1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Niveau de précision (d'artilleur)

Discussion dans 'Métrologie' créé par jeromeP, 9 Septembre 2010.

  1. jeromeP

    jeromeP Ouvrier

    Messages:
    475
    Inscrit:
    24 Avril 2009
    Localité:
    33320 Taillan-medoc
    Niveau de précision (d'artilleur)
    Bonjour,

    Je vous présente mon niveau de précision. Il précis surtout ancien et devrai vous plaire.

    précis à la minute donc, si mes calcul sont bon à 0.3 mm/m, largement suffisant pour moi.

    [​IMG]
     
  2. patduf33

    patduf33 Administrateur

    Messages:
    11 420
    Inscrit:
    27 Décembre 2009
    Localité:
    FR33 Bordeaux
    Niveau de précision (d'artilleur)
    Pas mal, je pense bien que je vais te mettre à contribution quant je vais caler mes machines.

    Tu aura droit à l'apéro, après bien sur
     
  3. jeromeP

    jeromeP Ouvrier

    Messages:
    475
    Inscrit:
    24 Avril 2009
    Localité:
    33320 Taillan-medoc
    Niveau de précision (d'artilleur)
    Pas de PB :P

    Ca vaut mieux "aprés".


    Si quelqu'un peut me renseigner sur l'origine de ce niveau, l'inscription "direction du but" me fait penser à un outil de topographie.
     
  4. Chris57

    Chris57 Compagnon

    Messages:
    856
    Inscrit:
    6 Avril 2007
    Localité:
    57 Moselle (frontiere Lux)
    Niveau de précision (d'artilleur)
    Bonsoir,

    A la base c'est un niveau pour le réglage des canons, modèle 1800 et quelques.. utilisé pendant la première guerre mondiale. le votre a été raccourcis, normalement il est comme sur le croquis.

    ca reste un niveau de précision de très belle facture. et de plus il a une histoire...

    Christophe

    niveau canon.jpg
     
  5. jeromeP

    jeromeP Ouvrier

    Messages:
    475
    Inscrit:
    24 Avril 2009
    Localité:
    33320 Taillan-medoc
    Niveau de précision (d'artilleur)
    Merci Chris57 pour ces informations qui on peut le dire vont dans le mille.

    Mais quelle idée de sectionner une tel instrument :evil:.

    je vais l'utiliser et le regarder d'une autre façon maintenant que je connais son histoire, 1800, bigre.... régler un canon à la minute d'angle avec l'imprécision des poudres de l'époque. :???:

    Encore merci Chris57
     
  6. Chris57

    Chris57 Compagnon

    Messages:
    856
    Inscrit:
    6 Avril 2007
    Localité:
    57 Moselle (frontiere Lux)
    Niveau de précision (d'artilleur)
    Bonsoir,

    Et oui la précision à cette époque était déjà là, sans machine CN :wink: les "anciens" on beaucoup à nous apprendre vu les merveilles qu'ils fabriquaient avec peu de matériel.

    Comme tu dis, sacrilège de l'avoir coupé :shock:

    J'ai retrouvé le lien (presque en bas) : http://rosalielebel75.franceserv.com/ca ... ne-75.html

    En fait c'est le modèle 1888-1900

    J'en possède un complet, sans l'écrin

    J'en ai vu un me passer sous le nez au puces en état neuf avec l'écrin pour 10€... Heureux l'acheteur, en plus il ne savait même pas ce que c'était il l'a acheté pour la beauté de l'objet :wink:

    Je possède aussi un niveau assez rare je pense qui servait à régler les cages de laminoir, il faut voir la complexité du niveau, dès fois je le regarde et me demande comment je le réaliserais en usinage conventionnel et j'avoue que sur certains points je trouve ca assez "balaise"

    Christophe
     
  7. SULREN

    SULREN Compagnon

    Messages:
    1 926
    Inscrit:
    27 Janvier 2009
    Localité:
    Très proche de Toulouse, au Nord Ouest
    Niveau de précision (d'artilleur)
    Bonsoir,

    J’en ai un petit, de poche, même s’il pèse quelques centaines de gramme et qui devait être utilisé pendant la première GM. Il devait servir à régler les tirs.

    Par contre celui-ci-dessous que j’ai acheté dans une brocante devait servir dans les services de maintenance de premier ou deuxième échelon pour vérifier les niveaux qui étaient montés sur les canons. J’étais artilleur pendant mon service militaire sur des canons de 155 mm.
    Jamais nous n'avons utilisé de tels niveaux pour régler les tirs. Nous utilisions le niveau monté à demeure sur la pièce.
    C'est un niveau de marque Sopelem qui doit dater des années 1960.

    Ces niveaux, disons modernes, ne sont pas gradués en "degrés minutes" mais en" millièmes d'artilleur", tout comme les niveaux qui sont montés sur les canons. Le millième d'artilleur correspond à peu près au milli-radian. Il est bien plus facile à utiliser pendant le combat pour le réglage des tirs par les observateurs le degrés minutes. Le cercle est divisé en 6400 millièmes (et il contient 6283 milli radians). Un milli radian correspond à l'angle sous lequel on voit 1 m à 1 Km.

    [​IMG]

    [​IMG]


    Jerome a dit:
    Celui qui l'a sectionné voulait l'utiliser comme simple niveau à bulle de maçon et pas pour mesurer des angles par rapport à l'horizontale. J'en ai vu un il y a deux semaines dans une brocante (que je n'ai pas acheté car je suis déjà pourvu) et qui aura aussi des chances de finir comme cela.

    PS Jerome, avec tes photos à rallonge tu as distendu le topic. Ne pourrais tu pas les reposter après les avoir redimensionnées STP?
     
  8. marsouin84

    marsouin84 Compagnon

    Messages:
    517
    Inscrit:
    9 Mai 2007
    Localité:
    Meyrargue
  9. p-mick

    p-mick Compagnon

    Messages:
    1 112
    Inscrit:
    25 Février 2008
    Localité:
    Hettange-Gde 57330
    Niveau de précision (d'artilleur)
    Slt,
    Il en existe 4 versions
    -degrés
    -grades (0-100)
    -milliemes (angle formé par 1m a100m, permet des calculs plus rapides)
    - "mils" version en puces du millieme ( je ne suis pas sur mais l'equivalent
    serait 1 yard a 1000 yard)
    Dans les années 70 on utilisait ces niveaux pour regler la deflextion des commandes de vol (volets) sur Breguet Atlantic
    pm
     
  10. Guydo67

    Guydo67 Compagnon

    Messages:
    1 193
    Inscrit:
    29 Novembre 2007
    Niveau de précision (d'artilleur)
    Bonjour,

    J'en possède aussi un de l'armée allemande qui est daté de 1964. Par contre je pense qu'il a un réglage de sa "justesse" grâce à l'échelle que j'ai marquée avec une flèche rouge. Mais cela nécessite un plan de réglage, ce que je n'ai pas....

    D'après ce qui est marqué sa précision est de 1/6400e de millième d'artillerie. Cela fait combien?

    Guydo

    Niveau.jpg
     
  11. JKL

    JKL Compagnon

    Messages:
    1 995
    Inscrit:
    1 Avril 2008
    Niveau de précision (d'artilleur)
    Pour vérifier un niveau "il suffit" de le poser sur une surface bien plane ( marbre de mécanicien ) de repérer la position de la bulle et de lui faire faire un 180° sur lui-même. Repérer la nouvelle position de la bulle. L'horizontalité est lorsque la bulle est pile poil au milieu de ces deux positions. On peut ainsi mettre à niveau un marbre par appoches successives et régler le niveau ensuite.
     
  12. p-mick

    p-mick Compagnon

    Messages:
    1 112
    Inscrit:
    25 Février 2008
    Localité:
    Hettange-Gde 57330
    Niveau de précision (d'artilleur)
    Slt,
    Jolie bete, mais je pense qu'il n'etait pas en service "artillerie"
    parce qu'il faut "viser vite"
    Sans doute une autre application ??
    pm
     
  13. SULREN

    SULREN Compagnon

    Messages:
    1 926
    Inscrit:
    27 Janvier 2009
    Localité:
    Très proche de Toulouse, au Nord Ouest
    Niveau de précision (d'artilleur)
    Bonjour,
    p-mick a dit:
    Le niveau Allemand montré ici, ainsi que celui que j'ai montré plus haut ne servaient pas à régler le tir des canons, mais étaient utilisés lors d'opérations de maintenance. J'étais artilleur sur canon de 155 mm pendant mon service militaire et je n'ai jamais vu de tels niveaux pendant cette période.

