impression PCB avec une plastifieuse GBC

  • Auteur de la discussion freedom2000
  • Date de début
ramses
ramses
Compagnon
13 Mar 2011
671
Belgique, Prov Namur
Re: impresson PCB avec une plastifieuse GBC

bonsoir a tous,

pour ma part, la plastifieuse a abandonne sur "surchauffe" et debut de fonte des engrenages :evil: , mais faut reconnaitre que je lui en ai demande plus que de raison.

J'ai recupere un "four" que l'on remplacait au boulot sur une photocopieuse (2 x 1000W! ). Un bon "deshabillage", quelques modif toutes simples et je lui ai greffe un moteur d'essuie glace ( c'est genial, avec l'alim stabilisee, ca permet de varier la vitesse de passage). Le "prechauffage" se fait plein pot avec les 2 tubes de 1000W en parallele et ensuite passage des 2 en serie et la regul fine en temperature se fait via un petit thermostat maison avec hysteresis equipe d'une PT1000. Que du bonheur !

Depuis que j'ai ce four, les impressions sont toujours tres bien reussies au premier coup et je ne fais qu'un seul passage.

Bien a vous tous.
 
guol64
guol64
Compagnon
29 Mar 2009
1 980
PAU
Re: impresson PCB avec une plastifieuse GBC

ON attend donc les photos et plans détaillés de ta plastifieuse Ramses :wink:
 
T
Thierry
Nouveau
8 Avr 2009
36
Re: impresson PCB avec une plastifieuse GBC

Bonsoir,je ne sais pas si quelqu'un lit encore ce sujet ,moi oui car je suis en train de vouloir fabriquer des "plaques de constructeur"en laiton à l'ancienne .C'est à dire gravées (à partir d'une impression laser ).Je me penche donc depuis quelque temps sur le sujet ,fouine partout et suis tombé ici car même si l'enjeu n'est pas tout à fait le même ,j'ai déjà trouvé beaucoup d'infos ici.
Je résume : j'ai acheté une plastifieuse PAVO.Est ce que je peux en augmenter facilement la température de chauffe ?.J'ai bien vu des explications mais j'avoue que je ne les saisis pas très bien ,je suis vraiment une bille en électronique .
Après ayant à peu près réussi un transfert (après des jours de fer à repasser ), j'ai voulu le graver par électrolyse(sulfate de cuivre) mais à mon grand désespoir le toner s'est détaché super rapidement .Est ce que ce problème peut lié à l'électrolyse ?Doit on graver uniquement à l'acide ?Voilà les questions que je me pose à l'instant .
Par contre ,si ça peut rendre service à quelqu'un ,tout à fait par hasard ce matin je suis tombé sur le fer à lisser les cheveux de ma fille .Et voyant que celui ci était réglable de 150° a 230°,j'ai fait un essai de transfert et constaté que 190° était une bonne température .Pour des plaques minuscules ,cet outil me parait impeccable du coup !
J'aurais sans doute d'autres problèmes après mais il faut que je commence par un bout .J'en profite pour remercier ce site en général et beaucoup d'intervenants en particulier pour leur générosité interbidouille .
Thierry
PS:j'ai un peu la honte tellement je suis nul en informatique ,je ne sais rien faire ni photos ni quoi que ce soit (ce n'est pas moi qui ferait les dessins de mes plaques ,c'est un ami)je suis plus spécialisé en bricolage manuel et si ça dit à quelqu'un j'ai un site où on peut voir des lampes de ma fabrication : http://www.mabitemonkouto.com
 
Dernière édition par un modérateur:
freedom2000
freedom2000
Compagnon
4 Jan 2009
1 658
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #124
Re: impresson PCB avec une plastifieuse GBC

Thierry a dit:
Bonsoir,je ne sais pas si quelqu'un lit encore ce sujet ,moi oui car je suis en train de vouloir fabriquer des "plaques de constructeur"en laiton à l'ancienne .C'est à dire gravées (à partir d'une impression laser ).Je me penche donc depuis quelque temps sur le sujet ,fouine partout et suis tombé ici car même si l'enjeu n'est pas tout à fait le même ,j'ai déjà trouvé beaucoup d'infos ici.
Je résume : j'ai acheté une plastifieuse PAVO.Est ce que je peux en augmenter facilement la température de chauffe ?.J'ai bien vu des explications mais j'avoue que je ne les saisis pas très bien ,je suis vraiment une bille en électronique .
Après ayant à peu près réussi un transfert (après des jours de fer à repasser ), j'ai voulu le graver par électrolyse(sulfate de cuivre) mais à mon grand désespoir le toner s'est détaché super rapidement .Est ce que ce problème peut lié à l'électrolyse ?Doit on graver uniquement à l'acide ?Voilà les questions que je me pose à l'instant .
Par contre ,si ça peut rendre service à quelqu'un ,tout à fait par hasard ce matin je suis tombé sur le fer à lisser les cheveux de ma fille .Et voyant que celui ci était réglable de 150° a 230°,j'ai fait un essai de transfert et constaté que 190° était une bonne température .Pour des plaques minuscules ,cet outil me parait impeccable du coup !
J'aurais sans doute d'autres problèmes après mais il faut que je commence par un bout .J'en profite pour remercier ce site en général et beaucoup d'intervenants en particulier pour leur générosité interbidouille .
Thierry
PS:j'ai un peu la honte tellement je suis nul en informatique ,je ne sais rien faire ni photos ni quoi que ce soit (ce n'est pas moi qui ferait les dessins de mes plaques ,c'est un ami)je suis plus spécialisé en bricolage manuel et si ça dit à quelqu'un j'ai un site où on peut voir des lampes de ma fabrication :http://www mabitemonkouto.com
Pour augmenter la température tu dois avoir une solution toute bête :
- un composant doit être collé juste sur les parties métalliques qui entourent le four (les rouleaux). Il s'agit d'une sonde de température. Si tu l'écartes du four la température mesurée par ce capteur sera forcément plus faible. Donc pour qu'elle atteigne la température d'arrêt de la chauffe il faudra que le four chauffe plus...
C'est un peu empirique mais ça devrait marcher sans la moindre modif électronique à ta plastifieuse !

