Comment souder avec un poste oxygène/acétylène ?

Discussion dans 'Soudure, brasage' créé par Tonio03, 6 Novembre 2011.

  1. Tonio03

    Tonio03 à définir

    Messages:
    351
    Bonjour,

    Je viens de m'offrir un poste à souder à oxygène/acétylène , de marque sauvageau, avec des bouteilles de marque air liquide de 1m3.

    Je sais souder avec une lampe à souder, type tubes de cuivre à l'étain. Est ce la même chose ?

    Que faut il faire en tout premier lieu ? Comment allumer le chalumeau, par quel gaz commencer etc ?
    Quel type de baguette pour du cuivre, du laiton, de l'acier ? Quel type de décapant ? le décapant est il universel selon la matière à souder ? Est ce bien la même chose que la lampe à souder et l'étain, cad que c'est la pièce qui fond le fil, et non le chalumeau ?

    Je ne sais rien de ce type de soudure, sauf que je l'aie vue pratiquer une fois ou deux, mais sans plus. Si vous pouvez me donner les bases en express, svp ?? :prayer:

    Par ailleurs, les lunettes sont elles indispensables ? Ce n'est pourtant qu'une flamme, il n'y a pas d'arc ? :o
    Merci d'avance !!!!!!!!!!!!!!!! :prayer: :prayer: :prayer:
     
  2. STUB37

    STUB37 habitué

    Messages:
    98
    Localité:
    37
    Bonjour
    attention danger lors de l'allumage, toujours commencer par ouvrir le gaz combustible , enflammer et ensuite seulement ouvrir l'oxigéne afin de régler la flamme du chalumeau.
    le port de lunettes est obligatoire pour protéger sa vue et contrôler la fusion du métal.
    en ce qui concerne les flux de brasage ils sont spécifiques à chaque métal d'apport.
    dernière recommandation pour éteindre le chalumeau couper d'abord l'oxigène et ensuite le gaz.

    cordialement stub37
     
  3. Tonio03

    Tonio03 à définir

    Messages:
    351
    Merci de tes conseils !!

    Donc, sinon, pour souder, c'est la même technique que la lampe à souder avec l'étain sur le cuivre ? C'est à dire qu'on met du décapant, on chauffe, on pose le fil, et il doit fondre au contact de la pièce ?

    Pour souder du fer, du cuivre, etc, il suffit de prendre un fil de fer, un fil de cuivre etc, ou alors il faut prendre les baguettes du marché ?

    Comment peut on contrôler la fusion avec des lunettes ? Elles font apparaître des choses qu'on ne voit pas à l'oeil nu ?

    Enfin, que flux de brasage recommande tu ? J'utilisais de la purine, avec ma lampe à souder. Mais j'ai lu qu'on pouvait utiliser de la poudre. C'est mieux ? Ca s'utilise comment ?

    Si, une autre question encore, les manomètres, ils servent juste à savoir ce qui reste dans la bouteille, ou alors ils servent à détendre le gaz dans le boyau, et il faut donc les régler ? Quelles sont les précautions au début et à la fin d'utilisation ? Il faut ouvrir les manos, et ouvrir les robinets du chalumeau, et tout fermer à la fin ? Ou alors il faut purger le gaz qui reste dans les boyaux à la fin ?

    Merci de vos conseils, mais il me faut toutes les consignes de A à Z, n'ayant que très peu de notions dans ce domaine !! :prayer:

    celtic 001.JPG

    celtic 002.JPG

    celtic 003.JPG

    celtic 004.JPG

    celtic 008.JPG

    celtic 010.JPG

    celtic 012.JPG

    celtic 013.JPG

    celtic 014.JPG

    celtic 015.JPG

    celtic 017.JPG
     
  4. Bonjour,

    Souder au chalumeau n'a pas grand chose à voir avec une soudure à l'étain faite avec une lampe à souder, si ce n'est qu'au final deux pièces de métal sont assemblées.
    Il y a beaucoup de livres traitant du sujet. Tu peux les découvrir avec les mots clé "soudure autogène".
    http://chalumo29.free.fr/190b.htm
    http://chalumo29.free.fr/180a.htm
    http://le-chaudronnier.pagesperso-orang ... %20PDF.pdf
    Réglage de la flamme : la pression de service des manomètres étant réglée à 1bar pour l’oxygène et entre 0,2 et 0,5 bar pour l’acétylène.
    Ouvrir et enflammer l’acétylène (carburant) jusqu’à obtenir une flamme avec un panache sans fumeroles noirâtres, ouvrir la vanne d'oxygène
    jusqu'à obtenir une flamme au panache bleu et au dard blanc.
    Trouves-toi un guide de la soudure. Il y en a peut-être chez les distributeurs Air Liquide.
    Si tu as un ami qui travaille dans un centre AFPA fais-toi pistonner, les centres Afpa ont de bonnes bibliothèques.

    Bernard
     
  5. castel-forte

    castel-forte habitué

    Messages:
    173
    Localité:
    Moselle
    Bonjour Tonio.

    L'avantage d'un poste oxyacétylénique c'est de pouvoir réaliser une soudure autogène, c'est à dire avec fusion du métal qui compose les pièces a assembler. La particularité du dard de la flamme c'est qu'il comporte une zone neutre qui permet la fusion sans l'oxyder. Il n'y a donc pas besoin de flux décapant pour souder contrairement à un brasage qui lui est un collage puisqu'il n'y a que le métal d'apport qui est fondu.
    Le réglage des manos est 0,5b maxi pour l'acétylène, 1,5b pour l'oxygène à adapter à ce que l'on fait. L'acétylène est un gaz trés instable, stabilisé dans la bouteille dans une matière poreuse et dissous dans de l'acétone. La bouteille d'acétylène ne doit être couchée lorsque l'on l'utilise car l'acétone liquide peut alors s'écouler par le robinet.

    André.
     
  6. MARECHE

    MARECHE pilier

    Messages:
    1 707
    Localité:
    Nancy
    Bonjour,
    Pour ajouter à ce qui a été dit, le dard est une source de chaleur intense, 3000°, c'est donc un peu l'équivalent d'un arc, il est capable de fondre les métaux sur 2 à 3 mm de large et 1 à 2 mm de profondeur et former un petit bain de métal fondu qui ne s'oxydera pas si le chalumeau est bien réglé, neutre légèrement réducteur (plus d'oxygène flamme oxydante, plus d'acétylène flamme réductrice, fumées noires ignobles flamme carburante). Le déplacement de ce bain le long du joint entre les deux pièces réalisera la soudure. Si on a manque de matière, on peut fondre un fil de même métal dans le bain. Vu la température les lunettes, presqu'aussi sombres qu'un masque pour arc, sont indispensables.
    Bons essais
    Salutations
     
  7. Tonio03

    Tonio03 à définir

    Messages:
    351
    Merci à tous pour votre aide. Je farfouille pas mal de liens sur Internet, et je dois dire que je commence à être calmé, et à presque regretter ma commande.... :???: :lol:
    manifestement, c'est super dangereux, il y a des risques de faire péter les bouteilles, d'avoir des retours de flamme dans le tuyau etc....
    Alors svp, quelles sont les règles de sécurité à savoir impérativement ?

    1/ Certains disent qu'il faut allumer d'abord l'acétylène, et après l'oxygène, sinon, ça peut péter.
    D'autres disent que c'est mieux de mettre d'abord l'oxygène, comme ça, on n'a pas de fumeroles noires qui volent. C'est dangereux ou pas, l'ordre ???? :shock: *

    2/ Après s'en être servi, il faut purger les tuyaux pour le stockage, ou alors on peut laisser les boyaux pleins de gaz ?

    3/ les pressions sont elles ultra précises, ou il y a des tolérances ? Que se passe t-il si on se trompe ? Ca pète, ou ça marche mal tout simplement ???

    4/ Que fait il savoir absolument pour éviter de mourir jeune ????? :eek: :lol:
     
  8. delgwen

    delgwen habitué

    [quote="STUB37"
    dernière recommandation pour éteindre le chalumeau couper d'abord l'oxigène et ensuite le gaz.

    cordialement stub37[/quote]



    Bonsoir ,

    J'ai toujours cru que c’était l'inverse , car on m'avait dit qu'en coupant en dernier l'acétylène , on risquait des retours de flammes , et que c’était pour cela que l'on mettait des clapets anti retours . :?: :?:

    Guénaël
     
  9. Prétender

    Prétender Modérateur

    Messages:
    1 042
    Localité:
    près de wavre Belgique
    Bonsoir

    Pour ma part j'ai toujours coupé le gaz en premier dans ce cas de figure la flamme est soufflée , un autre conseil pour l'oxy ne jamais ouvrir ou fermer la bouteille avec de la graisse sur les mains ou gants ou de lubrifier le robinet parce qu'il y aura explosion au premier contact :wink:
     
  10. fred250

    fred250 pilier

    Messages:
    2 861
    Localité:
    Vienne Isére 38
    Ne t'en fait pas, c'est pas spécialement dangereux, sinon vue le nombre de personne qui l'utilise sans s’être vraiment informé il y aurai un paquet de morts.

    Normalement en effet il ne faudrait pas travailler avec les bouteilles couché, mais je bosse pourtant comme ça depuis 10ans et mon ancien patron bien plus encore sans le moindre problème ou anomalie.

    Quand a l'allumage de l'acétylène en premier c'est bien jolie dans un ateliers, mais chez un client ça fait un peut désordre de lui pourrir le plafond ou la façade de ça nouvelle cuisine, donc bien souvent j'ouvre un peut l'oxygène avant l'acétylène, jamais eue de problèmes non plus et je vois pas pourquoi il y en aurai.

    Normalement il faudrait purger les tuyau en fin d'utilisation, enfin je crois que c'est surtout pour les détendeurs, mais je le fait jamais.

    Les pressions ne sont pas très précisent, on t'a donner les valeurs moyenne plus haut, il semblerai qu'une pression trop faible puisse créer un retour de flamme, mais perso j'ai fini de très nombreuses fois mes bouteilles jusqu’à ce que la pression soit insuffisante pour braser sans aucun problèmes.

    Pour les conseil je dirais pas de graisse sur les filetages des bouteilles ou autres raccords, mais c'est pas avec les mains grasse que la bouteille va t'explosé a la gueule si tu touche le robinet.
    Si jamais tu a un retour de flamme dans le tuyau, pas de panique, ferme vite tes bouteilles, oxygène en premier.
    N'oublie pas de fermer tes bouteilles après usages, si ton chalumeau a des fuites tu risque comme avec tout les gaz une explosion si manque de bol la concentration de gaz est dans la plage explosive et que tu fait une étincelle en allumant la lumière ou autre.
     
  11. Tonio03

    Tonio03 à définir

    Messages:
    351
    Merci, c'est rassurant s'il n'y a que ça à savoir. Et le retour de flamme, ça se sent, ça se voit ? Ca se passe comment, concrètement ?

    Je le reçois vers mercredi/jeudi, en principe....je pense l'essayer le we prochain si j'ai le temps... :wink:

    img065.jpg
     
  12. Daniel13

    Daniel13 pilier

    Messages:
    840
    Localité:
    Aix en Provence
    Bonjour,
    C'est un super outil avec lequel tu peut braser, soudo-braser ou souder selon tes besoins. J'ai moi aussi, humble bricoleur fait cet investissement il y a plus de trente ans sans rien y connaitre, et j'ai appris petit à petit. Cela m'a rendu d'inombrables services, en plomberie (brasage cuivre/étain, cuivre argent,soudure acier) en construction amateur de vélo de course et de vélos couchés (brasage avec manchons acier/argent acier/laiton, soudo-brasage acier/laiton acier/alliage "aviation") soudures diverses acier/acier quand l'arc de bricoleur n'est pas adapté, notamment en cas de pièces de faible épaisseur.
    Tu ne regrettera pas ton investissement.
    Cordialement,
    Daniel
     
  13. express00

    express00 pilier

    Messages:
    706
    Localité:
    provence auriol
    bonjour

    pour rajouter mon grains de sel ... :mrgreen: he he

    ne t'en fait pas c'est un peu comme le velo , ont s'en fait une montagne avant ,et apres ca roule !
    premiere chose un exces de prudence nuit a la pratique ,quand ont a peur ont fait souvent des betises
    quand tu ouvre tes bouteilles seulement un quart de tours ca suffit largement ,et pour refermer en cas d'embrouille c'est plus rapide
    pour les retours de flamme il faut des antis retours ,soit a la sortis du chalumeaux ,soit sur le tuyaux a 50 cm des bouteilles ( de toute facon c'est obligatoire et la raison le recommande )
    purger les tuyaux !? ca sert pas a grand chose calcule le volume de gaz contenus et tu vera que ca ne represente pas un danger ,de toute facon il se vide tout seul en tres peu de temps
    le reglage des manos ce fait apres ouverture des bouteilles comme dit plus haut 0.5 acetylene 1 bars oxygene , tu ne met une pression superieure d'oxygene que pour decouper ,
    lunette obligatoire protane indice 3 sinon tu ne verra rien ( pour memoire ,pour la soudure a l'arc indice de 10 a 13 )
    comme dit plus haut pas de gras sur les filetage des detendeur montage a sec , et ne les serre pas comme un sourd ca ne sert a rien !
    quand tu vas allumer t'on chalumeaux la premiere fois , ne soit pas surpris qu'il petarade ,s'eteigne soit impossible regler au debut , tant que le gaz et l'oxygene n'ont pas expulser tout l'air qui se trouve dans les tuyaux , rien n'est possible ,ca prend plus ou moins de temps (longueur et diametre des tuyaux )
    pour souder acier bord a bord tu compte 100 l/heure par mm d'epaisseur en moyenne ( buse du chalumeaux )
    brasage c'est au feeling un peu plus selon la matiere ( le laiton par exemple et un grand consomateur de chaleur )
    la positions du chalumeaux de 45 a 30° d'inclinaison ca evite les retours de flamme et on travaille beaucoup mieux
    ce ne sont que des bases chacun a les siennes ,
    mais franchement tu vas t'eclater, c'est un outils indispensable

    cordialement bruno
     
  14. Tonio03

    Tonio03 à définir

    Messages:
    351
  15. Tonio03

    Tonio03 à définir

    Messages:
    351
    Ayé, première soudure réalisée sur du cuivre !!!!!! :smt007

    En fait, passé la grosse appréhension des claquages bruyants du début, qui font -je dois l'avouer- bien sursauter à chaque fois :mrgreen: , c'est relativement simple.

    Dernière question, à quoi servent toutes les buses ? Bien sûr, j'ai bien compris qu'elles avaient un débit différent, mais à quoi chacune d'elle est elle destinée ?

    Quel débit est conseillé pour la plomberie ? Merci !!! :wink:
     
  16. Prétender

    Prétender Modérateur

    Messages:
    1 042
    Localité:
    près de wavre Belgique
    Bonsoir

    Chacun fais ce qu'il veux devant sa porte ,mais un chalumeau oxy - acét pour la plomberie est un peu onéreux non ?
    Plus petit le bec sera plus fine la tôle tu souderas :wink:
     
  17. Tonio03

    Tonio03 à définir

    Messages:
    351
    Tu n'as pas tort. beaucoup d'amateurs soudent leurs tuyaux avec une lampe à souder et de l'étain. Sauf que s'il gèle, ta soudure à l'étain pète. Une soudure au cuivre est totalement indestructible, et quand tu fais de la plomberie emmurée, franchement, tu dors plus tranquille.
    Ce n'est pas moi qui le prétend, c'est tous les plombiers pro qui fonctionnent comme ça. Je n'en ai jamais vu aucun travailler avec de l'étain et sa lampe à souder.

    Bref, intéressant, mais y a t-il des abaques qui font correspondre épaisseur de tôle et diamètre de buse ?
     
  18. ISL

    ISL à définir

    Messages:
    350
    Localité:
    franche comté
    Bonjour Tonio 03 , bel equipement que tu as acheté ; pour les buses, le n° indiqué dessus, si mes souvenirs sont exactes, donne le volume de gaz brulé par minute . Une buse de 400, ce qui est important ,brule 400 litres de mélange gazeux / mn.
    Pour les soudures de toles ou fer , on compte en général 10 litres par 1/10 d'épaisseur a souder. Exp :une tole de 1 mm ; bec de 100.
    Pour la plomberie, de 25 a 100 suivant le Ø des tuyaux et la nature du travail; brasure ou chauffe de recuit.
    Flamme non oxydante, cad avec un léger exces d'acétylène qui donnera une flamme plus fournie donc plus enveloppante .

    Cordialement ISL
     
  19. ISL

    ISL à définir

    Messages:
    350
    Localité:
    franche comté
    Bonsoir Tonio 03 , comment le soudeur progresse t'il ? N'hésite pas a me contacter pour d'autres précisions.

    Cordialement ISL
     
  20. Prétender

    Prétender Modérateur

    Messages:
    1 042
    Localité:
    près de wavre Belgique
    :wink:
    Aucun tuyaux (contenant de l'eau) ni soudure ne résitera au gel, je soude à la lampe depuis 50ans et n'ai jamais eu de fuite , si la soudure au cuivre résiste c'est le tuyau qui lache de toute façon ???
    Je réécris chacun fait ce qu'il veut devant sa porte
     
  21. Tonio03

    Tonio03 à définir

    Messages:
    351

    Hello,

    Merci pour toutes tes précisions. Je me débrouille pas trop mal. Les soudure de mes tuyaux de cuivre a été de la rigolade, j'aurais pas cru ça si facile. J'ai fait aussi de la soudure sur acier avec un bête fil de fer, et c'est assez génial, ça fait de belles soudure assez rapidement. J'ai tenté la soudure autogène sans apport, et là, moyen comme résultat. ça marche bien, mais j'ai l'impression que ce n'est pas pénétrant (j'ai soudé deux tôles de 2mm, et j'ai l'impression que c'est soudé sur 1mm, pas plus). Je pense qu'il faut que je m'oriente autrement, avec le dard plus précis et plus insistant ? Après, il ne faut pas percer, car ça va vite !!!!

    En revanche, là où je suis un peu scotché, c'est que j'ai pas l'impression de m'en être servi longtemps, et les bouteilles sont déjà vides....surtout l'acétylène, car l'oxygène, il en reste encore pas mal....En gros, j'ai dû faire 40/50 soudures sur du cuivre pour 1m3 de gaz....y a pas un problème de réglage quelques part ?
    J'ai toujours pris soin de fermer les bouteilles après utilisation, et le réglage du dard ne dure jamais longtemps.... :roll:
     
  22. Daniel13

    Daniel13 pilier

    Messages:
    840
    Localité:
    Aix en Provence
    Les bouteilles d'oxygène durent nettement plus que l'acétylène. J'ai toujours pensé que c'était pour pouvoir faire de l'oxy-coupage qui est gros consommateur d'oxygène.
     
  23. Tonio03

    Tonio03 à définir

    Messages:
    351
    Et comme on change les deux bouteilles en même temps, on gaspille toujours un peu..... 8-)
     
  24. castel-forte

    castel-forte habitué

    Messages:
    173
    Localité:
    Moselle
    [quote="Tonio03
    Hello,

    Merci pour toutes tes précisions. Je me débrouille pas trop mal. Les soudure de mes tuyaux de cuivre a été de la rigolade, j'aurais pas cru ça si facile. J'ai fait aussi de la soudure sur acier avec un bête fil de fer, et c'est assez génial, ça fait de belles soudure assez rapidement. J'ai tenté la soudure autogène sans apport, et là, moyen comme résultat. ça marche bien, mais j'ai l'impression que ce n'est pas pénétrant (j'ai soudé deux tôles de 2mm, et j'ai l'impression que c'est soudé sur 1mm, pas plus). Je pense qu'il faut que je m'oriente autrement, avec le dard plus précis et plus insistant ? Après, il ne faut pas percer, car ça va vite !!!!

    En revanche, là où je suis un peu scotché, c'est que j'ai pas l'impression de m'en être servi longtemps, et les bouteilles sont déjà vides....surtout l'acétylène, car l'oxygène, il en reste encore pas mal....En gros, j'ai dû faire 40/50 soudures sur du cuivre pour 1m3 de gaz....y a pas un problème de réglage quelques part ?
    J'ai toujours pris soin de fermer les bouteilles après utilisation, et le réglage du dard ne dure jamais longtemps.... :roll:[/quote]

    Bonjour.

    Pour souder à l'autogène, il faut maîtriser le bain de fusion. On y arrive en apprenant à faire des lignes de fusion en pleine tôle, de 1mm par ex. Celà consiste, lorsque le chalumeau est bien règlé, à attendre que le bain s'éffondre et à suivre ainsi, sans métal d'apport, une ligne imaginaire ou que l'on a tracé, sans faire de trous. Lorsqu'on y arrive, on est paré pour réaliser une soudure avec pénétration.
    Pour l'autonomie de la bouteille d'acétylène, il faut compter une dizaine d'heures avec une buse de 100 réglée ni trop fort ni trop peu. J'utilise, pour ma part, des flexibles trés courts car le gaz contenu est toujours perdu lors des débranchements/branchements et intervalles d'utilisation longs.

    André.
     
  25. Tonio03

    Tonio03 à définir

    Messages:
    351
    Une dizaine d'heures ?????????????? avec 1m3 ???? :shock:

    J'ai mis une buse de 100, et j'ai dû faire 1h30 grand grand maxi....... :shock: :???:
     
Chargement...
Articles en relation Forum Date
comment souder du fer et du laiton? Soudure, brasage 11 Août 2014
comment souder les rubans de scie Soudure, brasage 12 Octobre 2009
Comment souder de la fonte grise epaisse ?? Soudure, brasage 23 Février 2009
Comment souder sans que ca se déforme ? Soudure, brasage 3 Mai 2008
comment mettre une petite bobine sur un mig GYS ? Soudure, brasage 5 Septembre 2014

Partager cette page