A propos de lubrification De Vallière

  • Auteur de la discussion MARTIN
  • Date de début
MARTIN
MARTIN
Compagnon
6 Fev 2009
1 139
RENNES
  • Auteur de la discussion
  • #211
suite et fin de correction

Bonjour rolland88,
Dernier message, je ne t'empoisonnerai plus avant X temps !
Je te joins un croquis mettant en évidence le défaut de mesure auquel je pense, le fameux piège. Les symboles : bleu axe du banc, en rouge la dérive, le défaut de parallélisme. En A-alignement parfait, irréprochable, les deux droites sont rigoureusement parallèles. B-l'axe rouge (dérive) mesure faite avec une touche conique classique à bille. C- la même mesure faite avec une touche large. Si tu observes bien le B, tu vois que la touche cônique restant parallèle au banc (ligne bleu) va quitter progressivement le dessus de ta pièce pour attérrir sur une tangente qui est en fait l'erreur induite dont nous parlons repéres en X.
Si tu observes le C avec touche large, la dérive n'aura aucune incidence sur la mesure. En clair avant de t'inquiéter d'un défaut vertical, corriges si besoin, l'horizontal.
C'est tout pour cette année.
Cordialement, JCD.

PC181220.JPG
 
Vapomill
Vapomill
Compagnon
28 Fev 2007
2 126
FR-56 Est Morbihan
Salut Martin!
J'ai pensé à ce problème qui va se poser quand je vais usiner des faux plateaux pour mon tour. C'est pour cette raison que je vais utiliser sur un comparateur,dont la touche sera montée le plus horizontalement possible, un palpeur "couteau" de 8mm de large, quand je vais régler mon petit chariot parallèle au cône long de mon Haulin.. Un léger décalage par rapport à la ligne de centres n'aura ainsi qu'un retentissement dérisoire.
Il me faudra aussi régler très soigneusement la hauteur du bec de mon outil sur cette ligne de centre si je veux un cône femelle de faux-plateau correct.
Cordialement, Bertrand.
 
MARTIN
MARTIN
Compagnon
6 Fev 2009
1 139
RENNES
  • Auteur de la discussion
  • #213
suite

Bonsoir Vapomil,
Un palpeur de 8 mm peut gommer toutes ces intreférences de dérive mais apporte aussi une réponse précise sur l'état de la machine. Il n'est pas impossible que ceraines machines soient effectivement affectées par ce problème vertical, dans ce cas, la correction doit être pointue, au clinquant ?? Sur mon antiquité, je suis retombé sur mes pieds et heureusement, sinon ...
Bonne soirée.
Cordialement, JCD.
 
G
Guitoune45
Compagnon
8 Avr 2008
1 472
Olivet 45
Bonsoir,
Il doit être possible de réaliser une pièce "d'essai" qui sera testée dans le cône femelle (où sur le cône mâle) de façon à savoir si le réglage du chariot P.O. est bon Il est souhaitable de ne pas changer d'outil .Ceci après les réglages indiqués par Vapo.....que je salue ainsi que JCD.
A + .
 
MARTIN
MARTIN
Compagnon
6 Fev 2009
1 139
RENNES
  • Auteur de la discussion
  • #215
Re: A propos de De Vallière

