nettoyage des pièces oxydées

  • Auteur de la discussion nicoyote
  • Date de début
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
L'huile coude est soluble dans l'arrêt de travail.

La dilution ?

Aucune importance. Le tout c'est de rendre l'eau conductrice. Tu peux même y mettre du sel de table si tu n'as rien d'autre.

Faut juste qu'y ait des zions.

Une lichée, ça suffit.

Il y a trois unités importantes quand on bidouille.

la lichée
la chiée
la mégachiée.


Mais attention, la chiée est une unité précise.

Car onze fait chiée.
Et par voie de conséquence, la mégachiée, c'est 11x10^6




J'allais oublier le chouïa.

C'est important, le chouïa.

plein de choses sont basées sur le chouïa.

Pour la définition de unités principales, voir ici. Mais légèrement douteux, car ils ne connaissent pas la définition légale de la chiée. Donc à prendre avec des pincettes.
 
bois.debout
bois.debout
Compagnon
7 Juil 2008
2 144
Paris
Zorg a dit:
...Si l'huile de coude était soluble ça se saurait. quoi que .... quand j'en fait un usage intensif j'ai tendance à me mettre à dégouliner de partout

Sinon de manière plus sérieuse, pour revenir à l'électrolyse, quelle est la dilution idéale pour la soude ??
On utilise bien de l'huile de pied de bœuf :!: :!: (En fait, synovie de la rotule)

Électrolyse :

Comme dit J.F. la dilution est éminemment pifométrique.

J'emploie des cristaux de soude (du carbonate de calcium, PAS de la soude caustique !) et j'en mets (en gros) 1 à 2 cuillers à soupe par litre. Si je vois que l'aiguille de l'ampèremètre du chargeur ne monte pas beaucoup, j'en rajoute une giclée jusqu'à ce que ça grimpe vers 6 ou 7 ampères... (sous 12 volts). Comme cathode, j'ai un bout de tôle d'inox.

J'ignore complètement si ma méthode est bonne, mais ça marche très bien comme ça.
Mon bac fait 5 litres et je n'ai pas fait d'essais avec une plus grande quantité d'électrolyte, pour de grosses pièces...

Ceci dit, je recherche toujours LA bonne méthode, s'il y en a une meilleure.
À force de lire des tas de trucs contradictoires sur le sujet, j'y perds mon latin et, pour l'instant du moins, je fais confiance à celle qui me donne de bons résultats.
 
Z
Zorg
Compagnon
7 Mai 2009
777
Issy les Moulineaux
ça me rassure de voir que le pifomètre semble de rigueur dans ce domaine. ça contrarie mes reste de formation scientifique ou le chouia, la pincée et autres unités de mesures sont inconnues et proscrites. Par contre ça convient très bien à ma conception de la cuisine (jamais compris ces recettes qui donnent des proportions hyper précises, bon OK je fais pas de la cuisine moléculaire, ceci explique peut être cela) et du bricolage.

ceci dit comme bois.debout j'avoue qu'un protocole (au sens scientifique) me conviendrai bien :D vu que l'on trouve presque tout et son contraire

genre
voltage optimal, ampérage optimal, cnductivité de la solution etc

pour l'anodisation il semble y avoir un consensus sur le ration ampérage // surface à utiliser.
J'avoue ne pas avoir vu de telles infos pour le dérouillage electrolytique.

Bon ceci dit, au pifomètre mes essais ont étés concluants :D

PS apparement l'inox est déconseillé comme cathode, car il y a génération de chrome hexavallent.
 
Nico91
Nico91
Compagnon
9 Mai 2009
3 410
FR-91
bois.debout a dit:
Zorg a dit:
J'emploie des cristaux de soude (du carbonate de calcium, PAS de la soude caustique !) et j'en mets (en gros) 1 à 2 cuillers à soupe par litre. Si je vois que l'aiguille de l'ampèremètre du chargeur ne monte pas beaucoup, j'en rajoute une giclée jusqu'à ce que ça grimpe vers 6 ou 7 ampères... (sous 12 volts). Comme cathode, j'ai un bout de tôle d'inox.
Juste que pour l'intensité, elle varie en fonction de la distance entre la pièce et l'électrode. Si tu rapproche les deux, ben forcément y'a moins de résistance au passage donc une intensité qui augment. La surface de l'électrode et de la pièce rentrent aussi en compte.
Je fais comme toi, pifométriquement et suivant néanmoins les pseudos préconisations des différents essais qui on été fait à droite et à gauche, et ensuite je joue sur la distance entre la pièce et l'électrode pour avoir environ 6A sous 12V.
Le but pour moi étant que ça fasse le plus gros du bouleau de décapage pour que le passage de la brosse métallique soit en final le plus facile possible.
 
Z
Zorg
Compagnon
7 Mai 2009
777
Issy les Moulineaux
Ha mais non, moi m'sieur je fainéante dans les grandes longeurs.... pas question de devoir passer la brosse ensuite. :-D

non, j'electrolyse, puis je brosse avec délicatesse puis je passive à l'acide phosphorique, puis apret
(j'ai essayé d'électro-zinguer des pièces, mais je n'ais pas été convaincu par le fini)

pour la distance, je vais avoir du mal à jouer dessus, ma cathode fait le tour complet de mon bac. bac récupéré d'une vielle caisse à outil plastique, un fer plat mis en forme avec une précision (elle ausi pifométrique) le tout fixé à la colle chaude dans les coins.

tiens je vais me faire 2 grosses cathodes qui feront la taille des 2 grandes faces du bac, pis je vais monter ça sur 2 axes (tige fileté ou autre) avec un sstème de réglage pour jouer sur la dsitance pieces à dérouiller//cathodes
de plus pour éviter de me retrouver avec des cours jus, je mettrais une protection isolante, genre grillage plastique ou plaque de plexi multi percé.

on va attendre le retour des vaccances pour ça :D

je vous tiendrais au courant (c'est le cas de le dire).
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
Le zingage est bien plus technique. Là, il y a une concentration à respecter ainsi qu'une densité de courant bien précise et un temps précis lui aussi.

Pour la désoxydation, et de petites pièces, un seau à champagne en inox, revêtu intérieurement d'une linge afin de prévenir les courts circuits.

Il est assez rare de boire l'électrolyte. A moins de le confondre avec du coca pourri. Quant à la quantiité de chrome qui part ensuite à l'égoût, elle est négligeable en comparaison de ce qui est mobilisé chaque fois que quelqu'un nettoie sa baignoire, son évier, etc. avec du Viacal...

Pour ma part, je me sers d'un bidon de 5 litres découpé en haut, avec une grille d'inox de récup' qui en tapisse les parois intérieures.

Le courant ? Aucune idée ! juste une alim de PC. Ensuite ce n'est qu'une question de durée.

Contrairement à ce qui se passe pour l'électrozingage, il n'y a pas compétition entre le dépôt d'ions Zn et la resolubilisation dudit dépot par l'acidité de l'électrolyte.

Enfin, il me semble.
 
dh42
dh42
Compagnon
4 Sept 2009
5 565
Près de St Etienne (42)
Bonjour à tous

Ben voilà, je m'y suis mis aussi !

Comme il était 3h du mat. , j'ai fait avec ce que j'avais sous la main :-D

Eau du robinet (très calcaire), sel de déneigement, une cuillère à café en inox pour l'électrode, une boite en plastique et un chargeur démarreur.

U= 12v, I= 5 à 8 A

Ça marche très bien, et mes douilles de réductions et plateaux à trous de diviseur ont été désoxydés en moins de 2 heures ! pourtant il y avait du mal.

Surprise par contre, l'électrode positive 'fond' à vitesse grand V ; au bout de 15min, ma cuillère à café avait pratiquement totalement fondue !

Je l'ai remplacée par un bout de cornière acier de 5mm d'épaisseur, et là aussi, au bout de 4 à 5 h, il ne reste qu'un mm d'épaisseur !

Avez vous remarqué le même phénomène ? , est-ce dut au fait que j'ai utilisé du sel ? (environ 1 verre pour 2 litres d'eau)

Le dessus du bac se couvre de mousse verte, et ça fume. Une boue noiratre se dépose au fond.

Quand je descendrais 'à la ville' j'achèterais de la soude pour tester :wink: (et vu qu'il pleut depuis ce matin, j'ai déjà l'eau distillée :-D )

++
David
 
Nico91
Nico91
Compagnon
9 Mai 2009
3 410
FR-91
Bizare, mon électrode en Inox 316 n'a pas bougé d'un poil !!!

