Tourner des rondelles

  • Auteur de la discussion mekratrig
  • Date de début
mekratrig
mekratrig
Compagnon
10 Déc 2007
1 117
Moyenmoutier (88-F)
  • Auteur de la discussion
  • #1
Salut à tous,

Je viens de passer 1 heure avec la fonction recherche... Impossible de remettre la main sur :

un post consacré au tournage des rondelles qui montrait un appareillage en étoile prenant appui sur le mandrin et maintenu par un tirant dans la broche.

Merci pour votre aide
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
Il en est question ici :

butee-de-broche-t1654.html

tu en as rêvé ? c.phili l'a fait.

Sinon, pour des rondelles fines qui ne peuvent pas être prises dans des mors, et pour un usage occasionnel, il ya plus simple. Mais c'est plus compliqué.


P.S. : certaines réalisations disons "majeures" devraient faire l'objet d'une mise en "post it" (en début de rubrique). La croissance exponentielle du forum fait qu'il est parfois difficile de retrouver un sujet.
 
mekratrig
mekratrig
Compagnon
10 Déc 2007
1 117
Moyenmoutier (88-F)
  • Auteur de la discussion
  • #5
Merci les gars,

Effectivement, j'étais loin des mots clés ad hoc !

Je me rappelais vaguement de c.phili parce que ses travaux vus sur ce forum m'ont beaucoup marqués.
Dommage que parfois il montre ce qu'il a fait (toujours génial [quel fayot ce mekratrig :lol: ]) mais pas comment il a fait. :cry:

Bref, c.phili, comment tu as fait ça :

Heu..... désolé pour les 3 photos ensemble, mais c'est le croisillon qui me préoccupe.

Cordialement

t_2_656.jpg
 
c.phili
c.phili
Compagnon
14 Fev 2007
4 284
Comines Belgique près du 59 (Fr)
salut mekratrig, demain matin je remonte le système avec d'autres photos et des explications :lol:
 
Bern 67
Bern 67
Compagnon
27 Mar 2008
861
Salut peut etre ce genre ?
pour plus de confort tu insère 3 petis aiments sur les tiges qui vont sur le mandrin
Salutations
Bern 67

spinne_2.jpg


spinne_1.jpg


spinne_0.jpg
 
Bern 67
Bern 67
Compagnon
27 Mar 2008
861
Tous les chemins menant à Rome voila une autre solution

zz.jpg
 
jajalv
jajalv
Administrateur
22 Août 2007
11 824
Rhône-Alpes-Auvergne
Salut Bern 67,

Je ne comprend pas l'utilisation de ton appareil pour faire des rondelles ?
 
A
Guest
moi non plus, mais la fabrication a l'air plus simple que celui de c.phili, alors si on pouvait avoir une explication
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
Je m'y prends de la façon suivante :

- un plateau serré dans le mandrin, et dressé avant chaquye utilisation
- un foret dans le mandrin de la contre poupée : il sert de guide
- une galette reçoit la rondelle ébauchée, simplement tenue par de la graisse ou de la vaseline, et servira de plateau de pression
- la rondelle reçoit de la colle cyanocrylate (Super Glue, Cyanolit, etc.)
- ensuite l'ensemble plateau de pression + ébauche encollée est vivement pressé sur le plateau
- il n'y a plus qu'à usiner... un comparateur permet de contrôler l'épaisseur facilement (support sur la tourelle)

La précision obtenue est très bonne.
L'épaisseur de colle est très faible, quelques microns seulement (estimée par la différence entre la mesure sur rondelle montée et sur surface plane après nettoyage)

L'exemple ci-dessous est une rondelle de calage pour des rolements de boîite de vitesse. L'ébauche a été faite dans une vieille bague de roulement. La précision obtenue est TRES largement supérieure à celle des rondelles fournies par le constructeur, tant en épaisseur qu'en parallélisme.

J'ai aussi eu de très bons résultats avec un simple outil à tronçonner à plaquette interchangeables. Dans ce cas, ne pas tenir compte de la largeur de plaquette du catalogue, mais la mesurer avant !

IMGP6389.jpg


IMGP6387.jpg


IMGP6385.jpg
les points servent de repères pour les mesures de contrôle (mise au point de la méthode)

IMGP6451.jpg
l'outillage, très sommaire

IMGP6342.jpg
utilisation de la contre poupée comme presse
 
Bern 67
Bern 67
Compagnon
27 Mar 2008
861
Oups
je mes suis planté en lisant le message de mekratrig, ce qui prouve une fois de plus, que celui qui sait lire est nettement avantagé.........
En fait mon outil sert lors de la fabrication de pièces en série pour avoir toujours la même distance de sortie du mandrin de la pièce à usiner, je sers la première piece dans le mandrin et pose l'outil sur le mandrin puis je règle la vis centrale, ensuite le serrage des autres pièces devient un jeu d'enfants.

bern67

Lorsque 2 hommes échangent un euro, chacun repart avec un euro. Par contre s'ils echangent une idée, chacun repart avec une multitudes d'idèes nouvelles.......
 
L
legelbe
Compagnon
7 Juil 2007
801
gelbique ( comines )
en fait, c'est une butée :roll:
 
c.phili
c.phili
Compagnon
14 Fev 2007
4 284
Comines Belgique près du 59 (Fr)
Comme promis quelque photo supplémentaire avec explication.
En fait ce n'est qu'une tige fileté M16 qui est usiné, percé et taraudé a 8mm d'un coté et qui reçois de l'autre un contre écrou pour le blocage,

IMG_4056 [1024x768].JPG


IMG_4055 [1024x768].JPG
le min obtenu est de 1.5mm, pour faire moins faudra prendre la solus avec la colle

IMG_4054 [1024x768].JPG
y a plus qu'a

IMG_4052 [1024x768].JPG
réglage par les 3 vis

IMG_4050 [1024x768].JPG
montage de l'étoile

IMG_4049 [1024x768].JPG
blocage avec le contre écrou

IMG_4048 [1024x768].JPG


IMG_4047 [1024x768].JPG
J’introduis la tige dans la broche par l'arrière et je visse dessus du côté mandrin un cône qui correspond à la broche

IMG_4046 [1024x768].JPG
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
Question : pourquoi ne pas utiliser des mors doux ???????
 
c.phili
c.phili
Compagnon
14 Fev 2007
4 284
Comines Belgique près du 59 (Fr)
des mors doux? oui pourquoi pas mais quel avantage?
a part de pouvoir aller contre avec l'outil peut-être
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
c.phili a dit:
des mors doux? oui pourquoi pas mais quel avantage?
a part de pouvoir aller contre avec l'outil peut-être
Quel avantage ?????? tout simplement en utilisant des mors doux tu t'évitais toute cette mécanique !!!!
Je sais tu t'ennuies en vacances !!!!!!!! Mais ma proposition était pour ceux qui n'ont pas encore réaliser ton montage.
 
c.phili
c.phili
Compagnon
14 Fev 2007
4 284
Comines Belgique près du 59 (Fr)
:lol: ok mais comment tu t'y prends avec des mors doux?
je dois rater quelque chose :cry:
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
c.phili a dit:
:lol: ok mais comment tu t'y prends avec des mors doux?
je dois rater quelque chose :cry:
L'intérêt d'utiliser des mors doux c'est de pouvoir les usiner à la demande et donc le diamètre sur lequel porte la pièce est le même que celui de la pièce ( donc il découle un maintien de qualité et l'abscence de marquage de la pièce ) en plus la pièce est parfaitement centrée.
Pour faire une rondelle diamètre extérieur 40 mm par exemple, je prends un morceau de rond et lui donne ce diamètre sur un centimètre par exemple. Je dresse sa face et perce un avant trou ou le trou définitif selon la précision souhaitée.
Je porte le morceau à l'étau et je scie une rondelle avec surépaisseur bien sûr. J'usine mes mors doux au diamètre de 40 mm avec une profondeur en rapport avec l'épaisseur finale de la rondelle. Je serre ensuite mon ébauche dans les mors doux et finis en la mettant à la bonne épaisseur et si besoin je finis le diamètre intérieur.
Maintenant il y a bien d'autres façons de faire des rondelles, tout dépend de la précision recherchée ; ma méthode est en fait bien plus adaptée pour faire une pièce fine de qualité qu'une vulgaire rondelle.
Par contre un besoin se fait sentir souvent c'est celui de modifier le diamètre du trou d'une rondelle existante. Pour cela en s'aidant de la contre-poupée et d'un morceau de rond usiné convenablement ( ou un bout de tige filetée avec un écrou )et tenu dans un mandrin, je viens placer la rondelle pile poil dans la première rangée des encoches des mors durs. Ainsi tenue on peut réaléser le trou en y allant mollo bien sûr.
 
S
serge79
Apprenti
12 Nov 2008
248
JKL a dit:
Question : pourquoi ne pas utiliser des mors doux ???????
le problème en utilisant les mors doux, lorsque la pièce est terminée, et donc enlevée des mors, elle est souvent déformée.

En ce qui me concerne, j'ai toujours utilisé des bagues fendues, en butée sur les mors, dans la fente faite à la scie mettre une cale en tôle pour usiner le Ø exter de la rondelle avec un épaulement pour que la face AR de la rondelle prenne appui dessus, une fois celui ci réalisé, enlever la cale, et lorsque vous serrez la rondelle celle ci est bien centrée en Ø et en appuis sur toute sa surface AR.

Reste plus qu'à réaliser soit le Ø inter et ou la mise à l'épaisseur.

en général je réalisais ces bagues fendues en matières autre que les pièces à usiner.

il est possible de placer des rondelles épaisses à la place des mors et fixées par des vis implantées dans les fixations des mors, ceci permet d'avoir des mors doux avec une surface de portée plus importante que des mors dox qui eux on une petite largeur.
 
mekratrig
mekratrig
Compagnon
10 Déc 2007
1 117
Moyenmoutier (88-F)
  • Auteur de la discussion
  • #21
Salut à tous,

Je réveille ce post parce que le montage à c.phili me faisait rêver... (:lol:).

Ce type de montage est celui qui correspond le plus à la résolution de mon problème pour tailler des rondelles ou surfacer des épaisseurs faibles.

Mais où trouver l'objet le plus délicat de ce montage : l'étoile ?

Bien sûr c.phili va me dire de me la fabriquer ! Dur le gars !

Mais je suis paresseux et j'ai trouvé des étoiles toutes faites

3 étoiles, 3 épaisseurs : 5, 10 et 15 mm.

Cordialement
 
S
serge79
Apprenti
12 Nov 2008
248
Fabriquer une étoile est très simple, il suffit d'utiliser un écrous, et de percer des trous sur trois faces du six pans, (ainsi vous avez bien un angle de 120°) puis de les tarauder.
pour le réglage des # Ø utiliser des vis de # longueur.
 
G
Guitoune45
Compagnon
8 Avr 2008
1 472
Olivet 45
Bonsoir,
Même avis que JKL, c'est tellement plus simple et plus précis en mors doux,encore faut-il savoir utiliser ceux-ci .Par contre couper à la scie en étau je dis NON ,tronçonnage SVP, en laissant qq dixièmes pour la mise à longueur .
A + .
 
Haut