Recâblage vernier elmec 160

didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

j'ai depuis peu un tour vernier elmec 160, j'ai pas de triphasé et je n'en aurai pas pour diverses raisons. Aussi j'entreprends de refaire son armoire électrique dans les règles pour un fonctionnement en 220V monophasé. J'ai des notions en électricité, mais pas assez pour partir de zéro. Heureusement Chani a le même tour que moi et à déjà fait le même travail sur le sien. Grand merci à lui :prayer: . Il fournit les plans en pdf et svg. Que je rajoute en pièce jointe ici.

Tout va bien alors ! Ben non, je me sens un peu seul face au plan parfois, et je ne sais pas toujours le lire comme il faut. Et puis pour réunir le matériel, j'ai des trucs en stocks mais je sais pas toujours s'ils sont conformes... Bref des questions de débutant, qui ne compte pas le rester. Je vais avoir besoin des cerveaux et de l'expérience des autres.

Je vais commencé par réunir le matériel et adapter les plans aux particularités de ma machine. Je poste plus tard des photos et mes premières questions. Voir la pièce jointe Retrofit Elmec 160 V1.zip Voir la pièce jointe Retrofit Elmec 160 V1.pdf
 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #2
Bon commençons par le début avec le folio 3.




le sectionneur de l'armoire
Q0 est un sectionneur, j'ai celui qui est monté sur l'armoire, il n'a pas de fusible, pouvoir de coupure 25A pour 3 phases.
Le second à ma disposition est un 32A pour trois phases de chez Moeller.




À mon idée, je peux mettre l'un ou l'autre. 25A est-il trop juste ? L'armoire contiendra un variateur atv312 de 2,2kw pour piloter le moteur 3kw. Éventuellement je remettrai la pompe en service, pour quelques ampères de plus...

Maintenant sur le plan c'est un sectionneur 50A avec un porte fusible 32A type aM si je comprends bien. (par curiosité il y a trois fusibles sur ce genre de sectionneur et on les enclenche pour fermer le circuit ?)

Si vous pouvez aiguiller mon choix.
 
Hachessene
Hachessene
Ouvrier
25 Juil 2013
264
62Bapaume (près de)
Bonjour,

A mon avis, 25 ampères est l'intensité maximale que peut supporter le sectionneur, car contrairement à un interrupteur ou un disjoncteur, il n'a, en principe, pas de pouvoir de coupure, il ne doit pas être manœuvré en charge . Il doit être accompagné de fusibles (HPC si possible, ici Am, accompagnement moteur, pour supporter l'intensité de démarrage), ou à minima d'un disjoncteur .
Si le sectionneur 20 ampères pourrait en pratique supporter la charge, il risque d'être un peu juste tout de même, il est donné pour 2 cv en monophasé .
Les sectionneurs à fusibles étaient très utilisés dans le temps, il y en a moins, les disjoncteurs ont évolués, mais en cas de court-circuit violent seul le fusible à haut pouvoir de coupure reste efficace .
Ceci n'est que mon avis, j'espère que des spécialistes éclaireront votre lanterne !

Gérard
 
C
Chani
Compagnon
6 Nov 2009
1 183
54, Auboué
Hello,


Ce ne sont pas des sectionneurs que tu montre mais des inter-sectionneur. Ils ont donc, contrairement aux simples sectionneurs, un pouvoir de coupure. Tu peux donc les utiliser en tête d'armoire sans problème. Il conviendra toutefois d'y associer soit une protection adaptée en aval, idéalement un porte fusible 10*38, 25A aM.

++ :wink:
 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #5
Bonjour, merci Chani et Hachessene,

donc je note : commencer avec un interrupteur-sectionneur 32A-1P, suivi d'un porte fusibles 1P+N avec deux fusibles 10x38, 25A type aM.
J'ai ça en stock :



D'ailleurs dans la première photo il y a un faux fusible, pour transformer le porte fusible en sectionneur ?
Je peux prendre le couple que je veux ? le modèle à bornier prend moins de place mais me semble plus fragile...

