Questions Lubrifiants, Mesures et Normes

tydji
Ouvrier
24 Décembre 2013
351
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonsoir tout le monde,

Je finis par venir ici après des recherches sur le net infructueuses.
En effet, comment est-ce qu'on quantifie la propriété des huiles à êtres de bonnes huiles lubrifiantes ?!
Je parle bien de la tenue au cisaillement, à le tenue du film d'huile à la pression en fonction d'une air donnée. Donc ce que moi j'appel le pouvoir lubrifiant.

Bah oui, j'en viens à la question fondamental car il me semble que c'est une chose tout aussi importante que la viscosité ou le point d'inflammation ... Pourtant les fabricants ne disent absolument rien là dessus. En tout cas ne quantifient pas ces propriétés dans leurs belles publicités.
D'où, il me semble les éternelles questions sur les compatibilités vis à vis du bronze par exemple.

Une deuxième question concerne, dans la même idée, les normes : A-t-on accès aux normes ? Ces normes sont-elles précises ? Parce que bon, c'est pas avec les API, GL, et autres appellations assez vagues que l'on apprend quelque chose.
Pourquoi me casser le cu avec les normes ?
Parce que comme vous le savez, les huiles contiennent des tas d'additifs, comme les "alkaryl sulfonate de calcium". Ces additifs sont présents sous formes plus ou moins solides ... L'exemple cité, est issu de la chaux par exemple ...
Je caricature, mais je ne veux pas acheter une huile pour qu'un pourcentage non négligeable de celle-ci soit un dérivé de calcaire ...

Pourquoi m'embêter ? Parce qu'encore une fois, les fabricants ne se donnent pas de mal pour expliquer leur "recette miracle" ... Ce qui emmerde tout ceux désirant bien faire.
Parce que Je ne crois pas qu'un additif solide ou "extrême pression" chimique soit une bonne chose pour un roulement ... En tout cas AU MINIMUM, si je n'apprends rien, dissiper ce brouillards occulte ne fait de mal à personne.
Et tout simplement parce que je n'ai pas envie d'acheter un truc "miracle" ... on est au 21° siècle.

Je parle ici des "huiles" de manière générale, que ce soit pour une Boite de vitesse de bagnole, pour de l'hydraulique agricole, pour des glissières de machines outils ou pour les réducteurs de tracteur.
Et je vous dis tout de suite : la lubrification Elyseenne ne m'intéresse pas !!
Voili voilou
 
Dodore
Compagnon
27 Octobre 2008
13 805
F-69400 villefranche sur saone
Ou tu veux en venir ? Tes interrogations paraissent bizarres comme ton texte
Quelles sont tes compétences pour juger qu’une huile est bonne ou mauvaise
Dans le même genre on peut se poser des questions sur tout
L’eau , les métaux , le ciment les plastiques etc
comment se fait il que tu te poses uniquement la question sur les huiles et pas sur toutes les autres matières
Pour moi je n’ai pas les compétences sur tout et je fait confiance aux spécialistes
Si on me dit voilà ce qu’il faut comme ciment pour tel travail je ne me pose plus de questions ... j’applique les recommandations
 
Jope004
Compagnon
15 Février 2010
1 352
FR-95 Marines
Bonjour,

Au lycée technique, un prof nous avait fait un cours sur les huiles.
J'en ai oublié une grande partie, et je n'ai plus le polycopié.
Outre la viscosité et la qualité du film d'huile, il y avait d'autres paramètres du genre durée de vie avant dégradation ...
Concernant les normes, tu n'a pas trouvé sur internet ?
Si on les achète par la voie officielle, ça coûte un bras !
 
rabotnuc
Compagnon
16 Avril 2008
4 175
fr-50cherbourg
Bonjour,
les normes sont payantes et ne t'amèneront aucune réponse sur tes questions, elles ne sont là que pour unifier les fabrications afin de faciliter le commerce pour les vendeurs et les acheteurs en définissant un langage commun et pérenne.
Tu peux lire les recommandations des fabricants de roulements (comme dans le catalogue INA-fag) tu en apprendras plus sur les qualités recherchées des lubrifiants.
Sinon il y a plein de docs intéressants sur les huiles sur le forum, suffit de chercher.
Et selon moi, la viscosité est le critère le plus important à respecter. Je ne vois pas pourquoi tu t'em.....des à chercher les additifs.
 
KITE
Compagnon
25 Décembre 2008
2 705
Pas de Calais
D'où, il me semble les éternelles questions sur les compatibilités vis à vis du bronze par exemple.
On voit, très régulièrement, réapparaître cette inquiétude, que l’on pourrait qualifier de « fake News » !
En tous cas, nous n’avons jamais eu de démonstration d’un tel phénomène. Des dégradations de paliers en bronze par manque d’huile, oui. Des dégradations par l’huile elle-même, aucun exemple!

Nos spécialistes dans ce domaine (sur le Forum) ont toujours démenti et rassuré.
Attendons leur avis.
 
sergepol
Compagnon
20 Mai 2012
1 431
Flers 61100
J'ai vu un jour une photo d'un pont AR de 203 Peugeot très mal en point au prétexte qu'il n'avait pas été abreuvé de l'huile préconisée par le constructeur, mais comme ces préconisations sont souvent la partie visible de contrats publicitaires réciproque méfiance!!
Salutations
 
Dodore
Compagnon
27 Octobre 2008
13 805
F-69400 villefranche sur saone
Oui bien sûr mais j’ai eu l’histoire d’un copain qui avait eu un problème avec une lubrification sur sa voiture , et il a vu le mécano commencer par prendre de l’huile dans le carter avec une seringue . Je pense que c'était pour l’analyser et voir si l’huile était bien conforme aux préconisations
 
Flippper
Compagnon
5 Mai 2013
522
FR-18
Je pense que c'était pour l’analyser et voir si l’huile était bien conforme aux préconisations
Pas forcément, ça pouvait être pour voir "l'âge" de l'huile... si l'huile a 150 000 km (avec des rajouts périodiques) ça se voit à l'analyse, et si intervalle entre les vidanges n'a pas été respecté, point de garantie :spamafote:
Pour ma part pendant ma carrière en mécanique TP, tous les incident dus à la lubrification, que j'ai constaté, étaient dus... à un manque d'huile :mrbrelle:
Aujourd'hui (mis à part les utilisations extrêmes genre compétition auto / moto et le spatial) toutes les huiles, même de bas de gamme, ont une qualité suffisante pour une utilisation courante.
Ça m'a toujours fait sourire de voir utiliser de l'huile de synthèse qui coûte la peau des choses... dans une 4L ou une 2 CV :wink:
 
serge 91
Lexique
18 Février 2010
5 533
FR-91 Brétigny sur Orge
Bonjour,
mais je ne veux pas acheter une huile pour qu'un pourcentage non négligeable de celle-ci soit un dérivé de calcaire ...
Et pourquoi donc ?
Le calcium par lui-même est un métal !,Comme les graisses au lithium.
Perso, la chimie c'est trop compliqué pour moi, je laisse les chimistes me dire ce qui est bon et ce qui est mauvais...
 
Daniel Pouzenc
Compagnon
9 Février 2013
542
31800 Labarthe-inard
J'ai vu un jour une photo d'un pont AR de 203 Peugeot très mal en point au prétexte qu'il n'avait pas été abreuvé de l'huile préconisée par le constructeur, mais comme ces préconisations sont souvent la partie visible de contrats publicitaires réciproque méfiance!!
Salutations
Bonjour,
Les ponts Peugeot jusqu'à la 504 sont des ponts à vis avec couronne bronze. La préconisation Peugeot est une huile à base de ricin non miscible à une huile minérale. A mon avis c'est le mélange qui conduit à la catastrophe. C'est arrivé à un copain, son patron lui avait confié les vidanges de son cabriolet 203 avant son voyage de noces. Le merveilleux voyage a duré 150km.
 
tydji
Ouvrier
24 Décembre 2013
351
j’applique les recommandations
Tant mieux si vous êtes entourés de spécialistes ! Vous pourrez abreuver notre curiosité !

Ou tu veux en venir ?
Dodore n'aime t il pas qu'on pose des questions ?!

tu n'a pas trouvé sur internet ?
Non, seulement des pdf à acheter ... la blague !

Il semblerait qu'il y ait des test sur l'oxydation des métaux cuivreux, qu'il y ait des test d'empreinte de billes, des test au cisaillement, ..
Enfin je dis "test", mais finalement ce qui caractérise les pouvoir lubrifiants.

