Les conneries, ca se partage aussi !

  • Auteur de la discussion Cailloux
  • Date de début
O
ordinerf
Compagnon
des accidents il y en a dans tout si on ne réfléchit pas avant d'agir et même en réfléchissant il y en a certain qu'on n'évite pas.
en général les accidents viennent soit quand on veut faire vite, soit quand on est énnervé, soit quand on pense à autre chose ou soit quand on essaye un nouveau truc.
dans la majorité des cas on s'en sort avec casiment rien mais bon il ne faut jamais se croire plus fort à chaque fois face au danger mais au contraire bien comprendre pourquoi il y a eu ou pas d'accident, parfois on se rend compte qu'on est passé de peu à coté de l'accident.
 
S
sapete1
Compagnon
Bonjour à tous,

Je viens de prendre le forum et j' ai vu ce post, j' imagine les images , et à voir vos réactions cela me fout encore plus la trouille car j' imagine les membres lésés ou la tronche défigurée de ces pauvres victimes, brr!!!!

Bref, je ne veux pas en remettre sur le tapis, mais je pense qu'un Index Sécurité serait judicieux avec les remarques faites par chacun de nous sur les photos de machines ou la façon d' usiner et les risques afférents à un procédé ou une méthode de bridage ou la proximité du bouton d' arret,....etc...etc.

Je vous donne mon sentiment sur ces possibilités d' accident:

J' ai commencé à faire du tour à 14 ans au lycée, (on ne devait pas avoir, je pense le droit de toucher à des machines avant cet âge).
J' ai eu la chance d' avoir des profs qui se sentaient responsables et qui nous expliquaient bien ce que l' on risquait.
La mode des cheveux long n'était pas encore arrivée on nous faisait quand même porter un béret , surtout utile à la perceuse car à l'époque la carterisation de la poulie de broche n'était pas parfaite.
On portait des blouses à l'époque et au cours de la première année d'atelier machine il y a eu:
-clé de mandrin qui vole, une grande classique!
Heureusement pas de victimes par la clé.
-2 bras cassé: soit par une cléde mandrin ou bras pris dans un toc!
-Un gus s'est pris la ceinture de sa blouse dans la barre de chariotage et s' en est sorti indemne.Apres arret Urgence et marche arrière manuelle pour dérouler!
En résumé il y a eu quelques bras cassée si je me souviens bien pour un effectif de 3 classes de 35 élèves chacune ( eh oui , à l' époque, on était beaucoup!)Soit 2 à 3 accidents de gravité moyenne pour 120 personnes/an.
Les machines étaient des tours Torsa d' avant guerre avec poulie étagée et courroie plate à la broche mais cartérisées à ce niveau donc pas de possibilité deprise dans les courroies.Puissance limitée à 3CV.
On avait aussi des Devallieres H130 avec la fameuse courroie plate et le moteur de 3 à 4 CV.
Pas d' accident à la perceuse si je me souviens bien, l' hécatombe, c' était surtout le tour, peut- etre parce qu' on en faisait beaucoup.

De nos jours, la carterisation de tout ce qui bouge et la directive sécurité imposée par l' Europe a-t-elle fait diminuer le nombre et la gravité des accidents?

Personnellement, j' ai récupéré un tour " hors la loi": pas de carter au dessus du mandrin, ni sur les vis et barres de chariotage, pas de coup de poing d' arret d' urgence mais un frein au pied qui fait arret et qui marche, encore que, si on bloque tout à 2000 trs/mn, je pense que çà ne s'arrete pas tout de suite: au moins 5 secondes: çà en fait des tours!!!
Et du couple, il y en a 7CV à 2000trs, calculez: P=C x oméga !

C' est pourtant une machine dans le parfait état des années 60-70 et tout le monde travaillait ainsi, certes il y avait aussi des accidents et pas qu' avec des amateurs, le père d' un de mes copains ajusteur outilleur, régleur dans une boite s' était salement blessé la main dans une presse à injecter le plastique en faisant des réglages!

Donc, en ce qui me concerne, j' ai toujours regardé les machines outils avec méfiance en sachant que c' est une belle bébête mais qu' elle peut mordre si on ne fait pas gaffe!!

