1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

tester un acier

Discussion dans 'Fonderie' créé par Albert du 18, 16 Octobre 2013.

  1. Albert du 18

    Albert du 18 Apprenti

    Messages:
    141
    Inscrit:
    10 Octobre 2013
    tester un acier
    Bonjour,
    Ma question ddépasse le cadre amateur je pense mais il y a certainement des spécialistes ici qui pourront me dire.
    J'ai bien compris on part d'une fonte de fonderie puis on l'affine (décarburation) on a un acier pas très bon. On denitrure puis on déphosphore et on ajoute des éléments s'il y a besoin. Néanmoins, comment controle-t-on le niveau d'azote par exemple?
    On fait une analyste par centrifugation ? C'est un peu tard si l'on a déjà si on a déjà un lingot?
    Merci @+
     
  2. JeanYves

    JeanYves Compagnon

    Messages:
    11 629
    Inscrit:
    28 Octobre 2008
    Localité:
    F - 56 Bretagne
    Avertissement:
    niveau 3
    tester un acier
    Bonjour ,

    L'affinage de la fonte consiste supprimer les impuretes que sont le silicium , le phosphore , le manganese , le carbone , le soufre .
    Il y a 3 grands procedes pour passer de la fonte aux aciers :
    affinage par le vent : acier thomas et acier à oxygene
    affinage sur sole : four martin
    acier electriques
    Il y a plusieurs moyens d'analyse comme la spectroscopie , l'analyse thermique dilatometrique , l'examen micrographique , les essais mecaniques ...
     
  3. Albert du 18

    Albert du 18 Apprenti

    Messages:
    141
    Inscrit:
    10 Octobre 2013
    tester un acier
    Salut et merci de la réponse.
    Neanmoins , je reformule: comment sait-on que l'affinage est correct par rapport a ce que l'on attend EN COURS D'AFFINAGE. Je ne pense pas qu'après avoir sorti les blocs on fasse les tests pour ce dire que finalement la qualité de l'acier n'est pas celle qui est attendue. Il doit certainement y avoir un moyen d'avoir un contrôle durant le processus de fabrication.
    Ou alors c'est comme les résistances, on produit et après on test et on les marque. Pour de l'acier, j'ai un doute...

    @+
     
  4. JJL57

    JJL57 Nouveau

    Messages:
    39
    Inscrit:
    14 Novembre 2010
    Localité:
    Metz
    tester un acier
    Les contrôles et les corrections se font en temps réels par prélevement d'échantillons liquides qui sont analysés immédiatement.
    Le process est informatisé, les machines du labo communiquent avec le matériel qui dose les additifs.
    On gére aussi de la même manière l'ajout de graphite ou l'insuflation d'oxygene.
    C'est ainsi que ça se passe dans les fours électriques modernes.
    Le prélèvement d'échantillon se fait à l'aide de petite fioles en tole constituées de deux demi coquilles en fer le tout enrobé de carton.
    un tube en quartz sert de goulot l'étanchéité externe entre carton fiole et tube quartz est faite avec du sable de fonderie.
    Le carton en absence d'oxygéne ne brule pas le fer a une température de fusion supérieure à celle de l'acier le quartz itou.
     
  5. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 013
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    tester un acier
    c'est près d'angouleme a sireuil que martin a construit le premier four martin siemens ( siemens etant l'inventeur du type de gazogene qui alimente ce four )

    ce type de four avait l'avantage de maintenir en fusion longtemps une grande quantité d'acier : ça permettait de faire des analyse avec les moyen de l'epoque qui etait très lent ... dissoudre dans des acide et jouer avec un tas de reactif

    le four martin permettait d'attendre les resultat d'analyse pour ajouter ce qu'il faut jusqu'a obtenir le bon resultat

    prelever un echantillon de metal fondu n'est pas un probleme : c'est pour analyser , qu'on doit avoir aujourd'hui du materiel meilleur
     
  6. Albert du 18

    Albert du 18 Apprenti

    Messages:
    141
    Inscrit:
    10 Octobre 2013
    tester un acier
    Re.
    OK c'est plus clair. On fait des prélèvements dans les poches et ensuite on ajoute ou on continu...
    Justement, c'est en consultant des d'ocsur les fours réverbère et Martin que je me demandais comment on fait pour avoir le taux d'azote par exemple et pour l'ajuster en conséquence.
    Néanmoins, juste pour être sur comment on fait pour savoir le taux d azote d'un acier?

