1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Reflexion numérisation schaublin 102

Discussion dans 'Conversion de tours conventionnels' créé par vibram, 31 Août 2016.

  1. vibram

    vibram Compagnon

    Messages:
    793
    Inscrit:
    15 Mars 2014
    Reflexion numérisation schaublin 102
    Bonjour à tous,
    J'ai lu et parcouru pas mal de sujets et au fur et à mesure de mes lectures, l'envie augmentait.
    J'ai l'occasion de récupérer un 102 sur bâtis sans chariot, c'est l'occasion ou jamais d'étudier le projet.
    Les postulas de base:
    - Ne pas toucher au 102: tout le montage doit être réversible
    - Pouvoir faire des filetages et autres cônes divers + opérations traditionnelles
    - pouvoir usiner tous les métaux en prenant des passes correctes, idéalement jusqu'à .5mm dans l'acier voire 1mm mais cela m'étonnerait compte tenu de la rigidité de l'ensemble.
    - viser 2 à 3/100 de tolérance, 4/5 max sinon l'interet du projet est limité
    - Essayer de faire ça dans les règles de l'art: tout dessiner au préalable car je ne suis pas du métier et qu'à chaque étape je découvre tout ou presque que ce soit de solidworks mais aussi de la conception en générale
    - Essayer de trouver un compromis entre diamètre usinable (que ce soit le X et le Z), rigidité de l'ensemble, et un peu le budget aussi car ce sera uniquement un usage loisir.
    - Je procède étape par étape, d'abord la partie mécanique, ensuite ce seront les commandes

    Après les lectures et les conseils de différents interlocuteurs (qui se reconnaîtront) j'en conviens que les rails prismatiques + VAB sont souvent retenus comme les meilleurs moyens de guidage et de translation
    Que la rigidité est souvent sous estimée.
    Obligation d'asservir la broche afin de réalisé des filetages.

    Donc pour le moment la partie mécanique et le projet qui ne devrait pas sensiblement changer, si s'il s'avère être une énorme connerie. Je suis conscient que au premier abord c'est un peu spécial mais il me semble à peu près viable.
    J'obtiens un diamètre usinable de 120mm (un peu plus) -> bien sur, c'est inférieur aux capacités initiales du tour mais cela reste largement suffisant pour 99% de mes besoins.
    Course du X: à la louche une grosse centaine de mm. Motorisée par un NEMA 23
    Course du Z: environ 230mm seulement: c'est un peu le point noir. Je peux l'augmenter plus ou moins facilement de 100mm en fonction de la longueur des rails prismatiques et de leur support + quelques mm à gagner sur la largeur du chariot transversal. Ensemble motorisé par un NEMA 34

    les détails mécaniques (le genre de choses dont je n'avais pas connaissance il y a quelques jours):
    Les deux VAB sont de diamètre 12 et de pas 2mm. Elles sont fixées au moteur via un accouplement souple et il y a ensuite un écrou de blocage puis un roulement à contact oblique. ce roulement est bridé par une flasque elle même vissée sur le support de la VAB. J'ai décidé (conformément aux conseils d'un ami + les infos disponibles sur le catalogue FLI industrie) de ne pas contraindre la VAB à son extrémité comme elle n'a pas un rôle de guidage mais uniquement de translation.
    Les rails prismatiques seront des THK SSR15, achetés d'occasion, ils serviront à valider l'ensemble
    L'ensemble du montage sera fixé sur deux supports de 30x30 eux mêmes bridés sur les glissières verticales du banc. J'ai pris en compte la nécessité de devoir ajuster la planéité de ces deux pièces primordiales pour l'ensemble.
    La plaque du longitudinal fera 28.5mm d'épais afin d'avoir le maximum de rigidité (donc en acier)
    Le transversal fera 20 d'épais. Je vais voir si je peux le faire en fonte pour absorber les vibrations.
    J'arrive à une hauteur totale de 80mm, identique à la hauteur des chariots schaublin (c'était l'objectif).

    Tout ça est visible sur les dessins.


    Maintenant je me pose une question importante: pour augmenter sensiblement la course du Z, je peux monter une lunette à suivre sur le chariot afin de m'affranchir de la contre poupée même si cela ne sera pas compatible avec toutes les opérations d'usinage. A réfléchir.

    J'ai quand même réfléchi un minimum aux commande, j'utiliserai sans doute linux CNC et des drivers DM556 de chez Leadshine. A réfléchir pour le reste.

    Je n'ai rien modelisé mais les moteurs auront un axe traversant afin de piloter les chariots avec des verniers. Mais ce sera dans un second temps.

    Maintenant vous pouvez commencé à jeter des pierres, à huer, à crier à l'hérésie :wink:

    J'ai bon espoir de débuter cet hiver lorsque j'aurais accès à ma fraiseuse les weekends assemblage5.JPG assemblage4.JPG assemblage3.JPG longitudinal2.JPG longitudinal1.JPG transversal2.JPG transversal1.JPG assemblage2.JPG assemblage1.JPG
     
    Dernière édition: 31 Août 2016
  2. vax

    vax Modérateur

    Messages:
    3 484
    Inscrit:
    5 Mars 2008
    Localité:
    Guipavas (près de Brest)
    Reflexion numérisation schaublin 102
    Ton axe Z est très étonnant. Je comprend que c'est pour augmenter au mieux le diamètre max "usinable". Mais je pense qu'une semelle bien posée SUR le banc est un minimum à mon avis.
    Je ne suis pas certain de la géométrie des rainures latérales, qui sont là pour accueillir des accessoires je crois, pas un chariot. Le banc de mon 102-VM est bien différent, pas facile d'être affirmatif...

    Je vais suivre ton projet.
     
  3. vibram

    vibram Compagnon

    Messages:
    793
    Inscrit:
    15 Mars 2014
    Reflexion numérisation schaublin 102
    Salut Vax,
    Comme j'ai dit, je sais que c'est peu conventionnel ! je n'affirme pas que c'est parfait ou optimal, mais cette solution a le mérite de répondre à mes contraintes.
    Pourquoi penses tu que c'est indispensable ? Tu penses que le support n'est pas assez rigide ? Je voulais éviter le contact entre le chariots et le banc pour plusieurs raisons: éviter l'usure, éviter les frottements et les accrocs car le banc ne sera pas neuf ni rectifié ou gratté.

    Pour les rainures, je pense (et j'espère :wink: ) que la multitude des points d'accroche font que les contraintes seront réparties sur la longueur.
    Pour la forme du banc, elle correspond à mon 102N, je vais voir lorsque j'aurais le second mais il me semble qu'elles sont identiques.
     
  4. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 014
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    Reflexion numérisation schaublin 102
    je trouve que le schaublin et les autre tours d'horlogerie ne sont pas la meilleure base pour faire un tour CNC : les chariot d'origine n'ont pas assez de course pour utiliser toute la capacité du tour : il faut deplacer les chariot sur le banc en fonction de ce que l'on veut faire

    il me parait preferable de numeriser un tour classique : il n'y aura qu'a remplacer les vis d'origine par des vis a billes

    le schaublin a quand même une qualité : une très bonne broche pour le modele le plus courant avec un très bon montage de roulement ... mais attention il y a aussi des modele avec broche a palier lisse , bon pour l'horlogerie mais mauvais pour faire plus gros ... mefiance , ce n'est pas parce que c'est schaublin que tout est bon
     
  5. vibram

    vibram Compagnon

    Messages:
    793
    Inscrit:
    15 Mars 2014
    Reflexion numérisation schaublin 102
    Salut moissan,
    je suis d'accord, ce ne sont sans doute pas les meilleures bases mais donc mon cas, je fais avec ce que j'ai :wink:
    Il aurait fait double emploi avec celui que j'ai déjà et c'est aussi question de mettre les mains dedans avant une éventuelle numérisation de vieille fraiseuse, un jour qui sait !
    En l’occurrence, celui ci est à roulements.
    Quant aux dimensions, le diamètre 120 est en théorie, mes projets m’ammenent rarement à tourner des pièces de plus de 80 de large. Mais je préfère avoir plus au cas ou.
     
  6. stanloc

    stanloc Compagnon

    Messages:
    4 369
    Inscrit:
    29 Octobre 2012
    Reflexion numérisation schaublin 102
    Le schaublin 102 est "tout" SAUF un tour d'horlogers. C'est, pour le modèle de base un tour d'outilleur. Rien à voir donc avec l'horlogerie.
    Vibram ne motorise pas les chariots d'origine donc là encore ta remarque tombe dans le vide.
    C'est curieux le nombre de fois où je constate que les gens qui interviennent ne lisent pas le sujet.
    Stan
     
  7. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 014
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    Reflexion numérisation schaublin 102
    j'ai bien vu qu'il n'utilisait pas les chariot d'origine ... il reconstriut tout comme si il construisait un nouveau tour ... il n'y a que la broche du schaublin qui est utilisé ... le banc du tour ne sert que de poutre sans utiliser les surface fonctionnele ... n'importe quel bout de ferraille ferai le même usage ... enfin si il reste une partie utile pour la contrepointe

    cette façon de rajouter des rail corrige le defaut du schaublin : que le guidage du chariot puisse croiser un peu la contrepointe , comme sur les gros tours classique

    ça me rapelle aussi que le schaublin a une faiblesse : banc completement fendu en 2 par le passage de la vis de fixation des chariot
     
  8. fred03800

    fred03800 Ouvrier

    Messages:
    350
    Inscrit:
    19 Mai 2009
    Reflexion numérisation schaublin 102
    OUI. Et la question ce pause, ne vaudrait-il pas partir sur une nouvelle construction ?. Le probleme de la réalisation de la broche et contre pointe à résoudre mais pour le reste pas plus de boulo voir moins, et dans ce cas plus de probleme de diamètre et longueur de course.
    (ps: il faut quand même un joli bout de ferraille pour faire la poutre)
     
Chargement...

Partager cette page