Le TIG, les différentes torches, laquelle choisir ?

  • Auteur de la discussion Option A
  • Date de début
O
Option A
Ouvrier
16 Sept 2009
325
Sud Chalon sur Sâone
  • Auteur de la discussion
  • #1
A la suite de toutes les bonnes informations que vous avez bien voulu me donner, je vais très prochainement faire cet achat.

Par contre, pour les torches refroidies à l'eau, je suppose que c'est un matériel destiné à un usage intensif ou professionnel.
Perso, pour moi, ce ne sera qu'occasionnel et de la ma question:
Il y a t'il une ou des subtilités à connaître, des marques ou type de torches refroidies par l'air à éviter, dans les torches courantes grand public.
Je vous remercie de vos conseils avisés.
 
the_bodyguard1
the_bodyguard1
Compagnon
25 Déc 2010
5 811
belgique (namur)
Salut l'ami,

Les torches refroidie à l'eau sont utile lorsque l'on soude bcp au maximum des capacités du poste, en particulier pour l'alu ou ça chauffe énormément. Sur mon petit tig de 160amp, même en soudant à fond je n'ai jamais constaté de chauffe anormale (torche chinoise comme le poste).
Je ne sais pas si il y a des marques à éviter car je ne connais que les torches montées sur mes postes, seule une est de marque Binzel (très utilisées en milieu pro) et les consommables de cette marque sont compatibles avec mes torches chinoises donc je n'ai aucun soucis de pièces.
Il faut bien entendu choisir une torche adaptée à son poste et non sous dimensionnées parce que l'on se dit que l'on ne soudera jamais à fond!
Pour un usage amateur, une torche refroidie à l'eau me semble superflue.....
 
O
Option A
Ouvrier
16 Sept 2009
325
Sud Chalon sur Sâone
  • Auteur de la discussion
  • #3
Je te salue aussi l'ami;
Je ne voulais pas en acheter une refroidie à l'eau, mais comme j'ignorais le "taux" de chauffe des torches même toutes simples, je me demandais si il fallait fuir certaines marques.
BINZEL, c'est celle que je devrais avoir en principe.
En ce qui concerne les embouts céramiques, ils ne sont donc toujours interchangeables, sauf un peu de chance...
C'est des consommables qu'il faut remplacer souvent, même en en prenant soin ?
 
O
Option A
Ouvrier
16 Sept 2009
325
Sud Chalon sur Sâone
  • Auteur de la discussion
  • #4
Si tu veux regarder 10 secondes sur le fonctionnement du mode TIG et me dire ce que tu en penses:

INDICATEUR DE SOUDAGE TIG AVEC DÉPART LIFT (Rif.9 - Figure 1 Pag. 3.): ce procédé de soudage TIG s'exécute de la manière suivante:
PROCÉDURE D'AMORÇAGE LIFT Le sélecteur de mode étant en position Lift-Arc TIG, amorcer l'arc comme suit: Dans le processus de soudage TIG, l’amorçage de l’arc a lieu selon la séquence suivante: appuyer l’électrode contre la pièce à souder pour provoquer un court- circuit entre la pièce (2) et l’électrode (1) puis retirer l’électrode.
L’arc est ainsi amorce. Le faible courant d’amorçage permet de ne pas endommager la pointe de électrode au moment du court-circuit. L’amorçage est toujours parfait même si la valeur du courant de soudage programmée est au minimum.
Cela permet également de travailler sans provoquer de perturbations électromagnétiques trop fortes, typiques des décharges à haute fréquence. Les avantages de ce processus peuvent se résumer ainsi: 1. Amorçage sans intervention de la haute fréquence; 2. Amorçage sans endommager la pointe de l’électrode, quel que soit l’ampérage programme par conséquent, il n’y a pas d’inclusion de tungstène dans la pièce (Phénomène qui se présente avec L'amorçage par frottement).
 
the_bodyguard1
the_bodyguard1
Compagnon
25 Déc 2010
5 811
belgique (namur)
Je vais être honnête avec toi, depuis 10 ans que j'ai mon tig, je n'ai jamais remplacé que l'électrode (tungstène). La céramique si tu ne la laisses pas tomber ou la poser sur une table métallique froide alors que celle-ci est chaude est pour ainsi dire inusable.

Le procédé que tu décris est le principe du tig du pauvre, pas de haute fréquence, tig au gratter, certainement une torche avec électrovanne (gaspillage de gaz assuré), il faut souvent ré-affûter les électrodes....Donc ton point 2 est faux, il n'y a pas frottement à proprement parlé mais il y a contact ce qui en général casse la pointe de ton tungstène.
 
O
Option A
Ouvrier
16 Sept 2009
325
Sud Chalon sur Sâone
  • Auteur de la discussion
  • #6
OK, merci pour la conservation et l'utilisation de la torche.

Pour le fonctionnement du TIG Lift, c'est extrait de la notice du Saf fro Presto 220 VRB.
Il est dit qu'avec un courant de soudage programmée au minimum, c'est à dire que je pourrais régler l'amorçage à moins de 10 ampères puisque le poste va de 5 à 220 ampères ? gros risque malgré tout pour l'électrode ?
OK, merci pour ces infos.
 
the_bodyguard1
the_bodyguard1
Compagnon
25 Déc 2010
5 811
belgique (namur)
Je n'ai jamais vu aucun poste avec ce principe ou il permettait de régler le courant d'amorçage et le courant de soudage indépendamment à moins que d'avoir une main collée sur le poste tout en soudant!

Ce genre de torche est en général montée sur les inverters pour en faire des tig à bas prix et n'ont en général aucune option sur la montée et descente de courant, pré et post gaz. Ce sont en général des postes très basiques.
 
the_bodyguard1
the_bodyguard1
Compagnon
25 Déc 2010
5 811
belgique (namur)
L'anti-collage est pour l'électrode enrobée et non pour le tig!
C'est bien ce que je disais au départ, c'est un poste inverter qui peut faire tig du pauvre (tig lift = au gratté) et non un vrai tig. Il semble tout de même avoir 2 réglages en mode tig ce qui n'est en général pas le cas. Et attention qu'il est en triphasé!
 
O
Option A
Ouvrier
16 Sept 2009
325
Sud Chalon sur Sâone
  • Auteur de la discussion
  • #10
J'ai bien vu pour le tri, mais cela ne me dérange pas.
Merci et bonne soirée.
Au fait, jolie la réparation de la fixation en alu du cale pied. (Si il avait du changer l'ensemble...€€€)
 
O
Option A
Ouvrier
16 Sept 2009
325
Sud Chalon sur Sâone
  • Auteur de la discussion
  • #12
the_bodyguard1, et bien tu avais parfaitement raison!!
Je viens d'avoir une confirmation par un responsable soudure SAF, ce poste est avant tout un inverter, et le TIG c'est pour de l'occasionnel, même si pour moi, ce n'aurait été qu'effectivement qu'occasionnel.
Par contre, il n'a pas d'électrovanne pour l'arrivée de l'argon, ce n'est qu'une vanne manuelle.
Donc pour résumer, c'est un très bon inverter, et un TIG du pauvre comme tu le disais.
Je retourne donc vers l'Ergus 16/50 qui ne se trouve qu'à quelques Km de chez moi, je vais reprendre la notice, mais il a le 2 et le 4 temps, la HF, le pré et le post gaz, le montée et la descente en intensité......c'est déjà mieux que le Saf.
 
vikor
vikor
Compagnon
4 Mar 2017
816
le boupere
Bonsoir,
un petit détail bien pratique sur certaines torches ( comme ESAB)c'est une rotule dés le bas de torche qui fait la liaison à l'ombilic.
la torche est hyper souple pour tourner
 
the_bodyguard1
the_bodyguard1
Compagnon
25 Déc 2010
5 811
belgique (namur)
un petit détail bien pratique sur certaines torches ( comme ESAB)c'est une rotule dés le bas de torche qui fait la liaison à l'ombilic
pour un usage bricoleur ça devient du luxe même au boulot, je n'ai jamais travaillé avec cela!
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut