Usiner du mdf sans fixation

Julito
Nouveau
9 Mars 2019
11
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

On m'a demandé de mettre en place une petite production dans un petit atelier de menuiserie qui vient d’acquérir une Badog Fatdog.
Ils vont l'utiliser pour produire des petites sculptures faites de pièces en mdf 12mm assemblées perpendiculairement pour faire des volumes.
Les plus grandes pièces font environ 50 cm de large.

Ma contrainte est qu'ils n'ont pas trop de formation technique et je dois simplifier au maximum le processus pour qu'ils soient autonomes quand je ne serai plus là. Je précise que je ne suis pas non plus un pro, je bricole sur une cnc 6090 chinoise dans mon temps libre.

Ils ont des ball nose 2 flutes de 6mm.
ball nose.jpg


Pour leur simplifier la gestion du Z et l'entretien du martyr, j'ai essayé de découper dans les panneau de 12 mm en laissant un espace de 15 mm entre le panneau et le martyr de façon à ce que les pièces tombent un fois découpées. Pour cela je fais une dernière passe de 4 mm, ce qui maintient la pièce jusqu’au dernier moment.

Ça fonctionne bien, les pièces tombent tout droit, le finish est correct et il ne reste qu'un petite dent à rectifier.

setup.jpg


Ces derniers jours, j'ai cherché un peu partout des informations sur cette technique de (non-) fixation et je n'ai rien trouvé.

Si ça ne se fait pas, pourriez-vous me dire quels problèmes ils risquent de rencontrer ?

Et si ça se fait, comment appelle-t'on cette technique ?

Merci d'avance
Julio
 
Dernière édition:
petit_lulu
Compagnon
11 Janvier 2015
653
gers
salut,
j'utilise cambam et il y a la gestions des "attaches"
comme un dessin est mieux qu'un long discours...
1552139621714.png

on vois bien les attaches tout le tour des decoupes.
 
Julito
Nouveau
9 Mars 2019
11
  • Auteur de la discussion
  • #4
Salut petit_lulu,
J'utilise aussi cambam et je connais les "holding tabs", mais comme je voulais préserver le martyr, j'en ai profité pour essayer ça.
L'avantage c'est qu'il y a beaucoup moins de boulot de finition, juste limer le petit bout qui reste et casser les arêtes.

Je n'ai pas l'impression qu'une pièce pourrait voler, étant donné qu'elle tombe dès qu'elle n'est plus bien tenue.

Franchement, ça marche bien pour l'instant, je suis juste surpris de ne voir personne faire tomber les pièces comme ça...
 
petit_lulu
Compagnon
11 Janvier 2015
653
gers
je l'ai deja fais et je le fais encore parfois mais il arrive qu'en usinage en avalant, la piece est "attiree" par la fraise et selon la forme de celle-ci, elle n'arrive pas a se degager entre le support et la fraise et ca deviens dangereux.
si tu est CERTAIN que la derniere passe est "debouchante" pour que la piece tombe toute seule et que la profondeur de la fraise ne peut pas toucher une piece deja tombe, je pense que ce n'est pas tres dangereux mais quand meme faire tres attention et laisser la main sur l'arret d'urgence en cas de bruit suspect...

et pourquoi tu ne fais pas ta technique avec les attaches?
 
Julito
Nouveau
9 Mars 2019
11
  • Auteur de la discussion
  • #6
et pourquoi tu ne fais pas ta technique avec les attaches?
C'est des jeunes non qualifiés qui font les finitions, et il faudrait que la cnc fasse le plus de boulot possible, je crains que l’enlèvement des attaches ne laisse des traces visibles.

Je n'ai pas encore installé l'aspiration mais comme il n'y a pas de très petites pièces, je ne pense pas qu'elle puisse en attraper.

Je vois comme ça le moment ou la pièce tombe:
break.jpg


A mon avis, le petit bout qui reste maintient un espace suffisant pour que la fraise ne se coince pas ni ne soulève la pièce. Jusqu'à maintenant, elles sont toutes tombés pile à la verticale.

Mais bon, si ça ne se fait pas trop dans le métier et qu'il y a le moindre risque, j'ai pas trop envie d'en prendre la responsabilité.
Donc ce sera avec attaches, et tant pis pour les finitions.

