Rétrofit Fraiseuse Chester ZX15

  • Auteur de la discussion MIC_83
  • Date de début
MIC_83
MIC_83
Compagnon
15 Jan 2008
3 392
FR-83
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonsoir à tous,

J'ai récupéré la "bête" voilà une petite quinzaine.
Depuis, démontage complet, pour voir l'état réel avant remise en état.
Cette machine ne semble pas avoir subit de démontage avant moi (soit 9 années) !
Les surfaces usinées sont ternes, le graissage doit dater du premier assemblage !

Premier constat, après un nettoyage en profondeur :
- Tous les roulements sont à changer, cela était prévisible et concerne les roulements du support de la poulie étagée, de la broche et de la boite d'avance.
- Les lardons de réglage de la table et du charriot transversal, un est très usée (en forme de "dentelle" sur les arêtes), l'autre est en bout de réglage.
- Les noix en bronze ne présentent pas de jeux excessifs mais le pion de centrage du palier en fonte supportant la noix de la table s'est cassé au démontage suite à un grippage.
- L'état de surface des glissières laissait à désirer.
- La conception des différents mécanismes de vis sans fin (rotation de la tête, descente fine et descente de broche doublée d'une finition plus que discutable.
- La commande de l'avance auto de la table qui ne présente plus de points durs sur les positions d'avance (3) et les points morts (2) et dépasse les limites de courses prévues.
- des pignons de l'avance auto sont marqués, il n'y avait pratiquement plus d'huile, alors que le niveau intégré indiquait le contraire (opacifié par l'huile usagée).
- Les moteurs électrique sont en bon état
- le câblage électrique et les gaines armées nécessitent quelques améliorations surtout sous le bâti (raccordement effectué avec un domino).

Voilà pour les "découvertes".

J'ai réfléchis un long moment aux améliorations possibles sur cette machine et ai commandé les pièces en conséquence :

- Les roulements du support de poulie étagé, j'ai remonté des roulement étanches contrairement aux anciens modèles. J'ai découvert de la poussière provenant de l'usure de la courroie, malgré la profondeur de recouvrement de la poulie étagée.

- Les roulement de broche avec une amélioration substantielle des roulements dit de hautes précisions "série 7000" qui se caractérisent du fait de la forme particulière de la bague intérieure et de la cage de supporter une combinaison d'efforts axial et latéral importants (en commande) en lieu et place de roulements à bille d'origine qui étaient au bout du rouleau (billes marquées, gorge de la cage usée en effort axial. . Question tarif, ouf ! 106 € la pièce avec une remise plus qu' intéressante, mais bon, le résultat ne sera pas le même non plus. En effet, on est dans le domaine de la petite machine-outils et en droit d'être exigeant.

- Pour l'axe de descente du fourreau de la broche d' origine en acier sur palier en fonte grossièrement usinés avec du jeu. Heureusement que ceux-ci se démontent. Usinage des paliers et adaptation de cages à aiguilles (diamètres différents de chaque coté).

- Descente fine, toujours le même blême palier en fonte sur la vis sans fin avec en plus un marquage prononcé dû aux épaulements de la vis pratiquement inexistants (efforts latéral conséquent et frottement garanti). Dépose des paliers, usinage, adaptation de bagues épaulées en bronze fritté auto lubrifiante. Trés nette amélioration du fonctionnement et supression du jeu latéral.

- Rotation de la tête, là le démontage à été laborieux ! tout était grippé.
Attention aux goupilles de maintient des paliers accessibles seulement si la tête est désolidarisée de son support à l'aide de vis /écrous et entretoises.
Le même problème de vis sans fin et le même remède que la descente fine, avec reprise du pignon qui fait office de pion de centrage de la tête. Très nette amélioration fonctionnelle, j'attends de trouver une manivelle de commande en carré de 7x7 (origine 8x8) pour ré usiner le carré passablement arrondi.

- Usinage d'un méplat en bout de broche pour la bloquer avec une clé afin de desserrer le tirant de cône. Actuellement, pour effectuer la même opération on descend la broche et on bloque avec un "chasse-cône" et si l'usinage en cours nécessite un changement d'outils et que la course utile n'est pas suffisante on s'oblige à tout dérégler.

