Fraiser un trou avec un gros foret

TREBOR_7
Compagnon
24 Avril 2008
1 459
Saint Martin de Crau (13)
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonsoir à tous
Qui n'a pas eu besoin un jour de faire une grosse empreinte conique pour noyer une tête de vis? le résultat n'est pas toujours joli joli... :oops:
Alors un truc "d'ancien" pour éviter de planter et les facettes... :roll:

un bout de chiffon épais (vieux bleu de travail), plié en 4....et percer à travers le tout...

Et voilà!
:wink:
A+
Robert

IMG_0578.jpg
[div=initial][arrow]le reste à la poubelle![/arrow][/div]

IMG_0579.jpg
[div=initial][arrow]les 2 trous[/arrow][/div]

IMG_0577.jpg
[div=initial][arrow]pas de facettes.....[/arrow][/div]

IMG_0576.jpg
[div=initial][arrow]c'est parti![/arrow][/div]

IMG_0575.jpg
[div=initial][arrow]le remède: chiffon épais plié en 4[/arrow][/div]

IMG_0574.jpg
[div=initial][arrow]....et des facettes[/arrow][/div]

IMG_0573.jpg
[div=initial][arrow]attaque directe[/arrow][/div]
 
nektarfl
Compagnon
19 Novembre 2007
915
POMMEUSE (77)
J'ai utilisé cette méthode pour percer mon évier en inox pour passer la robinetterie, et ceux qui ont vu mon trou pensaient qu'il était d'origine ...... :wink:

Je dois avouer que cette méthode sert aussi partout ou l'épaisseur n'est pas suffisante pour le maintient correct du foret durant le perçage.
 
Jesmic
Nouveau
31 Janvier 2008
49
chartreuse
Hello !
Extra !
J'ajoute ma pierre si tu permets :
Même technique avec du Sopalpin plié en 4 sur le perçage de diamètre moyen, qui évitera au foret d'avaler la pièce alors qu'il débouche, dans le cas de pièces non ou mal bridées.
 
ordinerf
Compagnon
15 Février 2008
3 990
aube
un jour j'ai bossé dans une entreprise qui travaillait que sur l'inox et du coup on appliquait cette méthode en y rajoutant pas mal d'huile sur le bout de chiffon.
après j'ai bossé dans un chantier qui concevait des péniche et quand j'ai utilisé cette solution un chef de l'atelier de chaudronnerie/mécanique m'a gueuller dessus en me disant que c'était un accident de travail assuré du coup il a été affuter le foret et sans besoin de chiffon j'ai fait tout mes trous nickel et sans l'effet facette.
tout ça pour dire que c'est une bonne solution si on a un foret avec un affutage pas top :wink:
sinon la bonne fraise conique est beaucoup mieux si on en a une :)
 
zou
Ouvrier
7 Février 2008
427
TREBOR_7 a dit:
...un bout de chiffon épais (vieux bleu de travail), plié en 4....et percer à travers le tout...

Et voilà!
:wink:
A+
Robert
J'ai une 'tite larme à l'oeil ; l'homme qui m'a appris ça, quand j'étais gamin, a 87 ans et toujours bon pied bon oeil.
 
punchy
Compagnon
3 Décembre 2007
1 520
Bordeaux
Je comprend pas trop l'effet du chiffon :7hus5:

Sinon bien sur une machine bien rigide, une bonne vitesse de coupe, et un bonne affutage est important.

Merci pour l'astuce.

:wink:
 
JKL
Compagnon
1 Avril 2008
1 995
Cette astuce m'est connue depuis des lustres et elle est parfaite pour percer une tole. Le chiffon ( de la toile bien solide comme un morceau de "bleu" ) a pour but de guider le foret et l'empêcher de suivre sa tendance naturelle qui est de fléchir sous l'effort de coupe. En plus il diminue la pénétration et cela va dans le même sens que précédement. Si on veut être efficace il faut avoir trois types de forets : un pour le laiton, un pour l'acier et un pour les alliages d'alu. Cela fait un gros investissement si on a comme moi un ratelier dans chaque type étagé par 1/10ème de mm de 1 à 13 mm. Il en faudrait un autre pour la tole ( le mieux pour la tole c'est un foret à 3 lèvres ). Donc si on usine rarement tel ou tel métal il est infiniment plus "rentable" d'user de ce procédé plutôt que de devoir réajuster la coupe d'un foret pour chaque usage. En plus il faut être sûr de savoir le faire parfaitement.
Pour un amateur il n'y a pas photo c'est LA METHODE.
Un plus indéniable pour percer dans les cas délicats, c'est d'avoir sur sa perceuse une descente démultipliée par une vis sans fin. Les perceuses qui en sont équipées ont en plus du cabestan une petite roue à manivelle face à l'opérateur et elle peut au moyen d'un excentrique être enclanchée pour abaisser ou remonter la broche avec précision. En plus si l'étau est bridé ce mouvement non réversible est une garantie de ne pas avoir un engagement du foret au débouché du trou.
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut