Atelier de cantause (extension)

gaston48
Compagnon
26 Février 2008
8 946
59000
Fred69 a dit:
Je ne vois pas bien l'utilité de ce pare vapeur dans ce contexte. A mon avis il aurait mieux valu poser les chevrons sur les solives, puis un écran micro-poreux sur les chevrons et enfin les liteaux puis la couverture.
C’est justement une bonne idée, le pare vapeur soutiendra l’isolant qu’il suffit de dérouler par l’extérieur.
 
valoris
Compagnon
21 Avril 2008
745
Bonjour Cantause,


Je ne comprends pas l'absence de chevronnage, est-ce par soucis d'économie ... Ou y a t-il une autre raison qui m'échappe ? :smt017
Surtout qu'avec une faible pente, des creux dans la toiture risque de se former sous le poids et facilité les infiltrations. :ripeer: :ripeer:
En principe on fait en sorte de rigidifier la toiture dans le sens de l'écoulement des eaux pour éviter qu'elle s'infiltre sous l'effet des éléments, vent, neige, et pluie.
De plus faire une isolation de 120 mm d'épaisseur pour un bâtiment non chauffé me semble un non sens. :maiscebien:
Avant tout, je ferai en sorte d' assurer la mise hors d'eau et hors gel du bâtiment dans les meilleurs délais. :mrgreen:
Il existe des solution de panneau de toiture sandwich avec isolation intégré même en Belgique., si, si je vous l'assure !
Je crois que les premiers prix sont aux alentour de 11€ HT le m2. Mais il y sans doute chez vous des contraintes que j'ignore. :smt003

Cela dit j'attends de voir la suite.
Bon courage.

Cordialement.
Valoris.
 
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 590
Le pays du Comté
C'est des "pannes" posées comme des chevrons donc il y a bien des "chevrons" :wink:
Pour ne pas avoir de pont thermique il est possible de visser sur les chevrons des panneaux de fibre de bois avec pare pluie intégré, plus qu'à poser contre chevrons et les liteaux dessus.
Même en petite épaisseur par dessus la laine de verre le gain d'isolation serait sensible et le prix resterait raisonnable (c'est assez cher au m2)

----
quoique j'avais oublié les 120cm entre pannes chevron... :???:

à+
Phil
 
michto
Compagnon
18 Décembre 2009
4 114
F-95330
Bjr

Je ne suis pas Couvreur, mais je n'en ai jamais vu un, mettre l'isolant avant d'avoir posé la couverture !! Si il pleut ton isolant va se gorger d'eau.
Je pense qu'il faut respecter les "règles de l'art " charpente - couverture et ensuite on peut travailler en-dessous.
A++ Michel
 
valoris
Compagnon
21 Avril 2008
745
Bonjour,

Oui il s'agit bien de pannes, posées, en travers de la pente comme il se doit, les chevrons sont posés dans le sens de la pentes,

Voir la petite vue ci-dessous

Voca_et_charpente.jpg


Mais cela précisé, chacun à le droit d'innover.

Cordialement.

Valoris
 
phanou95
Compagnon
8 Mars 2014
915
95390 St PRIX
valoris a dit:
Mais cela précisé, chacun à le droit d'innover.
Totalement d'accord !

Le seul point auquel notre ami devra faire attention c'est qu'il ne pourra pas mettre la 2ème couche croisée d'isolant sous le pare-vapeur ! Et s'il ne mets pas cette 2ème couche, il y aura des ponts thermiques ... Clairement, il verra la position de ses poutres les matins (à la fraiche) avec une sorte de condensation sur l'habillage de son plafond au droit de chacune d'elle.

Au fait, le coup de la dalle quartzée est une excellent solution !

A suivre.
 
cantause
Compagnon
13 Avril 2010
1 218
Liège, Belgique
Bonsoir,

Merci pour vos messages, je ne pensais pas que ma manière de faire cette charpente susciterait tant d'intérêt :-D

Je vais essayer de vous répondre dans l'ordre.

françois44 a dit:
C'est une Volvo la grise ??? :)
Oui, c'était à mon grand-père, c'est une 142, avec 80.000 km au compteur :)

Fred69 a dit:
Je ne vois pas bien l'utilité de ce pare vapeur dans ce contexte. A mon avis il aurait mieux valu poser les chevrons sur les solives, puis un écran micro-poreux sur les chevrons et enfin les liteaux puis la couverture.
Comme je ne suis pas encore fixé sur les machines qui se trouveront là, mais qu'il y aura au moins les rectifieuses (avec leur arrosage copieux), et potentiellement une grosse machine à laver les pièces à eau chaude, je ne voulais pas trop voir la laine de verre capter la vapeur d'eau de la pièce, et dans l'absolu je trouve l'emploi d'un pare-vapeur pertinent quand on utilise de la laine de verre. Par dessus l'isolant, le pare-pluie est lui de type hpv, je n'ai rien fait de très exotique, je me contente d'employer les techniques préconisées par les fabricants, tant qu'elles ne vont pas à l'encontre de la thermodynamique.

Comme l'a souligné Gaston48, l'intérêt que je porte à ce type de pare-vapeur séparé est qu'une fois mis en place, si on a accès à l'autre côté, on peut mettre l'isolant avec beaucoup plus de facilité. Je me voyais mal installer des rouleaux de 120 cm de large et 20 cm d'épaisseur seul, l'espace entre pannes est de 118cm, mais avec cette largeur , ça ne tient pas tout seul comme les bandes de 40 cm. Puis simplement le fait de travailler sans se soucier de la gravité, ça laisse l'occasion de le placer avec soin, sans comprimer les zones en contact avec les pannes.

Par contre, Michto a raison de s'inquiéter pour la pluie, mais je prépare mes we en étroite collaboration avec le site internet de l'IRM (Institut Royal de Météorologie), qui jusqu'à présent ne m'a pas fait faux bon, et je trouve cet automne particulièrement sec, merci la météo!
Le pare-pluie a donc suivi dans la foulée, et le tout est maintenant recouvert d'une bâche en attendant le we prochain, s'il fait suffisamment beau bien entendu.

Les interrogations de Valoris trouveront sûrement réponse, en partie, dans les images qui suivent:







Il y aura bien un lattage/contre lattage (en chevrons), le premier étant posé sur les voliges (qui ne servent ici qu'à soutenir le pare-pluie) de manière à pouvoir ventiler la sous-face des bacs aciers (c'est une toiture froide), le second, posé perpendiculairement et au droit des pannes, servira de support au bac. Les profils de bac acier que j'ai choisi acceptent 1800mm entre appuis, ils pourraient être posés directement sur les pannes, le lattage/contre-lattage est juste là pour la ventilation.
Quant aux bacs isolés, j'y ai pensé, mais le soucis c'est qu'il m'aurait fallu une belle épaisseur de polystyrène expansé (mon fournisseur ne les fait pas en PUR), quasiment les 20 cm de la laine de verre (puisque les coefficients de conductivité thermique sont respectivement de 0,036 et 0,04 W.(m.K)^-1) et là ce n'était plus les 10€/m2 du bac acier simple. Le prix n'est pas ce qui m'a refroidit, c'est principalement le fait que vu que je fais ces travaux seul, manipuler des double peaux de 8m de long pour le pan arrière ça me semblait compliqué, et je voulais éviter d'avoir recours à des raccords, autre détail (qui s'est révélé sans importance par la suite), il y avait un délais supplémentaire pour la livraison.

Ceci dit, si c'était à refaire je choisirais probablement des bacs aciers double peau, quitte à me faire aider le jour de la pose, ça a l'air beaucoup plus simple (et au final niveau prix il n'y a pas grande différence), je suis juste un peu sceptique concernant la face intérieure, recouverte d'acier, bien pratique pour la finition mais qui fait aussi un beau radiateur dans le cas d'un débordement de toit (dans mon cas de 150 cm à l'arrière), il faudrait que je fasse le calcul.

Pour l'isolation et les ponts thermiques, c'est sûr que les pannes sont 4 fois plus conductrices que l'isolant placés entre elles, mais bon c'est un atelier temporaire, probablement destiné à la démolition dans quelques années, si j'avais voulu faire un atelier passif, il aurait mieux valu commencer par l'abattre :wink:
J'ai principalement l'intention de m'en servir pour faire de la découpe plasma, avec une source de 10 kW, je pense plutôt investir dans un système de filtration des fumées en cycle fermé (enfin, je renouvellerai un peu quant même), et me chauffer à l'arc :-D
Plus sérieusement ce sera j'ai prévu deux souffleries électriques de 5 kW chacune, je ne voulais pas de système à combustion (bois, fioul, gaz,...) et faire passer des tuyaux de chauffage dans le jardin demande des travaux un peu trop conséquents pour ne pas chauffer la pelouse, même si ça m'a traversé la tête, donc pas d'aérotherme comme dans l'autre atelier.

Arf, l'idée c'est de désengorger l'atelier d'usinage, et pouvoir me servir des machines, le palace ce sera le prochain...
Tout sous le même toit avec de la place pour faire les entretiens, des fenêtres pour profiter du soleil, un toit en verre pour regarder les étoiles pendants les cycles d'usinages, le tout en sandales (de sécurité!) et en t-shirt même quand il gèle à pierre-fendre dehors, un pont roulant, un vrai raccordement électrique, un four de traitements, une autoclave, une soufflerie...
Chaque chose en son temps, je suis mon programme :wink:

Bonne soirée.

François
 
cantause
Compagnon
13 Avril 2010
1 218
Liège, Belgique
Bonjour,

Je vois que mon dernier message a un mois, et j'ai l'impression de n'avoir presque rien fait, et c'est quasiment le cas :)

Avec les journées courtes, le temps qui se refroidit, ça devient plus compliqué, mais j'avance doucement, la semaine passée j'ai reçu les tôles.

J'ai mis celles du versant avant à l'abris pour qu'elles sèchent, comme il faut gorger de vernis le feutre "anti-condensation" sur 20cm au bas du toit, j'aimerais ne pas me faire avoir et donc pouvoir les mettre le we prochain:



Le lattage/contre-lattage est fait, ainsi que les petites chipoteries (sauf les planches de rive):



A l'arrière j'ai fait des équerres pour soutenir le débordant de toit pendant l'hiver, au printemps elles seront remplacées par des murs, pour l'instant je cherche à aller au plus court pour mettre les tôles avant l'arrivée de la neige.



J'ai renoncé à faire ce chantier d'une traite, cela voulait dire bétonner en janvier, l'hiver n'est pas des plus rudes pour l'instant mais on ne sait jamais, j'ai demandé au maçon pour qu'on fasse la dalle en mars (début ou fin, on verra...). Entre les deux il y aura quant même la venue d'un entrepreneur pour terrasser un chemin d'accès, préparer l'intérieur, et faire une tranchée jusqu'à la maison, je vais préparer l'arrivée électrique pendant les vacances de Noël. Comme c'est une vielle maison c'est toujours compliqué quand les câbles ne savent pas se faufiler, je vais installer des chemins de câbles, ça servira pour d'autres choses par la suite, et au moins je serai au sec :)

Bonne fin de journée.

François
 
cantause
Compagnon
13 Avril 2010
1 218
Liège, Belgique
Bonsoir,

Voici la photo du we :)



Elle n'est pas top, mais il fait noir tôt, trop tôt :-(

Le temps n'a pas été de la partie ce we, j'espère qu'il fera correcte demain matin pour mettre les 4 tôles restantes, elles sont préparées!

Bonne soirée.
 
cantause
Compagnon
13 Avril 2010
1 218
Liège, Belgique
Et voilà:



Un petit crachin pour que ça glisse un peu, mais il ne faisait pas froid, je suis content de la matinée, ça s'est bien passé.

Pour une fois que j'étais à l'avance, j'en ai profité pour bâcher l'arrière, tout est au sec.
L'arrière sera une autre histoire, les tôles font 8m, ça ne se manipule pas facilement, il va falloir que je me fasse aider sur ce coup là je pense...

A bientôt.

François
 

Dernières discussions

Haut