Avançons dans le schéma, le transformateur de sécurité 220-24V ac ou cc. Je me dis que j'ai besoin de savoir ce qui vient derrière avant de choisir cc ou ac. Chani tu as mis du cc, pourquoi ? parce que le pnoz-pilz xv1p fonctionne en cc uniquement (on dirait).
Le variateur ATV312HU22M2 lui semble accepter les deux types. J'ai en stock quasiment que du matériels qui fonctionne en 24V ca. De plus sur le tour sont disposé trois contacteur liés à la sécurité.
Le fil rouge d'arrêt d'urgence relié à un XY2CH :

La poignée d'embrayage relié au deux gammes de vitesses est relié derrière à ceci :

et un fois la photo tournée dans le bon sens :

Quand la poignée est vers le bas, celui de droite est enclenché. Quand la poignée est vers le haut c'est celui de gauche. Au repos (milieu) aucun XCK-P n'est enclenché.

Sur mon tour ils ont supprimé en coupant le fil au ras de la tôle le frein de broche. Ce qui fait qu'au point mort le moteur s'arrête (à cause de XCK-P). De plus si j'arrête en débrayant, je n'ai pas de frein de broche. Le moteur est freiné mais comme la broche est débrayé, elle finit en roue libre. Ça change le fonctionnement du tour, comparé à sa doc originel. Et la manette d'embrayage n'est pas un arrêt d'urgence, comme sur une voiture. Du coup quel intérêt de l'avoir disponible sur le trainard, si quand on débraye la broche fini en roue libre.

Revenons à nos moutons, puis-je avec tout ça garder un transfo 220-24V ac ? et tout de même installer un module de sécurité (avec tempo) type PILZ. Combien de VA pour le transfo ? autour de 160 ? Le Y2CH et les XKCP fonctionne bien avec du 24V ca ?
 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #6
Toujours dans le thème ACDC, pourquoi un truc comme un interrupteur du genre du XCKP106 ne pourrait pas fonctionner aussi bien en alternatif qu'en continu. C'est qu'un interrupteur non ? avec un électro-aimant dedans ? et puis dans la doc je lis pour le XCKP106 ceci

caractéristiques assignées d'emploi : AC 15 ; A 300 (Ue = 240 V, Ie = 3 A) / DC 13 ; Q 300 (Ue = 250 V, Ie = 0,27 A)
Sur le boîtier il n'y a que la partie AC d'écrite, mais on ne trouve pas en vente les deux types de contacteurs. Le / serait donc un ou...

Le A300 et Q300, j'ai trouvé une vague explication chez schneider. Le AC15 et DC13 semble être des catégorie d'emploi... Bref je suis dans le brouillard et il doit être l'heure de prendre un bon bouquin...
 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #7
J'enfonce le clou dans mon incompréhension, sur le pilz pnoz xv1p c 30/24VDC, la je me dit que ça fonctionne en 24V DC, la doc le confirme il faut alimenter le bousin avec du 24VDC, et bien on peut lire aussi des AC15 et DC13...

pilz.JPG
 
slouptoouut
slouptoouut
Compagnon
1 Avr 2010
5 123
planète terre
Bonjour,

le Pilz PNOZ fonctionne sur 24V courant continu UNIQUEMENT (du fait de l'électronique qu'il contient) les indications AC15 et DC13 ne concerne que les contacts "secs" (sans liaison avec une tension continue interne) qui, eux, peuvent commuter du continu ou, au choix, de l'alternatif (dans certaines limites)
 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #9
Bonjour,

merci slouptoouut, je pense avoir compris.

Sur l'exemple du YCH-2P dans sa doc l'utilisation sous un courant I_e :
signifie donc qu'il peut ouvrir ou fermer des circuit en AC ou DC (sous les conditions indiqués).

Maintenant je dis une bétise en affirmant ?
comme il sait couper du 0,1A à 250V DC, il acceptera du 1A à 24V DC ?
(Je pense à une conservation de la puissance P=UI). Et comme il est "R300" on ne doit pas dépasser 300V et 1A.

