Choix d'une CNC pour modelisme

  • Auteur de la discussion vaucher
  • Date de début
sebastian
sebastian
Compagnon
ok, bien vu le coffrage à mi-hauteur !
C'est pas la première fois que j'entends que le multiplex vendu en Allemagne à l'air de meilleure qualité que celui que l'on trouve en France… mais pourquoi donc ?
Il parait effectivement + serré en plis (à ce que j'ai cru voir sur le forum allemand) avec une couche lisse et granuleuse + épaisse… tu peux confirmer avec une photo en gros plan ? et nous dire où tu l'a acheté ?
Le remplissage des alvéole du caisson sert à réduire la raisonnance de la caisse, à stabiliser et rendre encore + homogène la structure, à l'alourdir si nécessaire.
J'ai rempli avec de la vermiculite bien tassée (fragments de schiste exfolié) qui est un très bon isolant, pas cher et assez stable.
On s'en sert pour faire des chapes isolantes dans le bâtiment ; c'est une matière qui peut se mélanger avec du béton, de la résine…
Le sable fin et bien sec est aussi une solution de remplissage… y'a pas mal de sujets là-dessus.
Pour la machine, je me suis tâté un moment pour mettre des pieds réglables… car sans pieds, le socle reposant par lui-même sur un établi (qui peut être à roulettes pour être déplacé) demande à être lui même parfaitement dégauchi,
ce qui n'est pas toujours évident pour un sol d'atelier :mrgreen: tu pourras aussi caler avec du multiplis fin directement sous les angles de ta machine.
J'ai finement calé ma machine avec un niveau de précision ; je n'ai toujours pas fait de surfaçage du martyr vu que je n'ai que 05/10 sur la diagonale du plateau.
 
V
vaucher
Nouveau
Salut à tous,
Après de long mois d'absence, me voici de retour.
Les pièces de la machine ont été découpées pas un ami. 2j de découpe sur une fraiseuse qui gaze bien: une passe avec une fraise de 4mm, pas mal quand on voit la densité du matériau.

Le montage à bien avancé: le plateau et le portique ont été assemblés. Reste le montage final de l'ensemble ce weekend.

Pour le remplissage, est-ce uniquement acoustique ou est-ce que ça apporte en rigidité ? C'est bien la version "fine" qu'il faut prendre ? J'ai un peu peur qu'avec le temps, elle se tasse et que ça perde en efficacité... Pour le poids, c'est déjà bien lourd à manipuler ! Ou de la laine de roche bien tassée histoire d'éviter la raisonnance ?

Reste le choix du plateau: je pensais à coller un premier plateau en médium de 18 sur la structure puis en vissé un second de 10 ou 15 qui servirait de martyr. Je pense que cette solution rigidifirait encore la structure tout en permettant un changement aisé du martyr. Vous en pensez quoi ?

Voici quelques photos de l'avancement
DSC_0190.JPG


DSC_0195.JPG
DSC_0196.JPG
 
sebastian
sebastian
Compagnon
Bonjour,
très beau travail !
tu as pu constater que ce type d'assemblage à mi-bois donne une structure très rigide :wink:
Tu as du tout coller à la PU, vu les bavures ; tes collages ne bougeront pas.
Pour le remplissage des caissons (socle + portique) j'ai pris de la vermiculite de chez casto (les grains étaient plutôt fins)
juste un peu tassée. Vu le faible poids de la matière, ce n'est pas le but ; par contre ça a bien réduit la raisonnance et rendu + "compact" l'ensemble.
Pour le plateau, j'ai pris du medium de 18 ; je ne l'ai pas collé ; il est vissé en périphérie sur de gros tassaux insérés dans la structure et sur des renforts en AU4G qui passent dans les trous des traverses des caissons.
ça ne bouge pas d'un poil ! Il faut bien surfacer l'ensemble du socle pour un contact plan sur toute la structure, et ça rends le tout démontable si necessaire.
Un plateau martyr vissé ensuite est une bonne solution ; à surfacer avec la machine.
Voilà mon avis.
Bon courage pour la suite.
 
J
Jmr06
Compagnon
Bonjour.
et ça rends le tout démontable si necessaire.
Par curiosité, pourquoi rendre démontable cette partie ? Il n'y a aucun système ni mécanisme à l'intérieur, alors pourquoi avoir besoin de démonter ? C'est parce que tu n'utilises pas de martyr et qu'en cas d'altération tu souhaites pouvoir changer cette plaque ?
La solution envisagée par @vaucher de coller le médium de 18 sur l'ensemble des surfaces en contact me semblait a priori très bonne d'un point de vu mécanique.

