Programmation CNC d'un perçage

pierrepoulpe
Nouveau
8 Novembre 2016
5
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,

tout d'abord, je poste sur cette partie du forum un peu par défaut... si un modo qui passe par là pense à une meilleur place, qu'il ne se prive pas :wink:

Voilà, je possède une petite fraiseuse CNC : sable 2015, que j'envisage utiliser pour faire des perçages en petite série (de l'ordre du millier de trous). Il s'agit de percer en 4mm des profilés alu de 2mm d'épais.

(J'ai une grande variété de positionnement, qui m'aurait obligé à construire un trop grand nombre de gabarit pour percer avec une perceuse colonne manuelle)

La machine en question :
http://www.cnc-sable.nl/sable-2015-tafelfrees-p-21.html?language=en

J'ai apporté quelques améliorations à cette machine :
- j'ai rajouté un étage de démultiplication à la liaison par courroie moteur-broche. ainsi avec le moteur sous 24V, ma broche tourne à 1200 trs/min (au lieu de 4000 d'origine)
- variateur pwm pour le moteur, au final je peux moduler le broche de 300/400 trs/min à 1200trs/min
- capteur de contact électrique entre broche et pièce à travailler pour faire un homing précis et rapide
- mesure de vitesse sur la broche, avec 12 impulsions/tour.

J'utilise linuxcnc et une carte de pilotage des moteurs à base de TB6560 pour piloter tout ça, et j'écris mes gcode à la mano.




J'en viens à mes questions :

Pour obtenir un perçage convenable, c'est à dire avec des beaux copeaux, un trou cylindrique et non patatoïde, j'ai fait beaucoup d'essais... souvent décourageants.

J'ai finalement fini par obtenir par un obtenir un bon résultat...

-Contrôle de l'avance asservi à la rotation de la broche indispensable (G95, feedrate en mm/tour)

Les premiers 1/10mm (grosso la pointe du forêt) j'ai une avance supérieure à la suite, du genre 0,2mm/tour
Puis je me cale à ce qui était indiqué sur l'emballage du forêt, 0,1mm/tour
Et l'astuce qui a tout changé, et notamment permis de monter à 0,1mm/tour sans caler (c'est la courroie qui patine), c'est de ralentir au moment de déboucher (sachant que je suis forcément dans le vide) : je descend à 0,03mm/tour. Ainsi je n'ai pratiquement pas de bavure derrière.

La vitesse de rotation est sensible quand les résultats sont pas terribles, auquel cas je tournais autour de 600/700 trs/min. Mais avec le profil d'avancement ci-dessus, moteur non modulé, broche à 1200trs, c'est impeccable.


Tout cela est très empirique, et je me demandais s'il n'y avait pas une théorie établie qui serve de point de départ, plutôt que de tatonner de la sorte.


Mon autre question concerne le forêt utilisé. J'en avais de deux sortes sous la main, tous les deux de marque tivoly, hss, mais d'aspect, d'angle de pointe, d'angle de spirale assez différentes.
Comment bien choisir un forêt?


Merci pour vos conseils...
 
stanloc
Compagnon
29 Octobre 2012
5 120
Il faudrait aussi dire en quel alliage d'aluminium sont vos barres.
La qualité des forets fera une grosse différence dans la facilité ou non du perçage.
Il faut privilégier une marque de foret comme GURHING et les choisir avec un angle d'hélice entre autres adapté au perçage des alliages d'aluminium.
Une lubrification avec un liquide de coupe augmenterait fortement la durée de vie du foret et la qualité de la coupe surtout si l'alliage est du "cochonium".
Stan
 
pierrepoulpe
Nouveau
8 Novembre 2016
5
  • Auteur de la discussion
  • #3
Bonjour Stanloc,
A vérifier avec mon fournisseur local, mais en regardant trois fournisseurs en ligne sur ce type de profil (cornière et tube carré 20x20x2), à chaque fois il s'agit de l'alliage 6060. Ça à l'air d'être le standard pour ça.
(ex https://www.leboutte.fr/catalogue_fr_metaux_aluminium_tube-carre__tube-carre-aluminium.html)

Il est évident que la qualité du foret fait énormément. J'ai ouvert le catalogue tivoly (au hasard, c'est cette marque que je connais), il y a largement de quoi s'y perdre. Mais il semble y avoir en effet des gammes de foret optimisés pour ça (gamme cutalu chez tivoly) Je vais aller voir chez Gurhing.

Je n'ai pas précisé, mais oui j'ai acheté une bombe d'huile de coupe.... et évidemment ça fait une différence énorme.
(Ceci dit l'aérosol n'est pas très pratique, je réfléchis à un système de mèche en coton, glissé dans le trou d'une seringue pour l'alimenter, et qui viendrait au contact de la queue du foret pour lubrifier en continu... )
 
stanloc
Compagnon
29 Octobre 2012
5 120
http://www.otelo.fr/fr/catalogue/forets-serie-extracourte-queue-cylindrique-hsse-din-1897p/astrafly-10115040/-ref-8816.html
Oui c'est ce que je craignais : le 6060 est l'alliage utilisé abondamment en menuiserie alu et c'est un alliage pénible à usiner.
Dans ce type de travail SEULS des essais bien menés diront quelles sont les conditions d'usinage à adopter. La théorie ne sert qu'à dégrossir le problème. Par exemple devant le nombre de trous à faire il peut être intéressant d'essayer des forets en carbure du moment qu'ils sont prévus pour l'alu mais là il faudra au contraire de ce que vous avez fait augmenter la vitesse initiale de la broche.
Stan
 
pierrepoulpe
Nouveau
8 Novembre 2016
5
  • Auteur de la discussion
  • #5
Effectivement... déjà le fait d'être extra-court est un avantage pour ma petite CNC, et pour mes profondeurs de 2mm.

Sinon, que penses tu de ça?
http://www.otelo.fr/fr/catalogue/forets-cnc-3-levres.html

Ils précisent "auto-centreur, pas besoin de pointage" hors justement je ne pointe pas, étant en CNC. Et les problèmes que j'ai eu de trou patatoïde était justement du au fait que le foret flottait dans le trou...
 
stanloc
Compagnon
29 Octobre 2012
5 120
Bien sûr percer à 4 mm dans du 2 mm d'épais est un vrai challenge car le foret débouche presque en même temps que la partie cylindrique commence à s'engager. Eternel problème du perçage de faibles épaisseurs.
Un foret trois lèvres est à priori très supérieur au foret deux lèvres pour la régularité circulaire du trou. Mais je n'en n'ai pas l'expérience. Il faut essayer mais avec le carbure la vitesse de rotation devra être très supérieure.
Tout est avant tout un problème de process et de ce que l'on peut se permettre au niveau temps d'usinage et changement d'outils.
Avec des forets conventionnels pour percer correctement une épaisseur fine (par rapport au diamètre du trou final) il faut pointer puis percer un trou avec un petit foret et enfin percer avec le foret final auquel on a finement ajusté l'angle de dépouille pour obtenir le meilleur résultat.
Dans ce contexte essayer le foret extra-court à trois lèvres est tout à fait valable car en une seule opération on aurait peut-être un très bon résultat. La finalité de tous ces perçages est évidemment ce qui doit dominer ces essais.
Stan
 
jo69
Compagnon
28 Mars 2009
703
69
je vais peut être dire une grosse bêtise mais dans ce cas je testerais avec une fraise 4 lèvres ou deux lèvre coupe au centre en carbure avec grande hélice, en deux millimètres il n'y a pas beaucoup de copeaux et il me semble que cela devrai marcher
 
stanloc
Compagnon
29 Octobre 2012
5 120
Une fraise c'est un foret avec une pointe au sommet à 180° donc cela ne changera rien, au contraire si un foret a une pointe en cône c'est pour quelque chose.
Stan
 
ingenieu59
Compagnon
10 Septembre 2013
3 387
cassel 59
Une fraise c'est un foret avec une pointe au sommet à 180° donc cela ne changera rien, au contraire si un foret a une pointe en cône c'est pour quelque chose.
Stan
Surtout pour de l' alu 6060 , le mieux, c' est la lubrification et ne pas percer trop vite .
Même une fraise arrive à s' encrasser avec de l' alu .
Pour de l' alu, sur ma perceuse à colonne, je tourne à 400 trs sans problèmes même pour de l' épais .
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut