Force de pliage tôle

  • Auteur de la discussion Midrolet Christophe
  • Date de début
M
Midrolet Christophe
Nouveau
21 Jan 2009
9
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour, j'aimerais fabriquer une plieuse à tablier, équipée avec 2 verins hydraulique pour lever le tablier.
Ainsi que 2 verins pour presser la tôle.
Mais je ne parviens pas à trouver sur le net la force qu'il faudrait pour plier du 2 ou 3 mm sur une largeur de 1500mm. (et comme je n'ai aucune connaissance de RDM) je fais appel au forum. (NB : tôle aciers standard).
NB : j'ai bien vu toutes les abaques de presses hydraulique (qui me donne une petite idée de la force qu'il me faudrait). Mais j'aimerais connaitre et comprendre les forces et leurs applications sur une plieuse à tablier. voir si la force doit être plus forte ou moins forte?
Merci d'avance.
christophe
 
laboureau
laboureau
Compagnon
4 Jan 2013
2 885
89200 AVALLON Yonne
Bonsoir Midrolet
J'avais une presse plieuse, 60T pour 2,5ml en 3mm,
Tablier montant, 3 vérins.
Je comprend pas pourquoi tu veut mettre deux vérin en haut.
Cordialement.
jpal7@
 
Fichiers joints
Y
yeti8360
Apprenti
30 Jan 2016
128
Bilstain Belgique
La force nécessaire va varier en fonction du rayon de pliage désiré. Plus le rayon est petit , plus il faudra de force. Certaines plieuses à tablier ont justement le serre-flanc supérieur qui recule en fonction de l'épaisseur.
 
L
lolo64230
Apprenti
22 Nov 2010
135
Landes (40)
Il faut que tu trouves un abaque AMADA
 
gégé62
gégé62
Compagnon
26 Fev 2013
2 988
Harnes (Pas de Calais)
quelques valeurs que j'avais relevées avec ma presse de force 5 tonnes.
Tôle de 3mm, largeur de pliage 100 mm, la matrice étant un U (à angles vifs) d'écartement 20mm.
En épaisseur 4mm, la largeur de pliage descend à 40mm maxi, toujours dans le U de 20mm.
Mais si je plie dans un fer U de 50 (on peut dire écartement de 40 à 45mm, il y a les arrondis...) je peux plier jusque 120 de large.
Donc on voit toute l'importance du rayon de pliage....
 
Y
yeti8360
Apprenti
30 Jan 2016
128
Bilstain Belgique
Vous parlez de pliage dans une matrice mais si j'ai bien compris, Midrolet Christophe veut réaliser une plieuse à tablier. Les efforts ne sont pas du tout similaires mais comme expliqué plus haut, c'est le rayon de pliage désiré qui va déterminer la puissance nécessaire. Donc si Christophe ne nous donne pas plus de précision, on ne pourra pas l'aider.
Une presse plieuse fonctionne avec un mouvement rectiligne tandis qu'une presse à tablier travaille en rotation.
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 697
59000
Bonjour,
On doit facilement pouvoir interpréter la force indiqué par les abaques de presse plieuse
car sachant la largeur de la matrice (qui détermine le rayon de pliage )
la demi largeur de cette matrice multipliée par la force, nous indiquerait le couple nécessaire à la rotation du tablier
Sur toutes les plieuses à tablier, le rayon de pliage se règle par le recul du tablier ou de la lame presse flanc.

En France, FAVRIN était le roi de ce type de plieuse (hydraulique)



Tous les abaque sont ici :
 
Dernière édition:
gégé62
gégé62
Compagnon
26 Fev 2013
2 988
Harnes (Pas de Calais)
quel que soit le principe de pliage, le travail (en Joules) sera toujours égal au produit de la contrainte par l'allongement du métal. Même s'il y a des différences liées par exemple au rendement (glissement /frottement etc...) je pense qu'elles ne changent pas l'ordre de grandeur de la force nécessaire. Et si le pliage se fait par rotation du tablier inférieur, c'est pareil, ce travail vaut le produit du couple nécessaire par l'angle de rotation.
Dans mon cas j'avais une force de 5 tonnes pour plier une tole de 3mm en 100mm de large. L'enfoncement étant d'environ 8 mm (j'ai pas fait le dessin à l'échelle pour mesurer) ça fait un travail de 400 Joules, sans doute un peu moins car la force n'est pas à 5tonnes sur toute la course de pliage (mais pas loin). Et le rayon dans ce cas est assez faible. Soit 4000 joules pour 1 m de large. Si on fait ça avec une plieuse à tablier, cela donnerait un couple à exercer sur le tablier de l'ordre de 2500 N*m.
Cela semble énorme, peut-être que ce calcul est trop imprécis, mais il donne peut-être une valeur intéressante comme borne supérieure....cela dit, plier une tôle acier de 3mm avec un petit rayon sur 1 m de large, ça ne doit pas être coton non plus.
 
the_bodyguard1
the_bodyguard1
Compagnon
25 Déc 2010
5 822
belgique (namur)
Bonjour,

Dans le document ci-joint tu trouveras un tableau sur les forces nécessaires (page 10).
 
Fichiers joints
M
Midrolet Christophe
Nouveau
21 Jan 2009
9
  • Auteur de la discussion
  • #11
Bonjour , un très très grand merci pour toutes ces premières réponses. pour répondre à Mr Laboureau : les 2 verrins supérieurs , j'ai vu celà sur une plieuse pour descendre le dessus de la plieuse pour venir presser la tôle (c'est tjrs mieux que la traditionnelle manivelle. et puis tant qu'a avoir un groupe l'hydraulique, au tant que ça serve pour tout).
Et pour répondre à Yeti 8366, le rayon de pliage serait standard (j'ai vu qu'il existait des abaques )pour un tôle de 3mm. Ma première utilisation est pour faire des bacs à fleurs en acier corten (donc des plis à angles droit). Merci
 
Y
yeti8360
Apprenti
30 Jan 2016
128
Bilstain Belgique
Il n'y a pas vraiment de rayon de pliage standard. Pour ne pas devoir travailler à pleine puissance de la machine, on essaye de privilégier le plus grand rayon mais certains clients ont des exigences bien précises et c'est pour cette raison qu'à l'entreprise, on a des presses plieuses de 80 à 200 tonnes. Sur la panneauteuse (Salvagnini P4 pour ceux qui connaissent), la limite est de 2.5 mm pour l'acier en 3000 mm.
On réalise aussi pas mal de décorations en acier Corten dont des bacs à fleurs. C'est beaucoup plus dur à plier que de l'acier normal. On est plutôt proche de l'acier inoxydable.
On a à une époque essayé une plieuse à tablier RAS Reinhardt, machine allemande réputée mais dès qu'on voulait plier du 3 ou 4 mm, la précision angulaire du pli n'était plus assurée. Les deux extrémités avaient le bon angle mais le milieu était légèrement plus ouvert. De l'aveu même du démonstrateur, les plieuses à tablier sont plutôt indiquées pour les tôles de fine épaisseur de grand format présentant des petits plis latéraux.
 
M
Midrolet Christophe
Nouveau
21 Jan 2009
9
  • Auteur de la discussion
  • #13
Bonjour Yeti, pensez vous que que la fabrication d'une presse serait plus facile ou plus difficile à construire qu'une à tablier ? Et aussi une autre question qu'elle est l'angle max que l'ont peut plier avec une presse (j'ai vu que pour celle à tablier je peux atteindre 135°).
Info : la hauteur max du plafond de ma cave est de 220cm
merci
 
the_bodyguard1
the_bodyguard1
Compagnon
25 Déc 2010
5 822
belgique (namur)
Bonjour Yeti, pensez vous que que la fabrication d'une presse serait plus facile ou plus difficile à construire qu'une à tablier ? Et aussi une autre question qu'elle est l'angle max que l'ont peut plier avec une presse (j'ai vu que pour celle à tablier je peux atteindre 135°).
Info : la hauteur max du plafond de ma cave est de 220cm
merci
135 c'est peu, c'est un angle ouvert. Ce ne serait pas plutôt 45°!
 
M
Midrolet Christophe
Nouveau
21 Jan 2009
9
  • Auteur de la discussion
  • #15
Bonjour the_bodyguard1
c'est identique, => 135° = 90° + 45° donc je sais plier la tôle de 90° + encore 45°
 
the_bodyguard1
the_bodyguard1
Compagnon
25 Déc 2010
5 822
belgique (namur)
Bonjour the_bodyguard1
c'est identique, => 135° = 90° + 45° donc je sais plier la tôle de 90° + encore 45°
Désolé mais pour moi il y a une différence entre un angle obtu et un angle aigu. Si tu demande à un plieur de te faire un angle à 45 alors que toi tu penses 135,tu feras une drôle de tête en voyant ta pièce.... 135 étant bcp plus ouvert que 45. C'est un peu comme le menuisier qui parle en cm et le metallier qui parle en MM, ça fait une grosse différence.!
 
Y
yeti8360
Apprenti
30 Jan 2016
128
Bilstain Belgique
En principe, on mesure toujours l'angle à l'intérieur du pli mais j'avais bien compris car sur une plieuse à tablier il y a une rotation de 135 ° pour réaliser pli à 45°, en théorie car il faut tenir compte du retour élastique de la matière.
Sur une presse plieuse, avec une matrice et un poinçon adaptés, on peut réaliser un angle de 30° et même faire des plis écrasés.
Selon moi, il est plus facile de faire une presse plieuse car il n'y a qu'une seule pièce en mouvement. Pour quelques pliages sans grande précision, même une simple presse d'atelier peut convenir.
 
the_bodyguard1
the_bodyguard1
Compagnon
25 Déc 2010
5 822
belgique (namur)
En principe, on mesure toujours l'angle à l'intérieur du pli
En 24 ans de métier je n'ai jamais vu cela. C'est bcp plus facile de mesurer en extérieur surtout si ton plis est petit (5,8,10,....).
 