    Deux organes de "pointage" étaient montés sur les canons que je connais.
    - Un tambour gradué en millièmes associé à un niveau à bulle et placé juste à côté du volant qui servait à lever ou baisser le tube. Cet appareil était monté à demeure sur la pièce. Il était désigné par "l'angle".
    - Un goniomètre à deux tambours gradués en millièmes:
    a) L'un avec les graduations en rouge. Il servait à afficher l'angle entre le nord géographique et les piquets de repérage (quand on était en milieu boisé) ou un repère fixe pris dans la nature (un clocher, un monument, un arbre isolé, pas une vache bien sûr). L'affichage à y faire nous était donné au moment de la mise en batterie des pièces par l'officier de tir qui disposait d'un chercheur de nord (goniomètre-boussole) et qui visait le nord et notre goniomètre.
    b) L'autre avec les graduations en noir. Il servait à afficher la direction du tir (gisement).
    Le goniomètre était facilement démontable et on le rangeait dans un coffret lors des déplacements.
    L'ordre de tir donnait l"angle" et "le chiffre à afficher sur les graduations noires", en même temps que d'autres infos sur le type de munition, la charge, la cadence de tir, le moment de l'ouverture du feu, l'ouverture ou la fermeture du faisceau des tirs des différentes pièces de la batterie, etc.

    Les niveaux montrés dans ce fil servaient à vérifier les niveaux à bulle des canons lors des opérations de maintenance de la pièce (au premier ou au deuxième échelon, je ne sais plus).
    Les canons d'aujourd'hui ont leur propre chercheur de nord embarqué et tout est informatisé, je suppose.

    Millième d'artilleur:
    Le cercle fait 2 *Pi radians, soit 6,283 radians, soit 6283 milliradians.
    Le milliradian est l'angle sous lequel on voit 1,000000333 m placé à 1000 m, c'est à dire 1m à 1Km.
    C'est un angle qui permet de régler facilement les tirs à partir des informations données par les observateurs (avion ou soldat proche de l'ennemi) qui voit les obus tirés par son régiment tomber sur les cibles.
    Par commodité pour la division, l'Artillerie à choisi de diviser le cercle en 6400 millièmes et pas en 6283 divisions. Le millième d'artilleur correspond donc à 0,98174802 m vu à 1000 m. Les 2/100 d'écart par rapport au m ne nuisent pas au réglage des tirs.

    Guydo67 a dit:
    Ce n'est pas la précision mais probablement l'indication de l'unité d'angle utilisée. J'ai failli dire que c'était la résolution de l'affichage, donc la signification d'une graduation élémentaire, mais en principe elle est meilleure que cela. Sur le niveau que j'ai montré elle est du 1/5 de millième. Cela n'empêche pas de faire en plus une lecture par interpolation, mais c'est illusoire.

    EDIT: En artillerie de campagne:
    - On "vise" rarement: c'est le cas quand on se trouve en situation de combat rapproché, attaqué par des chars par exemple. Dans ce cas on monte contre le canon la lunette de tir direct et on vise comme au fusil, avec un réglage de hausse si nécessaire.
    - On "pointe la pièce": c'est le cas le plus fréquent d'usage de cette arme, où on tire sur des objectifs qu'on ne voit pas et qui sont situés à 10, 15 ou 20 Km voire plus loin selon les canons. Les coordonnées du tir sont calculées à partir de cartes par des "graphiqueurs" et on pointe la pièce en angle (hausse) et en gisement (direction, azimuth). La charge de poudre est choisie en fonction de la portée requise pour le tir. Si on dispose d'un observateur qui voit les coups tomber, on ajuste le tir en fonction des infos qu'il communique par radio. Cela peut provenir d'unités d'infanterie situées en première ligne, au contact de l'ennemi.
     
  14. p-mick

    p-mick Compagnon

    Messages:
    1 112
    Inscrit:
    25 Février 2008
    Localité:
    Hettange-Gde 57330
  15. MOWOG

    MOWOG Compagnon

    Messages:
    861
    Inscrit:
    10 Octobre 2009
    Localité:
    Gard
    Niveau de précision (d'artilleur)
    Quand j'étais S/O d'active fin 60 début 70, j'étais dans l'artillerie de marine (pas sur les bateaux, mais troupe de marine, ancienne coloniale), tous nos appareils topo étaient en 1/1000.
    Nous avions plus ce type de niveau, je précise. :wink:
    Effectivement, le cercle est divisé en 6400 millièmes, ce qui fait 1 mètre a 1 km.
    :-D
     
Chargement...

Partager cette page