1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Polissage de corne

Discussion dans 'Autres opérations' créé par Tier-I, 6 Mars 2013.

  1. Tier-I

    Tier-I Compagnon

    Messages:
    578
    Inscrit:
    20 Novembre 2011
    Localité:
    MARCILLAT EN COMBRAILLE
    Département:
    03420
    Polissage de corne
    Bonjour,

    Je dois faire des essais de gravure laser sur de la corne.
    Je suppose que c'est de la corne de vache mais elle est brute de sciage...
    Que faut-il faire pour avoir un aspect à peu près présentable avant de faire un essai de gravure ?

    Par avance, merci.

    Thierry
     
  2. Okapi

    Okapi Compagnon

    Messages:
    3 366
    Inscrit:
    20 Août 2012
    Localité:
    Suisse Romande
    Polissage de corne
    Tout d'abord la travailler au grattoir, jusqu'à arriver à un état sans fibres qui se soulèvent(toujours de la base à la pointe), après finition à la laine d'acier jusqu'au 000, puis pâte à polir(ponce de 6 à 10) à la main sur un bout de bon vieux t-shirt avec un peu d'huile, le buffle/touret casse les arêtes.

    Le grattoir est le secret, j'emploie une lame Sandvik d'ébénisterie bien souple pour faire des arrondis si nécessaire, très bien affûtée mais sans employer le morfil, juste la mettre à 90° sur les arêtes, fini à l'Arkansas, il n'y a quasiment pas besoin de poncer ensuite, sauf au 600 huilé à la limite si la forme se prête, si le grattoir laisse des traces, refaire le poli du tranchant, mieux vaut en avoir plusieurs, le dégrossissage est assez "rude" et j'utilise le carbure très souvent.

    La corne de bonne qualité prend un poli miroir qui est très durable.
     
  3. Tier-I

    Tier-I Compagnon

    Messages:
    578
    Inscrit:
    20 Novembre 2011
    Localité:
    MARCILLAT EN COMBRAILLE
    Département:
    03420
    Polissage de corne
    Merci Okapi pour cette réponse...
    Malheureusement, elle arrive trop tard pour cet essai.... Ce sera pour une prochaine fois...Ce matin, le coutelier était là à 9h00 pour faire ses gravures.
    J'ai fait ma demande quand j'ai reçu ses échantillons par la poste. Aujourd'hui, il venait me faire graver ses 43 couteaux en olivier, genévrier et corne... J'ai "poncer" hier soir avec mes moyens techniques et intellectuels (autant dire, pas grand chose).
    Ponçage au "tank" papier 120 usé... et j'ai fini avec meule en "scotch brite". Je n’était pas spécialement content du résultat... mais ça l'a quand même fait.
    Une chose est certaine, sur ses couteaux, ça a été impeccable... Nous sommes heureux du résultat.

    Cdt
    Thierry
     
  4. Okapi

    Okapi Compagnon

    Messages:
    3 366
    Inscrit:
    20 Août 2012
    Localité:
    Suisse Romande
    Polissage de corne
    Le truc avec la corne, c'est que c'est de la kératine agglomérée, des poils quoi, et que ça a un sens de croissance, le ponçage classique si on coupe le poil en travers avec de la toile d'émeri par exemple empêche d'obtenir un bel état de surface, d'où le grattoir en long qui va couper les fibres non pas en travers mais en long et en affinant leur extrémité, donc un état de surface très lisse et dur.

    J'ai un couteau de chez les soeurs Calmels(à l'époque elles tenaient la boutique, déjà bien âgées) acheté il y a une trentaine d'années, corne blonde parfaite, qui est toujours aussi lisse après un usage plutôt fréquent pour couper ma nourriture, le toucher à même tendance à augmenter sa patine plus qu'à la diminuer.
     
  5. Tier-I

    Tier-I Compagnon

    Messages:
    578
    Inscrit:
    20 Novembre 2011
    Localité:
    MARCILLAT EN COMBRAILLE
    Département:
    03420
    Polissage de corne
    Bien sûr, ceci explique cela... Le ponçage donnait des résulats évoluant du passable au médiocre... :sad:
     
  6. droopaille

    droopaille Apprenti

    Messages:
    52
    Inscrit:
    21 Octobre 2010
    Localité:
    Vitré (35)
    Polissage de corne
    (trop tard)
    J'utilise uniquement de la toile de 40 à 600 et je fini avec une frotte en tissu et de la pâte (je connais pas sa caractéristique).
    Par contre, je travaille comme le bois, c'est à dire dans le sens du "poil" (dans mon cas je le connais). Après l'explication données ci dessus, je comprends mieux l'histoire des fibres coupées en travers. Et je travaille toujours à la main pour éviter les facettes.
    J'arrive à un résultat très satisfaisant et la révélation des couleurs au dernier polissage est toujours magique.

    Les 6 stades successifs des pointes :
    [​IMG]


    http://droopaille.forumgratuit.org/t48-la-boite-a-copains
     
    Dernière édition par un modérateur: 16 Avril 2015
  7. Tier-I

    Tier-I Compagnon

    Messages:
    578
    Inscrit:
    20 Novembre 2011
    Localité:
    MARCILLAT EN COMBRAILLE
    Département:
    03420
    Polissage de corne
    Ce n'est jamais trop tard... ça resservira, ça peut servir à d'autres et ça m'a permis de voir votre blog avec toutes ces merveilles que la passion vous pousse à faire. :smt002

    Thierry
     
  8. Okapi

    Okapi Compagnon

    Messages:
    3 366
    Inscrit:
    20 Août 2012
    Localité:
    Suisse Romande
Chargement...
Articles en relation
  1. demoniakteam
    Réponses:
    7
    Affichages:
    2 197
  2. Tourblanche
    Réponses:
    3
    Affichages:
    4 816

Partager cette page