« fake News » !
C'est un mot à la mode dit-donc ! ... Je pose des questions, c'est tout ! Que ceux qui savent y répondent oui !
Concernant les bronze ce ne sont pas des fake, non, il y a un test pour déterminer cela d'ailleurs ...

Et pourquoi donc ?
Le calcium par lui-même est un métal !,Comme les graisses au lithium.
Perso, la chimie c'est trop compliqué pour moi, je laisse les chimistes me dire ce qui est bon et ce qui est mauvais...
Bah oui, justement, c'est compliqué, alors on devrait trouver des dizaines d'articles qui en traitent ...
Ce qui me gêne c'est que cela est considérer comme des additifs SOLIDES ! donc peut-être que c'est une bonne chose pour des engrenages(créé un film additionnel pour empêcher le pitting) mais a contrario, est-ce bon pour les roulements ?!


Quelles sont tes compétences pour juger qu’une huile est bonne ou mauvaise
Il faut apprendre à lire mon vieux !
C'est bien la question que je pose ! Grosso modo pour que tu comprennes : Lubrifiant de capote et HTX API GL-5, on parle bien de deux lubrifiants ... mais comment est évaluer leur caractéristiques ?! Si tu sais, nous sommes tout ouïe !
 
Dodore
Compagnon
27 Octobre 2008
13 805
F-69400 villefranche sur saone
@tydji
La question restre toujours d’actualité : ou veux tu en venir
Pour ma part je ne me pose pas de question parce que je n’ai aucune compétence
Si toi tu te poses des questions sur les huiles à mon avis c’est parce que tu as des compétences ou bien parce qu’on t’as dis que.... ceci est mieux que cela ou bien que si il y a ce truc dans l’huile c’est pas bon
Pour moi j’insiste je ne connais que la viscosité et si on me dit il faut tel huile pour cet application , je fais comme on me dit
Tant mieux si vous êtes entourés de spécialistes ! Vous pourrez abreuver notre curiosité !


Dodore n'aime t il pas qu'on pose des questions ?!


Non, seulement des pdf à acheter ... la blague !

Il semblerait qu'il y ait des test sur l'oxydation des métaux cuivreux, qu'il y ait des test d'empreinte de billes, des test au cisaillement, ..
Enfin je dis "test", mais finalement ce qui caractérise les pouvoir lubrifiants.


C'est un mot à la mode dit-donc ! ... Je pose des questions, c'est tout ! Que ceux qui savent y répondent oui !
Concernant les bronze ce ne sont pas des fake, non, il y a un test pour déterminer cela d'ailleurs ...


Bah oui, justement, c'est compliqué, alors on devrait trouver des dizaines d'articles qui en traitent ...
Ce qui me gêne c'est que cela est considérer comme des additifs SOLIDES ! donc peut-être que c'est une bonne chose pour des engrenages(créé un film additionnel pour empêcher le pitting) mais a contrario, est-ce bon pour les roulements ?!



Il faut apprendre à lire mon vieux !
C'est bien la question que je pose ! Grosso modo pour que tu comprennes : Lubrifiant de capote et HTX API GL-5, on parle bien de deux lubrifiants ... mais comment est évaluer leur caractéristiques ?! Si tu sais, nous sommes tout ouïe !
non je ne me suis jamais servi de capote et je ne sais pas quel lubrifiant il faut mettre c’est peut être déjà tout prévu d’origine ?
Pourquoi je me poserais la question sur un lubrifiant que je n’utilise pas
Pour ce poser ces questions pointu il faut être un utilisateur assidu et faire des comparaisons
Tu poses des questions de spécialiste à des utilisateurs occasionnel
Par exemple quand je fait chamger mon huile moteur je fait confiance au garagiste un point c’est tout à la rigueur je lui demande une 20 _ 40 à la place d’une sae 20 et c’est à peu près tout
C’est bien la première fois que je vois une télle question dans un forum d’usinage
Tiens une anecdote
À une époque on parlait beaucoup du win ( je ne me rappelle plus l’orthographe) c’etait un additif à rajouter à l’huile qui soit disant augmentait la durée de l’huile et du moteur
J’ai connu à cette époque un responsable d’un parc d’engins de travaux public qui avait été contacter pour lui vendre ce produit
Il leur a dit : je ne peut pas prendre cette décision sans garanti, si vous me faite un écrit en me certifiant que je ferais moins de vidange et si vous garantissez la casse éventuel , d.accord je vous achète votre produit .... il m’a dit qu’il n’avait jamais eu ce document

Sur ce je te laisse à tes questions qui ressemble fortement à des mises en causes d’un ou de différents produits
Je ne participerais plus à cette discussion
 
Dernière édition:
serge 91
Lexique
18 Février 2010
5 533
FR-91 Brétigny sur Orge
Bonjour,
c'est compliqué, alors on devrait trouver des dizaines d'articles qui en traitent ...
En fait, le Pb, c'est que les "matériaux" sont nommés selon les élément qui les composent (les atomes). Mais ce qui leur donnent leur caractéristiques, c'est leur "assemblage". Soit sous forme de molécules, de cristaux ou de "mélanges".
L' eau par exemple, c'est une molécule (H2O) qui a des caractéristiques matérielles tout autre que celles de l’hydrogène et de l’oxygène.A noter que si il y a un seul atome d’oxygène, le gaz oxygène n'existe qu'avec deux (O2).
Le carbone, on le retrouve "partout", pur, il peut former du diamant(cristal "dur") ou du graphite (cristal "tendre") Mais il est aussi présent en molécules dans le gaz CO2, dans les huiles (toutes les huiles), et dans la salade. Et dans l'acier, il est "mélangé" au fer...
Cela pour dire que ça n'a aucun sens "pratique" de s'interroger sur les atomes constituant un produit .
 
tydji
Ouvrier
24 Décembre 2013
351
Cela pour dire que ça n'a aucun sens "pratique" de s'interroger sur les atomes constituant un produit .
Attention, je ne m'interroge pas pour le plaisir de m'interroger !
Les fabricants de lubrifiants ne donnent aucunes indications sur leur produits. Tout au plus les normes API GL, la viscosité, la densité, et le point d'inflammation... C'est léger !
Par contre, pour ce qui est des "discours" et de la publicité, chaque produit vendu semble être le meilleur jamais conçu.

D'où mes questions concernant la façon précise de caractériser les huiles. Si j'ai parlé de alkaryl sulfonate de calcium c'est simplement parce que c'est un des rares additif sur lequel on a quelques précisions. Je ne prétends absolument pas refaire la chimie ! Mais je dénonce le manque de transparence des fabricants d'huiles. Ce qui a engendré (pour moi) les peurs parfois irrationnels quant à l'oxydation des métaux cuivreux. Et finalement c'est normal que ce soit irrationnel puisque aucun fabricant ne communique(communiquait) là dessus !
Voyez un tracteur par exemple :
On a l'huile de moteur,
L'huile pour l'hydraulique,
L'huile de boite,
L'huile de ponts,
L'huile de réducteurs. Tout cela est de belles paroles, mais à part quelques discours des fabricants, et quelques spécificités des constructeur de la mécanique, c'est le vide sidérale ! D'ailleurs, les normes constructeurs, je n'ai rien trouvé non plus.
Et en même temps, le concessionnaire va vous dire qu'en fait tu peux mettre l'huile de pont dans les réducteurs, que l'huile hydraulique et l'huile de boite peuvent être la même, etc ...
Voyez aussi pour les boites de voiture, d'après les indications de fabricants, on pourrait bien y mettre une dixaine d'huile dite "de boite" et pourtant de normes différentes...
Donc la question tient toujours : Quels sont les caractéristiques de comparaison objectif des performances des huiles ? (si ce n'est le discours poétique des constructeurs)

Par "discours poétique" je veux dire le vocabulaire du genre "extrême résistance à l'oxydation ; pouvoir lubrifiant excellent ; bonne tenue aux températures ; durée de vie des organes mécaniques allongée" ; blablabla ... Tout ceci ne veut rien dire, c'est de la propagande. Ou disons que c'est totalement subjectif. Subjectivité et mécanique ne vont pas ensemble il me semble.

Pour que tout le monde comprenne bien :
Si vous commander une choucroute dans un restaurant 3étoiles, les éléments de votre choucroute seront retravaillés, mais votre choucroute vous la reconnaitrez ! Vous la reconnaitrez parce que vous connaissez la recette traditionnelle (+ou- en tout cas), vous connaissez le goût, vous connaissez la consistance, vous connaissez l'odeur. Donc si vous commandez une choucroute, et qu'on vous sert un hamburger : vous le saurez !
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut