1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

tournage 100 C 6

Discussion dans 'Tournage' créé par j.f., 22 Juin 2010.

  1. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    tournage 100 C 6
    Attention les yeux !

    Je suis sûr que je vais me faire engueuler !

    J'ai déjà tourné ce métal (roulements) avec succès, mais après détrempe au flambard propane. C'est dur, mais sans souci. Pour faire des cales pour roulements, c'est ultra simple de reprendre une bague du roulement usagé et de l'usiner.

    Là, j'ai voulu voir ce que ça fait sur le métal sans détrempe.

    Tout d'abord, simple chariotage. le carbone brûle et fait de belles étincelles et des feux de copeaux. C'est joli. Passes de 0.01 à 0.02 mm au rayon. 850 trs/mn, plaquette crabure. La bague fait environ 75 mm de diamètre. Conditions de coupe totalement pifométrisées naturellement.


    Ensuite tronçonnage. Là, jai abandonné. Ca forçait trop. Vitesse moitié, plaquette carbure. J'ai sacrifié deux plaquettes, que je n'ai pas encore testées sur autre chose pour vérifier leur état. J'ai l'impression qu'elles n'ont pas souffert. Elle sont très résistantes, et j'en ai cassé une seule fois, un jour. Blocage, pièce éjectée, etc. Heureusement car elles sont très chères (10 €HT).


    Deux constats :

    - les plaquettes (triangulaires) en chariotage ont présenté un écaillage, minuscule, mais bien visible, non pas sur la face qui attaque en allant vers le mandrin, mais sur celle qui travaille au retour. Bien sûr, du fait du manque de rigidité, des jeux, etc. ça réusine au retour, et il faut faire ça deux fois avant de continuer. Cet écaillage est apparu sur les trois sommets, à l'arrière (sacrifice d'une plaquette pour voir, mais qui restera partiellement utrilisable quand même)

    - c'est plus ou moins dressable et chariotable au carbure, mais le ronçonnage, c'est une autre histoire (j'utilise des plaquettes de 3.2 mm de large qui sont un vrai bonheur dans des conditions plus normales : acier, alu, inox, etc.)

    - ma microlubrification est complètement dépassée dans ce contexte. La pièce finit par chauffer énormément, j'ai arrêté au jaune paille sur le tronçonnage (en revanche la plaquette reste froide)

    D'où quelques questions...

    Comment ça s'usine à l'état trempé ? Céramique, diamant ? Je suppose qu'il faut des machines très rigides, sans vibrations. Je sais que ça s'usine puisqu'on reprend des roulements dans certains cas spécifiques, même si les fabricants indiquent qu'il ne faut pas le faire.

    Au point de vue arrosage, il doit falloir quelques chose de conséquent ?

    Ssimple curiosité, car aucune envie de recommencer, au moins en ce qui concerne le tronçonnage. Pour le reste, si je recommence, je dégagerai l'outil au retour pour éviter l'écaillage. Je le trouve quand même curieux, cet écaillage...
     
  2. poncet.thomas

    poncet.thomas Apprenti

    Messages:
    208
    Inscrit:
    24 Février 2010
    tournage 100 C 6
    céramique ou cbn, ou encore par rectification.

    Si tu utilises du CBN pour l'arrosage :
    coupe continue = arrosage possible
    coupe interrompue = a sec

    Je dirais pareil pour la céramique mais j'en suis pas certain
     
  3. Dodore

    Dodore Compagnon

    Messages:
    6 607
    Inscrit:
    27 Octobre 2008
    Localité:
    F-69400 villefranche sur saone
    tournage 100 C 6
    bonjour
    je n'aurai pas essayé en sachant que ça ne peux pas fonctionner
    ma façon de calculer une vitesse au carbure: je prend la vitesse avec de l'ARS et je multiplie par 5 pour l'ébauche et par 8 pour la finition
    dans le cas de l'acier trempé il est difficile d'adopter cette formule par ce qu'il est impossible de l'usiner avec de l'ARS
    j'aurais donc pris au pif 10 à 30 m/mn
    autrement j'ai usiné de l'acier trempé avec du cermet c'est super et ça coupe très bien
    les vitesse de coupe?je ne me rappelle plus mais au pif 50 à 80 m/mn
    je vais encore faire de la pub
    le cermet c'est super pour la finition des aciers courant: l'état de surface est exceptionnel; et en plus on peux couper des copeaux de quelques centièmes chose qui est impossible avec des pastilles carbure
     
  4. poncet.thomas

    poncet.thomas Apprenti

    Messages:
    208
    Inscrit:
    24 Février 2010
    tournage 100 C 6
    Autre chose, ton usure sur tes inserts :

    Je dirais conditions de coupes pas adaptées VC=200 c'est bien trop avec du carbure, c'est la vitesse qui collerait pour la céramique ou le CBN.
    Ca doit te coller de la matière sur le carbure et donc déformer l'arête et créer du choc, des élévations de températures etc ...
    D'ailleurs ca se voit sur la première vidéo a la deuxième passe ca pousse fort.
     
  5. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    tournage 100 C 6
    Merci pour vos réponses.

    Les conditions de coupe, j'ai du mal avec.

    Dans le Guide de l'Usinage, ils donnent 100 à 200 m/mn avec dans le carbure pour les aciers. Mais c'est certain que j'ai tendance à aller trop vite. Je ne calcule pas et c'est un tort !

    Un jour, un pro m'ayant observé sur ma fraiseuse m'a dit d'un air amusé que j'étais dans les conditions UGV... (c'est Michel19)

    Faudra quand même un jour commencer à réfléchir ! (Mon anniversaire approchant, je demanderai un cerveau)

    Oui, en effet, il y a eu un peu d'acier brûlé qui a collé.

    Une autre chose qui compte peut-être : sur les études systèmes de microlubrification, j'ai lu des trucs parlant de l'effet de la taille des goutelettes en usinage UGV, et de la nécessité impérative d'une excellente régularité du brouillard : chocs themiques, et écaillage, avaec microphotos, etc. Or, mon système est loin d'être parfait de ce point de vue.

    C'est e que tu veux dire par "coupe interrompue à sec" ? Pour éviter les chocs thermiques ?

    Bon, je crois que je vais quand même réessayer, pour voir... (sans tronçonner) avec une vitesse bien plus lente. Donc 10 à 30 comme le suggère DODORE.

    Pourquoi recommencer ??? Simplement parce que je voudrait réusiner des roulements usagés pour essayer un montage. Il faudrait juste que je réduise les dimensions de quelques roulements de quelques centièmes pour éviter le serrage sur arbre et dans l'alésage. Pour avoir un montage de test glissant. Et je n'ai pas assez de puissance de chauffe pour détremper un roulement entier. Vous allez me dire : "eh, banane, t'a qu'à meuler" (banane, c'est mon troisième prénom ; d'ailleurs, comment vous le savez ?????). Oui, mais meuler, c'est pas rigolo, et ça fout des saletés partout dans l'atelier.

    Et je me passerais bien de poussière de meulage étant en train de remonter une broche...
     
  6. Dodore

    Dodore Compagnon

    Messages:
    6 607
    Inscrit:
    27 Octobre 2008
    Localité:
    F-69400 villefranche sur saone
    tournage 100 C 6
    bonjour
    assez surprenant de vouloir réduire un roulement
    ils sont fabriqué pour être utilisé ainsi
    s'il faut modifier qque chose c'est les cote de l'arbre ou de l'alésage
    mais en premier
    il faut savoir qu'un roulement doit se monter libre sur l'alésage ou sur l'arbre , et glissant sur l'autre partie
    en générale c'est la partie qui est en mouvement qui doit être emmanchée serré
    exemple si tu as un arbre tournant sur un bâti; l'emmanchement serré doit se faire sur l'arbre
    par contre si c'est par exemple une poulie qui tourne sur un axe, l'emmanchement serré doit se faire sur l'alésage
    si tu veux absolument couper quelque centième
    il faut absolument le faire avec une meule ou éventuellement avec une pastille cermet
    j'ai dis plus haut qu'on ne peut pas couper quelque centième avec un carbure
    tu as peur, si tu rectifies,de la poussière sur ta machine machine ce n'est pas quelque centième qui vont la détériorer
    pour l'atelier, si tu as un touret à meuler, la poussière tu doit en avoir pas mal
    par contre ton usinage avec des étincelles à certainement collé des copeaux sur ton banc
     
  7. brise-copeaux

    brise-copeaux Compagnon

    Messages:
    7 333
    Inscrit:
    5 Janvier 2007
    Localité:
    Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
    tournage 100 C 6
    Bonjour à tous.

    Salut j.f.

    Pour répondre à tes interrogations, tu fais plusieurs erreurs, la première tu aurais du monter ta bague avec un tampon à l'intérieur ça te garantie 3 avantages, 1 meilleur serrage dans le mandrin, 2 évacuation de la chaleur, 3 évite la triangulation.......contrôle ta pièce au palmer est forcement triangulée.
    - 2 Tu tournes trop vite - 3 l'outil n'est pas adapté pour - 4 la micro-lubrification ne marche dans ton cas il faut que ce soit enfermer ou avoir un arrosage copieux - 5 pour le tronçonnage c'est pratiquement impossible avec un outil traditionnel, possible avec du Cermet mais bonjour le prix le moins chère et le plus fiable c'est encore le tronçonnage par abrasion, un petit disque de 1.6mm ça le fait les doigts dans le nez.
    Je me joint autres pour lors interventions.
    J'espère que tu as assez d'infos sinon dit le, le but c'est que tu puisses tant sortir à pas trop de frais et en toute sécurité.

    Cdlt @ +
     
  8. Dodore

    Dodore Compagnon

    Messages:
    6 607
    Inscrit:
    27 Octobre 2008
    Localité:
    F-69400 villefranche sur saone
    tournage 100 C 6
    bonjour
    attention une pièce triangulée peu très bien avoir des cotes mesuré au palmer qui soit identique quelque soit les points de mesure
    exemple
    le triangle bleu est un triangle équilatéral la figure géométrique rouge est faite en prenant les sommets du triangle comme centre des arcs de cercle si on mesure avec un palmer on aura toujours la même cote quelque soit les points de mesure
    c'est pourquoi il existe des palmers d'intérieur qui ont les touches qui ne sont pas positionnées à 120°

    lastscan 2.jpg
     
  9. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    tournage 100 C 6
    Salut tout le monde.

    DODORE, tu n'as pas lu ! Il s'agit de faire des "faux roulements" à partir de vrais roulements usagés. Des gabarits, si tu préfères. Pour pouvoir vérifier la hauteur à donner à une entretoise. Et pas question de tester avec ls "vrais", il y en a pour plusieurs centaines d'euros. En effet, leur démontage ne peut se faire que par les bagues extérieures, et c'st donc un démontage destructif (ils sont sacrément serrés sur l'arbre).

    De même, j'évite autant que faire ce peut l'utilisation des tourets et des meules dans mon atelier, tout petit. Et c'est "interdit" en ce moment afin de limiter les risques de pollution lors du remontage de la broche.

    liaudet, là c'était juste pour voir, avec une cuvette de roulement à rouleaux coniques (bonjour le tampon !). Et dans le cas présent, une déformation ne serait pas gênante pour une simple entretoise. Seul le parallélisme des faces est important.

    "faux roulements" : j'ai trouvé ce terme dans le manuel d'atelier d'une boîte de vitesses pour la reconstruction de laquelle il fallait en passer par là afin de procéder à certains ajustements avant remontage avec de vrais roulements. Je ne sais pas si c'est un terme consacré, ou une traduction approximative de l'anglais...

    Il y a deux façons de procéder. C'est ce qui était indiqué dans ce manuel. Soit touner du métal ordinaire et faire des entretoises aux dimensions exactes des roulements, soit reprendre des vieux roulements. En l'occurence, ça a été la reprise, à la meuleuse droite et au touret. Mais là, pas de ça, interdit, proscrit. Pas de meulage jusqu'à ce que la broche soit terminée.

    Fabriquer les faux roulements suivants :

    1 x NA4910
    2 x 7207
    1 x 3206

    c'est un travail de romain avec une machine si peu puissante, et un gros gaspillage de matière et d'outils.

    D'où la préférence pour une reprise de vieux roulements usagés de mêmes dimensions. Peu importe la déformation. Le tout est d'avoir des machins à peu près aux mêmes cotes qui se montent et se démontent tout seuls, sans aucun serrage.

    Et même si je crame quelques plaquettes, leur coût est négligeable. Rien que le prix de la graisse est du même ordre que celui d'une boite.


    Pour l'entretoise, je vais m'y prendre complètement différemment. Sinon, j'en ai déjà fait avec des bagues de roulements détrempées, sans problème.

    Il y a une astuce, pour chauffer, avec un poste à souder à shunt. Mais je l'ai ferraillé. L'inverter quant à lui se mettra en sécurité.
     
  10. Dodore

    Dodore Compagnon

    Messages:
    6 607
    Inscrit:
    27 Octobre 2008
    Localité:
    F-69400 villefranche sur saone
    tournage 100 C 6
    bonsoir
    bien, j'avais lu en diagonal; après relecture je comprend mieux ton problème
    tu devrais te renseigner sur le prix des pastilles cermet si je me rappelle, elles n'étaient pas plus chère que les pastilles carbure de qualité, ça a peu être changé
    si en plus tu prend de petites pastilles puisque qu'avec ces pastilles ont ne peu faire que de petite passes ce sera encore moins chère
    il faut bien sur acheter le porte outil correspondant et là ça peux augmenter le prix
     
  11. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    tournage 100 C 6
    Bonjour,

    Cermet, j'y pense même pas ! Pour de simples raisons de coût. (outils + plaquettes).

    Donc, voici ce que je vais faire :

    - carbure.

    - vitesse réduite

    - à sec

    En fin de compte, dans ce cas précis, ce n'est pas important d'avoir un bon état de surface. Il s'agit juste d'éliminer un peu de matière, de "griffer" le métal pour réduire un peu les cotes sur des diamètres.

    Un usinage bourrin suffira. Au pire, de gros coups de flambard passsés de proche en proche jusqu'au rouge suffiront peut-être pour détremper. On verra ça le week-end prochain.

    Quand aux cales, elles seront en XC38. Ca, c'est pas dur à usiner !
     
  12. poncet.thomas

    poncet.thomas Apprenti

    Messages:
    208
    Inscrit:
    24 Février 2010
    tournage 100 C 6
    j.f.

    oui coupe a sec en cas de coupe interrompue MAIS avec du CBN ou céramique.
    Le carbure lui est moins sensible aux chocs thermiques, mais n'est pas aussi thermiquement stable donc plus tu arroseras moins tu auras de problèmes.
    Le CBN est thermiquement stable dans l'atmosphere jusqu'a 1400°, donc une fois monté en température je te laisse imaginer ce que fais un choc thermique sur l'arête.

    Donc si tu veux un résultat correct sur ton 100C6 a mon avis il vaut mieux arroser abondamment tu économiseras tes inserts carbure.
     
  13. poncet.thomas

    poncet.thomas Apprenti

    Messages:
    208
    Inscrit:
    24 Février 2010
    tournage 100 C 6
    Concernant le prix des inserts céramiques, honnetement ca vaut pas grand chose, déjà vus des inserts a moins de 6 € donc 2 a 3 € l'arete de coupe.
    Pour la céramique Tungaloy, Kyocera sont des valeures sures.
     
  14. Chani

    Chani Compagnon

    Messages:
    1 160
    Inscrit:
    6 Novembre 2009
    Localité:
    54, Auboué
    tournage 100 C 6
    Hello,

    Suite à mon post sur les étincelles lors du tournage, j'ai utilisé les doc du post pour faire un abaque. Je le mets en pièce jointe si besoin.

    Bon courage. Voir la pièce jointe Vitesse coupe.xls
    ↑  Vitesses de coupe en fonction du matériaux, de l'outil et du diamètre à usiner.
     
  15. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    tournage 100 C 6
    Et bien là, Chani,
    [​IMG]


    Je t'explique pourquoi.

    Il y a 9 mois, je me suis acheté un PDA d'occase (un pocket PC Acer n300 avec Windows Mobile 5), en vue de mettre dessus ce qui est utile à l'usinage.

    Je viens de réinstaller Visual Studio, Visual C++ et les outils de développement pour Windows Mobile. Pas remis depuis l'install de Seven en fin d'année dernière, et projet suspendu.

    Mais comme je n'y ai pas touché depuis des années maintenant, il va me falloir du temps pour m'y remettre et développer des applets pour PDA. Donc, je voulais, en attendant, faire un petit tableau Excel. Et bien en voilà un tout prêt !

    Dis, si ce n'est pas abuser, tu n'aurais pas même chose avec les avances par tour pour le tournage et le perçage, et les avances par dent pour le fraisage ? :roll:


    Ce qui est dommage avec Excel en version Mobile, c'est qu'il n'y a pas la possibilité d'utiliser la validation de données/liste qui permettrait de réduire la taille des feuilles à l'écran (écran tout petit sur Pocket PC) en plaçant les constantes dans une feuille secondaire, et en ayant juste quelques listes déroulantes et champs de saisie sur la feuille principale... C'est pour ça que je me remets à la prog. Va falloir réviser les MFC. Mais bon, c'est comme le vélo, on n'oublie jamais vraiment.
     
Chargement...
Articles en relation
  1. jeandupont
    Réponses:
    1
    Affichages:
    236
  2. oakado
    Réponses:
    16
    Affichages:
    1 017
  3. brochard michel
    Réponses:
    12
    Affichages:
    596
  4. Valentin.G
    Réponses:
    16
    Affichages:
    712
  5. Adrian Lyon
    Réponses:
    13
    Affichages:
    1 089

Partager cette page