test économique usiner de la cire ou du polystyrène expansé

  • Auteur de la discussion carburateur
  • Date de début
O
ordinerf
Compagnon
pour le plomb, un simple "camping gaz" réglable avec une boite de conserve au dessus suffit par contre il faut faire ça si possible dehors, il faut aussi prévoir un moyen rigide pour déplacer la boite parce que ça pèse lourd une fois rempli de plombs fondu.
 
Vieulapin
Vieulapin
Compagnon
Pour répondre à carburateur, voici ce dont je me sers pour couler les mordaches en plomb (une louche = un mordache) :

A+

Louche.jpg
 
phil916
phil916
Compagnon
Yanniv a dit:
...
Sinon pour phil916:
je fait partis dun club de tir et je doute que tu puisse trouver bcp de plomb par terre, car dans mon club,ils recuperent leur plomb et les recycle pour le neccessaire(refonte en cible) et le surplus est revendu...
apres peu etre que si tu te presente gentillment a eux et tu leur propose, c'est pas impossible qu'ils te laissent recuperer un peu de plomb
@+

J'ai arrêté faute de temps mais récemment un ami qui tire encore m'a rapporté un bidon 20L de diabolo et de 22lr, il a arrêter de remplir quand il ne pouvait plus le porter :lol: donc çà doit être encore possible :wink:
 
Y
Yanniv
Apprenti
Oo ah ué quand meme...
c'est clair que le debit est impressionant, dans mon club on est pas mal, et quand on y pense, toute les cara + les 22Lr plus tout le reste ca en fait du plomb...
le truc c de savoir negocier, apres je ne sais pas je parle juste pour mon club...mais bon a mon avis vus la quantité ils ne sont pas a quelque plobm pres j'imagine...
@+
 
zingilingiling
zingilingiling
Compagnon
salut ,
je viens mettre ma graine .

Pour les proto en fraisage (piece de petite taille) on peu utilisé du savon de marseille .
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
pour homogénéiser le plomb et ses aliages, avant la coulée, dans le creuset, une fois que tout est fondu, mettre un morceau de cire de bougie, laissez la bruler, et ensuite, ne mélangez plus le métal fondu, coulez le. Ceci permet de rendre homogène le mélange. Sinon, le plus lourd sera au fond et le résultat ne sera pas "joli".
Lorsque l'on récupère du "plomb", on ne connait pas l'aliage réel, il y a de l'antimoine, peut être de l'étain, etc... (ces deux métaux durcissent le plomb et lui permettent d'avoir des détails plus précis au moulage)

Le moceau de parafine (ou de suif) ne coute rien et donne de super résultats.

ATTENTION: toute fonte de plomb doit se faire en extérieur (pour préserver son cerveau) et avec des matériels SUPER SECS sinon jiclures de plomb en fusion assurée.
Tablier de soudeur, gants de soudeur, visière de protection OBLIGATOIRES pour sa propre sécurité.

Cordialement
 
phil916
phil916
Compagnon
Merci je "connais", pour l'avoir relevé dans un vieux livre, le coup des copeaux de cire à verser au dessus du bain
>et dont on enflamme ensuite la surface<
çà fluidifie grandement la coulée d'après les anciens... et il faut toujours écouter les anciens :wink:
 
Vieulapin
Vieulapin
Compagnon
Bonjour à tous

Ben dis donc, Charly 57, mes 12 années de fonte de plomb, formé par des anciens qui l'ont pratiquée pendant plusieurs générations de fondeurs ne m'ont pas appris tout ça ! On n'a jamais utilisé de paraffine, et pourtant un œil de caractère d'imprimerie, surtout dans les petits corps, ne tolère aucun défaut. Mais je ne dis pas que cette astuce est mauvaise. Je ne la connaissais tout simplement pas.
Quant à mettre les fondeuses dehors, ça nous aurait bien arrangés l'été. Mais le tablier de soudeur, les gants de soudeur et la visière de sécurité, on aurait quand même eu du mal à les supporter dans un atelier où la température atteignait couramment plus de 40° l'été. Et je ne m'imagine pas manipuler des caratères de corps 4 (environ 1,5 mm) avec des gants de soudeur.
Je pense que les précautions que tu donnes là sont les recommandations données par les comités d'hygiène et de sécurité, mais, comme souvent, ne sont pas toujours applicables.
Toutefois, pour le sujet qui nous intéresse ici, un maximum de précautions n'est pas superflu.

Cordialement
 
JCS
JCS
Compagnon
Bonjour à tous,

En bijouterie, pour la fabrication de bijoux par le procédé de fonte à cire perdue, on emploie des cires spéciales qui sont plus dures et moins grasses que le parafine.

Donc pluc facile à travailler et elles ont surtout la qualité d'être calcinables.

Une autre solution qui va bien est d'utiliser du plexi, on en trouve, il me semble en 15 ou 20 mm d'épaisseur.

Cela se travaille mieux que la cire et cela a l'avantage d'être aussi calcinable, donc utilisable en fonte à cire perdue.

Les modèles réalisés sont beaucoup plus résistant qu'en cire.

Je pense que l'on doit facilement pouvoir trouver des chutes.

@+

JCS.
 
Haut