1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Une perceuse d'établi à restaurer et identifier

Discussion dans 'Perceuses' créé par momus, 17 Mai 2016.

  1. momus

    momus Nouveau

    Messages:
    9
    Inscrit:
    8 Novembre 2014
    Une perceuse d'établi à restaurer et identifier
    Bonjour à tous,

    Lecteur du forum depuis plusieurs mois, je me dévoile pour obtenir des avis et des conseils pour restaurer cette petite perceuse d'établi sur laquelle j'ai craqué ce matin, sur un marché aux puces :

    IMG_20160516_141432[1].jpg
    Elle n'est clairement pas en grande forme, il y a pas mal de rouille, la peinture est très vieille, et les parties mobiles saisies. Le prix était en conséquence (35€).

    La descente de la broche par contre fonctionnait et il n'y avait vraiment pas un poil de jeu.

    Elle est évidemment en fonte, et on n'était pas trop de deux pour la charger dans le coffre.
    80Kg au moins, je pense.


    Elle n'a pas de plaque d'identification, je me hasarderais à dire que c'est du matériel suisse.
    Même si je n'ai pas beaucoup d'espoir que quelqu'un connaisse ce modèle, je vous donne toutes les infos que j'ai pu voir :

    -Le mandrin est de marque Christen (à Bern), n°1A 0.3-8mm (c'est pour des sacrément petits perçages !)
    Les perceuses Adam c17 ont un mandrin de ce fabricant, taille au dessus.

    -Le moteur est un Magnetic SA, à Liesthal.
    220 mono, 1.55A, 1/6Cv 1380 tours. C'est quand même très faible comme puissance, mais vu le mandrin... A la main, il tourne sans bruit, les roulement doivent être dans un état correct.
    Je ne l'ai pas encore branché pour vérifier son fonctionnement, on verra peut-être demain.

    Au pire, j'en ai en stock, et des plus gros.

    -Je ne suis pas certain que le moteur soit d'origine, en tout cas, sa fixation au châssis relève du bricolage. Je me demande si vu la disposition de la poulie principale, cette machine n'était pas initialement prévue pour être entraînée depuis un arbre commun, dans un vieil atelier.
    Si tel est le cas, tout le châssis du moteur n'est probablement pas d'origine.

    -Il y a trois galets pour guider la courroie plate vers la broche.
    Deux de ces galets sont sur un mécanisme permettant de tendre la courroie, en actionnant le volant rouillé bien visible au milieu, en haut. Pour l'instant, ce mécanisme est complètement saisi.
    C'est le seul qui me résiste encore.

    -L'interrupteur comporte une signalétique, mais je pense qu'il s'agit là également d'un élément rapporté. Je le joins tout de même en photo en bas du message.

    -J'ai déjà presque tout démonté, et surtout, sorti la broche :
    IMG_20160517_001037[1].jpg
    Il n'y a pas d'alésage dans le corps de celle-ci, donc pas de cône morse.

    Entre le cul du mandrin et la tête de broche, j'ai mesuré un diamètre de 14mm, pas de filetage, ni de vis au fond du mandrin, ça collerait peut-être avec un cône Jacobs n°2, mais tant que je n'aurai pas réussi à éjecter le mandrin, ça restera une supposition.
    Il y a une partie dévissable juste derrière le mandrin, mais celui-ci l’empêche de sortir.

    Je pense qu'il est donc nécessaire de retirer le mandrin pour démonter la broche.
    Si quelqu'un a une procédure à soumettre, je suis preneur. Je n'ai pas encore tapé très fort, mais du coup, il ne bouge pas d'un poil.

    L'entrainement de la broche se fait par un long arbre de 12mm de diamètre, rainuré.
    Mauvaise nouvelle, il est un peu voilé. Il va falloir réfléchir à une méthode pour le redresser, faire une réparation ou en usiner un nouveau.

    -Il y a pas mal de rouille, grosses séances électrolyse en perspective, en espérant que la solution de carbonate de soude donnera à la peinture la bonne idée de dégager aussi. J'ai une station de peinture HVLP bricotruc, on n'y est pas encore, mais j'imagine que je repeindrai la bête avec.

    Donc pour résumer :
    Si quelqu'un connait cette perceuse ou a une info à son sujet, merci beaucoup !
    Si quelqu'un peut m'expliquer comment extraire le mandrin sans bousiller la broche, merci aussi ! IMG_20160516_141507[1].jpg IMG_20160517_001128[1].jpg IMG_20160516_144904[1].jpg
     
  2. FB29

    FB29 Compagnon

    Messages:
    4 437
    Inscrit:
    1 Novembre 2013
    Localité:
    F-29200 Brest Métropole
    Une perceuse d'établi à restaurer et identifier
    Bonjour,

    Jolie machine très originale :smt038 !

    Je ne sais pas dire grand chose de plus :oops: ... Je m'interroge sur cette complication d'entraînement de la broche par un moteur disposé à 90 ° ... Cela ne doit pas être évident pour la courroie ... elle circule comment ? à part faire compliqué, je ne vois pas trop la justification de ce montage pour le moment :smt017 ...

    Tu ne parles pas des deux roues en partie inférieure ... montées avec soin sur un très joli arceau en fonderie ... mais elles servent à quoi ces roues :smt017 ? ...

    Cordialement,
    FB29
     
    Dernière édition: 17 Mai 2016
  3. philippe2

    philippe2 Ouvrier

    Messages:
    326
    Inscrit:
    20 Février 2016
    Localité:
    Rebreuve Ranchicourt
    Projets:
    Modelisme
    Département:
    62150
    Une perceuse d'établi à restaurer et identifier
    Bonjour,

    Il me semble que la motorisation électrique de cette perceuse est une adaptation. Cette machine devait être entrainée à l'origine par une courroie plate à poulie à axe horizontal au plafond de l'atelier. Une courroie ronde probablement en cuir devait ensuite transmettre le mouvement du palier en bas à la broche. Un peu comme cela :
    http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://img.photobucket.com/albums/0803/jstanley/benchCB.jpg&imgrefurl=http://bbs.homeshopmachinist.net/archive/index.php/t-32235.html&h=568&w=426&tbnid=FhhvrKJULPz2HM:&docid=uxRMAMc5NjcHGM&ei=ca46V9WYK4PpapOfpMgH&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=1987&page=3&start=42&ndsp=22&ved=0ahUKEwiVlbrCsuDMAhWDtBoKHZMPCXkQMwidASg9MD0&bih=543&biw=1143

    Cordialement,
     
  4. FB29

    FB29 Compagnon

    Messages:
    4 437
    Inscrit:
    1 Novembre 2013
    Localité:
    F-29200 Brest Métropole
    Une perceuse d'établi à restaurer et identifier
    Ah OK ... les roues en bas seraient des poulies pour courroies plates alors ... une pour recevoir le mouvement, l'autre pour la broche (?) ... :roll: ...

    Cordialement,
    FB29
     
  5. philippe2

    philippe2 Ouvrier

    Messages:
    326
    Inscrit:
    20 Février 2016
    Localité:
    Rebreuve Ranchicourt
    Projets:
    Modelisme
    Département:
    62150
    Une perceuse d'établi à restaurer et identifier
    Oui je pense.
    En bas poulie double, un étage pour courroie plate de l'arbre l'atelier, l'autre pour courroie de la broche.
    En intermédiaire, deux poulies folles ou galets lisses.
    Pour finir sur une poulie sur la broche.

    En regardant un peu mieux il me semble que la courroie qui entraine la broche devait être une courroie plate mais je ne suis sûr de rien.

    Cette cinématique permettait de ne pas avoir de couple conique au niveau de la broche qui est une solution plus répandue.

    Cordialement.

    Edit : il faudrait des photos prises sous un autre angle pour les poulies.
     
    Dernière édition: 17 Mai 2016
  6. momus

    momus Nouveau

    Messages:
    9
    Inscrit:
    8 Novembre 2014
    Une perceuse d'établi à restaurer et identifier
    Effectivement, l'entrainement par arbre d'atelier me semble être la bonne supposition, comme je l'indiquais (peut-être pas très clairement) dans le premier post.
    Pas de nouvelles photos pour le moment, désolé !

    Concernant les deux poulies sur l'axe horizontal : une est entrainée via une courroie trapézoïdale par le moteur, qui remplace certainement une poulie plate à l'origine entrainée par l'arbre d'atelier.
    L'autre est une poulie plate étagée à trois niveaux, permettant trois vitesses à la perceuse. Elle entraine la poulie de la broche en passant par trois galets, dont deux sont dans un chariot permettant de régler la tension de ladite courroie.

    Je vais déjà m'occuper de la rouille et de la réfection de la broche, avant de m'attaquer à la remotorisation, mais ma première idée à ce sujet serait de virer les deux galets du chariot tendeur, d'y installer un moteur brushless outrunner de modélisme, et d'avoir une courroie plate circulant simplement entre la cloche du rotor et la poulie de broche. Du coup, variation électronique de la vitesse de broche.

    Ce n'est pas très respectueux de la mécanique d'origine, mais d'un autre côté, ça a déjà été pas mal trafiqué...
    Je me laisse le temps pour murir ces réflexions.
     
  7. philippe2

    philippe2 Ouvrier

    Messages:
    326
    Inscrit:
    20 Février 2016
    Localité:
    Rebreuve Ranchicourt
    Projets:
    Modelisme
    Département:
    62150
    Une perceuse d'établi à restaurer et identifier
    Re sur ce fil,

    J'ai pas mal cherché de mon côté à propos de cette perceuse, je n'aime pas les questions sans réponses. Le plus approchant que j'ai pu trouver est une photo sur un site de vente d'une "Burton fils" constructeur à Paris, la cinématique de la tienne doit être identique, voir ce lien :
    http://images.google.fr/imgres?imgu...MAhVCuRoKHTHrD1EQMwjWAShbMFs&bih=543&biw=1143


    Concernant ton idée de moteur à axe vertical cela pourrait être une "modernisation" largement aussi élégante que celle qu'a déjà subi précédemment (années 50 ?) cette jolie petite machine.

    Cordialement,

    Philippe.
     
  8. FB29

    FB29 Compagnon

    Messages:
    4 437
    Inscrit:
    1 Novembre 2013
    Localité:
    F-29200 Brest Métropole
    Une perceuse d'établi à restaurer et identifier
    Bonjour,

    Trop tard ... l'annonce est désactivée ... si tu n'as pas fait de copie d'écran pour poster sur le forum c'est perdu :???: ...

    Cordialement,
    FB29
     
  9. momus

    momus Nouveau

    Messages:
    9
    Inscrit:
    8 Novembre 2014
    Une perceuse d'établi à restaurer et identifier
    Le lien fourni est mort, mais j'ai récupéré deux miniatures depuis Google en cherchant "Burton fils". Effectivement, ça a l'air proche mécaniquement, belle trouvaille, merci pour tes recherches : tmp_32316-images628147145.jpg tmp_32316-images(2)-67601417.jpg
     
  10. basti1

    basti1 Nouveau

    Messages:
    32
    Inscrit:
    20 Août 2008
    Localité:
    Rethel
    Une perceuse d'établi à restaurer et identifier
    Bonjour pour sortir le mandrin il faut fabriquer une sorte de fourche ou prendre une clef plate pour surtout forcer dans l'axe de la broche et pas de travers pour risquer de la fausser.
     
  11. basti1

    basti1 Nouveau

    Messages:
    32
    Inscrit:
    20 Août 2008
    Localité:
    Rethel
  12. momus

    momus Nouveau

    Messages:
    9
    Inscrit:
    8 Novembre 2014
    Une perceuse d'établi à restaurer et identifier
    Merci, j'ai vu entre temps le système à deux cales permettant de faire sauter le mandrin en les forçant dans l'interstice. Je vais essayer de faire ça à partir d'un plat aluminium 40*2, à la scie sauteuse et la meuleuse.

    La solution de feignant serait d'utiliser deux tournevis plats, mais je pense que ça laissera des marques.

    Une clé plate par contre ça n'entrera pas, c'est trop étroit.

    J'attaquerai tout ça la semaine prochaine, déplacement professionnel oblige...
     
    Dernière édition: 19 Mai 2016
  13. momus

    momus Nouveau

    Messages:
    9
    Inscrit:
    8 Novembre 2014
    Une perceuse d'établi à restaurer et identifier
    Petit point d'étape concernant la rénovation de cette perceuse :

    -J'ai pris le temps de tester le moteur fourni avec, c'est parfait, ça tourne.
    Les roulements grognaient un peu, j'ai donc ouvert le bestiau : Deux 6202, ça tombe bien, j'en ai tout un stock.
    Par contre, un des deux s'obstine à refuser de partir à la retraite, et s'échine à rester sur l'arbre. Il va me falloir investir ou fabriquer un arrache-roulement pour lui expliquer mon point de vue sur la question... Aucun mécanisme centrifuge ou de coupe circuit relié au condensateur, c'est donc physiquement un moteur tri avec un condensateur permanent. Étrangement, le flasque avant a l'air d'être en alu, alors que le stator et le flasque arrière semblent être en acier (fonte ?).
    Comme expliqué plus tôt, je ne le réutiliserai pas pour la perceuse. Du coup, je pense en faire un lapidaire.

    Désolé pas de photos du moteur, j'ai oublié d'en faire...:oops:


    -J'ai fabriqué les cales pour faire sauter le mandrin de la broche à coup de scie à main et de meuleuse, ça a marché comme prévu :)
    J'ai donc pu démonter la broche entièrement.
    Par contre, les cales en question ont souffert (je les ai faites en alu) et ne pourront pas être réutilisées. Mais le concept est validé, en les refaisant en acier ça devrait tenir dans le temps.

    Pour le mandrin, cône Jacobs n°2 confirmé, il en existe acceptant des forêts de 10, ce sera un achat futur.

    La broche contient deux roulements, un 6201 en queue et un très exotique E15 en tête(15*35*8, séparable en deux parties). Complètement saisis tous les deux, ils barbotent dans l'acétone.
    M'est avis que c'est de l'acharnement thérapeutique ceci-dit, même si j'espère secrètement que ce qui me semble être de la rouille soit de la vieille graisse durcie.
    Voici la broche démontée avec les deux cales, (et sans les roulements donc, partis se faire un jacuzzi) :
    IMG_20160526_164023[1].jpg

    Il est encore possible de séparer en deux la tige de broche, en retirant une goupille, mais je n'en ai pas l'intérêt pour le moment. Peut-être sera-ce utile quand je m'attaquerai au redressage de l'arbre rainuré, légèrement voilé (pas évident à voir sur la photo).



    -J'ai aussi attaqué les électrolyses, en utilisant des cristaux de soude St-Marc et un chargeur de batterie, les premiers résultats, sans être miraculeux, sont tout de même très satisfaisants.
    Quasiment toute la rouille a disparu, et la peinture avec !
    Seul le socle de la perceuse a été traité pour le moment (et j'ai encore oublié les photos:ohwell:).
    Je l'ai immédiatement huilé, pour éviter une rechute.
    Le flasque arrière du moteur subit le même traitement à l'heure où j'écris.

    Voici à quoi ressemblait le bain d'électrolyse, pas très ragoutant...
    IMG_20160525_133609[1].jpg

    J'ai choisi une peinture en spray bleu perlé, j'espère que le résultat sera sympa. Mais c'est pas pour tout de suite, il reste beaucoup de boulot !
     
Chargement...

Partager cette page