sujet ? Je vais perdre en vitesse max (actuellement 3000tr/min à la broche), mais je ne pense pas que ce soit si gênant que ça, si ? (encore une fois, je n'y connais rien en tournage)
    IMG_1872_poulies_courroies_encodeur_optique.jpg

IMG_7941_carte_electronique_percee.jpg


IMG_1896_tourelle_modifiee.jpg


IMG_1890_essai_taraudage_rigide.jpg
 
Dernière édition:
xi
xi
Apprenti
Suite du message précédent ...

Vidéo de la tourelle "rénovée" et commandée par une tension isolée du secteur :


Vidéo d'un filetage synchronisé en M8x1.25, avec la commande G76 :
On entend bien que la vitesse du chariot varie légèrement avec la vitesse de rotation de la broche, et on voit que l'outil retombe parfaitement dans le filet entre chaque passe :


Enfin, vidéo du taraudage rigide avec un taraud 1/2 pouces (12.7mm) :
(le taraudage est fait en plusieurs passes)
Les vibrations qu'on entend sont en fait dues à la rotation du moteur pas à pas de l'axe Z (le moteur de broche est parfaitement silencieux).
On voit très bien ici que l'avance en Z est proportionnelle à la vitesse de rotation de la broche (broche qui "cale" en fin de taraudage par manque de couple, et qui redémarre grace à l'asservissement de vitesse de broche - le PID fait son job et augmente la consigne de vitesse moteur pour qu'il redémarre).
 
Fichiers joints
  • MVI_1898_changeur_d'outils.mov
    30.1 Mo · Affichages: 0
  • MVI_1876_filetage_G76_raccourcie.mp4
    50.3 Mo · Affichages: 0
Dernière édition:
greg_elec
greg_elec
Compagnon
Beau boulot !

Pour la vitesse du mandrin tu pourrais peut être te faire des poulies étagées comme cela tu aurais 3 vitesses mécaniques...
 
FTX
FTX
Compagnon
voudrais augmenter le couple à la broche et baisser la vitesse mini (actuellement j'arrive à tourner de manière régulière à 120tr/min soit environ 2Hz
Bonjour
Le début des ennuis. Ton tour est super maintenant et se destine initialement à de l apprentissage. Donc petite pièce. Petit mandrin, 100 mm pas si mal et de qualité. Logique en mono vitesse et c est super de pouvoir monter à 3000 tour.
Ton idée de gros mandrin n est pas bonne. Les guidage et le reste ne sont pas adaptés. Ta tourelle vdi16 ne supportera pas les grosses pièces non plus.
Pour ne pas être embêter ne descend pas sous 20 ou 25 hertz. Ca te donnera ta vrai plage d utilisation.
Tu as une chouette machine homogène. Ne la massacre pas. Au pire revend la pour financer une plus grosse si c est ton besoin.
Ftx
 
xi
xi
Apprenti
Merci pour ton avis sur le sujet.

Le problème est qu'il faut de toutes façons que je remplace le mandrin, car je n'ai pas d'autres mors pour celui là, et ils sont introuvables de ce que j'ai vu (ou alors ils coûtent plus cher qu'un mandrin complet). Puis à terme j'aimerais bien avoir un mandrin 4 mors aussi.

Actuellement je ne peux pas serrer des pièces qui font plus de 40 et quelques en diamètre, c'est quand même sacrément limité. Ca veut dire que je ne peux même pas me tourner l'alésage d'une petite poulie par exemple :sad:

Je veux pas forcément un mandrin plus gros pour faire des pièces de gros diamètre, je voudrais surtout pouvoir serrer des pièces au dessus de 40 ou 50 de diamètre.

Et le moteur de broche fait 1500W d'origine (plaque constructeur du tour) : j'ai regardé, tous les tours avec une telle puissance ont des mandrins plus gros.


Concernant la poulie moteur que je veux réduire, je ne sais pas si c'est une bonne idée, mais une chose est sûre : si je tourne à 20Hz, je suis 1000tr/min environ, et je ne me vois pas du tout faire du taraudage rigide à cette vitesse là (je ne suis même pas sur que LinuxCNC arriverait à asservir l'avance du chariot à une telle vitesse).

D'où mon idée de mettre une poulie moteur plus petite : pouvoir avoir une vitesse moteur confortable et une vitesse de broche pas trop élevée. Ca se tient non ?

(Pour le moment le moteur cale en taraudage rigide (cf ma dernière vidéo), car je suis trop bas en fréquence et je suis un peu hors plage d'utilisation du moteur)
 
FTX
FTX
Compagnon
Ton mandrin est de marque il me semble. C est toujours mieux de le conserver surtout que tu as trouvé les mors. Même si c est 100e les 3. De plus le nouveau faux plateau n est pas a ta portée si tu débute.
Pour revenir à ton moteur. Tes 1500w sont très bien mais sur 3000 tours. Donc faiblement coupleux. Il ne fait pas les comparer avec un moteur 1500 tours sur un tour à boite de vitesse mécanique.
Si tu divisé par 2 tu sera à 600 tours par minutes à 20 hertz. Donc trop vite pour tourner plus 60 mm de diamètres
Dernier point si ton mandrin fait 100mm c est 30 mm environ le maxi serrable en sécurité avec les mors interne.
Ftx
 
  • Réagir
Reactions: xi

Sujets similaires

xi
Réponses
23
Affichages
1 384
xi
F
Réponses
0
Affichages
190
flanders
F
A
Réponses
15
Affichages
1 389
activa73
A
R
Réponses
0
Affichages
318
Ramiha
R
I
Réponses
1
Affichages
521
zingilingiling
zingilingiling
G
Réponses
6
Affichages
800
gorny
G
G
Réponses
3
Affichages
276
Gilles 52
G
F
Réponses
39
Affichages
1 157
F
M
Réponses
13
Affichages
1 555
Mecanodu68
M
simon74
Réponses
11
Affichages
502
simon74
simon74
T
Réponses
0
Affichages
341
touyoute067
T
Haut