Bonjour à tous,

Après X mois de silence, je reviens sur le sujet de mon H130, en espérant que des "De VALLIERISTES" soient encore intéressés. Le remontage de la broche sur paliers étant la partie la plus critique, j'ai imaginé un système presse très simple, rapide et efficace, qui permet un remontage excluant marteaux, masse... bref, sans martyriser la mécanique et réutilisable.
Avant tout, la clavette origine a été modifiée, une pente évite lors du remontage, le conctact avec le palier très "sensible".
Etant seul pour ce remontage, n'ayant que 2 bras, l'ensemble est porté aux extrémités par une tige filetée de 14, centrée sur le tube de broche, par des douilles en AU4G, le tout reposant sur deux supports en bois. Côté nez de broche, le support fixé sur le traînard, permet de suivre l'avancement. La prépération dont l'alignement du pignon par rapport à la clavette, est plus longue que le remontage qui ne demande que qqs minutes. Les portées étant enduites de graisse graphite, le glissement très doux permet une mise en place sans la moindre contrainte, avec une simple clé plate.
Désormais, l'engin a perdu son aspect lave linge avec sa grande poulie et son moteur 2 vitesses, c'est un vrai tour avec sa boîte de vitesses que je n'utilise qu'en gamme basse et qui fonctionne bien. Seul le mode HARNAIS est assez bruyant rien d'étonnant vu le module et en denture droite.
Je détaillerai prochainement le système de lubrification intégré qui me permet de reléguer la burette... au placard.

Bonne journée.

Cordialement, JCD.

P7242127.JPG


P7022075.JPG


P7022076.JPG
 
MARTIN
MARTIN
Compagnon
6 Fev 2009
1 139
RENNES
  • Auteur de la discussion
  • #216
Re: A propos de De Vallière

Suite,

Concernant les modérateurs auquels j'ai envoyé un MP, mes excuses pour le dérangement qui était inutile, j'ai trouvé la recette.

Merci, Cordialement, JCD.
 
J
jpleroux
Compagnon
25 Sept 2010
1 840
isère - Bourgoin Jallieu
Re: A propos de De Vallière

Bonjour JC,

Et content de voir de retour et toujours aussi ingénieux :lol:

Ton système est très proche de ce que j'ai fait pour remonter ma broche ... :???: mais la différence étant que ton appui principal est sur le pignon à chaine alors que j'ai pris appui sur le pignon claveté (celui ou il y a ta barre). Du coup l'inconvénient que je vois pour ton montage, c'est que si le pignon-chaine n'est pas parfaitement aligné avec la denture du pignon-claveté, celui-ci risque fort de ramasser. Bien sûr, je dis ça pour les autres car vu ton coté perfectionniste et méticuleux :) je me doutes que tu y as pensé :P

Lors de mon premier remontage, j'avais vu l'intérêt des 2 bouchons centreurs (de chaque coté de la broche) que tu as fait en AU4G, ça c'est le petit détail qui fait gagné beaucoup de temps et d'emm....

Par contre, je ne comprends pas bien l'intérêt de fixer le système au trainard :wink:

JP
 
MARTIN
MARTIN
Compagnon
6 Fev 2009
1 139
RENNES
  • Auteur de la discussion
  • #218
Re: A propos de De Vallière

Bonjour Jean Paul,

Concernant les supports bois sur lesquels reposent la tige filetée. Avec mes deux mains, ils sont très pratiques au début du remontage, surtout losqu'il s'agit d'enfiler les divers éléments sur la broche qui fait 30 cm. Le traînard permet de suivre toute la longueur de cette broche relativement lourde une fois chargée, elle reste parafaitement dans l'axe sans toucher au palier TRES FRAGILE.
Le choix de la poussée : Si tu pousses directement sur le pignon claveté, il n'est pas guidé, peut se mettre légèrement en biais surtout en début d'assemblage, avec les inconvenients qui en découlent. En prenant appuie sur le pignon à chaîne quasi incassable, au niveau de son moyeu (ce qui n'est pas visible sur la photo), guidé par son palier lisse ajusté, le pignon claveté est palqué parfaitement aligné, son remontage se fait sans grincement ou bruits divers bien au contraire, avec un glissement étonnant.
Lorsque le système est en place, les bras ne sont pas parallèles à la broche mais forle un V dont la pointe est orientée vers l'arrière de cette broche. La forme des deux éléments de poussée dont les angles sont arrondis au niveau de la surface de pression, fait que cette pression est exercée sur la partie la plus robuste du pignon menant qui fait quand-même 15 mm d'épaiseur ! Ces deux éléments de poussée n'ont pas la moindre trace d'écrasement ou autre.
Je vais rechercher la photo de la clavette modifiée.