Encore une question sur le Pilz cette fois.
Peut-on prévoir d'alimenter le Pilz par une petite source d'alimentation continue branchée sur A1 et A2, et pour le reste être en alternatif ? Voir la pièce jointe Preventa_XY2_XY2CH13290H7.pdf Voir la pièce jointe PNOZ__XV1P_Data_Sheet_1002010-FR-01.pdf
 
G
guy34
Compagnon
4 Mar 2010
4 566
nord montpellier
bonjour à tous,

ces appareils ont 2 parties bien distinctes : celle de la bobine encastrée dans le circuit magnétique , et celle des contacts divers qui lui sont asservis;
si la bobine est DC , le circuit magnétique peut à la rigueur être plein ( pas de courants de Foucault ) si on y colle du courant AC,les dégats arriveront vite...
pour les contacts ( secs ) le problème majeur est celui du pouvoir de coupure ( par hypothèse faite en charge ) ; une tension AC passant par 0 à chaque alternance , la coupure sera plus aisée à réaliser ; si c'est de la tension DC , on voit bien que la flamme qui prends naissance au début de la séparation des contacts ne va pas s'éteindre d'elle même......c'est la raison des différences notoires entre la gestion de ces contacts en AC et en DC !
A+++++
GUY34
 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #11
Ok guy34, c'est une vision bien physique des choses et je cerne mieux le type de problèmes qui peuvent se poser.
Maintenant pour le côté pratique il va falloir que je tranche.

Je vais trouver une alimentation 24V DC d'au moins 5A, à base de transfo de sécurité. (J'ai une 2,5A mais ce n'est pas assez si je regarde le montage de Chani).
J'y ajoute des fusibles ou disjoncteurs adaptés à l'Imax du primaire, et l'Imax du secondaire.
Je ferais tourner le Pilz et les commandes avec.
Je garde le YCH-2P et les XCKP-106 qui doivent pouvoir fonctionner en DC avec un faible courant. Ce sont des interrupteur, ( il ne doit pas y avoir de bobine dedans ). Si je veux pas dépasser 0,1A en 24V je met une résistance de 250 Ohm, et hop non ?

Sinon avez-vous une référence pour un redresseur-filtreur de courant qui me permettrai de passer du 24VAC en 24VDC simplement fixable sur rail DIN. Je trouve bien des ponts de diodes, des circuits RC, mais je veux un truc simple et sans soudure. (J'ai quelques 220-24V AC)

Bon on va faire un peu de ménage dans l'atelier par ce jour pluvieux.
 
C
Chani
Compagnon
6 Nov 2009
1 183
54, Auboué
Juste pour info, les portes-fusible que tu as montré en premier ne sont pas adapté pour de la puissance. Ce sont des bornes portes fusible, qui sont généralement utilisées pour protéger des éléments externes tels que des électro-vannes...

Le "faux" fusible que tu cite, c'est un "faux" fusible utilisé pour le neutre (en régime TT le neutre n'est pas protégé).

Le variateur ne gére que du 24V DC. Le module d'arrêt d'urgence aussi. Ensuite, il faut que les bobines des contacteurs moteur soient aussi en 24VDC.

Les contacts secs, les boutons poussoirs etc... dont indifférent à la nature du courant.

Pour une alimentation 24VDC à partir d'un transfo, je te conseille , un pont de diode + un condensateur + un régulateur de tension .

:wink: (les férus en électronique te fourniront certainement des conseils plus pointu)
 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #13
Bonsoir,

merci Chani pour tes conseils.

pour l'alimentation 24V DC, on m'a mis de côté une alimentation ELC ALE2410R. Elle est redressée filtrée mais pas stabilisée. Ce n'est pas une alimentation à découpage, il y a un gros transfo torique à l'intérieur. Ce qui m'ennuie, c'est ça :

CourantTensionOndulation
0A28,1V0%
2A26,7V1%
4A25,9V2%
6A25,3V3%
8A24,6V4%
10A24,0V5%

Alors que le Pnoz XV1P accepte du 24V -15% +10%, la tension ne doit pas dépasser 26,4V. :cry:

On me l'offre presque donc je prends mais va-t-il falloir j'y rajoute un "régulateur de tension" ? ou un convertisseur DC-DC ? Mais ça coûte aussi cher qu'une alimentation à découpage neuve ces trucs on dirait.

Sinon j'ai aussi trouver une alimentation à découpage de ce type : 6EP1334-2BA20 Voir la pièce jointe ALE2410R.pdf
 
C
Chani
Compagnon
6 Nov 2009
1 183
54, Auboué
Ba, généralement, le matériel accepte sans trop broncher 30V... par contre en dessous de 18V, faut pas compter faire fonctionner la plupart du matos en 24VDC. C'est vrai que les modules de sécurité sont un peu plus strict, mais ça devrait aller
 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #15
Bonjour,

merci Chani, alors je vais conserver cette alimentation 24V.

Je dois protéger le primaire et le secondaire par des disjoncteurs.
Il y a bien un fusible sur le secondaire qui protège des court circuit mais c'est du 20A, du type qu'on trouve dans les voitures. J'ai lu quelque part qu'effectivement le transfo pouvait temporairement débiter le double de son intensité nominale. Corrigez-moi si je raconte n'importe quoi.
J'ai sous la mains deux disjoncteurs C6A merlin gerin.

Q1.Ça peut aller ? Parce que je ne pense pas qu'il passe beaucoup plus ou il faut que j'adapte au courant au transfo ? Ces disjoncteurs sont là pour protéger le transfo, ou pour protéger ce qui va plus loin ? Dans la doc de l'altivar, ils disent de protéger le primaire du transfo à deux fois sa tension nominale, un disjoncteur 20A ? Je sais plus quoi penser...

Ensuite les "deux" autres questions du week end,

Q2.a) Sur le schéma, pourquoi les voyants ont droit à un disjoncteur 0,5A courbe D, alors qu'il y a du fusible ailleurs ? (EDIT : sur le catalogue de l'atv312, on protège l'entrée relais dans le var par un GB2CB05, (page 48 du catalogue)).
Q2.b) Je pense qu'un fusible 2A R, c'est une coquille, et qu'il faut lire 2A T (sur le clavier le R est à côté du T), non ?
Q2.c) Il y a cafouillage au niveau des numéro de raccordement à X1 (X1 est en image juste après), ou j'ai pas compris un truc dans la lecture du schéma ? (Maintenant faire une telle présentation sous inkscape, je dis chapeau parce que les références ne sont pas automatiques, et faut tout vérifier à la main, que c'est long).



Q3.je cherche ce genre de borniers pour X1, je trouve ça sous quel nom ? sous quelle forme, vous auriez pas des références ? (EDIT : bloc de jonction pour fusible à levier et de sectionnement, phoenixcontact par exemple pour une marque)


Voilà, voilà. J'ai encore plein de questions mais c'est pour plus tard. :)
 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #16
Bonjour,

alors je continue (à parler tout seul :cry:).

J'ai démonté par curiosité le XY2-CH, c'est effectivement un simple bouton NO-NC, contact sec, et du coup je sais maintenant que sa passera en 24V DC, si l'ampérage n'est pas trop fort, ou en 24V AC avec un ampérage plus fort. Pour les curieux, une 'tite photo.


Ce soir j'ai sorti le moteur pour mieux comprendre la bête actuellement câblé pour la 380V




Sur ce montage actuel 5 fils vont au moteur. L1-L2-L3 pour apporter le 380V, et les câbles repérés 8 et 9 viennent des contacteurs KM1 et KM2, relié sur le NO (53-54). Dans un sens c'est KM1, dans l'autre sens c'est KM2.



Sur le composant jaune est gravé KEB 02.91.010-0007, une recherche me donne un composant, qui transforme le 110V Ac en 95V DC. (edit 110V c'est bizarre, car il est branché sur le 220V).


Bon maintenant pour le fonctionnement, voici mon analyse, qui peut bien clocher quelque part.
Le moteur possède un frein à manque de tension qui fonctionne en 95V DC. Quand le moteur n'est pas alimenté, le frein est serré. Les fils 8 et 9 : ouvert. Quand on démarre, KM1 ou KM2 se ferme, 8 et 9 : devient fermé. En même temps le 380V arrive sur L1-L2-L3. Les petits fils rouge et blanc sur le KEB sont relié au bornier moteur de façon à obtenir du 110220 V AC. Actuellement il est en étoile, le petit fil blanc est sur les 3 communs et le rouges en faces sur une borne seul. Je me demande si on obtient bien du 110V à cet endroit, j'aurais plutôt dit 220V entre le coeur de l'étoile et les extrémités. Je vais refaire un tour sur le site de labobine. Ensuite le 220V AC deviennent du 95DC qui alimente le frein grâce aux deux fils centraux placés sur le truc jaune KEB. Ceci permet aux flasques de s'écarter et de libérer l'axe du moteur. Le moteur peut commencer à tourner.
 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #17
C'est quand même fantastique internet, je récupère la doc du moteur un KEB AF100 LS4, et le schéma du câblage actuel, parmi les quatre proposés.



