affuteuse Chevalier (+photos)

  • Auteur de la discussion noirvodka
  • Date de début
noirvodka
noirvodka
Compagnon
1 Mai 2007
985
dans mon atelier
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

J'ai acheté cette semaine une affuteuse de marque Chevalier avec une broche monté sur coussin d'air, il lui faut quand même un bon nettoyage et ça me fera une petite machine sympa pour l'affutage des fraises
Voila quelques photos de la machine en l'état

le bâti de la machine
affuteuse01.jpg

la broche
affuteuse02.jpg

toujours la broche
affuteuse03.jpg

et les quelques pièces qui sont avec
affuteuse04.jpg

Si quelqu'un a des infos ou une doc sur cette machine je suis preneur

A+
noirvodka
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 610
59000
Bonsoir Noirvodka, ça nous intéresseraient beaucoup c.phili et moi
de savoir comment sont conçus les paliers à air, de connaître le jeu au repos.
Tu peux extraire la broche pour voir les paliers et comprendre le circuit d’air ?
 
D
deckelite
Compagnon
1 Mai 2008
1 210
Superbe trouvaille dis moi Noirvodka !
Et sans indiscrétion, où as tu déniché cette merveille ?

De mémoire, il me semble que la broche de la Chevallier présente deux séries de quatre trous disposés à chaque extrémité de la poupée, sans aucun joint. La seule restriction aux fuites réside dans la tolérance *très* faible entre la broche et le fourreau.

La notice préconise le port de la casquette pour les opérateurs qui auraient des pellicules :tinostar: ...
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 610
59000
Si c’est des trous, ça se rapproche du truc que j’avais fait pour équilibrer les meules
J’ai 0.07 de jeu total. A 3 bars, ça ne consomme rien .

fleche trou[800x600].jpg


ensemble [800x600].JPG
 
noirvodka
noirvodka
Compagnon
1 Mai 2007
985
dans mon atelier
  • Auteur de la discussion
  • #5
Bonsoir,

J'ai un peu avancé sur la broche de l'affuteuse, Gaston comme tu le montre sur tes photos c'est exactement le même principe, il y a 4 trous à 90° en avant est en arrière de la broche, ce sont des trous de Ø 5 j'ai controlé avec un petit bout de stub, j'ai aussi pris les mesures de la broche et de son alésage et je trouve un jeu régulier de 15 microns, la broche est chromé et rectifié exactement comme les tiges de vérins

une photo de la broche​

affuteuse05.jpg

le corps du porte boche avec ses trous d'air​

affuteuse06.jpg

deckelite,
j'ai trouvé cette merveille sur internet, c'est un ami qui m'a mis la puce à l'oreille, et je pense avoir fait "bonne pioche" car avec j'ai aussi tout un jeu de pinces 5C de 6 à 25 :tumbsupe:

A+
noirvodka
 
c.phili
c.phili
Compagnon
14 Fev 2007
4 284
Comines Belgique près du 59 (Fr)
alors là c'est clair que ça m'interesse, je comprends enfin mon problème, en fait j'ai compliqué la chose :cry: mais pas grave je recomencerais
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 610
59000
Ah merci Noirvodka, le secret est en fait un jeux très faible. Sur mon système
d’équilibrage, je n’ai pas osé descendre si bas en jeu (je n’aurais pas réussi
à aligner les deux paliers d’ailleurs) et de ce fait je m’inquiétais du manque
éventuel de raideur (rigidité à une effort radial) de ce type de palier .
Avec un jeu comme le tien on a une élasticité maximum de 7 microns, c’est
tout à fait tolérable pour l’affûtage. En revanche la géométrie d’usinage
doit être soignée, l’alésage est certainement rodé. Quoique l’assemblage
classique H7 g6 qu’on manipule constamment et qui frotte, si ça tombe
dans un palier air il devient complètement fluide, c.phili nous le dira…
 
c.phili
c.phili
Compagnon
14 Fev 2007
4 284
Comines Belgique près du 59 (Fr)
cette semaine je me renseignerais où on commande les pistons si ils sont en mesure de me faire un alésage dans un axe de piston de 350mm et dans ce cas j'aurais déjà la broche quasiment faite parce je ne vois pas comment je pourrais faire sinon, pour le fourreau je prendrais du carré de 90/90 mais je ne vois pas comment ça marche pour que les perçages se rejoignent
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 610
59000
Je te réponds sur ton fil, parce que on va pourrir celui de noirvodka
 
noirvodka
noirvodka
Compagnon
1 Mai 2007
985
dans mon atelier
  • Auteur de la discussion
  • #10
Bonsoir,

Gaston pour l'ajustage effectivement c'est à peu près un H7 g6, d'ailleurs quand il n'y a pas d'air c'est glissant juste, oui l'alésage est rodé et je pense que les conduits d'air sont directement issus de la fonderie.
c.phili si tu a besoin d'autres détails tu peux toujours demander.

A+
noirvodka
 
c.phili
c.phili
Compagnon
14 Fev 2007
4 284
Comines Belgique près du 59 (Fr)
merci noirvodka, c'est clair que j'ai des questions a poser :lol: depuis le temps que je fais des recherches je peux te dire que tu tombe a pic :wink:
j'aimerais connaître les dimensions approximative des différentes pièces, diam de broche, longueur, longueur du fourreau etc…
:)
 
noirvodka
noirvodka
Compagnon
1 Mai 2007
985
dans mon atelier
  • Auteur de la discussion
  • #12
Bonsoir c.phili,

Je reviens de l'atelier ou j'ai pris quelques cotes:
- Ø ext de la broche 47,60mm
- Ø int de la broche 35,50mm
Les cotes de le broche sont arrondies, car je pense que d'origine c'est en pouce
- longueur de la broche 350mm
- longueur du fourreau 150mm
Le coté de la broche ou il y a un épaulement est usiné avec une partie conique interieure prévue pour recevoir des douilles tirées 5C.
Si tu veux d'autres renseignements ou d'autres photos n'hésite pas à demander.

A+
noirvodka
 
c.phili
c.phili
Compagnon
14 Fev 2007
4 284
Comines Belgique près du 59 (Fr)
ben ça m'aide déjà bien par contre je ne comprend pas pourquoi un aussi grand alésage à l'interieur de la broche, en gros c'est donc un tube de +- 6mm d'épaisseur :???:
 
noirvodka
noirvodka
Compagnon
1 Mai 2007
985
dans mon atelier
  • Auteur de la discussion
  • #14
Re,

Oui c'est à peu pres ça, l'alésage de la broche permet de faire passer le tirant pour serrer les pinces 5C qui font un Ø de 31,75, que tu peux voir dans la caisse de pièces.

A+
noirvodka
 
noirvodka
noirvodka
Compagnon
1 Mai 2007
985
dans mon atelier
  • Auteur de la discussion
  • #15
Bonjour,

Apres un bon nettoyage je viens de commencer à remonter la poupée porte outils, et je me pose une question concernant une certaine particularité de cette poupée car le support du fourreau est articulé sur la semelle par l'intermédiaire des 2 vis pointeaux avec un maintien en position par 2 ressorts de compression et une vis de butée sous la semelle, il y a un petit levier à l'avant du support qui permet le basculement d'avant en arrière avec retour à sa position d'origine.

Sur la photo on voit bien la vis pointeau avec son écrou de blocage à gauche, les ressorts entre la semelle et le support de fourreau, dans le fond la vis de réglage et au premier plan à droite le levier.

affuteuse07.jpg

Si quelqu'un peux me donner une explication de ce système, car je ne suis pas un expert dans l'affutage des fraises

A+
noirvodka
 
B
bry
Apprenti
14 Août 2008
131
Auvergne
Bonjour,
La compression de ces ressorts par appui sur la poignée ne permettrai t'elle pas un recul rapide de l'outils à affuter du contact de la meule sans modifier le réglage de celle ci afin de vérifier l'état de l'affûtage?, la vis arrière permettant le pré positionnement rapide de l'outils à affûter. Sur mon affûteuse, un tel dispositif existe pour ces même raisons.
A+
 
D
deckelite
Compagnon
1 Mai 2008
1 210
Plus ou moins d'accord avec Bry

A mon avis, c'est un système qui permet effectivement de dégager la fraise à affûter de la meule, mais pas tant pour contrôler l'affûtage (ce qui se fait en reculant la broche ou la table tout simplement), que pour permettre d'affûter en tirant plutôt qu'en poussant.

Je m'explique :

Lors de l'affûtage des petites fraises, on procède habituellement en partant du bout de la fraise et en remontant vers la queue.

L'instant critique est celui où on pose la fraise sur le doigt fixe pour commencer la passe. Le doigt est positionné quasiment au contact de la meule, et il faut exercer une légère pression en rotation sur la broche porte fraise, de manière à très légèrement appuyer la goujure de la lèvre sur le doigt.

Pas assez appuyé : on perd le contact avec le doigt et la meule engage dans la fraise.

Trop appuyé : le taillant en bout de la fraise a tendance à râcler, à accrocher un peu le doigt, et ça donne un mouvement saccadé ou un a-coup. Là encore, de temps en temps, la meule engage la fraise.

Tout ça se passe dans la fraction de seconde où l'entrée de la lèvre se pose sur le doigt et où la passe commence. Une fois le doigt dans la goujure, le mouvement ne pose aucun problème et au retour (de la queue vers l'entrée de la gougjure), on remarque que le mouvement est encore plus doux.

A mon avis, le dispositif de l'affûteuse de Noirvodka permet justement de démarrer l'affûtage de chaque lèvre à partir du côté queue. On dégage avec le dispositif à ressort, on traverse jusqu'à la queue, on pose le doigt dans la goujure en même temps qu'on relâche, et on déroule jusqu'à la sortie.

Le mouvement est plus doux dans ce sens, également parce que la main n'a aucune pression positive à exercer pour maintenir la fraise appuyée sur le doigt. Avec les hélices à droite habituelles, le mouvement de "déroulé" de la queue vers le bout de la fraise plaque naturellement la fraise sur le doigt. il n'y a qu'à contrôler en freinant tout doucement la rotation de la broche générée par la combinaison de la translation de la table et du doigt dans la goujure.
 
noirvodka
noirvodka
Compagnon
1 Mai 2007
985
dans mon atelier
  • Auteur de la discussion
  • #18
Bonsoir,

Deckelite,
Et bien ça c'est une explication détaillé, en effet de cette façon il n'y a pas de risque d'engagement de la meule dans la fraise surtout si comme tu le precise on démarre l'affutage par la queue de la fraise.
Bry,
ok j'ai compris mais sur mon affuteuse la vis de réglage n'est plus accessible une fois la semelle du porte fourreau montée sur la table.

A+
noirvodka
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 610
59000
En fait tu vas tangenter et faire ta prise de passe avec la coulisse
transversale, sur le premier listel. Ensuite grâce au dispositif de
d’escamotage rapide tu pourras changer de listel, sans dérégler

L’affûtage d’un listel hélicoïdal avec un doigt d’appui est ce qu’il y a
de plus délicat et casse pipe (sans générateur d’hélice) en
affûtage.
Tout ce que évoque deckelite est du vécu, on retient sa respiration
dans cette phase d’affûtage...

Par rapport à la goujure, ton doigt d’appui n’a qu’un seul point de
contact.
Supposons que tu démarres à l’extrémité de la fraise.
Si ton doigt est déjà en appui avant que la meule attaque, en fin
de goujure, ton doigt s’échappera alors que la meule travaillera
encore… pas bon !
Il faut donc qu’il y ait coïncidence parfaite entre le point d’appui
et le point de meulage sinon tu loupes ou bien la sortie
moins grave ou bien l’entrée plus grave car c’est la partie la plus
travaillante.
Ton dispositif d’escamotage rapide t’aide à te positionner pil
poil au début, sans coupe de la meule.
Pour les fraises 2 tailles de grand diamètre, avec une entrée
et une sortie de goujure identique, sans congés de raccordements,
tu peux faire un doigt d’appui à 2 points de contacts, une sorte de Vé
Que tu orientes soigneusement au milieu de la goujure pour que les
deux points soient en contact. Là l’affûtage est beaucoup plus sûr
chaque points de contact étant utilisé pour sortit et entrer tranquillement
de la goujure la coupe la meule étant positionnée au milieu de ces
deux points de contact.
 
Haut