Encore une anecdote, si je ne vous casse pas trop les pieds avec cela!
J' étais en début de carrière, stagiaire chez Renault, dans la fameuse Ile Seguin où il y avait des trains de presse pour faire les éléments de carrosserie: Bliss et Spiertz montée à la queue leu leu pour faire les différentes opérations d' emboutissage et de découpe, et à un endroit il y avait un réducteur avec un arbre horizontal, maousse, diamètre 150mm à environ 300mm du sol, eh bien un jeune technicien qui en voulait , pour écouter le bruit d' un roulement de ce réducteur, s'est introduit entre le sol et l' arbre à plat ventre, le truc en fonctionnement évidement pour ne pas arreter la production ,çà tournait pas vite, 60trs/mn mais il y avait du couple!! J' en frémis encore!!Combien aurai-t-il fait de tours le temps que cela s' arrête?
J' en ai encore d' autres mais ce sera pour une autre fois!
Pour revenir au tour puisqu' il semble que ce soit pour nous, en métallurgie, je ne parle pas du bois, ni des cisailles ni des scie à ruban ni des presses, la machine la plus sanguinaire, voici mon sentiment:

Travailler toujours à la vitesse la moins élevée nécessaire, en se rappelant que plus çà va vite plus c'est long à arrêter et plus la force centrifuge fait facilement dégager des morceaux.

Travailler en bleu de coton veste avec manches fermées au poignet et vêtement près du corps boutonné, pas de ceinture qui pendouille.

Casquette ou béret, cheveux pas flottants, pour moi pas de pb voir Michel Blanc mon sosie!!

Les Yeux:ne pas démarrer une machine sans lunettes de protection, valable aussi et surtout quand on nettoie même sans air comprimé avec un pinceau seulement.

Les copeaux: çà vole et c'est chaud: donc vêtement en coton ininflamable ou introuable.

Si copeaux trop longs ou envahissants, utiliser un tire copeaux avec une garde pour protéger la main si trop costaux couper l' avance, tant pis pour la surface, et reprendre apres avoir dégagé au tire copeau ou arréter.

La présence d' un brise copeau est à mettre en oeuvre à l' affutage ou a l' utilisation d' un porte outil qui convient.

Ne pas laisser ses mains trainer près de la pièce en rotation à fortiori du mandrin sous prétexte de lubrifier au pinceau, à la burette, ou faire du toilage: y en a qui le font mais nous bricoleurs , est-ce nécessaire de prendre un tel risque pour un loisir????

Ne jamais rester dans la trajectoire du mandrin mais plutot se"cacher" du coté droit du trainard.

Ne pas travailler dans le bordel: abords de la machine bien dégagés et pas d' outils sur le toit de la poupée qui glissent avec les vibrations et qu' on essaie de rattrapper au vol au moment où ils vont tomber sur le mandrin!

J' ai pris une habitude : un peu comme la ceinture en bagnole que l' on arrive à mettre systématiquement par réflexe:si je mets les mains dedans, je mets la broche au point mort: leviers harnais et volée conjugués pour se mettre dans cette position, comme cela si au contacteur il y avait un pb, c'est une garantie de plus .

J' évite d' avoir du monde autour de moi, le tournage est un plaisir égoïste qu' on ne partage pas, pas comme le piano!!Et çà évite les touche boutons!Pas de gosses, pas de chiens puisqu' on est en atmosphère ménagère!....et....évidemment pas de femme qui vous demande si vous avez bien été chercher le pain!!!!

Avant de redémarrer, toujours vérifier si tout est bien fixé, en particulier pour les montages sur plateau avec brides, contre poids et attention de bien démarrer au harnais dans ce cas, sinon à 2000trs tout peut se barrer!!

Pas de réglages démontages, en cours de fonctionnement:j' étais encore stagiaier dans une boite de mécanique sur un tour Cazeneuve HB500,tout neuf à l' époque, en 65 et j' ai voulu desserre la clé de tourelle, genre de manivelle de moulin à café, le tour continuant à fonctionner, pour changer l' outil: ma main à suivi la rotation de la manivelle mais par chance, je l' avais lachée et en tournant à vide poursuivant sa lancée , j' ai entendu: clac, elle venait de tapper dans un des mors du mandrin qui tournait!...Je n' ai jamais recommencé un truc comme cela , même pour gagner du temps! Attendre l' arrêt de la machine!!

Toujours travailler,quand je dis travailler, pour nous cela reste un loisir et n' impose pas une cadence comme dans l' industrie, mais doit rester un plaisir et si un doute s' installe dans la procédure, se laisser le temps de réflechir , vérifier, voire demander à d' autres ( forum) avant de faire une connerie, ou pire avoir un accident.

Tout cela , je ne le mets pas pour les caïds, comme liaudet, Trébor et autres... mais pour les petits amateurs qui n' ont pas eu une formation professionnelle et qui sont malgré tout en présence de machines anciennes pas aux normes et de puissance non négligeables au dessus de 3CV bien qu' on puisse se faire mal aussi avec un Dremel!!

Assez bavardé et bonne soirée à tous

Sapète1
 
O
ordinerf
Compagnon
la prochaine fois prévois des pauses pipi parce que j'ai tout lu d'un trait :rirecla:
je rajoute juste un ti truc sur tout ce que tu as dit c'est que ça ne s'applique pas qu'au tour bien évidemment, les fraiseuses, perçeuses, etc... c'est pareil.
concernant la vitesse de rotation je pense qu'il y a un moyen simple d'éviter les accident c'est de démarrer lentement la rotation de la broche puis de monter progressivement à la bonne vitesse, ainsi si il y a un truc qui coince on ne prend casiment aucun risque.
bien évidemment c'est valable avec les tours ayant un variateur de vitesse progressif genre électronique.
pendant que j'y pense, faire très attention avec certain tour de type chinoiserie, j'ai déjà vu plusieur remarque concernant le fait que parfois même à l'arret la broche continu de tourner sur quelque tour donc bien attendre que le mandrin soit arrêté.
pour finir je suis parfois surpris de voir que tous les tours n'ont pas de frein efficace, un vrai frein de sécurité doit stopper net le mandrin, au pire il le laisse faire un demi tour mais pas plus.
les freins électromagnétique stop de suite le mandrin si on appuis sur l'arret d'urgence.
 
Tourblanche
Tourblanche
Compagnon
Le premier proprio de mon tour avait installé un bout de tube
sur le dessus du carter a poulies , j'ai finalement compris que c'était
pour déposer la clé a mandrin . J'ai pris du temps a me discipliner
mais finalement je trouve ça bien pratique , avant d'actionner
l'interrupteur je jette un coup d'oeil , si la cléf n'est pas a sa place.......
c'est q"elle est ailleurs.
 
W
Weg57
Compagnon
On peut facilement créer un boitier a contact ou il faut emprisonner la clé de mandrin pour démarrer. Genre clé Trayvou pour ceux qui connaissent.
 
J
j.f.
Compagnon
Weg57 a dit:
On peut facilement créer un boitier a contact ou il faut emprisonner la clé de mandrin pour démarrer. Genre clé Trayvou pour ceux qui connaissent.

Et voilà...

C'est malin...

Tu viens de me pourrir mon week-end.

Je croyais avoir eu une idée géniale et devenir très très riche.

Naturellement, il y en a qui m'ont une fois de plus volé une idée avant que je l'aie.
 
A
Al Mach
Ouvrier
Il y a aussi les clés de mandrin avec un ressort qui rend impossible l'oubli sur le mandrin.
 
J
jef2a
Compagnon
On peut aussi peindre en rouge ou orange petant (j'aime bien la bombe orange pour les "diane" citroen !)tout ce qui ne doit pas rester sur une machine avant mise en route : clef etc..

On adaptera la couleur pour les daltoniens !

Et on evitera la picole avant ou en bossant .....
ça fait pas bon menage.

Et voilo bon dimanche !
 
olivier311
olivier311
Compagnon
Je trouve ce fil particulièrement intéressant parce qu'il permet de faire une petite piqure de rappel... pour tous.

Avec l'habitude, on oubli plein de choses (essayer de repasser le code de la route aujourd'hui :wink: )

Pour ma part, je ne suis pas parfait, loin s'en faut, mais pour avoir eu l'été dernier un accident qui aurait pu me laisser sur un fauteuil roulant, et pour travailler sur des sites à risques (chimie et pharma), j'ai pris l'habitude de raisonner "sécurité".
Puis-je le faire, comment et quels sont les risques ?
C'est devenu un réflexe d'analyse. et qui vaut aussi pour la vie de tous les jours.
Les théories du "ça n'arrive qu'aux autres" ou "pour cette fois, je peux le faire" ou encore "on a toujours fait comme ça" n'ont aucun fondement.
Gaffe !! hyper gaffe !! Il faut penser aux conséquences que peuvent avoir les quelques secondes d'inattention ou la mauvaise habitude de l'habitude... ou pire encore (et je pense que c'est le plus débile) : "je vais te montrer parce que j'ai l'expérience... le bleu !"

Personne n'est à l'abri, c'est une certitude.
1 seconde d'inattention et le reste de sa vie pour y réfléchir, mais trop tard... ça peut ètre long.

Il faut adopter la doctrine : "Avant de commencer, raisonner sécurité "

Pas forcement simple, mais avec un peu de rigueur... ça fonctionne assez bien.

Amicalement à tous et bons copeaux... pour longtemps :-D
 
S
sapete1
Compagnon
Bonjour à tous,

Oui, on va prévoir un smiley pour les pauses pipi, si tu as lu tout d' un trait, c'est que c'était intéressant et j' en suis content!
En ce qui concerne l' arrêt au frein sur les tours,l' idéal comme tu dis , serait de tout bloquer sur un demi tour et encore, comme dans le cas où ma main a failli s' engager dans les mors qui tournaient, en voulant changer l' outil, je pense que j' aurai eu une partie sectionnée par la pression entre mors et poignée de manivelle, celle ci se déformant ensuite et le chariot étant peut être repoussé??

Dans un cas comme cela, as-tu encore la présence d'esprit de bloquer le frein ou réagis-tu comme un animal en essayant de te dégager??

Pour revenir à des considérations purement mécaniques, bloquer tout en un demi tour, avec l' inertie des trains de pignons poulies et mandrin tu risques de tout casser,de cisailler des clavettes ou des boulons et peut être de voir voler les pièces??

A+


sapète1
 
O
ordinerf
Compagnon
un demi tour est normalement supportable par un bras ou une main, bien évidemment pas avec des mandrins de très grand diamètre mais bon si le diamètre est très grand tu ne met pas tes mains vers un mandrin qui tourne ou alors il faut être un peu foufou :rirecla:
tu peux freiner sur un demi tour sans rien abimer, il faut un système de type ABS ou électro-magnétique.
sinon il faudrait réfléchir à une protection du mandrin ou un système qui stop le mandrin si on a pas soit une main, soit un pied, soit un genoux contre un contact.
je dis genoux parce que pied c'est pas fiable à 100%, les pédales sont parfois trop haute pour l'arret de la machine et donc notre poids empêche la machine de s'arrêter alors que le genoux bouge plus facilement et il est donc plus difficile de laisser son genoux bien en place quand on bouge le reste du corps.
 
S
sapete1
Compagnon
Re,

Oui, je viens de faire un rapide calcul partant sur les hypothèses suivantes:

Vitesse angulaire 2000trs/mn
arrêt en 1/2 tour
Déccélération moyenne sur 1/2 tour.
Pièces freinées : Mandrin de 30kg+ pièce à usiner de 20kg
Diamètre du mandrin 250mm.
Effort d' inertie en cisaillement pur reporté uniquement sur la clavette du cône du nez de broche, supposons un nez Américain LO
Section clavette en cisaillement 30x6mm
Rayon de la zone de cisaillement 50mm sur broche
Pas de prise en compte de l' adhérence du cône, et il y en a, donc calcul très défavorable.
Le couple d' inertie engendré est de 240daN.m
l'inertie calculée à la grosse des masses en mouvement est de:
16.10^-3m^2.kg
On arrive à une contrainte de cisaillement dans la clavette de 27daN/mm^2 ou si tu préfères 270MPa, ce qui est tout à fait compatible avec un acier demi dur courant.
Donc , c'est vrai, on peut le faire, cependant il faut mettre quand même le frein le plus près possible du mandrin.
Un moteur frein qui relâche son électro aimant quand on sollicite le coup de poing.
Cela existe déjà sur les machines modernes.
C'est dur à adapter sur les vieilles machines comme la mienne.
Un moteur frein ou un frein à disque de voiture commandé par un distributeur hydraulique, il faut mettre une centrale!!
ou bien retenu par un electro aimant et commandé par une série de rondelles élastiques type Belleville.
Y a qu' a!

Pour la commande au genou, c'est vrai, c'est plus rapide que le frein au pied où, le temps de transférer son poids d' un pied sur l' autre en gardant son équilibre est plus long, voire en filetage pour arrêt franc, on est obligé de se préparer, alors, s'il s'agit d' une manoeuvre d' urgence imprévue, il faut quelques 1/10èmes de seconde quand même et à 2000trs/mn=33trs/s.

A+

sapète1
 
O
ordinerf
Compagnon
cela dit tu pars du principe d'un arret de suite avec un temps de réaction de "glissement" du frein hors moi je parle d'un freinage de type ABS c'est à dire qu'il freine au maximum sans être a la limite de rupture ou de glissement des pièces, donc un freinage possible depuis le moteur, en faite il va faire l'inverse de l'accélération du moteur mais sur un demi tour de mandrin ce qui avec le rapport de réduction donne sur le moteur peut être plusieur tour pour qu'il s'arrête.
sinon comme tu dis il faut un frein au plus pret du mandrin genre frein à disque de voiture.
par exemple si ton genoux appuis le frein est "ouvert" et si tu retire ton genoux le frein se "ferme" donc l'inverse d'une pédale de frein de voiture.
 
S
sapete1
Compagnon
Re,


ça dépend, si tu tournes à 2000trs/mn et que ton moteur est un 1450trs mn, tu démultiplies un petit peu et pour un tour mandrin cela fait moins d' un tour sur le moteur mais celui ci est accouplé par courroies donc si çà patine , lui ne risque rien.
Dans tous les cas il y aura forcément du glissement au moteur et à la boite de vitesses car toutes deux sont accouplées par courroies, donc pas de pb si ce n'est un peu de caoutchouc brulé, n' oublions pas qu'il s' agit d'un freinage d' urgence et qu'on ne fait pas cela tous les jours.

Cela dit tu peux très bien monter un asservissement avec mesure de la vitesse réelle par rapport à la théorique et correcteur analogique ou digital de la pression de freinage pour ne pas bloquer, mais à mon avis , on peut bloquer franchement pour nos petites machines sans cisailler les clavettes ni glisser des cônes à condition de reprendre le couple de freinage au plus près du nez de broche et de ne pas usiner en plateau des pièces uniquement bridées sur une surface lisse par boulons, encore que , même si elles glissent un peu, les brides seront retenues par les boulons, sauf la pièce qui pourrait s' échapper, mais ce freinage sera tellement court, on pet également assurer la pièce par un boulon traversant si on ne veut pas qu'elle s'envole au freinage !

Evidemment, après , il faut reprendre tous les réglages de positionnement sur le plateau!

Perso, je n' ai jamais usiné en plateau à 2000trs ou à 1000trs: pas plus que 500 si tu tiens à ta pièce ,à ton matériel et ensuite à ta frimousse!!

C'est une opération toujours un peu délicate et si la pièce est trop grosse mieux vaut aller sur la fraiseuse en alésage.

En ce qui concerne le maintien par le genou du contacteur de fonctionnement, ce que tu nous évoque fait penser un peu à l' Homme Mort qu' on rencontre sur certaines machines surtout portatives où la position sur gachette arrête la machine si elle est relâchée, sur les machines plus grosses genre locomotives, il s' agit d' une impulsion de temps à autre, l'absence d' impulsion entraînant l' arrêt.

Mais ici, je pense que ce dispositif serait très contraignant, néanmoins, avec la souplesse de l' automatisation actuelle, ceci pourrait être une option que l' opérateur pourrait choisir et modifier s' il le désire, un peu comme en informatique le double clic.

A+

sapète1
 
O
ordinerf
Compagnon
tout à fait c'est bien le principe de l'homme mort, avec le genoux on est sur que si il tombe le contact sera rompu alors que la pédale c'est pas fiable si le mec tombe sur la pédale.
par contre dans mon idée il n'y a pas d'impulsions comme pour les trains, c'est constant donc il ne faut pas que ce soit qu'à un endroit sinon le mec ne pourra plus bouger pour faire ses pièces :)
sinon il y a le principe du jet sky mais bon après on va dans le délire :rirecla:
 

Sujets similaires

Y
Réponses
7
Affichages
713
yam0
Y
den's 12
Réponses
25
Affichages
864
FB29
C
Réponses
21
Affichages
1 072
pierremertus
pierremertus
Polskleforgeron
Réponses
18
Affichages
3 015
Polskleforgeron
Polskleforgeron
Pick33
Modification Tour ACIMEX DIY0820
Réponses
3
Affichages
636
Strzelczyk
Strzelczyk
gustavox
Réponses
13
Affichages
757
yvon29
yvon29
L
Réponses
4
Affichages
4 786
Legnano
L
S
Réponses
92
Affichages
7 588
Moi37
M
O
Réponses
7
Affichages
2 063
guy34
G
M
Réponses
10
Affichages
994
mvt
T
Réponses
3
Affichages
1 337
Tanguy Roussel
T
F
Réponses
24
Affichages
3 806
lion10
lion10
Haut