Dans ma solution j'avais de l'eau sur sel et de la léssive St Marc avec du 12V sous 6A et j'en ai fait pendant des heures et des heures du dérouillage.
Peut être que ton inox est de piètre qualité, c'est plus un acier, vas savoir ....
 
l'blond
l'blond
Apprenti
9 Avr 2009
247
45 Orléans
Bonjour tout le monde. Petite parenthèse pour vous dire que la pifométrie est régie très précisément. :-D La preuve! :[link=]http://pifometrie.indriya.org/chapitre4_1.php][/link]
 
l'blond
l'blond
Apprenti
9 Avr 2009
247
45 Orléans
Désolé, je viens de me rendre compte que c'était déjà proposé... :dewouhor:
 
dh42
dh42
Compagnon
4 Sept 2009
5 565
Près de St Etienne (42)
Nico91 a dit:
Peut être que ton inox est de piètre qualité, c'est plus un acier, vas savoir ....
Jamais un bout d'inox quand on en a besoin ! :-D

j'essaierais avec d'autre métaux en guise d'électrode pour voir (je suis nul en chimie :oops: )

Peut être le sel de déneigement est il plus agressif ?, en tout cas ça bouffe la ferraille même sans courant :-D suffit de voir ce que dégustent les voitures !

de gauche à droite: le cone à dérouiller, une 'électrode' qui a servie 5 ou 6 h, une 'électrode' neuve.

deroui10.jpg

l'installation:

deroui11.jpg

le cône de la photo est en train de tremper 8-)
 
bois.debout
bois.debout
Compagnon
7 Juil 2008
2 144
Paris
dh42 a dit:
...Eau du robinet (très calcaire), sel de déneigement, une cuillère à café en inox pour l'électrode, une boite en plastique et un chargeur démarreur.
U= 12v, I= 5 à 8 A
Ça marche très bien, et mes douilles de réductions et plateaux à trous de diviseur ont été désoxydés en moins de 2 heures ! pourtant il y avait du mal.
Surprise par contre, l'électrode positive 'fond' à vitesse grand V ; au bout de 15min, ma cuillère à café avait pratiquement totalement fondue !
Je l'ai remplacée par un bout de cornière acier de 5mm d'épaisseur, et là aussi, au bout de 4 à 5 h, il ne reste qu'un mm d'épaisseur !
Avez vous remarqué le même phénomène ? , est-ce dut au fait que j'ai utilisé du sel ? (environ 1 verre pour 2 litres d'eau)
Le dessus du bac se couvre de mousse verte, et ça fume. Une boue noiratre se dépose au fond...
Bonjour,

Au début, j'utilisais un rond d'inox de Ø 5 mm, de 20 cm de long. Je l'ai remplacé par une tôle d'inox qui, à part quelques marbrures en surface, ne s'est jamais corrodée en deux années de bons services. J'ignore sa nuance, mais c'est du bon : origine aéronautique. La différence, c'est la rapidité de dérouillage donc, effectivement, la surface de la cathode doit être en rapport avec la surface à dérouiller. À mon avis, l'inox est de loin préférable car il n'a pas les inconvénients de l'acier ordinaire.

L'inox des couverts et ustensiles de cuisine n'est pas forcément de toute première qualité : J'ai vu des couverts de supermarché marqués "inox" qui rouillent au lave-vaisselle :!:

Pour l'électrolyte, et j'insiste encore sur la différence entre les cristaux de soude et la lessive de soude (carbonate de calcium et non soude caustique), les cristaux de soude me semblent ce qu'il y a de mieux.
On peut plonger les mains dedans sans se les faire bouffer, cela ne rajoute pas de corrosion comme le chlorure de sodium (sel), et on peut garder l'électrolyte très longtemps : Depuis deux ans, j'utilise toujours le même bidon ! Évidemment, le niveau baisse. Alors je rajoute de l'eau ou des cristaux de soude de temps en temps, le dosage : toujours au pifomètre. Je filtre de temps en temps avec un entonnoir et un vieux collant en nylon.

J'emploie toujours le même vieux chargeur de batteries : 12 V, 6 à 7 A.

Les résultats sont toujours aussi bons. Tant que je n'aurai pas trouvé mieux, je continuerai avec ce procédé :!:
 
bois.debout
bois.debout
Compagnon
7 Juil 2008
2 144
Paris
Nico91 a dit:
...Dans ma solution j'avais de l'eau sur sel et de la léssive St Marc ...
Bonjour,
Attention, ne pas confondre "Lessive St Marc" et "Cristaux de soude".
Les deux sont de la même marque : St Marc.

t_lessive_761.jpg


et

t_cristaux_203.jpg
 
Haut