Merci en tout cas :smt023
 
Dernière édition:
petit_lulu
Compagnon
11 Janvier 2015
653
gers
@vieuxfraiseur a raison, j'ai eu le malheur un jour de vouloir essuyer a cote de la fraise en rotation a 11000t/m avec un essuie-tout et ... pouf, des morceaux de papier partout sur la fraiseuse et meme pas eu le temps de reagir vu la fraction de seconde que ca a pris pour tout dechiqueter donc... ATTENTION.
 
Dodore
Compagnon
27 Octobre 2008
13 840
F-69400 villefranche sur saone
Anecdote
J’avais un collègue de travail qui en fraisage CN faisait plusieurs petites pièces en alu sur une grande plaque ( à la louche les pièces faisaitent 25x25 épaisseur 10 et la plaque 250x200 épaisseur 15
Sa technique c’etait De faire ses petites pièces d’un côté , de retourner sa plaque er de fraiser pour ´ en même temps’ faire l’epaisseur Et faire tomber les pièces
Et moi comme un con je lui dit « tu n’as pas peur que ça accroche ... mais non je l’ai fait plusieurs fois en tradi j’ai jamais eu de problème
Et bien Murphy a frapper et ce jour là , une pièce est monté au lieu de descendre il a accrocher
Je pense qu’avec le tradi il sentait quand la pièce allait tomber et il devait réduire involontairement l’avance alors qu’en CN même à la main et à la manivelle électronique on ne ressent rien
 
Dernière édition:
Charly 57
Compagnon
21 Décembre 2008
4 969
FR-57330 Moselle
Bonsoir
Si tu veux absolument poursuivre sur cette voie, tu pourrais ajouter un carénage plan qui suit la tête de fraisage et qui survole la planche à découper.
Si la pièce a envi de remonter, elle est repoussée vers le bas par le carénage.
Tu pourrais aussi mettre un support à dépression sous la pièce pour la maintenir en fin de coupe ...
 
vieuxfraiseur
Compagnon
19 Janvier 2016
1 630
Un gars de Bezons
:wavey: bonjour,

si tu ne veux pas mettre de bride, alors peut-etre mets des butées sur les champs de ta pièce ?.
elle ne pourra pas bouger, sauf dans le sens du vertical ?.
ça limitera les risques ? :mrgreen:
 
Julito
Nouveau
9 Mars 2019
11
tu pourrais ajouter un carénage plan qui suit la tête de fraisage et qui survole la planche à découper
Intéressant, la jupe d'aspiration peut être beaucoup plus petite que les pièces et les empêcher de remonter.

Tu pourrais aussi mettre un support à dépression sous la pièce pour la maintenir en fin de coupe ...
Ce serait sympa mais trop cher pour eux je pense.

mets des butées sur les champs de ta pièce
J'ai du mal à visualiser, tu aurais une image d'exemple ?
 
charpi
Apprenti
28 Février 2019
113
Bonsoir,

et une table à dépression n'est-elle pas envisageable?

si c'est des séries, faire une table par série n'est pas très compliqué.
 
Julito
Nouveau
9 Mars 2019
11
Bonsoir,

et une table à dépression n'est-elle pas envisageable?

si c'est des séries, faire une table par série n'est pas très compliqué.
Tu as raison mais je n'ai que trois semaines pour dessiner les pièces, fabriquer un sabot d'aspiration, écrire un manuel et les former. Il faut que je fasse simple, il me reste quelques cheveux sur les côtés et j'aimerais les conserver.
 
charpi
Apprenti
28 Février 2019
113
comme vous voulez, neanmoins je pense que c’est le plus simple pour l’usinage de tout ce qui est panneaux.
Et pour faire la dépression il suffit de prendre un compresseur qu’on inverse, d’aller voir sur youtube et les chaines de menuiserie, pas mal d’articles sur ça.

Sinon autre solution, mais pas la meilleure a mon avis, vous prenez un martyr en dessous, et vous faite votre usinage en deux temps, d’abord la moitié de chaque pièce , vous mettez un arrêt sur le programme le temps de mettre une bride qui sera fixée sur le martyr dans un usinage prévu (petite insert laiton par exemple, mais sous le martyr pour ne pas l’usiner, et vous devrez inclure dans votre programme un petit debordement pour pouvoir y passer la tige filetée). Au total vous pourrez mettre deux brides maximum mais ca sufira pour usiner du mdf, sauf si panneau de 19 en une passe mais a ce moment la soit vous augmentez les passes soit vous reduisez l’avance pour diminuer l’effort de coupe

Voilà, en espérant vous avoir donné des pistes utiles.
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut