Ressort bilame Remington 1858..

  • Auteur de la discussion ramses76
  • Date de début
ramses76
ramses76
Ouvrier
:smt039 à tous

Mauvaise surprise sur le pas de tir dimanche dernier, le barillet de mon Remignton 1858 ne verrouillait plus.. une patte du ressort bilame cassée, la plus courte évidemment, celle qui pousse le verrou du barillet.
Certains vont me dire que ça vaut moins de 10 euros et que ça en vaut pas la peine mais je me suis quand même lancé dans la fabrication surtout que le confinement ne me laisse pas beaucoup d'autres occupations manuelles.

Bon et ben , cette pièce anodine n'est pas si simple à fabriquer ..
D'abord , trouver un acier résistant de 0,8 mm d'épaisseur.
j'ai une vieille lame de scie égoïne qui a fait l'affaire . Je pense que c'est un acier faiblement allié qui sera plus résistant.
Première opération : détrempe de acier de la lame au chalumeau ( impossible à cisailler ou usiner en l'état)
Seconde opération : découpe à la cisaille à main du contour
Troisième opération : évidement de 2 mm séparant des deux lames. Après une essai décevant à la cisaille à main , j'ai utilisé une meuleuse Proxxon montée sur la fraiseuse avec une meule-disque de 0,5 mm d'épaisseur. Mini-lime ronde pour le congé à la base des deux lames ( important pour la solidité) .
Quatrième opération : perçage trou de vis d 4 mm
Cinquième opération : courbure pour mise en forme des deux lames
Sixième opération : trempe et revenu
La plus difficile. j'ai raté la première pièce ( casse ) mais ça m'a permis de trouver la bonne température de revenu : au moins 300 °
La pièce est très fine, donc chauffée à 850 ° dans un tube de protection préalablement porté au rouge
Trempe à l'huile pour le seconde pièce. La première pièce était trop dure et cassante après une trempe à l'eau.
Revenu à un bon 300 °C
Voilà..
arme prête..
DSC00478.JPG

DSC00480.JPG

le traitement thermique est l'opération la plus délicate..
DSC00482.JPG
 
Dernière édition:
P
phil135
Compagnon
super
comment tu as fait pour savoir que tu étais à 850°C puis 300°C avec cette méthode d'aspect artisanal ?
 
Jean XIII
Jean XIII
Ouvrier
:smt039 à tous

Mauvaise surprise sur le pas tir dimanche dernier, le barillet de mon Remignton 1858 ne verrouillait plus.. une patte du ressort bilame cassée, la plus courte évidemment, celle qui pousse le verrou du barillet.
Certains vont me dire que ça vaut moins de 10 euros et que ça en vaut pas la peine mais je me suis quand même lancé dans la fabrication surtout que le confinement ne me laisse pas beaucoup d'autres occupations manuelles.

Bonsoir à tous

Cela fais toujours plaisir quand on se sort d'une panne, où du bris d'une pièce :smt041....mais parfois :spamafote:
Si toutefois ton nouveau ressort avais la mauvaise idée de te laisser en rade, je peux te dépanner avec plaisir :smt003
Il me reste encore pas mal de pièces pour 1858, 1860, etc...

Jeannot

P_20210420_163240.jpg


P_20210420_163250.jpg
 
ramses76
ramses76
Ouvrier
Bonsoir à tous
Cela fais toujours plaisir quand on se sort d'une panne, où du bris d'une pièce :smt041....mais parfois :spamafote:
Si toutefois ton nouveau ressort avais la mauvaise idée de te laisser en rade, je peux te dépanner avec plaisir :smt003
Il me reste encore pas mal de pièces pour 1858, 1860, etc...

Merci Jean, c'est noté.
Mais bon , ça occupe de bricoler des petites choses surtout en ce moment. Au cas où , je serais presque plus intéressé par des pièces que je ne sais pas reproduire. Il y a quelques années j'avais cassé un refouloir d'un M 1861 Uberti. Heureusement que j'avais conservé une épave d'un Pietta, qui était compatible à 98 % .
 
Dernière édition:

Sujets similaires

MegaHertz
Réponses
18
Affichages
587
MegaHertz
MegaHertz
L
Réponses
27
Affichages
11 384
HDanez
H
L
Réponses
60
Affichages
2 165
Legnano
L
SULREN
Réponses
64
Affichages
2 784
SULREN
SULREN
M
Réponses
16
Affichages
813
MCrevot
M
lion10
Réponses
24
Affichages
1 114
lion10
lion10
Haut