support adaptation scie sur table peugeot sc1 avec table bureautique

lion10
Compagnon
7 Mai 2010
4 392
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour

J'ai eu l'occasion l'été dernier de récupérer gratuitement une table bureautique. Depuis j'ai eu besoin de mettre à hauteur une vieille table de scie peugeot.
J'ai donc transformé cette table bureautique.
IMG_4709 (Small).JPG


IMG_4729 (Small).JPG


La planche du bas reposant sur les 2 barres du piétement était abimée et un peu juste en largeur. J'ai donc fixé 2 morceaux de bois pour y poser par dessus la planche d'origine.
La planche d'origine que j'ai gardée était cassée sur un chant et était fixée par des vis spéciales aggloméré dans le chant, maintenant elle est fixée par des vis perpendiculaires à la planche et suffisamment éloignées du bord.

Les tasseaux que j'ai mis sont issus d'un vieux matelas, c'était donc du bois dur. Ce morceau faisait 87 mm de largeur et je l'ai refendu en 2 parties. J'ai bien tenté de le passer sur la scie sur table Peugeot mais je dépassais la capacité limite de quelques mm. Pour gagner ces quelques mm et laisser passer le cache du couteau diviseur, j'ai même fraisé une rainure à la défonceuse. Mais le bois étant assez dur, j'ai dû me résigner à faire le délignage à la scie circulaire portative Bosch de 54 mm de capacité. J'ai bien un rail de scie circulaire bricolé mais il n'est pas encore parfait et le problème récurrent pour scier ces morceaux c'est la fixation, tout en laissant passer la scie il faut brider la pièce.

Après rabotage électrique j'ai obtenu les 2 morceaux d'environ 30 mm d'épaisseur que j'ai pu fixer, le trait de sciage me garantissant une surface plane pour y fixer la planche.

IMG_4718 (Small).JPG


Pour rajouter de la profondeur j'ai rajouté une planche de palette devant. N'ayant pas de raboteuse, un léger débord me gène pour l'instant lorsque je sors une caisse à outil du fond de la planche du socle, elle y butte légèrement.
Je corrigerai ce problème plus tard en essayant de surfacer à la défonceuse avec une fausse table s'appuyant sur la planche de niveau ou avec une raboteuse mais je n'en ai toujours pas.

IMG_4721 (Small).JPG


A l'origine une tablette supportant le clavier était sur un rail, j'ai transformé cette tablette en tiroir.

IMG_4728 (Small).JPG


J'ai choisi de garder le rail existant, mais il est de mauvaise qualité. Pour ne pas que le rail se défasse et perdre les billes par l'arrière j'ai mis une vis d'arrêt. En fait j'ai aussi déplacé la butée arrière d'origine afin de rentrer d'avantage le tiroir en position fermé.
Ce système de rail s'enfile avec le chariot à billes sur le devant du rail du support, il y a un clips en plastique qui passe sans opposer de résistance lorsque l'on ferme le tiroir pour la mise en place. Ce clips assure une ouverture limitée devant assurant une sécurité pour ne pas que le tiroir tombe.
Pour faciliter l'ouverture du tiroir, j'ai dû assurer le parallélisme des rails via quelques rondelles, à l'origine ça s'ouvrait et se fermait mal.

IMG_4716 (Small).JPG


Les extrémités étant saillantes afin de ne pas me blesser je les ai recouvertes par un morceau de bois, coupé en biais et défoncé. Le principe a été fait à l'avant et à l'arrière de chaque rail. La coupe biaise dans le principe sur la scie sur table ne pose pas de problème majeur, mais relever l'angle n'est pas toujours très facile en fonction du rapporteur que l'on a.

IMG_4711 (Small).JPG


IMG_4712 (Small).JPG


IMG_4730 (Small).JPG


IMG_4717 (Small).JPG


Pour avoir plus de place de rangement j'ai positionné une étagère intermédiaire après calcul de la hauteur en fonction des différentes boîtes d'outillage électroportatif, mais pour l'instant la place est prise par un chariot de tronçonnage pour ma scie.
IMG_4714 (Small).JPG

Pour tracer les traits et les emplacements des trous de cette étagère, ce fut assez laborieux, car les barres métalliques verticales sont toutes obliques. Je me suis finalement servi des tasseaux supportant cette étagère en guise de canon de perçage.
Il faudrait idéalement une sorte de rapporteur ou fausse équerre avec un coté fait de cornière pour s'appuyer sur le profil tubulaire de la barre métallique.
Pour la fixation de la planche j'ai mis des vis Pozidriv mal placées et le vissage au tournevis électrique ne fut pas facile, mais j'y suis arrivé. Il existe maintenant des coudes et des flexibles de vissage bien pratiques. Par contre je déconseille les vis 3 mm x 30 mm en pz1, vraiment pas résistante au niveau de l'empreinte de la tête. Le problème était en partie dû au vissage dans du bois dur et à l'avant trou trop petit, il fallait au moins percer à 2 mm voire 2.5 mm.

Pour éviter que ce que je dépose déborde ou tombe par l'arrière de cette étagère j'ai mis au fond une sorte de ridelle.

IMG_4710 (Small).JPG


Comme le chant de la planche était vermoulu, j'ai découpé une lamelle de bois dans une plus belle planche, que j'ai ensuite fixée par quelques pointes tête homme. Pour le coté vertical j'ai aussi ajouté une lamelle mais c'était surtout pour rallonger la planche à laquelle il manquait quelques mm. Avec un guide particulier j'arrive à découper des lamelles fines même sur cette vieille scie Peugeot.

IMG_4727 (Small).JPG


Les extrémités des barres du bas devant en bas me semblaient dangereuses, je les ai donc recouvertes d'un morceau de bois, arrondies par ponçage tout simplement.

IMG_4713 (Small).JPG


cdlt lion10
 
Dernière édition:
lion10
Compagnon
7 Mai 2010
4 392
  • Auteur de la discussion
  • #3
Bonjour

Pour positionner au mieux la table de sciage j'ai fait attention à ce que je puisse fixer la table sans avoir à défaire le tiroir pour accéder au vis, car c'est assez délicat à démonter.
De même j'ai veillé à ce que les trous soient dans le plateau en bois et non dans le tube métallique du support, ma table n'est pas trop lourde. J'ai aussi ménagé de la place à l'arrière pour y poser un plateau élévateur qui me permet de soutenir des planches plus longues que la table; il est alors assuré par un serre joint.
IMG_4737 (Small).JPG


IMG_4738 (Small).JPG


Enfin en mesure conservatoire, j'ai pensé à pouvoir y mettre une extension sur la gauche ou sur le devant, mais cela n'est pas encore fait. J'ai acheté des billes de convoyage bas coût sur ebay, mais je ne suis pas encore dans ce projet.

IMG_4739 (Small).JPG


IMG_4740 (Small).JPG


Pour percer le plateau en bois, ce fut assez facile au travers du piètement de la scie qui m'a permis de canon de perçage. Il m'a juste fallu passer la perceuse sans fil sous la table, à cette fin j'ai utilisé un raccord coudé plutôt dédié au vissage sur lequel j'ai mis un foret à queue hexagonal 6.35 mm de 6 mm. Après dégagement de la table de sciage, j'ai repercé à 6.5 mm et le tout a été monté.

cdlt lion10
 
lion10
Compagnon
7 Mai 2010
4 392
  • Auteur de la discussion
  • #4
Bonjour

J'avais noté dans ma liste un problème résiduel, la planche de palette que j'avais fixée devant sur le socle n'affleurait pas parfaitement avec celle en 'aggloméré que j'avais fixée juste à coté, comme on le voit sur la quatrième photo. Cela me contrariait un peu lorsque je glissait une boîte à outils.
Pour résoudre ce problème j'avais identifié plusieurs solutions à valider :
- mettre un renfort à cheval en dessous des 2 bords de planche,
- défaire la planche de palette et la raboter avec une raboteuse,
- mettre des lamelles pour relier les 2 planches ensemble,
- faire un surfaçage à la défonceuse avec une fausse table.

C'est cette dernière solution qui présente l'avantage de pouvoir être faite in-situ dans mon cas et ne nécessitait aucun autre achat de machine à bois.
Avant essai, je me suis assuré que la défonceuse pouvait passer car il y avait le montant incliné de l'ossature métallique du support et une étagère juste au dessus. Il y avait de la marge en hauteur à la condition de choisir le bon sens pour la défonceuse afin que le cordon électrique qui dépasse du haut de la machine ne bloque pas l'avancement de la machine.

J'ai donc mis une fausse semelle, en fait une semelle sous la défonceuse qui ne recouvre que la moitié de sa surface, ainsi cela a permis de surfacer au dessus d'une surface sans s'y appuyer. Je pensais avant d'essayer qu'il aurait fallu prolonger la semelle sur la gauche de la défonceuse afin d'y mettre un contrepoids pour qu'elle ne bascule pas mais cela n'a pas été nécessaire. Du reste pour faire cela on a avantage à utiliser une petite défonceuse comme tout travail à la volée.
J'ai donc fixé vite fait un morceau de lambris sous la défonceuse ce qui m'a permis de surfacer et corriger une bonne partie du dépassement.

IMG_5303 (Small).JPG


IMG_5304 (Small).JPG


Comme le dépassement n'était pas constant, la planche de palette étant un peu voilée j'ai mesuré avec une jauge numérique pour test de l'usure des pneus la valeur en début au fond et au milieu de la planche. Puis je me suis contenté de plonger la défonceuse de 0.7 mm dans mon cas en la réglant avec une cale à bougie. Enfin j'ai passé un coup de rabot à main et le ciseau à bois pour essayer de gommer les derniers dépassements.
Au final la planche n'est pas parfaitement lisse, mais la boîte à outils glisse bien mieux.

cdlt lion10
 
Haut