Fabrication d'une affuteuse de fraises 2 tailles

  • Auteur de la discussion Anagyre
  • Date de début
O
olivier33
Nouveau
5 Jan 2011
29
33
Bonjour,
en parcourant le forum, je suis tombé sur cette magnifique réalisation, et je tiens à te féliciter Anagyre pour ce bô travail.
Je possède une fraiseuse et même si je n'en fait pas un usage intensif, j'aurais besoin tôt ou tard d'affuter mes fraises.
Si j'ai bien compris on peut affûter un peu tout type de fraises sauf les fraises à té (3 tailles) et certaines fraises de forme.
Est-il possible aussi d'affûter les goujures?
Je serais également intéressé par les plan autocad si çà ne te pose pas de soucis de les faire passer. mail: "ov.sc@free.fr"
Merci beaucoup.
 
A
Anagyre
Apprenti
12 Déc 2011
74
Cernon
  • Auteur de la discussion
  • #62
Bonjour Olivier33,
On peut affuter les fraises trois tailles, c'est uniquement une question d'encombrement et de débattement. Pour les fraises de forme on ne peut affuter que des parties droites, pas de parties courbes.
Pour les goujures c'est plus délicat, c'est possible en utilisant la technique "au touché" : meule assiette et on suit l'hélice au contact avec la meule. C'est difficile et uniquement sur des fraises d'un diamètre suffisant. La meule étant tangente à l'hélice, la surface de contact est importante et la meule n'a pas tendance a engager. il faut quand même un bon doigté et se limiter à un rafraichissement. Reste que ça ne vaut pas un bon générateur d'hélice ! De toute façon en usage courant on ne raffute qu'en diamètre et on ne retouche l'hélice que pour un re-taillage complet de la fraise.

Jean-Paul
 
danel guy
danel guy
Apprenti
9 Août 2012
235
encore une belle petite machine à affuter bien finis bravo
 
denisdd
denisdd
Ouvrier
8 Mai 2010
357
commercy
bjr à tous
Très belle réalisation. Toujours un plaisir de voir de tel projet. En plus il y a les plans. "ce qui me fait défaut"
bonne continuation.
 
H
heidi
Compagnon
12 Nov 2009
2 431
doubs besancon
Bonjour,
J'ai visionné ton reportage pas mal de fois!:shock: superbe!!!tes explications et photos m'ont beaucoup intérressées
Pour concevoir une telle machine tu dois avoir une expérience certaine des affuteuses universelles:eek:classiques
Si OUI ton avis sur les points ci après seraient un plus
-onctuosité du déplacement de ton guidage à billes par rapport à une table à galets ou à billes classiques?
-remarque sur la dureté apparente de la meule qui a tendance à s'encrasser? Comme beaucoup j'utilise souvent des meules de récuptrop dures ou alors c'est l'acier des outils qui est trop raide;conséquence:léger encrassement donc dressage fréquent car il faut de la coupe pour ne pas brûler les arêtes surtout si on travailles à sec
-efficacité de la borazon/ meules classiques en corindon? comment traites tu les carbures?
Le générateur d'hélice ne résoud pas tout les problèmes;tu peux avoir une fraise qui n'est pas tip top en symétrie ce qui ne l'empêche pas de couper;l'affutage au doigt tiendra compte de ce petit défaut;le générateur sera impardonable pour le listel en question;le petit délaissé en fin de listel n'est pas un problème;on fraise plus souvent en bout que sur le coté
Sur équipé en affuteuses je laisse toujours ma grosse Astra AFC4 équipée avec le générateur car c'est délicat à installer
Les affuteuses universelles n'ont pas grosse presse sur le forum compte tenu de leur poids et encombrement;ça me parait un peu injuste car en fait elles sont très polyvalentes notament celles qui ont une table sinus comme les anciennes Cincinnati ;leur poupée est en SA50 et la broche double(ébauche,finition);on peut pratiquement tout faire:P
-rectif plane,cylindrique droit et conique,tronçonnage et bien sûr affutage en tout genre:smt023
A bientôt et encore bravo:wink:
Les plus petites affuteuses universelles que j'ai sont des Saackes;taille d'une petite machine à laver,porte meule avec écrou prisonnier très pratique;moteur balançé pour faciliter le règlage des angles de toute nature;les affuteues de dernière génération sont toutes de ce type;ce choix qui facilite les réglages fait perdre de la rigidité:oops: on peut pas tout avoir
Ton proto est exceptionnel pour son faible encombrement:smt038et ses possibilités de règlage
 
Dernière édition:
A
Anagyre
Apprenti
12 Déc 2011
74
Cernon
  • Auteur de la discussion
  • #66
Bonjour Heidi,
Merci pour ces compliments !
Oui, j'aime bien l'affutage, considérant que la qualité du fraisage ( moins en tournage) est très influencée par l'affutage. Ma machine préférée était la Cincinnati Monoset, la plus universelle des universelles !
Pour le guidage, les douilles à billes sont certainement plus "fluides" que d'autre guidages pour au moins deux raisons : La taille des éléments de contact ( très petites billes ) qui limite encore le frottement et surtout la parfaite étanchéité aux particules grace à la forme annulaire du joint à lèvre ( qui lui-même frotte peu ). Mais le choix de ce guidage tient beaucoup à sont faible coût comparé aux autres solutions.
Pour en venir aux meules, en affutage on a à faire à des aciers très durs, HSS ou même surcarburé, de surcroit à sec ( si on ne veut pas être "débarbouillé" ) ce qui impose des meules ayant un abrasif à grain "coupant" ( oxydes d'aluminium ) un grain pas trop fin ( 60 en général ) un agglomérant assez tendre ( J,K ou L ) et une structure assez ouverte.
Les meules Borazon ( CBN) à liant résinoïde sont le fin du fin, en plus, grace aux chinois, elles sont accessibles aux bricoleurs alors que les meules vitrifiée sont devenues hors de prix à l'unité pour un particulier. A noter que pour les meules Borazon ( et pour les meules diamant ) et contrairement aux meules vitrifiées, la grosseur du grain est indiquée par un chiffre d'autant plus grand que le grain est gros. En affutage viser un "D125"
Pareil pour le carbure de tungstène, la meule diamant s'impose, les meules en carbure ce silicium ne s'utilisent que pour l'ébauche... et encore !

Anagyre
 
H
heidi
Compagnon
12 Nov 2009
2 431
doubs besancon
Bonsoir,
Pour Jean Paul:Merci d'avoir pris le temps de me répondre;en Cincinnati j'ai la grosse à table sinus et double broche;moteur dans le caisson
elle a été fabriquée dans plusieurs pays;les poupées sont balaises(SA50.BROWN ET SHARP);c'est du matériel lourd des années 50/60 indestructibles;leur doc est une véritable bible
Normalement je travaille en humide pour pièger un peu l'émeri et éviter les brûlures d'arête;à sec y en a partout et ça ne marche que pour les HSS moyens;dès que la teneur en tungstène ou cobalt augmente ça rame et bleuit rapidement
J'ai plusieurs meules type CBN ou Borazon;je vais faire des essais avec la Saacke pour laquelle j'ai pas mal de porte meules;en plus ils sont faciles à changer(écrou prisonnier sur cône;sur les autres affuteuses le changement de meule demande soin et précision(la palme revient aux Astra;bien suivre la procédure car la broche est sensible
Je te tiendrais au courant
Pour les Brierley très spécialisées pour les forets j'ai du mal à trouver des meules qui n'encrassent pas;quasiment un dressage au diamant tous les 2 ou 3 gros forets ;faut dire que des fois ils ont été tellement martyrisés et meulés par des non initiés qu'il faut pas mal de temps
pour les ramener;un simple rafraichissement est rapide mais enlever 2 mm en dépouille arrondie demande pas mal de passes(souvent un petit 1/100)
P1110956.JPG

A bientôt:wink:
 
toupon
toupon
Compagnon
16 Oct 2010
742
31 Toulouse
Bonjour,
La question du néophyte: quand tu arroses n'y a -t-il pas des projection de liquide un peu partout, centrifugé par la meule ?

Louis
 
albatros_del_sur
albatros_del_sur
Compagnon
22 Avr 2012
5 294
FR40 / FR64
Bonjour,
Oui il y a projections, mais pas un peu partout si tu as les bonnes protections.
C'est valable aussi pour les autres machines: tours, fraiseuses, perceuses etc..
 
toupon
toupon
Compagnon
16 Oct 2010
742
31 Toulouse
Sur la photo de Heidi ,ci-dessus, la meule tourne et pourtant il ne semble pas y avoir de projections. Question de vitesse ?
J'ai peux-être mal vu.

Louis
 
albatros_del_sur
albatros_del_sur
Compagnon
22 Avr 2012
5 294
FR40 / FR64
Si tu regardes bien, le jet est sur le foret qui ne bouge pas et les petites projections vont vers le bas. Heidi est un artiste en la matière!:wink:
 
Dernière édition:
H
heidi
Compagnon
12 Nov 2009
2 431
doubs besancon
Bonsoir,
Malheureusement il y a projections pendant un très court instant quelque soit l'option retenue
-démarrage de la meule puis de la pompe ou l'inverse
Après comme souligné par Albatros ça part vers le bas en entrainant une grosse partie de l'émeri
L'évier et le décanteur jouent leur rôle respectif
Sur le tour ou la fraiseuse ça tourne moins vite et la projection est moindre
A sec on a vite fait de brûler une arête;après il faut tout reprendre et réenlever plusieurs dixièmes
1/4L d'huile soluble complétée pat un arrosoir de flotte et tu peux bosser plusieurs jours'(aspect lait)
Il en tombe toujours un peu sur le sol en béton genre crachin breton;à l'évaporation ça laisse des traces
blanchâtres;du coup je met souvent un carton qui une fois trop souillé va dans la cuisinière de l'atelier
Lorsque la machine est au repos pour quelques semaines je fais débiter la pompe dans un bidon de 25l
pour éviter son évaporation
Lors du réemploi je le fais passer par un tamis très fin pour récupérer les matières solides
Avec ces huiles solubles l'oxydation des tables est insignifiante
En cherchant la photo de ma rectif j'ai retrouvé celle de 2° Cincinnati(commandes avant et arrières) achtée cet été pour les moyeux,la broche et le moteur
P1120834 (600x800).jpg

Ma rectif plane "monoprécis 1D"n'est pas équipée d'origine en machine humide;dommage car avec ou pire sans aspirateur y en a partout
21-P1120598.JPG

Sur mes Astra j'ai des carters bien enveloppants avec arrivée des 2 flexibles de réfrigérants;c'est le top question éclaboussures
mais coté refroidissement:oops:c'est l'arête usinée qui faut refroidir à tout prix
Sur tour ou fraiseuse priorité à l'outil:???:
Cordialement:wink:
 
toupon
toupon
Compagnon
16 Oct 2010
742
31 Toulouse
OK, merci pour les explications Heidi, c'est toujours intéressant de comprendre comment ça marche.
Louis
 
frPascal
frPascal
Apprenti
24 Déc 2013
97
Shawinigan (Québec)
Bonjour Anagyre
Magnifique travail que je viens de découvrir. Je cherche à fabriquer aussi une affûteuse pour l’affûtage de mes fraises. Mais n'ayant pas les connaissances suffisantes en affûtage, je me trouve un peu coincé. Votre affûteuse me semble simple à réaliser (j'ai un tour, fraiseuse, perceuse, rectif). Auriez-vous la gentillesse de m'envoyer vos plans en autocad.
Par avance merci, bien cordialement.
f. Pascal. mon adresse courriel est f.pascal@cgocable.ca
 
B
bricoleur37
Nouveau
5 Oct 2015
46
Bonjour Anagyre,
machine très bien mai comment positionner la fraise conique dans la broche avec précision , vu que cette broche
est solidaire du diviseur ? Un index fixe élastique sur lequel vient se positionner la dent à affuter n'est-il pas mieux ?
cordialement
bricoleur
 
A
Anagyre
Apprenti
12 Déc 2011
74
Cernon
  • Auteur de la discussion
  • #76
Bonjour Bricoleur37,
Quand on veut affuter une fraise en diamètre et que l'on a pas de générateur d'hélice on est bien forcé d'utiliser l'affutage au doigt. Ce doigt est bien visible sur les photos. Mais il n'y a pas que l'affutage en diamètre ! Il y a l'affutage en bout ! et là on ne peut pas "y mettre le doigt" !! C'est d'ailleurs au moins 50% des cas d'affutage ( pense aux tourteaux à surfacer ). Dans ce cas donc on utilise le diviseur, le positionnement horizontal de l'arête à affuter se fait en desserrant le support de l'ensemble porte fraise ( deux vis de pincement ) et en amenant l’arête à affuter en position en faisant tourner le corps du porte fraise. Cette astuce est également utile pour régler grossièrement en longueur et augmenter considérablement la capacité d'affutage.

Cordialement
Anagyre
 
B
bricoleur37
Nouveau
5 Oct 2015
46
merci Anagyre
j'aimerais avoir une image du doigt et de sa fixation .
merci d'avance
Bric
 
frPascal
frPascal
Apprenti
24 Déc 2013
97
Shawinigan (Québec)
Bonjour
Merci Anagyre de votre message personnel. Oui, je suis toujours intéressé. Depuis, j'ai eu l'opportunité de trouver une affûteuse professionnelle usagé, que je suis en train de restaurer, et qui me donne une bonne base de départ. Il me faut maintenant concevoir l'outillage pour fixer les outils, fraises, outils de tour, forets, etc. Vos plans pourraient surement m'aider, par avance merci.
Faut-il prévoir un réglage de réglage de rotation de la meule. Sur ma machine, le constructeur fournissait plusieurs jeux de poulies, de diamètres différents pour cela, mais, évidemment je n'ai qu'un jeu. J'envisage de refaire les autres poulies, mais est-utile à votre avis.
De même, je n'ai pas de réglage d'équilibrage de la meule. Le constructeur n'a rien prévu. Faut-il en concevoir un, la difficulté c'est que mon axe porte-meule est cylindrique, et non pas conique. Avez-vous pris cela en compte sur votre modèle, ou bien est-ce négligeable.
Par avance, je vous remercie de vos réponses.
Bien amicalement. F. Pascal
 
A
Anagyre
Apprenti
12 Déc 2011
74
Cernon
  • Auteur de la discussion
  • #79
Bonjour Bricoleur37,
Voilà la photo du doigt.

Anagyre
Doigt.JPG
 
A
Anagyre
Apprenti
12 Déc 2011
74
Cernon
  • Auteur de la discussion
  • #80
Bonjour F.Pascal ... et bonjour au Québec !,
Sur une affuteuse industrielle il faut prévoir l'utilisation de meules de différents diamètres et donc même si la vitesse de coupe est approximative, au moins deux gammes. Si on en reste à l'affutage de petites fraises on utilisera des meules autour de 80 mm de diamètre et donc une seule vitesse suffira. Comme je l'ai indiqué plus haut dans le post, la vitesse de coupe de la meule influe sur sa dureté apparente : au-dessus de la vitesse théorique, la meule parait plus dure, échauffe plus l'outil au risque le bruler l'acier. au dessous la meule parait plus tendre, coupe mieux mais s'use davantage. Comme je l'ai également indiqué, les meules vitrifiées sont difficiles à trouver et horriblement chères. La bonne solution est l'utilisation de meules Borazon pour lesquelles l'influence de la vitesse d'utilisation est faible. Donc une seule vitesse ! Pour l'équilibrage, c'est très important ! Ca conditionne les vibrations donc, l'état de surface. Les meules Borazon ayant un corps métallique usiné précis ne posent pas de problème de ce coté là et on peut toujours donner quelque coups de foret bien placé dans le corps redressent la situation facilement.

Cordialement

Anagyre
 
frPascal
frPascal
Apprenti
24 Déc 2013
97
Shawinigan (Québec)
Merci de votre réponse, je vais relire ce post en entier maintenant que je comprends mieux les difficultés qui se posent. Merci pour les plans, il ne me reste plus qu'à voir tout cela, et peut-être vous revenir pour plus d'info, si cela ne vous ennuie pas.
Bien amicalement
F. Pascal
 
B
bricoleur37
Nouveau
5 Oct 2015
46
Merci Anagyre ,
La base de l'index est-elle réglable latéralement pour s'adapter au diamètre des fraises ? Un index en ressort est-il + pratique ?
J'ai repris une affuteuse que j'avais commencée il y a des années . J'aimerais voir comment est fixé le CM3 à la roue
indexée à l'arrière du porte-fraise , l'écrou sert-il à tirer les fraises ?
Très cordialement
Bricoleur 37
 
A
Anagyre
Apprenti
12 Déc 2011
74
Cernon
  • Auteur de la discussion
  • #83
Bonjour Bricoleur37,
Non, le doigt "élastique" n'est pas intéressant car il doit être au plus près de la meule ( ce qui l'empêche de "monter" sur la dent ) En plus il fourni un appui moins franc. Bien-sur le doigt lui même peut-être ( et même souvent ) en acier à ressort récupéré d'un ressort à lame costaud d'une épaisseur de 1,5 mm.
Page deux du sujet il y à une photo du montage porte fraise "éclaté". La bague crantée est amovible pour s'adapter aux nombre de dents de la fraise. Elle est solidaire en rotation du cône porte fraise par une vis à téton radiale et solidaire axialement du cône porte fraise par l'écrou bleu. L'écrou rouge lui entraine les tiges de rappel interchangeables qui servent à "tirer" la fraise... et à la pousser pour l’extraire ( voir le texte plus haut dans le sujet )
Cordialement
Anagyre
 
frPascal
frPascal
Apprenti
24 Déc 2013
97
Shawinigan (Québec)
Bonjour à tous,
J'ai encore une question pour ceux qui savent:
Quel lubrifiant utiliser? Le même que pour une fraiseuse et dans les mêmes proportions? J'ai entendu dire qu'il y en avait de spécifique pour la rectification, si j'ai bien compris, elle serait plus épaisse, un peu comme de l'huile de coupe? Avez-vous une idée là-dessus? Qu'utilisez-vous?
Merci de vos réponses. Bien amicalement.
 
A
Anagyre
Apprenti
12 Déc 2011
74
Cernon
  • Auteur de la discussion
  • #85
Bonjour FrPascal,
Sur des affuteuses universelles, il est très difficile ( pour ne pas dire impossible ) de mettre des carters efficaces et donc l'affutage se fait à sec. Avec l'apparition des meules CBS c'est encore plus vrai grâce à la bonne coupe des ces abrasifs. Sur les affuteuses modernes à commande numérique le problème est différent car elle peuvent être entièrement capotées et là on utilise des flots d'arrosage qui enlèvent les calories et surtout les débris de matière.

Anagyre
 
frPascal
frPascal
Apprenti
24 Déc 2013
97
Shawinigan (Québec)
Bonjour Anagyre,
Merci de votre réponse que je trouve à mon réveil (pour nous il est 3 heures du matin). Encore une question bête! Quelle est la différence entre une meule CBS et une diamant. Avec ma rectif, j'ai récupéré des meules dont certaines que je croyais diamant mais en cherchant sur le net des meules CBS, je me demande si elles ne sont pas des CBS.
Bien amicalement
 
A
Anagyre
Apprenti
12 Déc 2011
74
Cernon
  • Auteur de la discussion
  • #87
Bonjour F.
La différence est l'abrasif constitutif. Pour une meule diamant l'abrasif est de la poussière de diamant emprisonnée dans un liant résinoïde. Pour les meules CBN ( excuse moi de l'erreur dans mon post précédent ) qui veut dire "Cubic Boron Nitrude" ou dans notre langue "nitrure de bore cubique cristallin" il s'agit de nitrure de bore dont la dureté est inférieure au diamant.
Difficile à priori de faire la différence, l'aspect extérieur est le même, mais à l'usage la meule diamant coupe très bien les carbures de tungstène alors que la meule Borazon ( nom de marque ) va glacer et chauffer. C'est l'inverse pour les aciers la meule diamant brule l'acier car elle s'encrasse alors que la Borazon coupe remarquablement les aciers rapides les plus durs ( sur-carburés au cobalt ).
Cordialement
Anagyre
 
frPascal
frPascal
Apprenti
24 Déc 2013
97
Shawinigan (Québec)
Bonsoir Anagyre
Merci de ta réponse, décidément je me coucherais moins bête ce soir. Je vais voir s'il y a encore des marquages sur mes meules. Après, si je comprends bien, la seule solution est de faire des essais.
Bien amicalement
 
B
bricoleur37
Nouveau
5 Oct 2015
46
Bonjour ,
Qui connait les pinces genre "R8 " en métrique ? Ø 25mm L 100 mm , je n'arrive pas à en trouver
sur le net .
merci
J-Louis
 
Haut