Différences et "pour ou contre" rectifieuse / surfaceuse

  • Auteur de la discussion Dxmax
  • Date de début
Dxmax
Dxmax
Compagnon
30 Juil 2010
1 327
FR-63 Clermont-ferrand
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,

j'aimerais avoir vos avis et retours d'expériences sur les questions suivantes:

Avant de questionner, un peu de terminologie, corrigez moi si besoin car je ne suis pas sur de l’appellation des machines que j'appelle "surfaceuses":
  • rectifieuse plane: axe de rotation de la meule horizontal: parallèle à l'axe Y,
rectifieuse-plane-lip-3576858.gif
  • Surfaceuse: axe de rotation de la meule vertical: parallèle à l'axe Z:
  1. Quelles sont les avantages et inconvénients des rectifieuses planes par rapport aux surfaceuses dans une optique typée mécanique générale (mise à la cote précise, reprise de planéité...) ?
  2. A l'utilisation l'une est elle plus simple/rapide à mettre en ouevre ou plus rapide ou plus efficace que l'autre (à machines comparables bien sur).
  3. et au final quelles sont les raisons qui doivent conduire au choix de l'une plutôt que de l'autre (ou vice versa:-D)?
Les machines de type "surfaceuse" ont l'air d'être assez peu utilisées en dehors des applications de rectification de culasse moteur par exemple. Je n'ai pas su trouver beaucoup d'informations à leur sujet.

Merci par avance pour toute remarque ou avis.

Flo.
 
RacingMat
RacingMat
Compagnon
30 Oct 2016
613
Marseille
Dxmax
Dxmax
Compagnon
30 Juil 2010
1 327
FR-63 Clermont-ferrand
  • Auteur de la discussion
  • #3
Bonjour,

je te remercie pour ces éléments, mais il s'agit bien ici (dans mon cas) de deux méthodes différentes de rectification par meulage.
La meule est de type différent (boisseau / cloche ou meule droite) suivant le type de machine et les mouvements aussi (avance rectiligne ou avance de type translation circulaire autour de Z).

Le surfaçage à la fraise à surfacer (et sur fraiseuse), c'est un tout autre procédé pour des besoins bien différents :wink:.
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 633
59000
bonjour,
rectifieuses planes :
-tangentielle
-à meule boisseau
tu regardes les images sur google, elles confirment cette désignation habituelle
voir les classifications sur les gros sites de vente de M.O. d'occasion aussi ...
 
Dernière édition:
serge 91
serge 91
Lexique
18 Fev 2010
6 947
FR-91 Brétigny sur Orge
Bonsoir,
@Dxmax
Rien trouvé dans mes docs
mais je pense que les "surfaceuses" ne sont adaptées qu'a des pieces larges et longues, leur seul avantage étant la largeur d'usinage réduisant le nombre d'aller-retour.
Les rectifieuses peuvent usiner des pieces de toutes tailles et avec décrochement.
donc, si les surfaceuses vont parfaitement pour des culasses, les rectifieuses sont bien plus polyvalentes.
Ce n'est que mon avis, attendre celui de gens ayant travaillé avec les deux.
 
vero
vero
Compagnon
29 Jan 2009
1 156
Valangin Suisse - Chicoutimi Canada
Bonjour Dxmax, bonjour à tous,
Sans hésitation je te conseillerais la rectifieuse plane avec l'axe horizontal et un bon arrosage. En Suisse nous appelons cela une planeuse.
1. En général les machines à axe horizontal ont des surfaces de travail beaucoup plus grandes que les machines à axe vertical. L'axe horizontal permet de rectifier dans un angle et même de rectifier simultanément la surface et la paroi verticale. L'axe vertical se déplace en arc de cercle et une grande partie de la meule est en contact avec la pièce. A sec les meules s'encrassent très vite. Avec l'axe horizontal la finition est très belle pour autant que la meule soit parfaitement équilibrée. Avec l'axe vertical la finition peut être comparée à un fraisage mais toutefois beaucoup plus fin.
2. La mise en oeuvre est à peu près pareille pour les deux machines.
3. Je dirais que l'axe horizontal permet de faire beaucoup plus de choses mais il ne faut pas oublier que pour avoir un bon résultat il faut avoir une machine sérieuse et surtout prendre un très grand soin de l'équilibrage et diamantage des meules.

Voici ma planeuse. C'est une Brand fabriquée en Suisse. Capacité: 750 X 300. Dimension des meules: 300 X 50 X 127. Je monte des meules corindon de grain 46 qui sont vendues comme meules à tout faire: acier doux, acier trempé, fonte. Vous pouvez regarder quelques uns de mes autres posts pour juger de la bonne finition.

Atelier 012.JPG


Voici ma petite planeuse Moll. Elle est pratique pour vite réaffuter un poinçon ou une matrice d'étampe. Il faut mettre des meules si possible très poreuses pour éviter qu'elles ne s'encrassent trop vite car la machine n'a pas d'arrosage. Meules corindon ou carborundum grain 46 dimensions 80 mm
Henri Moll était un ami qui comme moi a construit des machines toute sa vie.

Atelier 014.JPG


Voilà donc ce que j'en pense mais peut-être y a-t-il d'autres avis.
Amitiés à tous,
Pierre
 
Dernière édition:
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bsr ,

Les petites machines avec arbre vertical sont utilisées pour réaffuter des petits poinçons de decoupe à proximité des poinconneuses par exemple ,
le deplacement de la meule boisseau se fait par rotation autour de l'arbre vertical .

Celle que nous avions avait éte acheté avec les poinçonneuses CN de marque STRIPPIT .

Une rectif plane ( deplacement de la pièce par rapport à la meule ) est bien plus universelle .
 
Dernière édition:
C
cf63
Compagnon
13 Juil 2008
2 091
Clermont Ferrand
Bonsoir

Juste une remarque simple:

La rectifieuse (axe horizontal); machine verte est une PLH 300 de chez LIP permet des usinages de 300 mm voir 310 de course.
elle permet des usinages de cales biaises avec support ad hoc...
(exemple: reprise d'un lardon , affûtage de fers de raboteuse à positionner avec un comparateur).
Avantages : course, hauteur de pièce, cale biaise, surface d'usinage plus conséquente; limitation de la course et donc réduction du temps d'usinage.
Inconvénients: usinage moins rapide


La machine Bleue (axe vertical) doit permettre au maximum des usinages de 150 mm.
La seconde machine bien que plus compacte est plus réduite en terme de possibilités, sans parler de la hauteur sous meule plus faible.
Mais surement plus adaptée à de petite pièce.
(exemple : retouche de nez de mors, poinçons encore qu'ils doivent être légèrement creux ...)

Avantages : rapidité d'usinage ( ex: retouche d'une bague en hauteur); machine simple.
Inconvénients: course plus faible, pas d'usinage de pente, limite de taille de la pièce, meule spécifique, diamantage par rotation de la broche (pas d'action sur des manivelles...)

Le choix dépend précisément du travail à réaliser...
Personnellement , j'aime bien ma Lip.

cldt, cf63.
 
Dxmax
Dxmax
Compagnon
30 Juil 2010
1 327
FR-63 Clermont-ferrand
  • Auteur de la discussion
  • #10
Bonsoir à tous,

Merci pour toutes ces réponses et informations.
Ca confirme bien ce que je pensais: la surfaceuse à meule boisseau (axe de rotation vertical)que je vais bientôt récupérer suite à l'achat d'un lot ne sera tellement adaptée à ce que je fais.

Il s'agit d'une INGAR PLC200:
_PVT0662.JPG

Elle dispose d'un plateau rotatif de 300mm, meule de 200mm.

Je la proposerai en échange contre une rectifieuse plane (axe de rotation horizontal) qui conviendra beaucoup mieux à mes besoins ou à la vente.
S'il y a des intéressés, faites moi signe en MP.

@ Bientôt, et merci encore.

Flo.

PS: Milles excuses pour le temps que j'ai pris avant de répondre.
 
Haut