JP
 
T
Thierry
Nouveau
8 Avr 2009
36
Re: impresson PCB avec une plastifieuse GBC

Ah, super, une réponse! Merci beaucoup!
Je l'avais lu sur le site le fait d'écarter un des thermostat de son support. Mais la grosse question ,c'est de combien? 1 mm, 5mm,1 cm ? Parce qu' avec le radiateur alu, ça chauffe direct par contact métallique et que si tu l'écarte trop, ça va chauffer un max ...Et rien pour contrôler. Alors hier soir, j'ai commandé un thermomètre qui va bien et un thermostat 200°.Et quand j'aurais reçu le matériel, je reprendrais les essais au lieu de cramer directement la pauvre plastifieuse .Et je vous direz .
A propos de cramer, j'ai lu que vous(tu) aviez modifié les flasques avec des plaques d'époxy.Tu crois que ça serait possible en laiton ,en alu ? C'est compliqué à faire , ça ?
Parce que je voudrais bien me faire un système fiable de transfert pour pouvoir (enfin) me marrer sur le dessin des plaques.
J'ai encore essayé de graver une plaque (laiton) par électrolyse mais ,si le toner a tenu beaucoup mieux que la première fois, j'ai l'impression que c'est incompatible, la surface du laiton est toute piquée,les électrons passent au travers du toner. Quelqu'un a un avis la dessus ?
( la mort dans l’âme ,j'ai pourtant acheté de l'acide et de l'eau oxygénée , je m'étais pourtant juré de plus toucher à ça...)
Il me semblait que j'avais d'autres précisions à demander, mais là j'ai oublié.En tout cas ,merci pour la réponse simple et claire et si quelqu'un connait les subtilités de l'électrolyse à la mode "ma bite et mon couteau " je suis preneur .
Bonne soirée ! Thierry
PS : ah, oui, c'est ça ...avec ce genre de machine, on peut espérer faire un transfert de toner en un passage ? Et, si oui, on peut donc envisager de virer le moteur...et faire tourner à la manivelle, ça supprime les engrenages qui cuisent ...
 
freedom2000
freedom2000
Compagnon
4 Jan 2009
1 658
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #126
Re: impresson PCB avec une plastifieuse GBC

Thierry a dit:
Ah, super, une réponse! Merci beaucoup!
Je l'avais lu sur le site le fait d'écarter un des thermostat de son support. Mais la grosse question ,c'est de combien? 1 mm, 5mm,1 cm ? Parce qu' avec le radiateur alu, ça chauffe direct par contact métallique et que si tu l'écarte trop, ça va chauffer un max ...Et rien pour contrôler. Alors hier soir, j'ai commandé un thermomètre qui va bien et un thermostat 200°.Et quand j'aurais reçu le matériel, je reprendrais les essais au lieu de cramer directement la pauvre plastifieuse .Et je vous direz .
A propos de cramer, j'ai lu que vous(tu) aviez modifié les flasques avec des plaques d'époxy.Tu crois que ça serait possible en laiton ,en alu ? C'est compliqué à faire , ça ?
Parce que je voudrais bien me faire un système fiable de transfert pour pouvoir (enfin) me marrer sur le dessin des plaques.
J'ai encore essayé de graver une plaque (laiton) par électrolyse mais ,si le toner a tenu beaucoup mieux que la première fois, j'ai l'impression que c'est incompatible, la surface du laiton est toute piquée,les électrons passent au travers du toner. Quelqu'un a un avis la dessus ?
( la mort dans l’âme ,j'ai pourtant acheté de l'acide et de l'eau oxygénée , je m'étais pourtant juré de plus toucher à ça...)
Il me semblait que j'avais d'autres précisions à demander, mais là j'ai oublié.En tout cas ,merci pour la réponse simple et claire et si quelqu'un connait les subtilités de l'électrolyse à la mode "ma bite et mon couteau " je suis preneur .
Bonne soirée ! Thierry
PS : ah, oui, c'est ça ...avec ce genre de machine, on peut espérer faire un transfert de toner en un passage ? Et, si oui, on peut donc envisager de virer le moteur...et faire tourner à la manivelle, ça supprime les engrenages qui cuisent ...
Effectivement il faut mesurer la température pour savoir de combien il faut écarter le thermostat...
Faire les flasques en alu n'est pas une bonne idée parce l'alu ça conduit la chaleur qui va se propager direct sur les autres pièces plastique et les fondre...
Le coup de la manivelle... bof bof... Moi je passe deux ou trois fois juste pour être sûr. Mais surtout avec un moteur l'avance est régulière, pas d'à coups pas de temps mort (surchauffe)

