Sur l'établi : rhabillage mouvement C.G. Hahn N°725

  • Auteur de la discussion Madman
  • Date de début
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 960
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #1
Après l'usinage du boitier vient le tour du mouvement.
Il s'agit d'une répétition aux quarts, dont les quarts ne sonnent pas, car un ressort est brisé.
Les aiguilles sont également absentes, celles photographiées ci-dessous sont des remplacements demandant adaptation.

p3663717586-5.jpg


p3663717619-5.jpg


p3663716966-5.jpg


p3663717050-5.jpg
 
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 960
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #2
Diminution du carré dans l'aiguille des minutes.
p3663718504-5.jpg


Après soudure et limage l'aiguille tient bien.
p3663718518-5.jpg


Le trou dans l'aiguille des heures est trop petit. Il faut réaléser.
p3663719325-5.jpg


Tout est bon !
p3663719085-5.jpg
 
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 960
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #3
Il s'agit maintenant de refaire le ressort bleu cassé.
p3663719440-5.jpg


Séparation du mouvement d'avec le cercle d'emboitage.
p3663720104-5.jpg


Tout d'abord on enlève le balancier.
p3663720580-5.jpg


Vue du dessous. Fonctionnement à analyser plus tard...
p3663720875-5.jpg


L'ancre et la roue d'échappement.
p3663720996-5.jpg


Démontage des gongs.
p3663721233-5.jpg
 
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 960
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #4
Le ressort, dessiné à peu près.
p3663721188-5.jpg


Un long ressort flexible..
p3663721631-5.jpg


... qui déplace le râteau.
p3663721968-5.jpg


Aperçu dans le programme CAD.
p3664183229-5.jpg


p3664183243-5.jpg


p3667936719-5.jpg


p3667936738-5.jpg


Ressort et râteau.
p3669926063-5.jpg
 
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 960
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #5
Le morceau d'acier.
p3669925755-5.jpg


Amincir de 3mm à 1mm.
p3669925978-5.jpg


Collage du modèle...
p3669925809-5.jpg


... et découpe au bocfil.
p3669926074-5.jpg


p3669927035-5.jpg
 
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 960
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #6
Pour les essais il faut déposer l'étoile des jours. Elle actionne le colimaçon des quarts, que le râteau vient palper.
p3669927049-5.jpg


Maintenant la nouvelle pièce a de la place.
p3669927491-5.jpg


Le trou a un épaulement pour la vis, dont il s'agit de vérifier la profondeur.
p3673267152-5.jpg


Plus près. Le palpeur a été usiné ad-hoc.
p3673267178-5.jpg


Perçage à 0.30mm sur une machine à perler.
p3673267182-5.jpg


Plus près...
p3673267247-5.jpg


De petites mèches de qualité.
p3673267223-5.jpg


Le trou pour la goupille est terminé !
p3673267623-5.jpg
 
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
3 912
FR 12520
chapeau!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! :smileyvieux:
 
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 960
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #9
Limer, mesurer, essayer, adapter, meuler, le temps file si vite. Et juste le jour auquel il manque déjà une heure...

Le ressort et le râteau. Il faudra encore diminuer la largeur de la lame.
p3674647792-5.jpg


Sans le râteau, lame un peu amincie. Pas encore assez.
p3674647803-5.jpg


L'ancien ressort cassé fut déjà réparé. Probablement par soudure basse température, ce qui expliquerait sa couleur bleue.
p3674647984-5.jpg
 
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 960
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #10
Ça va chauffer ! D'abord en amincissant la lame du ressort, ensuite en le trempant.

J'ai réalisé un support dans une chute, dans lequel j'ai collé le ressort. L'amincir à la lime aurait sûrement mal fini, car il est presque impossible de bien tenir une pièce si mince.

p3678533281-5.jpg


Pendant le tournage.
p3678533288-5.jpg


Détacher à l'acétone...
p3678533328-5.jpg


... et embobiner dans du fil de fer. Il me faudra un jour confectionner une capsule dans laquelle je peux glisser mes pièces et remplir de poudre de charbon.
p3678533299-5.jpg


Un peu de savon noir pour prévenir de l'oxydation...
p3678533384-5.jpg


... et ça chauffe ! Un rôti de chenille, ça vous dit ?
p3678533665-5.jpg


Très chaud ...
p3678533681-5.jpg


... et froid d'un coup.
p3678533932-5.jpg


Déballer est toujours délicat quand l'acier est si fragile.
p3678534153-5.jpg


Après nettoyage et polissage hop au four à 220°C pour le revenu puis lent refroidissement.
 
peps
peps
Ouvrier
5 Nov 2016
381
FR- 34
Bonsoir,
je suis juste etonné par la section constante du ressort. Je me serais attendu a une épaisseur dégressive vers l'extrémité.
C'est peut être la raison pour laquelle il avait cassé a ras de la partie fixe.
 
  • Réagir
Reactions: jdg
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 960
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #12
... je suis juste etonné par la section constante du ressort. Je me serais attendu a une épaisseur dégressive vers l'extrémité.
C'est peut être la raison pour laquelle il avait cassé a ras de la partie fixe.
C'est une question que l'on est en droit de se poser en effet. Mais tous les ressorts de cette montre ont une section constante et je n'ai fait que reprendre ce qui fonctionne bien ailleurs... Le ressort n'a pas cassé à ras la soudure, mais plus loin. La cause est difficile à établir.

D'ailleurs, le nouveau ressort fonctionne plutôt bien, sur ma video vite fait sur le gaz... :tumbsupe:
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
et embobiner dans du fil de fer. Il me faudra un jour confectionner une capsule dans laquelle je peux glisser mes pièces et remplir de poudre de charbon.
Un feuillard de cuivre fait bien l'affaire.

L'amincir à la lime aurait sûrement mal fini, car il est presque impossible de bien tenir une pièce si mince.
Au bouchon de champagne, comme les anciens, ça marche bien.

Mais tous les ressorts de cette montre ont une section constante et je n'ai fait que reprendre ce qui fonctionne bien ailleurs.
Je partage l'avis de Peps. Ce n'est pas parce que c'était comme cela avant que c'est bien !

Ici une copie d'un magnifique dessin du Traité d'horlogerie de L. Moinet où l'on voit bien les profils de ressorts :

Moinet-ressorts.jpg


Peut-être que le gars qui a fait ta montre ne l'avait pas lu !

En tous cas beau travail quand même ! Bravo.

@+
JC.
 
Dernière édition:
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 960
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #14
...Au bouchon de champagne, comme les anciens, ça marche bien.
C'est ce que j'ai utilisé pour amincir le bloc d'acier dans lequel j'ai ensuite découpé le ressort, en passant de 1mm (le minimum que je sais fraiser) à 0.5. Amincissage au bouchon de crémant sur une pierre.

La question de comment tenir la pièce se référait à l'amincissement de la largeur de la lame courbe. Je devais en amincir l'arc intérieur du cercle. Impossible de poser correctement le cercle pour qu'il ne s'échappe pas sous la poussée de la lime. J'ai dont fabriqué ce posage.

...Ici une copie d'un magnifique dessin du Traité d'horlogerie de L. Moinet où l'on voit bien les profils de ressorts...
... Peut-être que le gars qui a fait ta montre ne l'avait pas lu !
Merci, c'est magnifique ! C.G.Hahn n'a pas pu lire en 1820-1830 un traité publié en 1848 :roll: Mais moi je peux toujours le faire. On va solliciter Google Books...
 
Dernière édition:
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 553
92
Bonjour,

Le ressort n'a pas cassé à ras la soudure, mais plus loin. La cause est difficile à établir.
Normale plus loin car élévation locale de la température lors de la brasure. La trempe et le revenu d'un ressort doit être HOMOGENE ! et aucune brasure n'est possible sur un ressort !...Ben alors Madman...???

Je partage l'avis de Peps. Ce n'est pas parce que c'était comme cela avant que c'est bien !
Moi aussi
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
La question de comment tenir la pièce se référait à l'amincissement de la largeur de la lame courbe. Je devais en amincir l'arc intérieur du cercle. Impossible de poser correctement le cercle pour qu'il ne s'échappe pas sous la poussée de la lime. J'ai dont fabriqué ce posage.
La solution est de limer plat et de cintrer après, par forgeage, sur une bigorne.

C.G.Hahn n'a pas pu lire en 1820-1830 un traité publié en 1848 :roll:
Effectivement, comme je le subodorais dans mon précédent poste, il ne l'avait pas lu, puisqu'il ne pouvait pas. Ceci explique peut-être cela...

On va solliciter Google Books...
J'ai essayé sur Gallica (BNF) et sur books.google. J'ai trouvé un traité d'horlogerie moderne de Moinet, Mais cela ne semble pas être le même que le mien. Je n'ai pas vu les planches. Mais je n'ai pas le temps de vérifier plus profondément.

@+
JC.
 
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 960
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #17
... Normale plus loin car élévation locale de la température lors de la brasure. La trempe et le revenu d'un ressort doit être HOMOGENE !
Ça c'est évident. Mais : l'endroit de la brasure étant le plus chaud et ayant probablement refroidi lentement il était donc détrempé. N'est-ce pas là qu'aurait dû se produire la casse ?
 
Dernière édition:
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 960
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #18
La solution est de limer plat et de cintrer après, par forgeage, sur une bigorne.
Effectivement. C'est ainsi que j'ai fabriqué les ressorts de couvercle pour le boitier savonnette. Mais on n'était pas dans les mêmes épaisseurs. Là le ressort fait 0.2-0.3mm. Forger la courbure sans brûler l'acier ? À voir...

...Je n'ai pas vu les planches...
Elles sont tout à la fin du livre, avec les tabelles. Ton livre a-t-il des planches et dessins avec le texte ? Parce que c'est particulièrement pénible à lire autrement...
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
Forger la courbure sans brûler l'acier ? À voir...
Le cintrage se fait à froid, de préférence avec un marteau qui à une panne en laiton, sur une bigorne de bijoutier.
Mais on peut aussi affiner par forgeage. On le tient dans un étau à main, on le chauffe de temps en temps au rouge naissant, à la lampe à alcool. Il faut que la lampe à alcool soit très près de la bigorne et ne pas avoir le geste trop rapide pour ne pas tremper à l'air, comme le faisait les anciens, pour les très petits forets.

Mais : l'endroit de la brasure étant le plus chaud et ayant probablement refroidi lentement il était donc détrempé. N'est-ce pas là qu'aurait du se produire la casse ?
Cela ne sert à rien de souder un ressort. A la soudure faible, ça ne tient pas, et à la soudure forte, on détrempe toute la pièce, qui n'est plus re-trempable, sous peine de fragiliser la soudure. De toutes façon cela créera un point de rupture.

@+
JC.
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 553
92
Ça c'est évident. Mais : l'endroit de la brasure étant le plus chaud et ayant probablement refroidi lentement il était donc détrempé. N'est-ce pas là qu'aurait dû se produire la casse ?
le ressort était toujours trempé.
Ce genre de ressort reçoit un revenu de 220° centigrades. À l’endroit de la brasure et à côté le revenu est monté à 300° conforme à la couleur bleue.
Dans ce cas la ligne de fracture se situe toujours à droite ou à gauche de la brasure (du côté le plus faible) à cause des différences de revenus.
Tu n’as plus aucune homogénéité et donc casse obligatoirement.

Édit Si la brasure faible n’est pas bien effectuée la casse se situe à cet endroit.
 
Dernière édition:
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 960
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #22
Pour le cintrage j'ai été échaudé par de mauvaises expériences à froid... :roll:

De là...
p3680632258-5.jpg


... jusqu'ici il y a 175 pièces séparées et une bonne demi-journée de travail. Tout photographier, observer, réfléchir à la séquence de démontage et ranger ça prend énormément de temps !
p3680633416-5.jpg


Pas de mauvaise surprises jusque là. Il y avait au moins trois axes goupillés dans la saleté, ce qui est chi**t quand la goupille est tellement microscopique qu'il faut recourir au pivot d'un vieil axe de balancier pour la chasser. Sans la perdre évidemment...
 
peps
peps
Ouvrier
5 Nov 2016
381
FR- 34
C'est quand même un truc de dingue l'horlogerie...
Perso, je suis admiratif.
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
Pour les essais il faut déposer l'étoile des jours.
#6, il n'y aurait pas une erreur, ce ne serait pas plutôt l'étoile des heures avec son limaçon ?

J'ai pris un peu de temps pour faire quelques essais de forgeage de ressort, comme je l'avais suggéré précédemment.

ressort-1.jpg


Au milieu le ressort forgé et cintré, dans l'étau à main. Pour faire simple, je suis parti d'une tige d'acier bleu à tampon de 1,10 mm de diamètre.. Les horlogers savent de quoi je parle. Au début j'ai utilisé ma lampe à alcool en haut, mais c'était un peu lent. J'ai donc continué avec un chalumeau de cuisine, en haut à droite, à 14 €, qui donne d'excellents résultats ! En haut à gauche un charbon à souder qui permet de renvoyer la chaleur du chalumeau qui serait perdue. Au milieu, à droite, la bigorne ( petite enclume ). En bas à droite, un petit marteau avec une panne en laiton, pour cintrer le ressort sur la bigorne. Enfin, en bas à droite un marteau pour forger, sur lequel j'ai arrondi les angles afin de ne pas marquer le métal.

ressort-2.jpg


L'exercice terminé en environ 10 minutes. L'extrémité à une épaisseur de 0,25 mm.

ressort-3.jpg



ressort-4.jpg


Et voilà le travail dégrossi. Avant le cintrage, j'ai lissé vite fait avec une petite meule corindon. Reste plus qu'a fignoler.

@+
JC.
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 553
92
@JCS

Super boulot effectué dans les règles de l’art !!!
La lampe à alcool sert également à préparer et maintenir chaude la bigorne.
Je cintre directement sur la bigorne avec le marteau a forger, maintenu chaud aussi, surtout pour les toutes petites pièces.
 
Dernière édition:
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
La lampe à alcool sert également à préparer et maintenir chaude la bigorne.
Je cintre directement sur la bigorne avec le marteau a forger, maintenu chaud aussi, surtout pour les toutes petites pièces.
@jdg,

Je ne fais pas tout ce cinéma. Mais tu fais comme tu veux, chacun est libre. "La fin justifie les moyens".
Un morceau d'acier détrempé peut se plier légèrement sans problème et sans conséquence.

Ce serait sympa de nous montrer de temps en temps ce que tu dis faire. "Le dire c'est bien, le faire c'est mieux".

@+
JC.
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 553
92
@JCS

Bonjour,

début du HS

« le faire c’est bien l’expliquer c’est mieux »
J’explique simplement comment l’on doit conduire un bon forgeage à chaud..
Si tu assimiles cela à du cinéma c’est que tu n’y connais rien. Une enclume et un marteau doivent être préalablement mises en température dans le but de pouvoir forger suffisamment longtemps avant de remonter la pièce au rouge principalement dans le cas de petites pièces.

«Un morceau d'acier détrempé peut se plier légèrement sans problème et sans conséquence »

Ça c’est ce que tu crois, une analyse fine (ressuage, lumière noire, microscope) montrera des criques synonymes de futures ruptures ! Toujours à CHAUD AU ROUGE !!!
Je forge depuis des années en horlogerie, en coutellerie notamment. Je sais le faire et je le fais mais je n’éprouve pas le besoin de le montrer sans cesse.
Mais toi aussi tu fais comme tu veux et tu n’est pas le seul...à chacun son ego...

Fin du HS
 
Dernière édition:
jon
jon
Compagnon
13 Avr 2014
1 720
Lorient
#6, il n'y aurait pas une erreur, ce ne serait pas plutôt l'étoile des heures avec son limaçon ?

J'ai pris un peu de temps pour faire quelques essais de forgeage de ressort, comme je l'avais suggéré précédemment.

Voir la pièce jointe 505459

Au milieu le ressort forgé et cintré, dans l'étau à main. Pour faire simple, je suis parti d'une tige d'acier bleu à tampon de 1,10 mm de diamètre.. Les horlogers savent de quoi je parle. Au début j'ai utilisé ma lampe à alcool en haut, mais c'était un peu lent. J'ai donc continué avec un chalumeau de cuisine, en haut à droite, à 14 €, qui donne d'excellents résultats ! En haut à gauche un charbon à souder qui permet de renvoyer la chaleur du chalumeau qui serait perdue. Au milieu, à droite, la bigorne ( petite enclume ). En bas à droite, un petit marteau avec une panne en laiton, pour cintrer le ressort sur la bigorne. Enfin, en bas à droite un marteau pour forger, sur lequel j'ai arrondi les angles afin de ne pas marquer le métal.

Voir la pièce jointe 505467

L'exercice terminé en environ 10 minutes. L'extrémité à une épaisseur de 0,25 mm.

Voir la pièce jointe 505468


Voir la pièce jointe 505470

Et voilà le travail dégrossi. Avant le cintrage, j'ai lissé vite fait avec une petite meule corindon. Reste plus qu'a fignoler.

@+
JC.
Tu l'as passé au laminoir ? augmentation de de la largeur du ressort par rapport à la section initiale et l'angle formé
entre ton petit barreau d'acier et le plat en donne l'impression. On voir également un léger étirement de la matière.

Amicalement.
 
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 960
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #29
#6, il n'y aurait pas une erreur, ce ne serait pas plutôt l'étoile des heures avec son limaçon ?
Oui, erreur : c'est bien l'étoile des heures.

J'ai pris un peu de temps pour faire quelques essais de forgeage de ressort, comme je l'avais suggéré précédemment.
Excellent, merci @JCS Intéressant de partir d'une tige d'acier bleu.
Comment ferais-tu un ressort qui doit avoir une lame très fine, mais une extrémité usinée plus large ? Un sautoir du totalisateur des minutes par exemple ?
 
Madman
Madman
Compagnon
14 Jan 2010
1 960
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #30
Tu l'as passé au laminoir ? augmentation de de la largeur du ressort par rapport à la section initiale et l'angle formé entre ton petit barreau d'acier et le plat en donne l'impression...
@jon : c'est forgé au marteau.
 
  • Réagir
Reactions: jon
Haut