Edit :
Ha, j'oubliais : très beau travail ! Je suis toujours impressioné par ces structures en bois, celle là me parait très bien réalisée.
 
sebastian
sebastian
Compagnon
Bonsoir Jmr,
j'ai rendu mon plateau démontable pour le changer... si nécessaire.
ça me permet aussi d'avoir accès à la vab par le dessus pour la maintenance sans avoir à soulever la machine.
Comme martyr j'utilise ou du ©depron (pour les coupes fragiles type balsa) ou du cp de 5 ou 10, que je bride avec mon brut.
Je ne suis pas très fan du médium… qui produit beaucoup de poussière et qui pluche s'il n'est pas de bonne qualité ; mais c'est assez stable si tant est que le local soit assez tempéré et pas humide.
Mon sabot d'aspiration joue "un peu" le rôle de plaqueur de matière (je vais y mettre des ressorts de pression bientôt).
Coller le plateau est une solution que je n'est pas appliqué pour les raisons citées ci-dessus ; si il est bien plaqué sur la structure (une fois bien nivelée) avec le nb de vis qu'il faut, ça ne bouge pas ; enfin pas sur ma machine :wink:
 
J
Jmr06
Compagnon
Bonsoir.
OK, je comprend les raisons pratiques. Merci pour ces précisions.
Moi, je parle "en théorie", toi tu parles "en pratique" : c'est probablement plus pertinent !
Je suis toujours inquiet des surfaces qui sont en contact mais qui ne sont pas liées : fixer le plateau uniquement sur son pourtour, les appuis au centre ne sont plus fixés. Mais si cela marche ... pourquoi compliquer !
Pour le médium, je suis d'accord avec toi, il faudrait mieux utiliser la matière déjà utilisée pour les caissons, ce serait plus stable dans le temps en cas de variation d'humidité. Mais elle doit être relativement onéreuse ? Un médium bien dense, cela "devrait le faire", et ça aussi l'avantage d'une bonne qualité géométrique.

Bonne soirée,
Jean-Michel
 
sebastian
sebastian
Compagnon
fixer le plateau uniquement sur son pourtour, les appuis au centre ne sont plus fixés
c'est pour ça que j'ai précisé que mon plateau est fixé en périphérie par des vis, mais aussi au centre sur 2 barres en dural (20x10) espacées de 150mm qui traversent de part en part les traverses du socle (elles sont enfilées dans les lumières pratiquées en haut des traverses).
En tout, 20 vis têtes noyées dans le plateau ; c'est du béton :mrgreen:
 
J
Jmr06
Compagnon
Ha, je comprend mieux.
J'avais compris que les profilés étaient en périphérie. Là, avec les appuis au centre, cela doit être parfait, question rigidité.
Comme quoi, quand on commence à comprendre de travers, on peut écrire pas mal de lignes avant de remettre les idées droites !
Merci pour ces précisions, et bonne soirée
JM
 
V
vaucher
Nouveau
Bonjour,

J'ai bien pensé à rendre le plateau de la machine amovible, mais, mis à part le fait de pouvoir le changer, je n'en ai pas l'utilité. Tous les "couvercles" dans la longueur sont collés et je n'ai pas accès à ma VAB par au-dessus (... pas pratique, je sais). En plus, si je remplis de vermiculte, çà risque de rendre la manipulation des vis de montage difficile. Je pense donc que le plateau sera collé et le martyr vissé sur celui-ci probablement par l'intermédiaire d'écrous à griffe et de boulons.

Pour le plateau, j'hésite entre du CP de 12 non revêtu à cause du collage et du médium de 18, sachant que mon sous-sol n'est pas humide et relativement tempéré. Au niveau rigidité, je pense, peut-être à tort, que le MDF (plus épais) sera mieux.
Le martyr sera en médium de 15 ou 18, quitte à mettre du dépron pour éviter de l'attaquer (poussière) pour une question d'économie (çà reste du consommable), et l'épaisseur permettra de visser les pièces en place pour les brider sans abimer la table de la machine.

A le réflexion, je vais faire une trappe pour pouvoir aller graisser l'écrou sans tout retourner une fois que la machine pourra le faire toute seule, parce que le CP n'est pas facile à usiner à la main surtout dans les petits espaces.

En ce qui concerne les montants du portique, ils font 24mm d'épaisseur et recevront deux nervures de renfort. Un caisson aurait également été envisageable.

Demain: recherche de vermiculite, remplissage du portique et montage.

A+
 
J
Jmr06
Compagnon
Bonjour.
faire une trappe pour pouvoir aller graisser l'écrou
Est-ce que tu ne peux pas faire cheminer un tuyau du graisseur de l'écrou jusque sur le côté du portique ? Je suppose que l'écrou est fixé sur une traverse reliant les 2 montants du portique, cela devrait être possible. C'est important de pouvoir graisser sa machine régulièrement sans complication.
 
V
vaucher
Nouveau
Aujourd'hui, j'ai remplis le portique avec de la vermiculite. Je ne connaissais pas, c'est vrai que ça ne pèse rien. J'ai tassé le tout autant que de possible mais je ne suis pas convaincu de l'utilité... Uniquement acoustique je pense. Pour une efficacité structurelle, il faudrait y adjoindre un liant genre résine ou béton, mais le poids, gloups !!!

Je suis en train d'imprimer des bouchons pour les trous de remplissage au cas où un jour, il me prendrait l'idée de chager ça.

A+
 
veyrine
veyrine
Apprenti
Bravo pour ta réalisation que je suis avec envie (et jalousie, je l'avoue).
 

Sujets similaires

H
Réponses
1
Affichages
817
anthropovergnat
A
T
Réponses
6
Affichages
468
ncx94
ncx94
Haut