    @+
     
  7. JeanYves

    JeanYves Compagnon

    Messages:
    11 629
    Inscrit:
    28 Octobre 2008
    Localité:
    F - 56 Bretagne
    Avertissement:
    niveau 3
    tester un acier
    Bsr ,

    Il y a peu on ne parlait pas d'acier allié avec de l'azote , même si on connait l'influence de l'azote sur les aciers avec la nitruration , c à d une augmentation de la ténacité , de la resistance à l'usure et à la corrosion .

    Les aciers à l'azote ( HNS) sont une nouvelle generation et sont déjà bien employés dans certain secteur .
    ( prothese )

    Une analyse spectroscopique prend quelques minutes .

    Pour l'azote il y a 2 methodes normalisées , apparemment , la spectrophotometrique et la titrimetrique .
     
  8. Albert du 18

    Albert du 18 Apprenti

    Messages:
    141
    Inscrit:
    10 Octobre 2013
    tester un acier
    Merci pour cette réponse très complète.
    Ce que j'en comprends avant de me documenter c'est qu'a priori un amateur doit d'abord prendre des aciers qu'ils connaient avant de les fondre parce modifier un acier en fonderie c'est pas loin d'être mission impossible....

    Merci bien @+
     
  9. JeanYves

    JeanYves Compagnon

    Messages:
    11 629
    Inscrit:
    28 Octobre 2008
    Localité:
    F - 56 Bretagne
    Avertissement:
    niveau 3
    tester un acier
    Re ,

    C'est qu'il y a depuis longtemps une grande varieté de nuance d'acier qui suffisent dans la majorité des cas , pour peu qu'on les connaisse .
    Une des difficulés pour les connaitre sont les designations des aciers , normes Francaise , Europeenne , allemande , americaine etc ..puis les designations des acieries qui ajoutent encore à la complexité .

    Mais Internet aide beaucoup , là aussi .
     
  10. Albert du 18

    Albert du 18 Apprenti

    Messages:
    141
    Inscrit:
    10 Octobre 2013
    tester un acier
    Effectivement.
    Je m'était dit que si l'on avait un four un peu performant on pouvait envisager (ça en restera là probablement...) un convertisseur pour avoir un acier en partant d'une fonte de radiateur par exemple.
    Bon le problème c'est que déjà les convertisseurs accessibles à l'amateur ancienne technologie permettent des aciers a bétons mais guère mieux. Deuxièmement les prix des machines permettant une analyse rapide sont totalement inaccessibles...
    Dommage ça aurait ete rigolo...
    @+
     
  11. patduf33

    patduf33 Administrateur

    Messages:
    11 420
    Inscrit:
    27 Décembre 2009
    Localité:
    FR33 Bordeaux
    tester un acier
    Bonsoir

    Pour avoir fondu du bronze avec des moyens amateur c'est déjà très chaud :-D , en tout les sens du terme :wink:
    Alors de la fonte de récup à essayer de passer en acier c'est encore plus inaccessible avec des moyens de base que nous connaissons, ou disposons.

    Mais ton idée était à creuser :wink:

    Pat
     
  12. Albert du 18

    Albert du 18 Apprenti

    Messages:
    141
    Inscrit:
    10 Octobre 2013
    tester un acier
    Ah mince, y a quelqu'un qui va me dire que c'est envisageable... Ça va me faire travailler pendant plein de nuit...

    Donc, un réverbère ou un Martin-Siemens ?
     
  13. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 013
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    tester un acier
    c'est pas mission impossible de transformer un acier : toute fusion transforme l'acier ... c'est plutot fondre sans transformer qui est difficile ... et helas la transformation involontaire se fait souvent en direction du cochonium

    pendant longtemps on n'a su mouler que la fonte ... il a fallu comprendre ce qu'il fallait ajouter a l'acier pour qu'apres moulage il soit bon ... pendant un certain temps on savait faire de l'acier fondu , qui n'etait bon qu'après laminage , mais impossible a mouler ... le terme acier fondu ne voulais pas dire acier moulé , ça voulais dire acier formé par cementation du fer doux , puis fondu au creuset pour homogeneiser sa composition puis laminé

    je ne connais pas l'acierie actuelle ... et juste un peu celle d'une autre epoque ... l'epoque des petit haut fourneau a charbon de bois qu'il y avait autour de chez moi ... les petit objet en fonte etait fait directement a la sortie du haut fourneau

    pour faire les canon plus gros les petit haut fourneau ne faisait pas assez de fonte a la fois ... il fallait la refondre dans des four a reverbere ... helas cette 2eme fusion reduisait le carbonne et la fonte n'etait plus bonne ... mais a cette epoque c'etait dificile a comprendre ... puis il y a eu le cubilot ( fourneau a la vilcainson a cette epoque ) permettant de fondre rapidement des grande quantité de fonte sans la decarburer comme au four a reverbere

    pour bricoler il y a beaucoup a apprendre des technique ancienne ou l'on faisait des chose plus petites , mais en profitant des connaissance actuelles

    la difficulté et la lenteur des analyse a poussé les acierie a faire les plus grosse quantité possible a la fois , parce que tant qu'a faire des analyse il est plus rentable de le faire pour 100tonne que pour 100kg ... maintenant avec des moyen d'analyse plus rapide , on poura faire de la qualité sans obligation de grosse quantité

    autre façon de voir : le minerai de fer du futur c'est la ferraille : il sera interressant de savoir utiliser l'acier de recuperation de façon locale , pas forcement centralisé en grande quantité

    helas il n'y a que les avoir faire ancien qui sont disponibles dans les livres , les savoir faire plus recent ont été vendu a mital ... les employé ne font que servir des instalation informatisé sans avoir le savoir faire ... j'espere qu'il y aura des ancien de l'acierie qui pouront partager le savoir sur ce forum pour des nouvelles activité
     
  14. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 013
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    tester un acier
    le four a reverbere est le plus mauvais de tous : consomation de combustible enorme ... flamme qui decarbure ce que l'on veut fondre

    le four martin siemens a eté un grand progres mais maintenant on a beaucoup mieux avec le four a arc ... et on peut le faire assez efficace en petite dimension

    pas de faux espoir les acier moulé c'est des composition assez speciale

    les acier classique de haute performance sont tous forcement laminé , donc grosse industrie ... ça pourait peut etre se mouler en petit lingot et forger a la main pour remplacer le laminage ?

    il y en a bien qui font du forgeage pour faire des lame de couteau damassé ... ça ne m'interresse pas beaucoup parce que ce n'est pour moi que de la decoration ... ça m'interresserait beaucoup plus de savoir forger des pieces a haute resistance ... mais enfin ça ne m'interresse que de loin car j'ai trop de chose a faire plus terre a terre
     
  15. JeanYves

    JeanYves Compagnon

    Messages:
    11 629
    Inscrit:
    28 Octobre 2008
    Localité:
    F - 56 Bretagne
    Avertissement:
    niveau 3
    tester un acier
    Bjr ,

    Ce sont des techniques qui ne sont pas à la portée de l'amateur et il faut arreter de laisser penser qu'on peut le faire dans son garage .
    Un ferrailleur vous reprend vos radiateurs en fonte à 0.10 € / kg et vous rachetez de l'acier à 0.50 €/kg .
     
Chargement...
Articles en relation
  1. mitcheli
    Réponses:
    27
    Affichages:
    974
  2. mitcheli
    Réponses:
    8
    Affichages:
    1 525
  3. CityHunter
    Réponses:
    19
    Affichages:
    2 972
  4. spectreman
    Réponses:
    14
    Affichages:
    4 921
  5. kiki
    Réponses:
    15
    Affichages:
    8 412

Partager cette page