JP
 
T
Thierry
Nouveau
8 Avr 2009
36
Re: impresson PCB avec une plastifieuse GBC

Oui, c'est vrai, tu as raison, la manivelle, pas terrible . Mais pour les paliers, je m'en fous que ça fonde le plastique si je refais carrément tout ? Sans carénage donc sans plastique ...Pour la température peut être ?
 
freedom2000
freedom2000
Compagnon
4 Jan 2009
1 658
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #128
Re: impresson PCB avec une plastifieuse GBC

Thierry a dit:
Oui, c'est vrai, tu as raison, la manivelle, pas terrible . Mais pour les paliers, je m'en fous que ça fonde le plastique si je refais carrément tout ? Sans carénage donc sans plastique ...Pour la température peut être ?
Tu essayes et tu vois si ça tient :-D

JP
 
T
Thierry
Nouveau
8 Avr 2009
36
Re: impresson PCB avec une plastifieuse GBC

bonsoir, Je viens donner des nouvelles de la plastifieuse mais surtout poser plein de questions car pour être franc, j'ai plein d'emmerdes.
Commençons par le début :J'ai modifié la "Pavo", à savoir j'ai viré toute la carcasse plastique, remplacé les flasques par de la tôle de 2 et déporter le moteur sur un troisième palier à environ 60mm des flasques pour palier à la chaleur. Jusque là tout va bien, tout tourne rond, nickel ...
Ensuite j'ai voulu écarter le thermostat pour que la machine monte en température mais il me fallait un thermomètre. Que j'ai commandé en même temps qu'un thermostat 200°.Par inadvertance je me suis retrouvé sur un site polonais (TME pour ne pas le citer) mais bon comme je n'avais pas envie de refaire des recherches, j'ai commandé .Et j'ai reçu la camelote en une semaine. Pour rapidement me rendre compte que le thermomètre en question ne mesurait qu'à 150°,que ce n'était pas une erreur de ma part ni de la leur mais sans doute à la fabrication en Chine car sur l'appareil était bien spécifié -50°+300°.Pas de bol ! Donc j'en ai commandé un autre en France ,ça allait plus vite que retourner l'autre, etc..Reçu aujourd'hui.
Donc essais.A ma grande surprise, la température ne s'arrête pas de grimper(j'ai arrêté à 192°pour pas tout cramer) comme si le thermostat d'origine ne fonctionnait plus.Précision:lors du remontage après changement de flaques la led ne marchait plus.Y a t-il un rapport? Je ne m'explique pas pourquoi, et comme je ne sais pas si c'est un élément fragile(le thermostat),j'ai bien essayé de regarder mais je ne vois rien de spécial. Quelqu'un aurait il une idée la dessus ? C'est con parce que j'avais fait un montage assez précis qui aurait du répondre à la question de savoir combien il faut l'écarter pour qu'il monte en température mais là,il monte tout seul .
J'ai donc mis un inter sur le chauffage et essayer de faire des transferts de toner.Le premier (170°):nul. Le deuxième (180°environ) mieux, mais loin d'être satisfaisant . Je pense qu'il y a des "trucs" mais lesquels ? Je précise que je veux graver dans du laiton,que je ne connais pas les plaques de CI(ont elles un état de surface "parfait" ? ) Faut il un état de surface vraiment vraiment poli ?
J'ai bien sur dans l'idée de vous montrer des photos de ce bricolage mais pour l'instant ça n'a pas d'intérêt vu que ça ne fonctionne pas...Salut à tous ! Thierry
 
freedom2000
freedom2000
Compagnon
4 Jan 2009
1 658
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #130
Re: impresson PCB avec une plastifieuse GBC

Thierry a dit:
J'ai donc mis un inter sur le chauffage et essayer de faire des transferts de toner.Le premier (170°):nul. Le deuxième (180°environ) mieux, mais loin d'être satisfaisant . Je pense qu'il y a des "trucs" mais lesquels ? Je précise que je veux graver dans du laiton,que je ne connais pas les plaques de CI(ont elles un état de surface "parfait" ? ) Faut il un état de surface vraiment vraiment poli ?
J'ai bien sur dans l'idée de vous montrer des photos de ce bricolage mais pour l'instant ça n'a pas d'intérêt vu que ça ne fonctionne pas...Salut à tous ! Thierry
Pour la température de fusion du toner ça dépend de ton imprimante.

