1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Galetage...

Discussion dans 'Autres opérations' créé par stuart engine 35, 2 Mars 2012.

  1. stuart engine 35

    stuart engine 35 Ouvrier

    Messages:
    262
    Inscrit:
    12 Octobre 2010
    Galetage...
    Bonjour à tous,

    Je vais me mettre à réaliser un moteur thermique à 4temps de 10cc. Mon problème étant l'usinage de l'alésage de 25 du cylindre (acier ou fonte). J'envisage de faire en un premier temps un perçage, puis un alésage à l'outil, puis passage à l'alésoir finition H7, et enfin un galetage... Je précise que l'alésage sera débouchant.
    Mon problème étant de trouver un brunissoir à galets, d'une part aux bonnes dimensions, et surtout à quel prix ? Envisagez-vous ça possible ? Est-ce judicieux ?
    Est-ce que quelqu'un pourrait m'en dire plus sur cette opération ? Si quelqu'un est prêt à me faire ce galetage, qu'il se fasse connaître.
     
  2. Pousse Toc

    Pousse Toc Compagnon

    Messages:
    743
    Inscrit:
    8 Janvier 2012
    Localité:
    Landes de Gascogne / Gers
    Galetage...
    Bonjour ,

    Pas de galetage dans un cylindre de moteur !
    Au contraire on pratique un déglaçage au honoir afin d'éliminer l'acier couché sur les grains de carbone lors de l'usinage.
    Le carbone de la fonte retient l'huile et favorise le glissement.

    Cordialement
     
  3. stuart engine 35

    stuart engine 35 Ouvrier

    Messages:
    262
    Inscrit:
    12 Octobre 2010
    Galetage...
    Je m'en doutais un peu, mais j'étais pas sûr !! En gros tu veux parler de la "rupture du film d'huile" si je comprends bien. Alors est-ce qu'un passage à l'alésoir H7 diamètre 25 suffit ?
     
  4. Minato

    Minato Compagnon

    Messages:
    731
    Inscrit:
    11 Décembre 2010
    Galetage...
    Non, en aucun cas, il faut effectivement roder l'intérieur du cylindre, sans pour autant le rendre "chromé" et surtout, sans en déformer la géométrie.J'utilise un honoir avec 3 pierres pour cette opération
     
  5. stuart engine 35

    stuart engine 35 Ouvrier

    Messages:
    262
    Inscrit:
    12 Octobre 2010
  6. copeau 78

    copeau 78 Compagnon

    Messages:
    2 070
    Inscrit:
    31 Août 2011
    Galetage...
    Bonsoir Stuart engine 35

    je vais insister : la paroi du cylindre devra présenter un réseau de très fines rayures
    croisées - comme celles que l'on nous faisait faire à la lime - et non pas un polissage "miroir" .
    ces rayures concourent à la bonne lubrification en retenant juste ce qu'il faut d'huile qui
    assure au niveau de la paroi : lubrification , étanchéité et évacuation de calories .

    un cylindre usé présente souvent cet aspect glacé ; nous pratiquons alors ( pour autant
    que la geométrie soit encore bonne et l' usure acceptable - tout se mesure ) le déglaçage ;
    en général à l' aide d'un honoir ( ou rodeuse ) à trois branches pour un cylindre ou une
    chemise moteur ou dans un cylindre de vérin en utilisant un hérisson dont l'extrémité
    des piques porte une boule d' abrasif .
    le hérisson ne présente pas l'inconvénient des pierres de la rodeuse à branches qui sont très
    agressives quand elles sont neuves - on mange facilement la cote , là aussi c'est une
    question de feeling et d'expérience ...

    bon courage , à bientôt avec les images .
     
  7. Minato

    Minato Compagnon

    Messages:
    731
    Inscrit:
    11 Décembre 2010
    Galetage...
    En général, en monocylindre de modèle réduit, la cote on s'en fout car on fait d'abord l'alésage, et ensuite on adapte le piston, si celui ci fait quelques 1/100eme de plus que le plan c'est pas un drame, quand à l'état de surface du cylindre, on est en 2 temps, donc pas d'huile séparée, il faut avant tout une bonne compression, et par rapport à un moteur voiture/moto, on va dire que l'état de surface est "brillant", pas glacé, mais très brillant car réalisé au final grâce au rodage du piston dans le cylindre (ou rodage avec un arbre en bois+miror),il me semble que sur le post de Lallu, on voit l'état de surface d'une de ses chemises.
     
  8. copeau 78

    copeau 78 Compagnon

    Messages:
    2 070
    Inscrit:
    31 Août 2011
    Galetage...
    oui bien sûr ...
    mais le postulat de départ c'est un moteur 4 temps , donc en principe à graissage séparé .

    j'ai oublié le côté 10 CC étant plutôt habitué à des choses de 1.5 à 200 litres de cylindrée
    avec trois à seize cylindres et de 30 à 6000 CV et bien plus .
    trouver la déglaceuse qui permettra de faire la finition du cylindre ne sera pas forcément
    facile : on jette les cylindres de freins usagés depuis déjà quelques décennies ...
    celle dont je dispose ( facile à trouver sur le net ) permet de traiter un cylindre pour
    50 CC donc de 38 à 41 mm de diamètre selon modèle de pétrolette mais est franchement
    plus à l'aise vers 60/70 mm .

    il y a forcément d'autres méthodes , les suggestions sont bienvenues ; ça m' intéresse.
    merci d' avance
     
  9. brise-copeaux

    brise-copeaux Compagnon

    Messages:
    7 393
    Inscrit:
    5 Janvier 2007
    Localité:
    Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
    Galetage...
    Bonsoir à tous,

    On peut très bien faire les deux j'en ai jamais construit mais si c'est en acier c'est se que je ferai car le galetage à l'avantage de durcir la surface sur quelque dixièmes ensuite honage pour la rétention d'huile.

    Le honage peut se faire a la traine avec du papier carrosserie.

    @ +
     
  10. Bbr

    Bbr Compagnon

    Messages:
    2 051
    Inscrit:
    16 Février 2012
    Localité:
    F-76100 Rouen
    Galetage...
    Bonjour,

    Pour un cylindre de moteur en industrie automobile, c'est une machine de rodage (aussi appelée pierreuse) qui est utilisée.
    Il y a au moins 2 broches sur la machine : une d’ébauche et une de finition avec un grain plus fin au niveau des pierres (abrasif au diamant).
    L'usinage se fait par une rotation et une translation simultanée du rodoir et durant toute la phase d'usinage il y a une expansion contrôlée des pierres du rodoir pour usiner le cylindre. Les paramètres de coupe sont très délicats à mettre au point (vitesse de rotation, vitesse de déplacement de l'outil, huile entière spécifique pour l'arrosage mais aussi un déplacement de l'outil qui n'usine pas forcément partout pareil - parfois on insiste sur une partie seulement de l'alésage - afin d'obtenir un profil géométrique particulier). Le but du pierrage d'un cylindre est d'obtenir un profil géométrique parfait ainsi que des "traits croisés" pour la lubrification. Nota : la vitesse de coupe n'est pas très élevée comparativement à la rectification. Petite précision complémentaire : les broches sont flottantes ce qui fait que l'outil se centre par rapport à l'alésage "brut" (brut = surface avant rodage) et de ce fait ne modifie pas les tolérances de position de l'alésage.
    Ce type d'usinage travail bien sur au niveau du micron, donc côté contrôle je vous laisse imaginer le matériel nécessaire (contrôle dimensionnel et cylindricité).

    J'ai eu l'occasion de commander une machine de ce type en 2000 lors d'une mission chez un constructeur automobile (mais ça n'était pas pour usiner des cylindres de moteur, on en utilise aussi pour les pignons, les boîtiers de différentiel, les bielles...) et après avoir réalisé le cahier des charges, j'ai consulté 4 entreprises pour la fourniture de cette machine (PCI, Gehring, Nagel et SPMS, les 3 premiers étant les plus connus en France pour le pierrage de blocs cylindres de moteur automobile).
    C'est le fournisseur retenu qui a fait la mise au point des différents paramètres d'usinage (il n'y a pas beaucoup de personne maitrisant cette technique, c'est un travail d'expert) et il faut du temps et des dizaines de pièces pour la mise au point.

    Les rodoirs sont "mis au rond" au diamètre à réaliser avant utilisation sur la machine.

    Pour ce qui est de l'amateur voulant faire un pierrage de cylindre de bonne qualité, il faut principalement savoir que l'outil doit se guider de lui-même dans l'alésage, ne pas tourner trop vite et faire un mouvement de va et vient afin de créer ces traits croisés sur la surface. N'étant pas expert rodage, je ne pourrai pas vous en dire plus sur les paramètres de coupe, ni les caractéristiques des pierres en fonction de la matière usinée. :oops:

    Cordialement,
    Bertrand
     
  11. copeau 78

    copeau 78 Compagnon

    Messages:
    2 070
    Inscrit:
    31 Août 2011
    Galetage...
    Bonjour

    bien d'accord avec BBR , en production c'est un travail délicat qui demande soin , rigueur et contrôles en plus
    de l' outillage ( aie les picaillons !!! ) adapté .
    en réparation - qui ne se pratique plus guère , combien d'ateliers de rénovation moteur auto encore en activité ???
    il doit rester quelques ateliers PL et TP , sans doute moins d'un cinquantaine sur la France entière , mais le plus
    souvent les chemises sont amovibles et remplacées si usées - on procède encore au déglaçage quand le peu
    d'usure le justifie .
    parfois un moteur est ouvert avant l' échéance de l' usure normale ( avec les techniques de fabrication actuelles ,
    la qualité des matériaux et des lubrifiants , la généralisation des modules de surveillance et d'alarme en cas d'anomalie ,
    un moteur PL ou TP "tient" 15000 heures ( prendre vitesse moyenne 50km/pour faire le parallèle avec votre auto ) et
    il est judicieux et économiquement rentable de procéder au déglaçage des parois de cylindre ; tout se mesure et se calcule .
    le coup de patte de l' opérateur , le matériel et la métrologie sont indispensables .

    Brise copeaux a raison , pour le sujet initial , ça pourrait très bien se faire au papier carrosserie ;
    en ce cas je crois qu'il faudrait obtenir par usinage une paroi la plus lisse possible - quasi poli glacé et ensuite
    faire les rayures croisées au papier .

    qu' en dites-vous ?
     
  12. stuart engine 35

    stuart engine 35 Ouvrier

    Messages:
    262
    Inscrit:
    12 Octobre 2010
    Galetage...
    Excusez-moi, je n'étais pas revenu sur mon post depuis longtemps !! Donc tout d'abords merci à tous, et ensuite, je pense que je laisserais quelqu'un d'expérimenté dans ce domaine, pour le faire :lol: . Je n'imaginais pas ça si compliqué ! Je me voyais déjà mettre le honoir sur la perceuse à colonne, la pièce dans la main et faire des vas et viens :oops: ...
    Je ferais l'alésage à l'alésoir, et après je ferais un post sur le forum dans la section "demande de fabrication et sous traitance", et quelqu'un le fera à ma place.

    Vous me direz, il faudra bien apprendre un jour ! Mais bon...
     

Partager cette page