À la fin de la doc on trouve différents redresseurs ("rectifiers") conseillés, il n'y a pas de KEB 02.91.010-007 par contre il y a le 02.91.010-CE7 qui est un demi onde ("half wave") avec Uout = 0,45*Uin. Ça collerait mieux avec récupération du 220V AC, et transformation en 105VDC. Et ça permettrait de l'utiliser en triphasé 220V.

Car ma question principale était, vais-je devoir changer ce boitier jaune quand je vais passer le moteur en triangle ? Avec ce que je viens de lire, je dirais que non. EDIT : De plus dans la doc d'un moteur Leroy Somer, j'ai retrouvé ceci :

Les moteurs frein à alimentation incorporée se branchent comme des moteurs standards. Il sont équipés d'une bobine à courant continu 180 V (100 V). L'alimentation du frein est faite directement à partir du stator du moteur (220 - 380, 230 - 400, 240 - 415 ou 254 - 440 V) à travers une cellule redresseuse montée dans la boîte à bornes.
Pour les moteurs de tensions différentes, à démarrage sous tension réduite ou fonctionnant sous tension ou fréquence variable, il est nécessaire de prévoir une alimentation séparée du frein. Dans ce cas, raccorder le pont redresseur à une tension alternative de 230 V.
Pour obtenir un temps de réponse raccourci du frein au serrage (obligatoire en levage), il est nécessaire de couper l'alimentation continue du frein en même temps que celle du moteur; généralement on utilise un contact auxiliaire du contacteur de démarrage du moteur.
Et vous que pensez-vous de tout ça ? à part que je fais des réponses fleuves ? Voir la pièce jointe moteur_KEB_AF100_LS4.pdf
 
C
Chani
Compagnon
6 Nov 2009
1 183
54, Auboué
didbaba a dit:
Bonjour,
...
Q1.Ça peut aller ? Parce que je ne pense pas qu'il passe beaucoup plus ou il faut que j'adapte au courant au transfo ? Ces disjoncteurs sont là pour protéger le transfo, ou pour protéger ce qui va plus loin ? Dans la doc de l'altivar, ils disent de protéger le primaire du transfo à deux fois sa tension nominale, un disjoncteur 20A ? Je sais plus quoi penser...
Pour le secondaire, le disjoncteur 6A courbe C ça devrais le faire, même si ce n'est pas la courbe idéale.

Pour le primaire... il faut voir le courant nominale de l'alim et adapter le protection.

didbaba a dit:
Ensuite les "deux" autres questions du week end,

Q2.a) Sur le schéma, pourquoi les voyants ont droit à un disjoncteur 0,5A courbe D, alors qu'il y a du fusible ailleurs ? (EDIT : sur le catalogue de l'atv312, on protège l'entrée relais dans le var par un GB2CB05, (page 48 du catalogue)).
Les voyants, je les ai protégé avec ce que j'avais, donc un disjoncteur de récup. Ils sont protégé indépedament, pour éviter qu'un court_circuit sur ce circuit ne me fasse tout disjoncter (principe de sélectivité)

Je ne connais pas le GB2CB05, mais typiquement, une sortie relais accepte 5A pour une charge résistive... donc un fusible 5A R, ou un disjoncteur 3A C, ça fait bien l'affaire

didbaba a dit:
Q2.b) Je pense qu'un fusible 2A R, c'est une coquille, et qu'il faut lire 2A T (sur le clavier le R est à côté du T), non ?
Je ne crois pas, mais il faudrait que je me replonge dans ce schéma. Objectivement, ça n'a pas une très grande importance, le principal étant que ce soit protégé.
didbaba a dit:
Q2.c) Il y a cafouillage au niveau des numéro de raccordement à X1 (X1 est en image juste après), ou j'ai pas compris un truc dans la lecture du schéma ? (Maintenant faire une telle présentation sous inkscape, je dis chapeau parce que les références ne sont pas automatiques, et faut tout vérifier à la main, que c'est long).
Affirmatif, un léger caffouillage au niveau des N° de bornes... et en effet, obligé de tout revérifier plusieurs fois, et malgrè tout encore des coquilles :P
didbaba a dit:
Q3.je cherche ce genre de borniers pour X1, je trouve ça sous quel nom ? sous quelle forme, vous auriez pas des références ? (EDIT : bloc de jonction pour fusible à levier et de sectionnement, phoenixcontact par exemple pour une marque)
Voilà, voilà. J'ai encore plein de questions mais c'est pour plus tard. :)
Les bornes sont en effet souvent appelée bloc de jonction (UK6 chez phoenix contact).
Les bornes existent en bornes à fusibles ou bornes sectionnables... voir dans le catalogue phoenix, entrelec, ou legrand. (phoenix contact est vraiment de meilleur qualité).
 
C
Chani
Compagnon
6 Nov 2009
1 183
54, Auboué
Pour ta question sur le moteur, en effet, tu as la bonne analyse à savoir :

- le boitier jaune est un redresseur qui va alimenter le frein à manque de tension du moteur pour que celui-ci puisse tourner.
- le boitier jaune est alimenté en 230V

Cependant, il est à noter qu'il te faudra l'alimenter indépendament du variateur, sinon ton frein ne se décollera jamais. De plus, tu peux, soit l'alimenter avec du 230V, coupé par la sortie relais N°1 du var, celle-ci paramétré en freinage, soit alimenter le redresseur en 230V, et venir couper le secondaire du redresseur, comme indiqué sur la notice. La première solution est plus simple, la seconde plus efficace (temps de réaction)... mais ce n'est pas non plus impératif.

Vala :wink:, non tu n'es pas tout seul :P
 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #20
Merci Chani,

j'ai pris note de toutes les réponses, pas le temps de bosser dessus ces derniers temps, mais dès que possible je me relance dedans. En tout cas ça avance au moins dans ma tête et je commence à réunir du matériel.
 
rvbob
rvbob
Compagnon
12 Nov 2009
4 308
FR-80300
Bonjour didbaba, mon ramo étant équipé d'un moteur frein, j'ai du aussi alimenter le frein en 230 v, tu pourras trouver des infos
 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #23
Merci rvbob, je suis déjà fan de ce topic de longue date 8-), je l'ai déjà relu plusieurs fois.
Vivement que j'ai un peu de temps libre pour mettre tout ça en pratique.
 
E
effix
Compagnon
19 Juil 2013
686
Tours
Bonjour,
ton alimentation a, à priori, des prises +15V 0V -15V sur l'entrée, si tu branche +15V et 230V, tu diminuera ta tension de sortie dans le même rapport soit un peu moins de 7% ce qui te diminuera d'autant ta tension de sortie.
Je ne sais pas si je suis clair.
Dans le pire des cas, si tu as des doutes je ne suis pas trop loin je pense, au moins dans le même département.
@+
xavier
 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #25
Bonjour Xavier,

effectivement je ne comprenais pas comment utiliser le +-15V, si c'est ainsi je ferai un test pour voir en faisant débiter l'alimentation et mesurer en sortie les conséquence d'un changement d'entrée.

Je dirai que dans le meilleur des cas on sera amené à se voir pour un bout de fc100... mais chut je t'en reparlerai sur le bon sujet.
 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #26
Bonsoir,

j'ai un peu avancé sur le sujet, le temps de réunir du matériel, me décider à me lancer. J'ai besoin de mettre les choses en place et de tester, j'arrivais pas à concevoir le plan en intégralité sans avoir déjà pratiqué. Aussi j'y vais par étape. La prochaine étant le cablage de l'AU.

Voici l'état de l'armoire en cours de cablage ce jour : alimentation 220V et 24V CC, éclairage et pompe fonctionnelle. Il reste de la place pour placer un autre LC1D09BL, quelques borniers, et bobines.




Voici mon schéma brouillon pour faire fonctionner l'éclairage IP65 220V de chez Waldmann présent sur le tour


Et le schéma aussi brouillon avec mes notations à moi, je verrai si j'ai le courage de reprendre ensuite pour tout mettre au propre en respectant les conventions.


Pour faire fonctionner la pompe avec des condensateurs, j'ai quand même du passer le permanent de 11uF à 18uF pour que le moteur réussisse à tourner. Et ajouter un condensateur de démarrage à relais de 30uF pour qu'il se lance. Ensuite la tension mesurée en fonctionnement est de 225V entre les bornes, 250 V sur les bornes des condensateurs. Il ne fait pas tomber la protection magneto-thermique réglée sur 0,8A. Et j'ai débité 25L sans soucis autre que les éclaboussures sous le tour.

Les remarques et les critiques sont les bienvenues, mais comme c'est mon premier TP d'électro-technique, soyez indulgents :goodman:
 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #27
Aujourd'hui cablâge de l'arrêt d'urgence, et ajout du petit boitier jaune pilz pnoz xv31p (sur ebay pour 5 fois moins cher que chez rs) pour gérer tout ça. J'ai pu tester le délai sur la coupure générale de l'alimentation, la coupure instantané des commandes générales et de celles du variateur. J'avais pas de quoi rendre l'arrêt d'urgence redondant à cause du fil rouge qui ne contient qu'un seul contacteur NC... M'enfin c'est déjà bien pour une machine qui ne fera pas les 3x8. Je ne joints pas le schéma au crayon qui est resté dans l'atelier.

Prochaine étape, commencer à câbler l'ensemble variateur-moteur-frein à manque de tension. J'ai choisi pour l'instant de n'utiliser le frein à manque de tension que dans le cas d'AU. Sinon en cas de stop normal je passerai par un freinage via le variateur. En attendant ça me laisse le temps de relire le post de rvbob pour voir ce qu'il a fait.

Bonne soirée.
 
rvbob
rvbob
Compagnon
12 Nov 2009
4 308
FR-80300
Salut didbaba,
Chez moi le variateur commande le contacteur du frein electro, il le desserre avant la mise en mouvement du moteur et le resserre après arrêt de celui-ci.
 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #29
Merci rvbob, j'ai relu et noté ça :

Tscheep a dit:
Pour le pilotage du frein via le var on conserve les rampe de freinage du variateur en configurant le relais R1 sur variateur en marche.

Le cycle est le suivant:
Appuis sur MARCHE->Fermeture de R1(alimentation du frein) et rampe accélération->Appuis sur ARRET->rampe de décélération via le variateur(ou rampe arrêt rapide suivant la config du var)-> moteur à l'arrêt->ouverture de R1->frein non alimenté

Pour un arrêt d'urgence:
Moteur en marche->appuis sur AU->Arrêt roue libre du variateur et ouverture de R1 et de KM2->freinage via le frein moteur

Pour un défaut thermique ou autre:
Moteur en Marche->détection d'un défaut par le variateur->Arrêt roue libre du variateur et ouverture de R1->freinage via le frein moteur

La config est modifiable sans toucher au cablage il suffit de modifier la config de R1 en réglant R1 sur "non défaut" le frein sera alimenté tant que le variateur est sous tension et qu'il n'est pas en défaut.
Et pour avoir ce comportement il suffit de suivre : "en configurant le relais R1 sur variateur en marche",
ça se configure avec, rUn qui est un état logique du variateur, R1 est activé uniquement dans cet état logique.
et pour réunir l'info, je joins le schéma que Tscheep avait fait pour aller avec l'explication. La configuration est encore valable pour un atv312. Voir la pièce jointe variateur frein.pdf
 
didbaba
didbaba
Compagnon
29 Mai 2011
1 430
Indre et Loire
  • Auteur de la discussion
  • #30
Bonjour,

petit bilan de la soirée d'hier, rajout d'un presse étoupe sur la boite du moteur et de deux fils pour contrôler l'ouverture du frein avec un relais. Test du frein moteur, et de son ouverture. Remontage du moteur et des courroies. Cablâge du variateur et test avec la façade du variateur. Ça tourne avec le 12 vitesses de 40 à 1800 tours sur 50Hz, et l'AU fonctionne comme il se doit. Bien content d'en être arrivé là.

Bientôt les boutons, quelques voyants, puis les copeaux, et aussi refaire un schéma propre de l'installation.
 
Haut