Les Lexmark ou Hp fondent à 170/180°
Les Brother ont une température beaucoup plus élevée 210°C de mémoire

JP
 
T
Thierry
Nouveau
8 Avr 2009
36
Re: impresson PCB avec une plastifieuse GBC

Bonjour,
Des nouvelles ! J'ai bien galéré et fait des dizaines d'essais de transferts sans succès jusqu'à (presque)découragement. Tout ça parce que l'imprimante utilisée est une Brother et que je n'ai pas réussi à trouver la bonne température. Dés que j'ai photocopié le proto sur une autre bécane, le résultat a été nickel et j'ai pu tirer ma première plaque...Super! Il me reste à résoudre les proportions du bain de gravure (quel est le rôle de l'eau oxygénée ?) car comme je grave du lettrage dans la masse,l'acide mord plus les bordures de lettres que le fond(ça fait une "rigole"autour des lettres)et j'aimerais contrôler ça .Mon mélange est :3 d'eau,2 d'acide chlo et 2 d'eau oxygénée.
Tout ça sans photos n'est, j'imagine, pas très clair mais je vais me débrouiller pour palier à ça.
Par contre ce qui marche bien dans ma plastifieuse, c'est d'avoir déporté les engrenages à 60 mm du four car même à 215°(la pauvre !) l'axe et les pignons sont tièdes pas plus.
Sinon, j'aimerais bien savoir si quelqu'un a essayé l'électrolyse avec ce système de transfert .
Je me répète peut être mais je remercie ce forum de m'avoir aidé à réaliser ces plaques car sans vous je n'aurais sans doute pas pu aller jusqu'au bout.
Bonne journée de printemps ! Thierry
 
jcma
jcma
Compagnon
2 Nov 2008
1 658
Mulhouse - Haut-Rhin
Re: impresson PCB avec une plastifieuse GBC

Bonsoir,

Un essai avec un four d'imprimante, juste pour voir si cela était exploitable.
Tout a été fait avec du matériel de récupération qui traînait dans mes tiroirs et venant en majorité des deux imprimantes que j'ai démonté. J'étais partis sur une HP laserjet 1350 HS mais la partie mécanique était trop compliquée à réutiliser (Pignons directement montés sur la carcasse de l'imprimante) et j'ai finis par utiliser celle d'une HP laserjet IV, beaucoup plus simple à modifier.

Une photo de mon "usine à gaz".
DSCF0075.JPG


Le pilotage du moteur pas à pas a été fait en composants discrets (555, 7474, MOSFETs) sur une plaque perforée. La partie partie puissance a été extraite (Sciée) du circuit imprimé de la 1350, j'ai simplement rajouté un AOP en comparateur pour la piloter à partir de la sonde de température du four (CTN).
Toutes les pièces non nécessaires du four ont été démontées, ainsi que la sécurité (capsule ouvrant à 210°).

Le schéma pour le moteur pas à pas.
PasAPas.jpg


La partie puissance.
Chauffe.jpg


Pour le premier essai je me suis arrêté a 180°C, le plastique recouvrant les tambours ayant fondu. Après l'avoir supprimé, je suis monté à 200°, mais les bagues du tambour ont fondues à leur tour, m'obligeant à les refaire en bronze. Actuellement le four est reglé à 210°.

Un premier essai réel simple après vernissage pour un support de programmation d'un PIC. Environ 2 cm x 3 cm, pistes de 0.5 mm, isolation des pistes 0.4 mm. Mon imprimante (Samsung couleur) n'acceptant pas le papier très fin, le test a été fait avec du papier glacé normal. Le papier de cuisson donne aussi de bon resultats, (Transfert complet du toner en une seule passe, il ne reste rien sur le papier) mais impossible de l'imprimer avec mon imprimante sans le froisser.

DSCF0084.JPG


C'est tout pour l'instant, j'essayerais de faire d'autres essais, avec des pistes plus fines.

@+
Jean-Charles
 
freedom2000
freedom2000
Compagnon
4 Jan 2009
1 658
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #133
Re: impresson PCB avec une plastifieuse GBC

jcma a dit:
Bonsoir,

Un essai avec un four d'imprimante, juste pour voir si cela était exploitable.
Tout a été fait avec du matériel de récupération qui traînait dans mes tiroirs et venant en majorité des deux imprimantes que j'ai démonté. J'étais partis sur une HP laserjet 1350 HS mais la partie mécanique était trop compliquée à réutiliser (Pignons directement montés sur la carcasse de l'imprimante) et j'ai finis par utiliser celle d'une HP laserjet IV, beaucoup plus simple à modifier.

Le pilotage du moteur pas à pas a été fait en composants discrets (555, 7474, MOSFETs) sur une plaque perforée. La partie partie puissance a été extraite (Sciée) du circuit imprimé de la 1350, j'ai simplement rajouté un AOP en comparateur pour la piloter à partir de la sonde de température du four (CTN).
Toutes les pièces non nécessaires du four ont été démontées, ainsi que la sécurité (capsule ouvrant à 210°).

Pour le premier essai je me suis arrêté a 180°C, le plastique recouvrant les tambours ayant fondu. Après l'avoir supprimé, je suis monté à 200°, mais les bagues du tambour ont fondues à leur tour, m'obligeant à les refaire en bronze. Actuellement le four est reglé à 210°.

Un premier essai réel simple après vernissage pour un support de programmation d'un PIC. Environ 2 cm x 3 cm, pistes de 0.5 mm, isolation des pistes 0.4 mm. Mon imprimante (Samsung couleur) n'acceptant pas le papier très fin, le test a été fait avec du papier glacé normal. Le papier de cuisson donne aussi de bon resultats, (Transfert complet du toner en une seule passe, il ne reste rien sur le papier) mais impossible de l'imprimer avec mon imprimante sans le froisser.


C'est tout pour l'instant, j'essayerais de faire d'autres essais, avec des pistes plus fines.

@+
Jean-Charles
J'admire le travail pour faire l’électronique. Par contre je trouve que c'est compliqué pour un résultat pas meilleur qu'une plastifieuse à 20€ :-D

En tout cas bravo :prayer:

JP
 
jcma
jcma
Compagnon
2 Nov 2008
1 658
Mulhouse - Haut-Rhin
Re: impresson PCB avec une plastifieuse GBC

Bonsoir,

J'avais annoncé la couleur :
Une photo de mon "usine à gaz".
:lol:

@+
Jean-Charles
 
msieuryoyo
msieuryoyo
Compagnon
12 Mar 2007
1 423
Béziers
Re: impresson PCB avec une plastifieuse GBC

Bonjour,

j'ai acheté la même plastifieuse que coucou7659 (Funlaminator de marque Pavo, à Auchan), mais je ne suis pas certain d'avoir bien compris le fonctionnement de celle-ci modifiée.

COUCOU7659 a dit:
... J'ai aussi cherché cette thermitance sur ma plastifieuse ( voir quelques messages plus haut ) et pour moi pas de thermit ...
c'est juste deux thermostats en // ( NF : normalement fermé ) qui sont ouverts pour le premier à 90° et le duxième à 124°.
Pour le composant dans la gaine blanche, si même configuration que la mienne est un AUPOBF192 ( sectionneur thermique chinois à 192° par destruction du contacte interne )
Donc après ouverture des 2 thermostats le voyant s'allaume.
la seul solution que j'ai trouvé avec mes connaissances c'est de placer en //des 2 thermostats un inter que je connecte quant je veux atteindre mes 210° car en desous de cette température le résulat est moyen.
Par sécurité et pour piloter , je place mon voltmêtre ( positionné sur temp ) avec une sonde en contacte sur le corps en aluminium. ...
COUCOU7659 a dit:
... la première photo ==> zoom sur l'inter de comande // ou non
la deuxième ==> allumage doide à 136°
la troisième ==> bascule inter une fois pour atteidre 207° et une autre pour allumage diode donc arrêt de la monté de t°
Pour l'AUPOBF je l'ai enlevé car sinon on ne peut pas atteindre les 207°
Si j'ai bien compris, il faut placer un inter en parallèle avec les deux thermostats, et supprimer le sectionneur thermique 192° (je suppose qu'il faut le remplacer par un shunt).
Si l'on veut utiliser la plastifieuse pour faire du transfert, on ferme l'inter et on surveille la T° avec un thermomètre.
Une fois la T° désirée atteinte, il faut ouvrir l'inter ce qui arrête la chauffe.
Donc il n'y a pas de régulation de T°.

Je pense que dans un premier temps je vais tenter d'éloigner le thermostat 124° du corps de la plastifieuse pour fausser la T° du thermostat.
Pensez-vous qu'il suffit de l'éloigner ou faut-il interposer une plaque (quelle matière ?) entre le corps et le thermostat?

Une autre question, où peut-on trouver des plaques d'époxy pour refaire le bâtit de la plastifieuse?
 
L
lionelt
Nouveau
8 Juil 2012
11
Re: impresson PCB avec une plastifieuse GBC

bonjour,

Je viens de faire mon premier CI (100x150) au fer à repasser + gravure express à l'acide chlo + eau Oxygénée : :supz:

pour le fer : en mettre à fond le thermostat et utiliser des feuilles de prospectus publicitaires de couleur clair.

Au début j'ai effectué un essai avec du papier sulfurisé entre le typon et le fer, mais celà attenue la température, donc en direct c'est OK.

je reste environ 30 secondes en statique puis effectue un balayage de quelques secondes.

Les plastifieuses ne semblent pas tenir à la longue alors que le fer à repasser c'est du solide ! (ne pas mettre de vapeur :lol: )
 
freedom2000
freedom2000
Compagnon
4 Jan 2009
1 658
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #137
Re: impresson PCB avec une plastifieuse GBC

lionelt a dit:
bonjour,

Les plastifieuses ne semblent pas tenir à la longue alors que le fer à repasser c'est du solide ! (ne pas mettre de vapeur :lol: )
Certes certes, mais tu arrives à quelle précision (finesse des pistes et distance inter pistes) avec le fer à repasser ?
avec ma plastifieuse (qui a maintenant près de de deux ans et qui tourne encore après des dizaines de PCB) j'arrive à 1/10 de mm sur les deux valeurs.

JP
 
C
caps
Nouveau
5 Nov 2013
1
Re: impresson PCB avec une plastifieuse GBC

bonjour,

je déterre ce sujet car lassé de mes fils dans tous les sens sur mes plaques pré-perforées, j'ai décidé de tenter l'expérience. Avant d'investir dans la plastifieuse, j'aimerais avoir vos retours sur les modèles que vous avez testés les plus aptes à endurer la surchauffe autour de 200°C.
 
freedom2000
freedom2000
Compagnon
4 Jan 2009
1 658
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #139
Re: impresson PCB avec une plastifieuse GBC

caps a dit:
bonjour,

je déterre ce sujet car lassé de mes fils dans tous les sens sur mes plaques pré-perforées, j'ai décidé de tenter l'expérience. Avant d'investir dans la plastifieuse, j'aimerais avoir vos retours sur les modèles que vous avez testés les plus aptes à endurer la surchauffe autour de 200°C.
Bonjour,

Moi je n'ai testé que ce modèle...
Je m'en sers depuis plus de deux ans (je crois)
A part la fonte des flancs et de l'engrenage, tout va bien depuis

JP
 
G
Gilou609
Nouveau
14 Nov 2013
1
Bonsoir, Je suis nouveau sur ce forum et suis prêt à réaliser la modification d'une plastifieuse GBC comme l'a si bien décrit Freedom2000 !
Mais je ne trouve pas de plastifieuse GBC "Smart" donc j'ai finalement commandé une GBC"Inspire".
J'espère avoir pris une facile à modifier et si ce n'était pas le cas et bien je devrai improviser et vous faire part de mes soucis...

Merci en tous cas aux différents intervenants. Qu'ils soient pointus ou non sur le domaine, on trouve souvent les questions que l'on se pose et les réponses correspondantes. :-D
Gilou609
 
freedom2000
freedom2000
Compagnon
4 Jan 2009
1 658
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #141
Gilou609 a dit:
Bonsoir, Je suis nouveau sur ce forum et suis prêt à réaliser la modification d'une plastifieuse GBC comme l'a si bien décrit Freedom2000 !
Mais je ne trouve pas de plastifieuse GBC "Smart" donc j'ai finalement commandé une GBC"Inspire".
J'espère avoir pris une facile à modifier et si ce n'était pas le cas et bien je devrai improviser et vous faire part de mes soucis...

Merci en tous cas aux différents intervenants. Qu'ils soient pointus ou non sur le domaine, on trouve souvent les questions que l'on se pose et les réponses correspondantes. :-D
Gilou609
Tiens nous au courant !

JP
 
D
duredetrouverunpseudo
Compagnon
15 Jan 2008
3 850
Je remonte se post pour adresser un grand merci a Freedom2000

Pcb super rapide 15 minutes maxi du lancement de l'impression au nettoyage final a l'acétone, très propre sa a même impressionné ma petite boutique d’électronique, permet de faire des pistes très fine pour les cms

Merci de nous avoir libérer de l'insoleuse et autre pérochlure :supz:
 
freedom2000
freedom2000
Compagnon
4 Jan 2009
1 658
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #143
duredetrouverunpseudo a dit:
Merci de nous avoir libérer de l'insoleuse et autre pérochlure :supz:
Ben oui ça marche et c'est facile :)
et en plus ce n'est pas cher du tout :-D

JP
 
Dardar88
Dardar88
Compagnon
27 Avr 2011
836
hello
je tiens aussi a remercier freedom2000 pour avoir lancé et bien développé le sujet ainsi qu' a tous ceux qui ont partagé leurs experiences :partyman:

Du coup ,moi aussi je renvoie un petit feedback pour completer a ma sauce ce qui a ete deja dit.
le choix de la plastifieuse a ete rapide puisque je l'ai trouvé a la dechet' du coin , c'est une Fellowes Lunar A4 , coup de pot, elle fonctionnait .En la demontant j'ai reconnu pratiquement l'une de celle decrite plus haut avec deux rupteurs
circulaires vissés sur la platine alu superieure.
Ayant bien lu TOUS les conseils ,j'ai enlevé la securite one shot qui degage a 192 degres et retabli les connections normalement avec l'inter.
J'ai commandé un nouveau rupteur (on peut dire klixon) de remplacement calibré a 190 degres ici:
http://www.ebay.com/itm/261089792302?ssPageName=STRK:MEWNX:IT&_trksid=p3984.m1497.l2649

Apres avoir retiré celui qui etait calibré a 165 degres ,remis de la pate thermique (pour CPU) et reconnecté en //
le nouveau , j'ai pu proceder aux essais , mon but n'etant pas de faire du PCB mais de la gravure ancienne simulant une
eau forte sur cuivre /epoxy pour CI non presensibilisé.
Ma laser est une Samsung CPL-315 pour l'info du toner :wink:
J'ai imprimé avec les criteres (au pif) -degres de gris sur papier "luxe" traits de coupe ,etc.
Le papier que j'ai utilisé qui me semblait repondre au plus pres a celui decrit plus haut et qui m'evite de prendre un aller retour Air France Porte de Bagnolet-Vincennes Station, est sur les conseils avisés d'un pote imprimeur , du
papier dit "couché" de 120 grammes ,il serait riche en kaolin ...ce qui lui donne cet aspect legerement brillant sur les
deux faces.
J'ai imprimé 2 tests , la" gravure" au trait de l'image est tres fine ,dans ce genre mais moins "grisée"
http://www.traces-h.net/pnoms/lorraine-henri-guise-daret.html

l'image a ete maintenue sur la plaque avec un clone asiatique du film adhesif Kapton car il resiste a la chaleur.

J'ai passé environ 8 a dix fois l'image jusqu'a ce que l'image "colle" bien au cuivre pour le premier test plastifieuse et
seulement 5 a 6 fois pour le deuxieme test "pour voir"

La gravure a ete realisée avec la recette acide/eau oxygené/eau , et c'est genial !
le deuxieme test a ete foiré a la gravure ,je pense que le toner n'etait pas assez adherent car 30% du toner est partit ,
ou la solution n'etait plus tres active .... :?:

J'ai remarqué que lorsque l'on retire a l'eau le papier , le toner imprimé sur la plaque semble baveux car il est chargé
de micro residu de papier ,mais a la gravure , les details apparaissent avec toute leur finesse ,impeccable.

je ne sais pas combien de temps la plastifieuse va resister mais au prix ou elle sont vendues , l'achat d'un Klixon a
3 ou 4 euros ,il y a de quoi se faire plaisir pour peu de frais , alors merci encore a Freedom2000 et a tous les autres.

Je conseille vivement a ceux qui vont graver avec la solution acide de porter un vrai masque, des gants resistants ,lunettes et d'eviter la tongue a moins qu' elle ne soient bleu blanc rouge auquel cas on est completement protegé
et de porter une medaille en bambou de Sainte Murphy.

t.
 
freedom2000
freedom2000
Compagnon
4 Jan 2009
1 658
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #145
Dardar88 a dit:
Je conseille vivement a ceux qui vont graver avec la solution acide de porter un vrai masque, des gants resistants ,lunettes et d'eviter la tongue a moins qu' elle ne soient bleu blanc rouge auquel cas on est completement protegé
et de porter une medaille en bambou de Sainte Murphy.

t.
Bon je reconnais que la tongue est un rien folklo mais c'est a touch of french class :-D

J'ai un ricain qui m'a dit que pour l'acétone il faut aussi porter des gants... Il a sûrement raison.

Tu nous les montres tes gravures on en crève d'envie après ton message :partyman:

A+
JP
 
nopxor
nopxor
Compagnon
27 Mai 2010
1 412
Yvelines
Bonsoir,

Ca y est j'ai franchi le pas. C'est tout simplement génial ! :-D

Un grand Merci à JP (freedom2000) et à tous les participants. :smt023

Je faisais mes pcb depuis plus de 30 ans par insolation en présensibilisant les circuits à la bombe.
Au fil des années, et avec l'expérience les résultats étaient corrects.
Mais il fallait beaucoup de soin, et les chronométrages d'insolation selon les marques de vernis étaient délicats.
L'application du vernis hors poussière reste délicate et le séchage au four à 50°C impératif.
Les premiers circuits avec cette méthode sont généralement pas terribles. Bref c'est faisable mais c'est pas simple. Il faut du temps pour maitriser.
De plus l'approvisionnement du vernis est de moin en moins évident et si cela revient moins cher que le présensibilisé, c'est quand même pas donné.

Je suis tombé chez Liddle sur une plastifieuse United Office de 300W pour une poignée d'Euros (modèle A3 ULG 300 A1).
Je me suis empressé de la démonter.

J'ai viré le fusible thermique (192°C) dans la gaine blanche.
Et j'ai monté un klixon 200°C (commandé là) en // sur les 2 autres.
Cela donne environ une température d'usage de 185°C au niveau des rouleaux.

J'ai essayé avec du papier d'un magazine féminin Grazzia [piqué dans une salle d'attente :smt003 ]
J'ai une laser HP Laserjet 6P.
Au début l'impression a merdé à cause du bourrage papier (trop fin).
J'ai donc collé la feuille du magazine avec 4 points de colle stick papier sur une feuille normale A4.
Impression nickel.
Collage de la feuille avec scotch standard sur le cuivre préalablement poncé à l'eau grain 600 puis dégraissé à l'acétone.
4 passes entre les rouleaux tout chauds.
Le papier se décolle parfaitement à l'eau chaude et le résultat est superbe. :smt007

La gravure [(3 x eau) + (1 x Hcl) + (1 x H2O2)] est une formalité et le résultat parfait pour un premier essai.
Ci joint 2 photos du premier petit circuit (cms double face) réalisé.

Pour l'instant je n'ai fait aucune modifications au niveau des flasques et des pignons.
Ca chauffe quand même pas mal, mais les pignons ont l'air costaud.

Conclusion, pour une première tentative je suis vraiment très satisfait. :supz:
Un regret, quand même, ne pas avoir essayé plus tôt ! :cry:

Si certains sont interressés, j'ai fait des photos et un schéma de la modification.

premier pcb plastifieuse_recto.jpg


premier pcb plastifieuse_verso.jpg
 
freedom2000
freedom2000
Compagnon
4 Jan 2009
1 658
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #147
nopxor a dit:
Bonsoir,

Ca y est j'ai franchi le pas. C'est tout simplement génial ! :-D

Un grand Merci à JP (freedom2000) et à tous les participants. :smt023


Je suis tombé chez Liddle sur une plastifieuse United Office de 300W pour une poignée d'Euros (modèle A3 ULG 300 A1).
Je me suis empressé de la démonter.

J'ai viré le fusible thermique (192°C) dans la gaine blanche.
Et j'ai monté un klixon 200°C (commandé là) en // sur les 2 autres.
Cela donne environ une température d'usage de 185°C au niveau des rouleaux.

J'ai essayé avec du papier d'un magazine féminin Grazzia [piqué dans une salle d'attente :smt003 ]
J'ai une laser HP Laserjet 6P.
Au début l'impression a merdé à cause du bourrage papier (trop fin).
J'ai donc collé la feuille du magazine avec 4 points de colle stick papier sur une feuille normale A4.
Impression nickel.
Collage de la feuille avec scotch standard sur le cuivre préalablement poncé à l'eau grain 600 puis dégraissé à l'acétone.
4 passes entre les rouleaux tout chauds.
Le papier se décolle parfaitement à l'eau chaude et le résultat est superbe. :smt007

Pour l'instant je n'ai fait aucune modifications au niveau des flasques et des pignons.
Ca chauffe quand même pas mal, mais les pignons ont l'air costaud.


Si certains sont intéressés, j'ai fait des photos et un schéma de la modification.
Super résultat :)

Oui ça serait intéressant de mettre les photos de la modification de la plastifieuse.

Moi ça fait 3 ans que la mienne fonctionne (et elle en a fait des circuits)
Les rouleaux commencent à s'user et il ont des méplats... faut que je pousse le circuit pour que la rotation passe ces méplats...

Bref je vais devoir bientôt re investir dans un laminator tout neuf, donc toute opération successful m'interesse

Cet été mon imprimante laser m'a lâché... c'était une vieille lexmark.
Il faut donc que j'en achète une neuve. Les moins chères sont les Brothers mais visiblement le toner transfert semble être un problème avec leur toner qui a une température de fusion autour de 210°C
Si quelqu'un a réussi un bon toner transfert avec cette marque qu'il le dise vite svp :)

Pour ce qui est de l'impression moi je colle la feuille sur une page A4 avec deux bouts de scotch dans les coins. Je suis surpris que ça marche mais jamais ils ne se sont décollés et jamais je n'ai eu de bourrage.

JP
 
Y
Yvan Delaserge
Compagnon
3 Déc 2012
788
Salut à tous. Je viens de découvrir ce fil et voici mes 2 centimes d'expérience.

J'ai une imprimante Brother. J'utilise un fer à repasser réglé sur le maximum pour que le papier se colle sur la plaque. Immédiatement après, pendant que le PCB est encore chaud, je le passe dans une lamineuse non modifiée, que j'ai fait préchauffer bien sûr.

L'avantage est que la lamineuse ne risque pas de surchauffer, puisqu'elle n'est pas modifiée. Elle sert juste à presser correctement le papier contre le PCB.
Le problème avec le fer à repasser seul est que même si l'on appuie très fort sur le fer à repasser, la pression est répartie sur toute la surface du circuit, donc pour des circuits d'une certaine taille, la pression par centimètre carré est trop faible. Ou aussi si le circuit comporte une bavure même minime à sa périphérie, cela pose problème. Avec fer à repasser + lamineuse, on a les avantages à la fois d'une température et d'une pression élevées.

Un autre avantage est qu'avec le fer à repasser, on peut réaliser un alignement parfait du papier sur le PCB. Quand on passe le tout dans la lamineuse, le papier ne bouge plus. Il est déjà bien collé.

Amicalement,

Yvan
 
nopxor
nopxor
Compagnon
27 Mai 2010
1 412
Yvelines
Bonjour,

Alors pas grand chose à dire, les photos parlent d'elle mêmes.
Le démontage ne pose pas de problèmes particulier, si vous enlevez toutes les vis du dessous.
Si ça ne vient pas, il y a de fortes chances que vous ayez oublié (comme moi) celle qui se cache sous le sticker ovale... :roll:

La manip est à la portée d'un enfant de 4 ans et 1/2 (hors tension :smt003 ). Elle consiste à:
- Ajouter un klixon 200°C en parallele sur les 2 autres (avec un peu de pâte thermoconductrice, si vous en avez).
Il a pour rôle d'augmenter la température de travail et de couper l'alimentation des résistances chauffantes une fois celle-ci atteinte.
- Enlever le fusible thermique (192°C) destiné à éviter de foutre le feu si les klixons sont HS.

Ci joint le schéma et les photos. Si vous avez des questions autres que: la garantie est elle encore valable ? :lol: n'hésitez pas.

Laminator schema.jpg


laminator 1.jpg


laminator 2.jpg


laminator 3.jpg


laminator 4.jpg


laminator 5.jpg


laminator 6.jpg


laminator 7.jpg


laminator 8.jpg
 
freedom2000
freedom2000
Compagnon
4 Jan 2009
1 658
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #150
nopxor a dit:
Bonjour,


Ci joint le schéma et les photos. Si vous avez des questions autres que: la garantie est elle encore valable ? :lol: n'hésitez pas.

ça c'est du beau tuto :partyman:

Merci
JP
 
Haut