Démontage mandrin vissé :procédure!

yvon29
Compagnon
31 Juillet 2012
3 112
FR-77250 Fontainebleau
Bonsoir
ce qui m'inquiète le plus quand on reprend le couple par un engrènement c'est qu'il n'y a qu'une dent qui reprend tout l'effort
il faut pour diminuer cet effort que le diamètre du pignon lié à la broche soit le plus grand possible, donc sur ce point c'est mieux de se mettre à la plus petit vitesse

s'il est possible de d'accéder aux pignons ça pourrait être une bonne idée d'enrouler une clé à chaîne ou à sangle autour du plus grand pignon possible
et alors il pouvoir appliquer le couple de desserrage au plateau à la main, enfin avec une clé ou un fer plat boulonné sur le faux plateau

sur un forum américain de"boiseux" et ailleurs également ( je me demande si je ne l'ai pas ici mais où??? ) . j'ai vu des clefs en contre plaqué comportant trois rainures à 120 degrés: une pour chaque mors : en faire une en tôle d'épaisseur 6 mm avec un manche soudé suffisamment long serait une bonne idée

un autre outil efficace c'est une grande clef à ergot qui"prend" dans le trou carré d'un des pignons du mandrin: c'est ce que je fais mais je n'ai jamais eu de mandrin bloqué très fort ( vieux tour à courroie plate!!! )
ils la font en CP pour démonter le mandrin des tours à bois mais les filetages restent vers les 30 et quelques mm de diamètre


une solution qui ne doit pas être suffisante consiste à utiliser une clé à griffes mais il ne doit pas y avoir un endroit suffisamment large et de diamètre suffisant pour accrocher...
je ne sais pas pourquoi mais dans une fabrique de meubles où j'ai gratté un été on démontait parfois la mollette d'une toupie en utilisant une clef à griffes sur une bague de l'arbre... Sur les toupies de 50 mm il y a toujours je crois au moins un trou...

bon courage
Yvon
 
buson
Apprenti
23 Mars 2010
188
ARLES
Bonsoir Yvon,
merci de votre aide,je rejoint vos remarques,
aujourd'hui ,j'ai réalisé un "collier" pour brider l'arbre de broche,et un levier pour entrainer le plateau.
J'ai fait un petit essais(sans mettre le harnais et bien sur le blocage d'arbre glisse (bras de levier plus petit ),voici des photos du montage,les fixations sont pour la photo
DSC05287.JPG

DSC05283.JPG


l'intérieur de la poupée fixe
DSC05284.JPG

DSC05285.JPG

DSC05286.JPG


La suite dès que je récupère la soufflante air chaud.
salutations
serge
 
yvon29
Compagnon
31 Juillet 2012
3 112
FR-77250 Fontainebleau
Bonjour
tu n'as pas l' air d y être pour le moment au moins...
quand je vois ce grand pignon double je pense que tu dois avoir accès à tout le tour assez facilement pour y glisser une sangle assez costaud qui fera tout le tour et qui ne patinera pas
tu peux aussi coller du caoutchouc (ancienne courroie de distribution...) sous une bande de tôle de mettons 2 mm d' épaisseur...
au niveau de la fixation replie la et serres la entre deux fers plats: un trou plus boulons ça va se décortiquer direct: n' oublie pas que le couple risque de dépasser les 100 m kg ( un bonhomme au bout d'un levier d'un mètre cinquante...)
Si la roue dentée fait 10 cm de rayon ça donnera un effort tangentiel de 1,5 tonne ...
au fait pour éviter de solliciter les palier voire déformer quelque chose ça peut être une bonne idée de reprendre le couple de la sangle par un assez grand bras de levier:par exemple 50 cm donneront une force de 300 kilos...
en continuant avec cette analyse des forces, si tu bloque ta pignonnnerie et que tu te suspends au bout du levier boulonné sur le plateau, la force de. 1,5 tonne va s' appliquer sur LA seule dent en prise et la... Crac !
chauffe ton plateau ça aidera
bon courage
Yvon
 
buson
Apprenti
23 Mars 2010
188
ARLES
Bonsoir,
pour Chacherba,je ne puis enlever la fourchette du harnais,il faut tout démonter la poupée fixe,(la boite à vitesses se trouve en bas du tour,contenue dans un carter cylindrique,et là je pourrais bloquer,mais l'entrainement après se fait par une poulie triple et courroies)
Je mis suis mis cet après midi,chauffe d'une demis heure a la soufflante,puis en plus du blocage de l'arbre en sortie de poupée,j'ai bloqué avec un coin d'alu deux pignons engrenant,le bras de levier rallongé (1 mètre),rien ne bouge,l'on sent de l'élasticité et le coin d'alu est bien marqué par les dents,je n'aime pas cela!!.J'avais pris la précaution de mettre un appui sous le plateau pour que les efforts ce restituent en couple.
J'ai testé l'autre méthode:des petits coups en butée sur le bout de laiton comme indiqué plus haut,rien à faire,cela ne bouge pas.
Je pense chauffer plus localement le plateau au niveau de sa liaison avec l'arbre plus fortement pour créer une dilatation plus importante pour une meilleure pénétration du dégrippant,on parlais avec mon fils de faire des petits trous pour injecter du dégrippant,et pourquoi pas du dérouillant(il m'en reste ,du RESTOM pour réservoir en tôle)
Merci Yvon pour vos piste,la difficulté ne viendrais-elle-pas de l'élasticité du bloquage de l'arbre ?
merci à vous pour votre aide,
salutations
serge
 
FB29
Compagnon
1 Novembre 2013
7 751
FR-29 Brest
Bonsoir,

chauffe d'une demis heure a la soufflante
Tu peux mesurer la température au niveau de l'emmanchement ? il faut sans doute grimper à une température de 80 / 100 °C ... température susceptible de ramollir les dépôts gommés sans détériorer les roulements :roll: ?

on sent de l'élasticité et le coin d'alu est bien marqué par les dents,je n'aime pas cela
Je n'aimerais pas trop non plus sans comprendre d'où cela vient :oops: ...

A ce stade il est peut être prudent de réfléchir à deux fois avant de casser quelque chose ... comme enlever ce plateau en le réduisant en copeaux en tournage :| ?

Cordialement,
FB29
 
Dernière édition:
Noufab
Ouvrier
14 Juillet 2008
330
RP-Essonne
Bonsoir,

Ton tour semble beau et ses entrailles en bon état ! Comme le disent les autre membres, ça serait c.. de casser une dent ! Moi, les chocs ou les trucs en appui sur quelques dents (voir une seule !) j'aime pas ça ... Prend ton temps et réfléchit bien !

Perso, comme déjà suggéré, je sanglerais un pignon solidaire de la broche (le plus gros) sur tout son périmètre (c'est possible en se mettant entre deux vitesses ?) avec un plat boulonné garni d'une vielle bande de caoutchouc (courroie(s) de distribution) et je forcerais sur le plateau via ton bras de levier avec une force constante (poids de 50 kg suspendu).

Avec les mains qui sont maintenant libres, tu chauffes ton plateau avant de le refroidir le plus rapidement possible via le passage de broche (glaçons dans un sac ?). Prévoir un morceau de chevron sur le banc au cas où ça se desserre (ce que je te souhaite) pour ne rien abîmer. Le faire plusieurs fois si nécessaire avec quelques appuis plus marqués sur le levier de temps en temps ...

Bonne soirée et bon courage
 
buson
Apprenti
23 Mars 2010
188
ARLES
Bonsoir,
je suis bien de votre avis,je vois demain pour comme l'indique Noufag et Yvon29 sangler l'un des 2 gros pignons (je puis mettre entre 2 vitesses),faire le montage sur le plateau avec une force constante et chauffer le plateau au niveau de sa fixation et refroidir l'arbre (je dispose de bombes de refroidissant ),je puis aussi sans tout enlever par tournage comme l'indique FB29 (procédure ultime),réduire la contrainte en tronçonnant juste à ras de l'épaulement de l'arbre de broche,pour le cas échéant faire un "bac étanche "autour de ce point et y mettre du dérouillant ,puis recommencer cela jusqu'à ce que cela vienne!!en alternant les opérations.
Merci de vos idées constructives
Comme dit FB29,je vais bien réfléchir et soigner la procédure.
Je ferais des photos pour avis,bonne soirée
salutations
serge
 
Noufab
Ouvrier
14 Juillet 2008
330
RP-Essonne
Re,

Le coup du poids suspendu te permettra surtout d'avoir les mains libres et puis ça peut aider/marcher ... J'ai eu un jour un pb pour extraire un gros volant d'un moteur (arbre conique : j'en savais rien sur le moment) : j'ai laisser l'extracteur en pression plusieurs heures sans oser trop forcer et alors que j'y pensais (presque) plus, j'ai entendu du vacarme dans mon dos : le volant était sorti tout seul ! Je pense que la mise en pression a permis au dégrippant (gasoil) mis de se propager aux interfaces ...

Bye,
 
FB29
Compagnon
1 Novembre 2013
7 751
FR-29 Brest
Bonsoir,

y mettre du dérouillant
Est-ce de la rouille ou de la gomme (huile de coupe ou lubrifiant gommé) ?

j'ai laisser l'extracteur en pression plusieurs heures
J'ai eu un peu ce cas de figure avec une colonne de perceuse Précis gommée ... j'ai mis sous tension avec des tiges filetées et chauffé pendant un bon moment et ça a fini par bouger ...

Si c'est de l'huile gommée il faut chauffer pas mal pour la ramollir je pense ... en faisant gaffe aux roulements :roll: ...

Cordialement,
FB29
 
midodiy
Compagnon
24 Septembre 2009
6 149
Reims
Bizarre, vous conseillez de chauffer le faux plateau et de refroidir la broche. Moi, il me semble que c'est l'inverse qu'il faut faire.
Il y a actuellement une tres grande pression entre la porté de la broche et la porté du faux plateau. Il faut la reduire! Buson le dit lui meme, il suffirait d'un coup de disqueuse a cet endroit pour liberer le filetage.
Il faut reduire la dimension du faux plateau et augmenter celle de la broche, non?
Et a mon avis, n'importe quel degrippant n'y fera rien...
 
buson
Apprenti
23 Mars 2010
188
ARLES
Bonjour,encore merci pour vos commentaire et suggestions,
La nuit portant conseil,je pense à une autre façon de faire :je me suis dit que vu les difficultés de démontage ,le fait que si cela ne viens pas après chauffe,le point irréversible est la réduction de la contrainte par tronçonnage à ras de la collerette de l'arbre.Là,il faudra que cela se démonte ,ou finir d'usiner pour supprimer le plateau (en copeaux!!).
Je laisse en l'état le montage et perce mes quatre trous pour fixe le 4 mors sur le plateau en place sur le tour.
Je pense réaliser un canon de centrage fixé à la tourelle porte outils qui me guideras pour percer perpendiculairement à l'aide d'une perceuse à main les 4 trous,en faisant tourner le plateau de 90° à chaque fois,
qu en pensez vous ,
serge
 
Noufab
Ouvrier
14 Juillet 2008
330
RP-Essonne
Le cas n'est pas simple ... En effet si on chauffe le plateau, il se dilate et appuie sur l'épaulement mais d'un autre coté on libère un peu le filetage ! Si on chauffe la broche et refroidit le plateau, c'est l'inverse : certes on libère un peu la pression sur l'épaulement par dilatation axiale mais le filetage de la broche qui se dilate tend à l'augmenter ... Il faut espérer que l'ancien proprio n'a pas "collé" le plateau au scelle roulement ou autres produits !
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut