souder du laiton au tig

  • Auteur de la discussion maximus
  • Date de début
M
maximus
Ouvrier
1 Avr 2009
417
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous.

Je souhaiterais souder du laiton avec mon TIG .
C'est du laiton "batard".
Hormis le faite de bien préparer l'endroit où je veux souder (gratter, dégraisser etc. etc...)

Y-a t-il des électrode spécial à utiliser ?
En DC ?
Est-ce qu' un simple fil de laiton Décapé peut me faire baguette d'apport ?
Faut-il un autre gaz que de l'argon?

Où j'oublie tout de suite?

Merci d'avance pour vos réponses.
 
Fran
Fran
Compagnon
19 Oct 2012
1 874
FR-39Arbois
salut

j'ai tenter le coup avec des raccord de plomberie et avec des baguette de brasure enrobées . ça crépite pas mal mais ça soude pas mal non plus . en tout cas ça dépanne
 
M
MARECHE
Compagnon
6 Fev 2011
2 812
Nancy
Bonjour,
Cette vidéo montre un gars qui soude bien, mais qui est un fan du métal d'apport plus fusible: il soude au TIG comme on soude au chalumeau.
Le problème du laiton c'est le zinc qui bout et qui risque de générer de la porosité. Je brase de préférence à l'argent pour le laiton.
Salutations
 
M
maximus
Ouvrier
1 Avr 2009
417
  • Auteur de la discussion
  • #5
Merci pour vos réponse!

C'est dommage que les meilleurs vidéo soient tous le temps en Anglais...

J'irais voir demain ce que mon revendeur me propose en métal d'apport. Et je verrais bien ce qu'il me dit.

A part ça, je trouve génial la buse transparente sur la vidéo. J'ai jamais vu ça :eek:, mais ça doit être bien pratique pour mieux voir le bain de fusion.

ça existe en Europe?
 
M
MARECHE
Compagnon
6 Fev 2011
2 812
Nancy
Bonjour,
Pareil, je n'ai vu que des buses en alumine opaque. L'alumine transparente existe, mais je ne l'ai jamais vue en buse.
Salutations
 
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
Les buses transparentes son en PYREX et on en trouve en France.
Lorsqu'on chauffe un alliage on court le risque de changer sa composition dans la Zone Affectée Thermiquement. En général les fabricants de métal d'apport ont étudié le phénomène et ils proposent en conséquence des alliages dont la composition permettra de compenser autant que faire se peut ces variations de composition du métal de base. C'est pourquoi prendre une tige de laiton pour souder au TIG du laiton c'est du domaine du bricolage peu exigeant. Il faut consulter les ouvrages spécialisés des fabricants de métaux d'apport.
Stan
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
a la température de fusion du laiton le zinc fond mais ne bout pas ... il est un peut volatil il va s'en perdre un peu mais ça ne change pas complètement la composition de l'alliage ... sinon on ne pourrait jamais mouler du laiton

en moulage le zinc se perd surtout par oxydation ... en soudure tige grace a l'argon il n'y aura pas de perte par oxydation
 
M
MARECHE
Compagnon
6 Fev 2011
2 812
Nancy
Bonjour,
Heu, avez vous essayé? C'est rigolo! Surtout les fumées blanches d'oxyde de zinc. Il faut se rappeler la métallurgie de zinc par la cornue liégeoise: le zinc DISTILLE hors du mélange oxyde charbon pour se condenser à la sortie. Un arc de TIG est beaucoup plus chaud, c'est pas étonnant q'il y ait quelques pertes. Faites l'essai. Je préfère souder cuivre sur inox (déjà délicat en TIG)
Salutations
 
D
den's
Ouvrier
24 Juil 2012
464
salut!

qui est un fan du métal d'apport plus fusible: il soude au TIG comme on soude au chalumeau
Mareche, je ne comprends pas le sens de ta phrase, tu pourrais développer, siouplait..?

den's
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
le zinc pur se vaporise a 907° mais heureusement l'alliage ne laisse le zinc se vaporiser qu'a une temperature plus haute , fonction de la composition , ce qui laisse heureusement un peu plus de marge en temperature

c'est exactement comme quand on chauffe un melange eau alcool : ce n'est pas parce que l'alcool pur se vaporise a 79° qu'un peut d'alcool dans beaucoup d'eau va sortir a 79° : en realité le melange eau alcool bout a une temperature intermédiaire entre 79 et 100 fonction du taux d'alcool , et a cette temperature d'ebution ce qui se vaporise a une composition plus riche en alcool que la composition du melange , et il y a une methode pour le calculer exactement

donc pour le laiton c'est la même histoire : le zinc ne s'évapore pas a 907° : l'ebulition commence a une temperature plus haute
 
M
maximus
Ouvrier
1 Avr 2009
417
  • Auteur de la discussion
  • #12
Bon...

Et bien pour ma part, je vais quand même essayer quand j'aurais un petit moment et vous tiendrais au courant.

moissan, je suis impressionné par ton savoir:smileyvieux:! Tu est dans beaucoup de sujet qui m'intéresse, et particulièrement la fonderie. Tu travail dans la branche ? Tu n'est pas obligé de me répondre si tu me trouve trop curieux.
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 642
59000
Bonsoir,
Plutôt en AC, avec comme métal d'apport, un laiton faiblement allié zinc, un bronze à l’étain ou un cupro-alu.
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bsr ,

Un extrait du catalogue Castolin :

CastoTigCuivreux.jpg
 
M
MARECHE
Compagnon
6 Fev 2011
2 812
Nancy
Bonjour,
A den's: ce gars dans la vidéo soude avec son électrode et sa baguette comme on soude avec un chalumeau oxy acétylénique, une source de chaleur localisée et un métal d'apport abondant. Au TIG on utilise souvent pas de métal d'apport du tout. J'ai soudé hier du 304 et un acier réfractaire de nuance inconnue, qui avait bien du mal à fondre par rapport au 304.
Salutations
 
D
den's
Ouvrier
24 Juil 2012
464
salut!

merci Mareche pour ton explication, je comprends mieux ce que tu voulais dire..
cdlt

den's
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bjr ,

Maximus demandait justement quel metal d'apport utiliser .

Meme si dans certains cas on peut faire sans .
 
Dernière édition:
U
usidep
Compagnon
14 Jan 2012
1 481
bonjour,
il faut comparativement au soudure classique au tig, un métal d'apport est souhaitable pour avoir un métal plus liquide que la pièce à "braser" qui remplira les vide presque instantanément si les pièces sont porté à bonne temps.
il faut du "fondant " adapté à placer avant, un métal d'apport prévu pour ( chez votre fournisseur de plomberie) pour le métal d'apport il y en a deux grande familles ceux pour les gaz moins chaud et ceux pour les gaz plus chaud comme l’acétylène, pas besoin de celui à l'argent.
pour finir ont préfère tout brasser au chalumeau (bien plus économique pour ce travail), car le but est juste de chauffer les pièces pratiquement dans leur ensemble ( du reste sur des petites pièces la flamme fait le tour toute seul) pas de les faire fondre. et le but du tig est de fondre, donc pour souder des tôle mieux, pour braser de la plomberie moins bien.
autrement cela fonctionne très bien au tig, avec préchauffage au bruleur si bloc de plus de 3/6mm.
 
Haut