JC.
 
MARTIN
MARTIN
Compagnon
6 Fev 2009
1 139
RENNES
  • Auteur de la discussion
  • #219
Re: A propos de De Vallière

La clavette,

C'est celle de droite que j'ai utilisée, amincie avec sa pente, elle est incassable, le palier est protégé lors du remontage.

Bonne journée, JC.

P6062050.JPG
 
J
jpleroux
Compagnon
25 Sept 2010
1 840
isère - Bourgoin Jallieu
Re: A propos de De Vallière

Merci de ta réponse JC,

mais en fait que je parle de la denture qui pourrait ramasser s'il n'est pas parfaitement aligner, je parle la denture utilisé par le Harnais au niveau de la broche donc.

Comme je te l'ai dis, cet hiver je vais démontée à nouveau cette boche pour reprendre le palier AV qui a manifestement trop souffert. Il était plutôt pas après le dernier démontage, mais on sent qu'il accroche avec un problème de lubrification :cry:

Mais j'aurai l'avantage d'avoir 4 mains :lol:

JP
 
MARTIN
MARTIN
Compagnon
6 Fev 2009
1 139
RENNES
  • Auteur de la discussion
  • #221
Re: A propos de De Vallière

Suite,

Comme tu le sais, lors du remontage, le pignon harnais est dans la position basse. Je n'ai pas rencontré de problème à ce niveau, le pignon claveté étant le premeir élément engagé devant le basculeur.
Concernant le bruit, la fonction harnais n'est pas particulièrement silencieuse. La suite décrira le système huile dont je te parlais précédemment dont un élément reste provisoire : la pompe, que je trouve un peu encombrante.

Bonne soirée, JC.
 
T
triumph56
Nouveau
8 Août 2011
3
Re: A propos de De Vallière

Bonsoir,une petite question concernant le remplissage d'huile dans une boite de vitesse de tour De Valliere:Lorsque je verse de l'huile par la trappe entre les deux paliers du mors pour remplir la boite de vitesse,l'huile sort par les trous oblongs qui maintiennent la poulie reliee au moteur par la couroie plate.De ce faite,l'huile ne monte pas dans le temoin de niveau situe en dessous de la molette CDE.Merci d'avance pour des reponses,Cordialement.
 
J
jpleroux
Compagnon
25 Sept 2010
1 840
isère - Bourgoin Jallieu
Re: A propos de De Vallière

Bonsoir,

fait nous une photo de l'endroit ou tu mets de l'huile car difficile de comprendre ....

JP
 
MARTIN
MARTIN
Compagnon
6 Fev 2009
1 139
RENNES
  • Auteur de la discussion
  • #224
Re: A propos de De Vallière

Le montage est encore dans sa version test mais éprouvé, ça arrose très bien, les pignons doivent adorer :smt007 ! La description du montage étant assez longue, elle suivra très prochainement.

JC.
 
MARTIN
MARTIN
Compagnon
6 Fev 2009
1 139
RENNES
  • Auteur de la discussion
  • #225
Bonsoir à tous,

Tous les utilisateur de H130 connaissent le problème de lubrification de ces machines : la surveillance permanente des niveaux de réserves paliers, le fonctionnement quasi à sec de l'inverseur et des pignons HARNAIS impliquant l'utilisation permanente d'une burette. Un jour ou l'autre, on peut oublier de faire les niveaux, le manque d'huile au niveau des paliers peut être destructeur. J'ai greffé un système qui fonctionne en boucle. L'huile aspirée en fond de carter arrose les pignons précédemments cités et alimente les réserves paliers. Un trou de retour pratiqué dans les boîtiers assure la retombée dans ce carter, évitant le débordement. L'aspiration se fait par une crépine, la sortie est filtrée pour éliminer les particules éventuelles, un aimant a été placé en fond carter. En théorie, le graissage par capillarité étant conservé, les éventuelles impuretés ne risquent pas de détruire les paliers. Le montage est certainement critiquable mais il est éprouvé aujourd'hui, ça baigne, l'engin âgé de 58 ans, ne s'est jamais aussi bien porté !
Comme il y a pas mal de photos, le développement demandra ... un certain temps.
Les photos : le distributeur externe qui remplace la trappe de visiste origine avec le distibuteur interne, les éléments divers, le distibuteur interne seul, quelques éléments de raccordement.

Bonne soirée, cordialement , JCD

PB121874.JPG


PB121872.JPG


PB151882.JPG


PA241848.JPG


PA161838.JPG
 
MARTIN
MARTIN
Compagnon
6 Fev 2009
1 139
RENNES
  • Auteur de la discussion
  • #226
Suite,

J'ai monté un clapet antiretour sur le distributeur externe pour bloquer le retour d'huile vers le carter ainsi que la descente des réserves paliers.
Les photos :
Eléments du clapet antiretour et clapet assemblé, raccord banjo assemblé chargé d'alimenter la réserve du pignon harnais, les tubes d'arrosage internes, le distributeur en place, vue distributeur interne en place, vue générale de la configuration interne.

A demain, JCD.

P3101972.JPG


P3101982.JPG
 
MARTIN
MARTIN
Compagnon
6 Fev 2009
1 139
RENNES
  • Auteur de la discussion
  • #227
Suite erreur poids fichiers,

Le raccord banjo chargé d'alimenter la réserve du pignon harnais, le roulement remplace la butée bricole origine. Les tubes d'arrosage internes, distributeur interne en place, l'agencement des éléments ; dans le fond la rondelle grise est l'aimant, la crépine est visible sous la timonerie. Le distributeur externe en place.

A suivre. JCD.

P9041780.JPG


P9041782.JPG


P7212102.JPG


P5282036.JPG


P5272025.JPG


P5272033.JPG
 
MARTIN
MARTIN
Compagnon
6 Fev 2009
1 139
RENNES
  • Auteur de la discussion
  • #228
Suite avant que le marchand de sable ne passe.

Mécanique remontée, arrosage en place. Vue externe du système. La sortie supérieure du distributeur externe est calibrée avec un gicleur auto, le débit est plus que sufisant pour maintenir le niveau dans les réserves paliers. Le gros de ce débit est dirigé vers le boîtier de broche.
Il faut ajouter à cet arrosage, le brassage de l'huile par la chaîne. Si l'engin meurt un jour, ça ne sera pas par manque d'huile !
La pompe utilisée actuellement n'est pas fixée. Trop encombrante, elle devrait être remplacée par une plus compacte.
Dans le registre protection mécanique, j'ai installé un fin de course sur le transversal. Il me reste à trouver une combine esthétique pour vérouiller le levier des avances, la bascule traînard transversal étant trop sensible.

Bon bricolage et bon vent,

JCD.

P7242124.JPG


P9102169.JPG


P9102171.JPG


P9102173.JPG
 
J
James17
Compagnon
5 Déc 2008
867
Aquitaine
Bonjour Martin
C'est super beau ! :smt007
Toujours un boulot magnifique ! Qui sera sans doute hors de ma portée, car le démontage de broche me semble plus fort que moi (comme Sega dans le temps..!)
Si je comprends bien l'huile arrive par le bas des paliers... Alors à quoi servent les hurleurs en laiton du haut ? :smt017
Encore merci pour ce véritable travail d'artiste.

PS : avec mes soucis de papatte cassée, moi je traine toujours sur le démontage de mon trainard (avec toujours cet axe de pignon qui ne sort pas... :twisted: )
Cordialement
 
MARTIN
MARTIN
Compagnon
6 Fev 2009
1 139
RENNES
  • Auteur de la discussion
  • #231
Bonjour à tous,

Merci pour la remarque James17. Les raccords visibles sur le haut ne servent plus à rien aujourd'hui sauf d'obturateurs provisoires. Ma première idée était d'alimenter les réserves par le haut et de faire le retour par les purges arrière.
Mauvaise idée, le diamètre de ces bouchos de vidanges ne faisant que 8 mm, ils étaient incapables d'évacuer le débit de la pompe. Restant sur cette option, j'ai percè les réserves d'un trou de retour direct carter, c'était nettement mieux mais... l'huile arrosant les paliers par le haut, cheminait jusqu'aux feutres et était évacuée en projection externes. Le système avait au moins un avantage, celui de refroidir les paliers. Finalement, aujourd'hui tout se passe en interne.
La réalisation a été asez longue, beaucoup de petites pièces, n'ayant pas de ceintreuse j'ai tourné des galets, bricolé des suports pour arriver à un résultat correct.
Le support distributeur interne est fixé dans le trou origine de la tige support carter arrière. Il dépasse en extérieur, cette tige support carter, mâle à l'origine, est devenu femelle.
Ce n'est pas encore totalement terminé, l'électrique reste à faire ainsi que la peinture du socle, je dois monter un arrêt au pied. Pour l'instant je dispose d'un bouton d'arrêt, doublé par une commande pneumatique qui fonctionne très bien.
Je joins qqs photos : le tube coudé d'aspiration avec sa crépine, le support distributeur interne, et une vue du carter avec le trou de retour cerclé de blanc, identique pour l'avant.

Voilà, un peu à bout de patience, je dois changer d'air, direction... bord de mer.

Bonne journée et bon vent.

JCD.

P4221998.JPG


PB151889.JPG


P5272024.JPG
 
MARTIN
MARTIN
Compagnon
6 Fev 2009
1 139
RENNES
  • Auteur de la discussion
  • #232
Je rajoute un cliché, l'aspect de la machine aujourd'hui avec ses deux couleurs. Le bâti sera peint en gris comme le carter.

JC.

P9032150.JPG
 
MARTIN
MARTIN
Compagnon
6 Fev 2009
1 139
RENNES
  • Auteur de la discussion
  • #233
Additif graissage monté prochainement, celui de l'inverseur dont le tête de huileur se trouve sur l'arrière. Le départ se faisant du raccord arrière carter de broche - raccord avec écrou - l'arrivée sur le coudé ; la jonction se faisant par un petit tube nylon et un calibre de moins de 1 mm. Le raccord équerre ne tient que par un morceau de tube souple bloqué par le bourrelet, ça tient très bien.

JCD.

P9082154.JPG


P9082158.JPG
 
M
machoutil
Apprenti
3 Juil 2009
138
sud est
bonsoir

Martin ,si je peux me permettre
TU ES UN MALADE :!: :!: :!: :!: :wink:
tu ne vas pas salir cette beauté :sad:
moi je l exposerais , c est vrai qui faut une étagère solide :siffle:
que dire de plus , c est énorme :prayer:

bonne continuation
@+
 
MARTIN
MARTIN
Compagnon
6 Fev 2009
1 139
RENNES
  • Auteur de la discussion
  • #235
Bonjour machoutil,

Je suis effectivement affectée d'une maladie incurable, la passion, qui me fait faire tout et n'importe quoi, le plus triste dans tout ça, sans m'en rendre compte évidemment !
Le système existe depuis longtemps dans les machine outils, mais le "mien à moi " permet une mise en route après l'arrosage de la pignonnerie ; pas de démarrage à sec.
Plus sérieusement, c'est très pratique ; au risque de radoter, la burette est devenue inutile. Quelle sera la durée de vie de l'engin ? bagues de boîte refaites, inverseur remis à neuf, axe pignon harnais rectifié, bagues refaites, graissé sous pression, la broche sera la partie la plus sensible, c'est pour cette raison que je dépasserai pas les 1000 tr.
Partant du principe qu'il n'est plus question d'usinage intensif, j'espère que ce H130 âgé de 58 ans me survivra ?