A
Alex31
Compagnon
31 Août 2014
2 061
12350 et 31200
Bonjour

pour mettre tout le monde d'accord

135° est bien l'angle de pliage
la matière est déforme sur 135°
le développe de l'angle est bien calculé pour 135° avec la formule: angle (en radiant) x rayon (fibre neutre)

on va bien mesurer 45° et 315° (avec une double graduation) en plaçant le rapporteur à l'extérieur
1584349335747.png
 
Dernière édition:
the_bodyguard1
the_bodyguard1
Compagnon
25 Déc 2010
5 822
belgique (namur)
Bonjour

pou mettre tout le monde d'accord

135° est bien l'angle de pliage
la matière est déforme sur 135°
le développe de l'angle est bien calculé pour 135° avec la formule: angle (en radiant) x rayon (fibre neutre)

on va bien mesurer 45° et 315° (avec une double graduation) en plaçant le rapporteur à l'extérieur
Voir la pièce jointe 594455
Je dois être con car je ne comprends pas ton raisonnement. Un angle obtu reste un angle obtu, 135 ne se transforme pas en 45. Et contrairement à ce que tu disais plus haut, tu mesures bien en extérieur...
 
Dernière édition:
the_bodyguard1
the_bodyguard1
Compagnon
25 Déc 2010
5 822
belgique (namur)
mais non, mais non

Le PB est que, dans les cours de pliage, l'ange "intérieur" est souvent appelé angle de pliage, mais ce n'est pas celui qui sert au calcul du développé


Voir la pièce jointe 594456
Le développé et l'angle sont des choses différentes ! Et encore une fois le mesurer à l'intérieur ou l'extérieur ne change rien. 135 reste 135.....Enfin soit, pas envie de me prendre la tête avec ça, bonne journée, je suivrai de loin.
 
A
Alex31
Compagnon
31 Août 2014
2 061
12350 et 31200
Midrolet Christophe, d'apres ce que tu décrit, tu veux mettre 2 verins pour le serrage + 1 (ou 2) vérins pour relever le tablier ?

as-tu pensés a cette architecture? (mais pour un pliage a 135° c''est pas forcément plus simple, il faut que le couteau/poinçon soit pointu)
1584350324309.png
 
A
Alex31
Compagnon
31 Août 2014
2 061
12350 et 31200
Le développé et l'angle sont des choses différentes ! Et encore une fois le mesurer à l'intérieur ou l'extérieur ne change rien. 135 reste 135.....Enfin soit, pas envie de me prendre la tête avec ça, bonne journée, je suivrai de loin.

justement, non
dans le cas présent, si on utilise la cote 45° on parle de l'angle entre les faces planes de parts et d'autres de la section plié

l'angle de pliage concerne la partie plié (et pas les faces planes)

mais on ne peut pas le mesurer directement, on ne peut que mesurer le complément : l'angle entre les faces planes (qui n'est pas l'angle de pliage)
 
Dernière édition:
gégé62
gégé62
Compagnon
26 Fev 2013
2 988
Harnes (Pas de Calais)
affirmation:
"l'eau bout à 90°......"

edit:
je me suis trompé, c'est l'angle droit qui bout à 90°..... :lol:

pardon j'ai pas pu résister
 
Y
yeti8360
Apprenti
30 Jan 2016
128
Bilstain Belgique
Effectivement, je me suis mal exprimé. J'aurais du dire: 'En principe, on renseigne toujours l'angle à l'intérieur du pli' mais pour la mesure, elle est plus facile par l'extérieur dans certains cas.
Sur nos presses plieuses, pour la correction d'angle, c'est toujours l'angle intérieur qui doit être renseigné sur la commande numérique. Donc le plus souvent, on mesure à l'intérieur mais à chacun sa méthode de travail!:-D
 
M
Midrolet Christophe
Nouveau
21 Jan 2009
9
  • Auteur de la discussion
  • #30
Bonjour à tous, et bien je croyais pas foutre autant le bordel en demandant un tout petit renseignement :)
bon pour en revenir à mes moutons, j'ai repris quelques cours pour les nuls en RDM trouvés sur le net et ai remplacé les données des énoncés par les dimensions de ma tôle (donc 1500mm de longueur de pli sur 20 mm le bord qui dépassera de la plieuse. avec un acier corten S355 valeur trouvées sur le net) (et on ne parle plus de l'angle:) svp). J'ai donc remplacé un peu toutes les données (je répète j'y connais pas grand chose :-( et donc pour arriver à atteindre la limite élastique j'arrive à 71000N => donc ça doit être de +/- 7 Tonnes (à oui j'oubliais : j'ai pris une épaisseur de 4mm). Donc : 7T pour atteindre la Re et donc je suppose un tout petit peu plus pour commencer à plier? Mais quand je regarde les abaques des presse hydr. on se situe à +/- 60 T !! et donc je comprend plus. et c'est là que je reviens vers vous si quelqu'un peu m'aider. uniquement pour la force! :) Merci d'avance
Merci pou
christophe
 
Haut