- Reprise des traces laissées par l'extraction des anciennes cages de roulements (découpées à la dremel).

- En attente de remontage.

- Polissage des glissières et des portées de l'ensemble de la machine au papier 800.

- Remise en état du palier supportant la noix de la table (fixé sur le transversal). Usinage et perçage du pion de centrage et du palier, taraudage du palier, chambrage du pion de centrage, fixation par vis BTR 5. Le palier est immobilisé par 4 vis.

- Boulette lors du remontage du transversal (un peu de fatigue).
Je pose le transversal, je place le lardon et sa vis de réglage, je règle sans jeu. Je monte la plaque avant et je serre les vis BTR et la "une cagade" comme on dit chez nous. Le lardon dépassait de 2mm et en serrant j'ai tordu la vis de réglage et cassé le coté du lardon au niveau de la fameuse vis. J'ai usiné une pièce en bronze pour rallonger le lardon et recréer le logement prévu pour la vis de réglage (un jour de perdu). L'avantage, le réglage c'est retrouvé en tout début de course, la longueur a été ajusté.

- L'avance auto, remplacement des 4 roulements, rafraichissement des pignons, confection de butées en bronze sur l'arbre du baladeur pour limiter la plage de manœuvre de la commande. Confection d'un porte patin fixé et maintenu par une vis sur le levier de commande (pas prévu à l'origine permet d'éliminer des jeux inutiles) et du patin en bronze (initialement en acier). D'ailleurs, la cause des dentures émoussées sur les pignons sont dues en grande partie à ce montage. En effet, la course du levier étant trop importante, le patin finissait par sortir de son logement et toucher la denture des pignon du train inférieur.
- Usinage de la plaque avant pour adapter une cage à aiguille (origine acier sur fonte = jeu).
Reprise de la platine qui fixe les points durs des avances et des points morts (bille + ressort sur le levier). Après remontage et réglages, tout fonctionne correctement, les points durs sont bien marqués et le plus important reste que le levier de commande ne sort plus de sa plage.

- Contrôle et graissage du mécanisme de montée/descente de la tête.
Un gros ressort hélicoïdal assiste la remontée de l'ensemble, la vis est sur butée à bille. La colonne d'un diamètre de 70 mm extérieur et de 48 mm intérieur propose une épaisseur de paroi de 11mm.

Reprise des fixations des boitiers de commande et de leur câblage avec un soins particulier apporté aux liaisons équipotentielles.

Voila pour les nouvelles, j'ai effectué pas mal de photos des différentes étapes de la rénovation, dès que j'ai un moment je concocterai un post détaillé avec photos à l'appui si l'on m'en donne l'autorisation.

Certes, la BF 15 ne doit plus intéresser beaucoup de monde car elle ne sera bientôt plus au catalogue de certains fournisseurs : Sidermo, que je remercie au passage pour leur professionnalisme. J'ai commandé les pièces spécifiques de la machine chez eux (Chester ZX15 = SB15).

Pour Otari,
j'ai réfléchi au système d'immobilisation de la tête lors de la manœuvre de descente ou montée, je termine les plans des pièces qui seront usiné sur cette fraiseuse.

Bonne soirée et bon Week
 
F
fred250
Compagnon
8 Mai 2007
3 063
Vienne Isére 38
c'est pas que l'ont t'autorise a posté tes photos , mais c'est plutôt que t'a interet a les posté!!:wink:
 
L
legelbe
Compagnon
7 Juil 2007
801
gelbique ( comines )
y a plutot interet d'y poser de photos :wink:
 
MIC_83
MIC_83
Compagnon
15 Jan 2008
3 392
FR-83
  • Auteur de la discussion
  • #4
Merci pour vos encouragements à poster,

Cela ne se fera pas dans l'immédiat, j'ai un chantier qui viens de démarrer. Je viens de faire faire ce week 75 m de fouilles afin de terminer une clôture commencée en en juin dernier (50% effectuée + une remise à outils de 12m² + portail et portillon et enduits fini sur les deux faces).

Aujourd'hui, j'ai terminé à la pioche les retours d'angles pour sortir les ferrailles en attentes, en prévision de la construction de deux garage et d'un atelier. J'ai aussi commencé le nettoyage des fouilles et déjà pas mal de mètres cube manipulés.

J'avais un peu perdu l'habitude depuis l'année dernière, autant vous dire que je suis "cassé" :sad: .

Et pourtant, il faut continuer ! afin de préparer le ferraillage et les réservations pour une clôture de 1.80m en parpaings de 20x20x50.

Néanmoins, je pense avoir mes roulements de broche dans la semaine. Alors, je trouverai peut être un peu de temps pour remonter la machine.

Petite précision, j'ai passé commande chez Sidermo des 2 noix en bronze et des lardons, délais de livraison 3 semaines environ.

Je n'aime pas trop courir plusieurs lièvres à la fois mais quelquefois on a pas le choix !

Bonne soirée
 
MIC_83
MIC_83
Compagnon
15 Jan 2008
3 392
FR-83
  • Auteur de la discussion
  • #5
Bonjour à tous et toutes,

Je m'étais engagé à poster les étapes du nécessaire rétrofit de ma fraiseuse en pensant que tout serait fini en temps et en heure.

Hélas, il n'en est rien, je reviens auprès des membres qui se plaignent à raison du suivi tardif ou la mise en veille de certains sujets.
Je répondrai que ce n'est pas évident de concilier vie familiale, finances, évolutions des objectifs (plusieurs menés de front) et priorités qui nous dictent la conduite à tenir.
Mais en s'obstinant et avec le temps on y arrive !

Le fichier est terminé pour la partie fraiseuse, sauf les améliorations prévues sur le blocage du Z.
Ce dernier sera usiné sur ma "nouvelle/ancienne" fraiseuse Deckel en attente de rénovation depuis Août 2008 ainsi que mon tour Haulin dont l'acquisition remonte à septembre 2009. :mrgreen:

Je constate que nous sommes plusieurs à posséder ce type de machine et j'ai eu plusieurs demandes de membres en MP, satisfaites depuis.

Comme promis à thierry74 je poste le fichier en pdf pour éviter les mauvaises surprises lors du démontage/remontage.

Vous trouverez le fichier PDF en téléchargement ici.
 
T
thierry74
Ouvrier
2 Avr 2010
396
01
Bonsoir ,
Pour moi MIC_83 c'est bon ça été fait il y a environ 1 an j'ai galéré surtout pour enlever le deuxième roulement,comme tu dis ça a fini à la drémel par contre ce n'était pas des roulements coniques .
As tu modifier la noix? sinon tu me dis si je continue dans mon post avec les photos.
A+
Thierry
 
MIC_83
MIC_83
Compagnon
15 Jan 2008
3 392
FR-83
  • Auteur de la discussion
  • #7
Bonsoir Thierry,

Continu, pour les noix je n'ai rien fait de spécial.
Pour les roulements de broche quelle sont les références montés ?

Je faisais allusion aux roulements à billes à contact oblique par aux roulements conique !

D'où mon interrogation sur le roulement qui est resté en place sur la broche que tu as déposé.

A+
 
T
thierry74
Ouvrier
2 Avr 2010
396
01
pour les roulements ça ressemblait à des roulements à contact radial avec un diamètre diminué je sais c'est pas très clair !!!!malheureusement je ne les ai plus
Pour les nouveaux roulements c'est du SNR étanche.
 
J
jfh
Nouveau
16 Août 2009
3
Bonjour, j'ai exploité la super idée de MIC_83 https://www.usinages.com/threads/blocage-en-x.263/?highlight=chester zx15 pour bloquer l'axe Z de ma ZX16.

Colonne en stub de 20mm, le reste en AU4G

4732584932_7dce6c4774_b.jpg

4731941213_c709a8844a_b.jpg


Guidage : bagues en bronze fendues + vis de réglage pour un minimum de jeu
4731875895_243ff1993f_b.jpg

4731941103_a9467cfa49_b.jpg

4731873939_3e0fe98f31_b.jpg


Cela fonctionne vraiment bien et permet de conserver le X après déplacement de la tête avec une très bonne précision (<1/100 mm).
Merci à Michel et vive la colonne ronde :-D
 
E
ellobo66
Ouvrier
29 Déc 2009
281
Thuir 66300, a 12 Kilomètres de Perpignan, Pyrénée
Bonjour Jfh :)

Bravo pour ta modif sur ta ZX, oui pour conserver le X après la montés ou descente de la tête c une vrai galère :mad:
très bien ton système :eek:
tu as aussi motorisés la tête de la montée descente ou c d'origine comme tu as mis ZX16, moi j'ai une ZX15 ?? :?:
j'ai motorisé avec un petit motoréducteur ça marche bien.

Bonne journée.
Amicalement. :)
Patrick
 
J
jfh
Nouveau
16 Août 2009
3
ellobo66 a dit:
Bonjour Jfh :)

tu as aussi motorisés la tête de la montée descente ou c d'origine comme tu as mis ZX16, moi j'ai une ZX15 ?? :?:
j'ai motorisé avec un petit motoréducteur ça marche bien.

Bonne journée.
Amicalement. :)
Patrick
Bonjour,
la motorisation de la tête, c'est du bricolage avec du matériel de récupération.
Pour la référence de la machine, regarde la plaque mais ça ressemble à ta zx15.
4732715834_c0ab3e9e82_b.jpg
 
MIC_83
MIC_83
Compagnon
15 Jan 2008
3 392
FR-83
  • Auteur de la discussion
  • #12
Bonjour à tous et toutes,

Superbe réalisation jfh, voilà qui régle le problème de positionnement du Z après desserrage de la tête pour sa manœuvre de monté/descente.

J'aime bien les autres modifications que tu as réalisé sur la descente fine et la motorisation du Z avec assistance par vérins, miam !
Plus de détails avec une résolution des photos plus élevée serait un plus.
Des précisions sur la motorisation de l'axe Z (rapport de réduction, puissance, tension moteur....

Merci pour cette présentation.

A+
 
E
ellobo66
Ouvrier
29 Déc 2009
281
Thuir 66300, a 12 Kilomètres de Perpignan, Pyrénée
Re bonjour

Oui effectivement C bien une ZX 16 que tu as, moi c bien une ZX15, donc tu as fait aussi avec du matériel de récup la motorisation, c bien pratique sinon la manivelle tout en haut pas top, et en plus tu as mis des fin de course extra. :-D
Je mettrais quelques photo de mon systèmes moins perfectionner que le tiens pour donner une idée. :cry:

Je regarderais aussi le rapport de réduction, ainsi que la tension moteur, j'ai montés tout ça il y a déjà bien longtemps je ne me souviens plus trop, je sais que le motoreducteur fonctionne en courant continue 15 ou 20 volts . :?:
Amicalement.
Patrick
 
J
jfh
Nouveau
16 Août 2009
3
Bonjour, quelques détails sur la motorisation de la tête :

Platine inférieure support moteur vissée sur la cloche du ressort : 3 trous filetés, pas beaucoup de matière mais c'est suffisant.

4734458673_f91736d83a_b.jpg


Le moteur : réducté, fonctionne en 110 volts via un transfo et tourne dans les deux sens

4735097668_a53e5e582f_b.jpg


La platine supérieure avec son roulement à rouleaux coniques, les deux pignons et les colonnettes. Le pignon mené est fixé sur l'axe de commande par les deux btr décolletées qui rentre dans le trou de la goupille d'orgine plus deux btr qui serrent le carré.

4735098004_faa10c70dc_b.jpg


Une fois assemblé

4735098220_3c7f87f651_b.jpg


Voila
Bonne journée
A+
 
MIC_83
MIC_83
Compagnon
15 Jan 2008
3 392
FR-83
  • Auteur de la discussion
  • #15
confection roue/vis sans fin avance auto Chester ZX15

Bonjour à tous et toutes,

petite up pour vous préciser que la documentation du rétrofit de ma fraiseuse est disponible en téléchargement ICI.
Merci à Romteb pour sa réactivité.

Par ailleurs, j'ai été privé de l'avance automatique des X pendant plus d'un an.
La roue en fonte dans la boite des avances en prise avec la vis sans fin (entrainée par le moteur) était arrivée en fin de vie.
J'ai cherché un moment le moyen de la remplacer via différents fournisseurs, hélas rien ne correspondait surtout coté largeur.
J'avais alors posté dans la rubrique achat sans plus de succès
J'ai attendu d'acquérir un diviseur pour tenter de la refaire en bronze.

N'ayant jamais réalisé ce genre d'opération (roue), cela méritait une bonne réflexion avant de se lancer !
Les données :
Entre axe : 25mm
- roue diamètre 35mm = module 1 / 30 dents
- vis sans fin diamètre extérieur 22mm/intérieur 18mm
- 5 filets.
- angle d'attaque déterminé à 2.5°

Outillage disponible pour la réalisation :
- fraise module 1 35/54 dents, diamètre 50mm, le profil correspond parfaitement,
- fraise deux tailles diamètre 18mm.
- confection d'une broche pour réaliser le clavetage 5x4mm sur la presse hydraulique
Le blême c'est le diamètre de la fraise module, idéalement il aurait fallu un diamètre proche du diamètre de la vis sans fin afin d'augmenter la porté des filets sur les dents.
Néanmoins, après avoir dessiné l'ensemble engrené, j'ai tracé le diamètre de la fraise pour visualiser la "perte de matière" qui m'a semblé moins importante que ce que je supposais.
D'ailleurs, la roue d'origine ne paraissait pas respecter cette préconisation.
Le reste des cotes en images :
l'ensemble d'origine​
cimg0070__114.jpg
La visualisation sur dessin,​
file0001_1600x1200_162.jpg
définition de l'angle d'attaques ur photos​
roue__753.jpg
mesure reprise sur la vis sans fin​
taille_roue_61_166.jpg
réalisation de deux ébauches​
taille_roue_29_539.jpg
taille_roue_27_122.jpg
perçage direct à 14mm​
taille_roue_30_164.jpg
confection de plusieurs broches en diamètre 14 pour la réalisation de la rainure de clavette de 5x4mm​
taille_roue_67_619.jpg
taille_roue_68_176.jpg
taille_roue_70_188.jpg
celle-ci en diamètre 12 n'a pas satisfait sur le rapid-lime​
taille_roue_72_947.jpg
réalisation du clavetage sur la presse hydraulique​
taille_roue_32_139.jpg
les copeaux du clavetage​
taille_roue_34_140.jpg
le perçage du logement de la vis de maintient de la roue sur son arbre claveté​
taille_roue_36_115.jpg
le taraudage en M4​
taille_roue_38_140.jpg

Voila pour la partie ébauche.
 
MIC_83
MIC_83
Compagnon
15 Jan 2008
3 392
FR-83
  • Auteur de la discussion
  • #16
confection roue/vis sans fin avance auto Chester ZX15

La partie la plus intéressante, le taillage de la roue réalisé sur diviseur 1/40 et contre pointe.
La prise de l'arbre se fait en pince W20.

Le réglage du diviseur nécessite un disque de 39 trous avec l'alidade réglé sur 13+1 trous.
L'inclinaison de la tête est de 2.5° à hauteur d'axe.

J'ai employé deux méthodes pour la réalisation des roues :
1) usinage préalable du dégagement de la vis avec la fraise en diamètre 18mm, puis taillage des dents.
2) taillage des dents puis réalisation du dégagement.
Profondeur de passe des dents : pour la première roue qui à servit de modèle 4mm.
Après essais la profondeur des dents était insuffisante, j'ai repris la roue avec 0.5mm de plus et là c'était bon.

taille_roue_4_146.jpg
taille_roue_3_753.jpg
remarquez le raté du premier clavetage sur rapid-lime​
taille_roue_7_312.jpg
]
taille_roue_11_201.jpg
taille_roue_14_678.jpg
taille_roue_16_124.jpg
contrôle de la porté filets sur dents​
taille_roue_20_348.jpg
taille_roue_21_189.jpg
Le moment de vérité et la détermination de la profondeur réelle des dents​
taille_roue_23_112.jpg
La deuxième méthode sur la roue qui sera monté​
taille_roue_40_839.jpg
taille_roue_42_596.jpg
taille_roue_44_378.jpg
réalisation du dégagement de la vis, profondeur de passe 2mm​
taille_roue_51_105.jpg
la deuxième roue en place​
taille_roue_57_895.jpg
engrènement au poil, le moteur ronronne sans bruit et sans forcer​
taille_roue_55_162.jpg
montage définitif de la vis sans fin avec sa clavette et suppression de la vis d'appui de merde, remplacé par une vis btr pointeau, freinage par fil de fer​
taille_roue_59_276.jpg
coup de scie sur la vis pour le fil de fer​
taille_roue_58_166.jpg
étanchéité et remontage du moteur sur sa plaque​
taille_roue_60_147.jpg
voilà ma belle qui vient de retrouver toutes ses fonctionnalités après remplissage de la boite​
cimg0001_1600x1200_875.jpg
cimg0005_1600x1200_183.jpg
cimg0003_1600x1200_150.jpg

Plusieurs déplacements sur toute la gamme des avances en freinant le volant à la main pour simuler une résistance se sont avérés concluants.

Je pense que le bronze sera plus résistant que cette fonte de m..de qui s'effrite royalement bien.
De toute manière j'ai l'autre roue en rechange et si jamais je mets la main sur une fraise module 1 de diamètre 18 mm, je pourrais la refaire dans les règle de l'art.

Voila pour ce petit reportage.
 
D
deckelite
Compagnon
1 Mai 2008
1 210
Michel, quand tu auras enfin pris le temps de brancher la grise, je pense qu'on ne t'arrêtera plus !!!!

Félicitations ! Super boulot !! :jar_jar:
 
A
Guest
Joli boulot Mic ! Je ne savais pas par contre que tu étais l'heureux proprio d'une deckel ?

Eric
 
MIC_83
MIC_83
Compagnon
15 Jan 2008
3 392
FR-83
  • Auteur de la discussion
  • #19
Bonsoir à tous,

Merci pour ces compliments. :oops: mais vous avez fais aussi bien sinon mieux !
Et oui deckelite, il me tarde de m'y mettre mais à chaque fois survient un événement qui m'oblige à reporter la rénovation.

Emart, comment, je ne te l'avais pas dit, j'avais fais un post sur le périple pour aller la récupérer, voilà 2 ans. :mrgreen:

Et je te parle pas du Haulin qui attend son tour sagement depuis septembre 2009. :roll:
Quoique sur lui j'ai fais quelques avancées :
- chariot supérieur
- vis, noix
- tourelles portes-outils
Je pense commencer par lui car je manque terriblement de place abrité.


A+
 
A
Guest
Arf je vais regarder tes posts ... J'ai été longtemps absent ...soucis de santé rien de grave mais long et pas mal de rééduc

Eric
 
MIC_83
MIC_83
Compagnon
15 Jan 2008
3 392
FR-83
  • Auteur de la discussion
  • #21
Emart, bon rétablissement et au plaisir de te lire.

Amicalement
 
MIC_83
MIC_83
Compagnon
15 Jan 2008
3 392
FR-83
  • Auteur de la discussion
  • #22
Bonsoir à tous et toutes,

J'ai profité d'avoir ma Deckel FP1 fonctionnelle pour avancer dans mon projet d'immobilisation de l'axe Z de ma Chester. :mrgreen:
Je vous le présente en images histoire de comprendre certaines étapes du brut jusqu'à la finition des pièces constituant le montage :

Etape 1 :
Pour exécuter l'embase il me faut un morceau d'acier de 175x100x40mm brut.
J'ai un morceau qui peut faire l'affaire va falloir jouer de la scie à ruban en s'y reprenant à plusieurs fois car je suis en limite de coupe. :-D
s'est parti :


Un dressage des cotés et des faces​



encore du sciage plutôt que de faire du copeau​

Dressage du coté coupé​

Traçage, pointage perçage directement à 24mm​



Avant d'aléser, j'ai recontrôlé la verticalité de la tête au comparateur.Première utilisation de mon UPA3 avec un grain de 14mm et sa douille de réduction. L'alésage fini sera de 70mm pile​


Là j'approche de la cote finale​

N'ayant pas d'alésométre de cette dimension, j'ai usiné sur le Haulin un tampon de contrôle de 70mm contrôlé au palmer bloqué sur la dimension de la colonne, méthode entre/n'entre pas​

après ébavurage, le tampon rendre serré, rien à dire, sacré matos, la précision est là. :-D

Voila l'axe qui va servir de guide, une soupape d'échappement d'un moteur marin de diamètre 25.91mm​

C'est parti pour le deuxième perçage à 24mm (j'utilise la DRO pour l'entre-axe), puis alésage​




Bien entendu, à l'approche de la cote je vérifie avec l'alésométre il ne s'agit pas de la rater ! Cote finale: 25.91mm !​

Les alésages finis, je passe aux perçages tant que les surfaces le permettent des deux cotés​

là, je me suis gouré :oops: sans conséquences les perçages doivent être plus près de l'alésage​

Un petit coup de défonçage symétrique à la fraise carbure monobloc de 20mm, 5mm par passe et du copeaux au kilo !​



Etape 2 : on passe au détourage, pour cela j'ai besoin d'une table rotative alignée sur l'axe de la broche.
J'ai réalisé un centreur qui est ajusté à l'alésage central de la table et pris en pince sur la broche.
Une fois aligné, je fais de même avec la pièce sur la table en me servant du tampon de contrôle puis bridages sérieux car les efforts sont conséquents.
Un centreur de 70mm fixé au centre de la table participe au maintient de la pièce et permet les changements de positions des brides et cales supports sans risques.




Réalisation d'un chanfrein à la fraise à 45°​



Vous comprenez maintenant pourquoi j'ai percé des avant- trous, un coup de fraise à lamer avec pilote réglable et les dégagements sont faits sur les parties arrondis.
Il ne reste plus qu'à percer sans risque de "chasse" du foret :-D


à nouveau du sciage symétrique pour éviter de gaspiller de la matière, les chutes serviront bien​

c'est reparti pour finir le détourage du petit coté​




Etape 3 : sciage à la scie fraise des deux cotés pour permettre le serrage du montage et taraudage.

La scie fraise est un peu juste en diamètre, le corps du porte fraise frotte légèrement sur la pièce :cry:

lamage des logements des têtes chc​

taraudages​



Voilà le support embase fini :partyman:


Suite et fin demain. :smt003
 
MIC_83
MIC_83
Compagnon
15 Jan 2008
3 392
FR-83
  • Auteur de la discussion
  • #23
Bonjour à tous et toutes,

La suite. :-D
Étape 5 :
Usinage d'une bague graduée en alu pour permettre un repositionnement facile de la tête dans l'axe de la colonne ou sur les cotés.
sciage d'un rondin creux de 110mm en aluminium histoire d'éconnomiser du temps et de la matière​

Alésage à 70mm sur le Haulin​

détourage sur la table rotative, le centrage est toujours assuré par le cimblot fixé sur le centre de la table​


exécution d'un chanfrein sur lequel seront reportées les graduations​


La bague est terminée, les graduations sont présentes sur tous les 10° sur 180°.
Elles ont été réalisé sur un petit diviseur indexable inclinable et un foret à pointer de 3mm. Je n'ai pas de photos de cette opération car l'appareil n'était pas "disponible".​



Étape 6:
Pour continuer l'usinage il me faut maintenant faire de la manutention pour la dépose de l'ensemble support/tête.
Un transpalette ciseau est parfait pour cette opération. :-D
Pose du support avec sa colonnette et la bague graduée et remontage du support/tête.


l'ensemble fait sont poids !​

Après un contrôle du parallélisme de la colonne/colonnette via un empilage de cales rectifiées.
l' écart se cantonne au centième entre le bas et le haut et la rigidité suffisante pour le but recherché​




Étape 7 :
Usinage du guide qui sera fixé sur le support de la tête.
Sciage du brut​

dressage, surfaçage​

réalisation de l'épaulement​


perçage à 24mm après pointage​


alésage​

contrôle à l'approche de la cote finale​

mesure précise à l'alésommétre de la cote obtenu de 25.92mm soit un centième d'écart avec le diamètre de la queue de soupape​

montage "à blanc" du guide qui coulisse parfaitement sur toute la hauteur avec un ajustement précis.
prise de la cote avec un empilage de cale rectifiées qui me donne la profondeur de la rainure à usiner sur la partie fixée sur le support de tête​

perçage et lamage​

taraudage​

façonnage extérieur du guide​


chambrage​

Les pièces terminées​


l'emboitage parfait des deux pièces​

L'ensemble du système remonté​


Bien que j'ai prévu la possibilité de serrage du guide sur la colonnette, je n'ai pas jugé utile de le refendre pour le moment​




La course utile de la tête​


détail du repère du support en regard de la bague graduée fixe​


Voilà pour la réalisation, à l'usage c'est parfait, on ne perd plus le Z lors du desserrage de la tête pour la descente ou la remonté. La précision est à la hauteur de la qualité de la machine.
Le défaut tant reproché des fraiseuses à colonne "ronde" n'est pas irrémédiable; :-D

Je rajouterai quelques photos de sa capacité à usiner dans l'acier à outils avec des passes de 4mm maxi pour vous démontrer que malgré sa taille et sa conception on peut faire pas mal de choses avec.
 
MIC_83
MIC_83
Compagnon
15 Jan 2008
3 392
FR-83
  • Auteur de la discussion
  • #24
Comme promis,
quelques photos démontrant les capacités de la machine après son rétrofit sur des corps d'outils de tours en carré de 20x20 réduits à 16mm de hauteur pour utilisation sur le Haulin.
J'en ai réduit une trentaine dont des corps d'outils à plaquettes bien plus raides avec des passes de 2mm.
Là, c'est pour des essais à charges maximum afin d'évaluer certaines modifications, entre autre les roulements de broches ou l'efficacité du serrage de la colonne.
Le fourreau de broche est immobilisé ainsi que l'axe Y et Z.

Condition de coupe :
- fraise de diamètre 20mm en carbure monobloc quatre arêtes de coupe plutôt orienté "finition".
- Vc 60m/mn
Vitesse de broche : N = (60x1000) / (3.14x20) = 967 tr/mn, pas trop de choix c'est ou 640 ou 1024tr/mn, j'ai opté pour la plus élevée.
L' avance avec une passe de 4mm est de 32mm/mn soit la plus petite avance.

Entrée dans la matière 2/3 de la fraise, lubrification à la burette et huile de coupe entière

Fraisage en opposition :





Fraisage en avalant (concordance):
Normalement, c'est à proscrire avec une telle passe sur une machine conventionnelle surtout de cette taille !
L'ensemble noix/vis du X ne présentent pas de jeu notable et pour en limiter les effets j'ai "durci" l'axe X avec le blocage. Là, l'avance se fait en tournant la manivelle.
La rigidité de l'ensemble alors que le porte-outil aurait mérité d'être plus court et la puissance du moteur (350w)un peu juste, permet néanmoins ce surfaçage. :-D






Je vous rassure, je ne suis pas du type "bourrin".
Ma Chester est plutôt bichonnée et préservée bien que permettant de belles passes (pour sa taille) dans l'acier.
Néanmoins, je ne lui en accorde que la moitié en usage courant. :smt003
 
franc-x-marc
franc-x-marc
Compagnon
16 Août 2014
2 119
Alpes Maritimes
Alors j'ais qu'un mots a dire : BRAVO!! La pieces que tua. Realisé pour le bloquage de l'axe Z et au top :prayer:

J'adore la soupape !!! Sérieux c'est une belle pieces !

Je suis en train de réaliser le meme système sur ma fraiseuse ( tete de bv25l3 damato) et table croisé syderic....

Par contre pour la rigidité de la 2 eme colonne je suis parti sur 2 point d'encrage : un collier sur la colonne ( comme toi)
Et une fixation a la base de la platine....utilisation seulement sur un seul axe ´ je ne peut pas tourner la tete par raport a la colonne...


Merci pour tous ces info! Très belle realisation!

Merci encore pour tes intervention sur le sujet concernant ma fraiseuse!!
 
Haut