Bonne journée et bon vent.

CDT, JCD.
 
crapulatos
crapulatos
Compagnon
5 Avr 2009
3 830
FR-62 près de Carvin
machoutil a dit:
bonsoir

Martin ,si je peux me permettre
TU ES UN MALADE :!: :!: :!: :!: :wink:
tu ne vas pas salir cette beauté :sad:
moi je l exposerais , c est vrai qui faut une étagère solide :siffle:
que dire de plus , c est énorme :prayer:

bonne continuation
@+
Je ne peux cautionner ces propos ... mais je suis tout à fait d'accord :-D

et comment vas tu oser faire des copeaux avec cette beauté ...
bon d'accord je passe des heures à restaurer mes motos pour leur en foutre plein la gueule après, mais la c'est trop beau 8-)

E.T.
 
MARTIN
MARTIN
Compagnon
6 Fev 2009
1 139
RENNES
  • Auteur de la discussion
  • #237
Bonjour crapulatos,

La beauté comme tu le dis, a fait des kilos de copeaux, quasiment toutes ses pièces sauf les éléments rectifiés.
Même si je suis très patient, j'ai eu parfois (souvent) envie de laisser tomber, surtout lors du remontage de la broche, la première tentative a frôlé la catastrophe. Après un peu de recul , la modification de la clavette et le montage du système à griffes, "l'intervention" a été banale, classée en 10 ou 15 minutes et en douceur.
Sur le sujet, beaucoup d'idées ont été décrites, non appliquées, remplacées. Celles qui ont été retenues, testées depuis des heures, ont fait leur preuve.
La suite : un arrêt au pied électromécanique qui remplacera le système pneumatique actuel qui fonctionne pourtant très bien, la peinture et l'électrique.

Bonne fin de journée, JCD.
 
J
James17
Compagnon
5 Déc 2008
867
Aquitaine
Tu as refait les pièces sur le tour ? Mais alors tu as démonté, pris les cotes, remonté, usiné, redémonté, reremonté... :shock:
Je confirme tu es un grand malade !! :nananer:
 
MARTIN
MARTIN
Compagnon
6 Fev 2009
1 139
RENNES
  • Auteur de la discussion
  • #239
Bonjour James17 et à tous,

Je confirme cette saine maladie.
Je n'ai utilisé que la broche, entrainée par une simple poulie montée à l'arrière et correctement centrée, reliée à un moteur 2 vitesses de 650 W 2850/300 tr. Limité à 350 tr et 35 environ pour le tronçonnage, tous les éléments étant démontés, il n'y avait plus qu'à prendre les cotes et refaire.
Pour le système de lubrification, la boîte de vitesses déposée donnant accès à l'intérieur du carter, j'avais les mais libres pour faire tous mes essais.
Si j'avais dû faire appel à des professionnels, ce H130 ne serait plus qu'un souvenir.

Bonne journée.

Cordialement, JCD.
 
J
James17
Compagnon
5 Déc 2008
867
Aquitaine
MARTIN a dit:
Bonjour James17 et à tous,

Je confirme cette saine maladie.
Je n'ai utilisé que la broche, entrainée par une simple poulie montée à l'arrière et correctement centrée, reliée à un moteur 2 vitesses de 650 W 2850/300 tr. Limité à 350 tr et 35 environ pour le tronçonnage, tous les éléments étant démontés, il n'y avait plus qu'à prendre les cotes et refaire.
Pour le système de lubrification, la boîte de vitesses déposée donnant accès à l'intérieur du carter, j'avais les mais libres pour faire tous mes essais.
Si j'avais dû faire appel à des professionnels, ce H130 ne serait plus qu'un souvenir.

Bonne journée.

Cordialement, JCD.
Alors c'était ça la grande poulie genre machine à laver...
Bon, tu es un peu moins malade que je ne pensais... Mais un (gros) peu quand même !
Cordialement
 
Haut