Petit bout de gcode pour tailler des pignons avec un 4° axe

quoy25
Apprenti
20 Octobre 2019
55
  • Auteur de la discussion
  • #3
très fort ce bout de gcode :smt023
merci !... ce type de boucle imbriquée est tres utile pour des travaux "incrementaux" => on peut facilement faire du fraisage de surface par exemple avec une boucle qui fait le surfacage et une boucle qui fait la prise de passe en profondeur et ensuite on repete autant de fois que necessaire . cerise sur le gateau , en mettant des parametres , on peu utiliser un meme programme pour differents travaux ( fraisage surfacique de diferentes tailles et differentes profondeurs).pas besoin de retaper tout le code , juste besoin de changer la valeur des parametres...
 
quoy25
Apprenti
20 Octobre 2019
55
  • Auteur de la discussion
  • #5
dans l'idée des assistants , les boucles sont utiles egalement pour les perçages en coordonnées polaires => une boucle de prise de passe pour le cycle de perçage/débourage et ensuite une boucle pour faire le nombre de trou sur le cercle de perçage. attention, dans ce cas la il faut travailler en coordonnées polaire dans le GCODE . ( mode G16 ). comme pour le surfacage , on peut parametrer les increments de profondeur ainsi que l'increment du nombre de trou pour faire toutes les combinaisons avec un seul et meme programme...
 
quoy25
Apprenti
20 Octobre 2019
55
  • Auteur de la discussion
  • #7
quand je parlais de parametrage , c'est utiliser des paramtres directement dans le programme Gcode et tu fixes la valeur du parametre en debut de GCODE comme ça a chaque fois tu n'as plus qu'a changer les paramtres sans devoir refaire le Gcode . tu peux aussi passer par des parametres intrmediaires genre largeur , longueur , profondeur et diametre de fraise et faire faire le clacul des variables par le GCODE . pour la solution saisie dans excel , je n'ai jamais essayé . ça doit etre possible mais sans doute plus compliqué que le parametrage dans les programmes GCODE.

voici un exemple de programme de fraisage parametré :

Code:
N110 #11=50         (longueur X a fraiser)
N120 #12=20         (largeur Y a fraiser)
N130 #20=10        (diametre de fraise)
N140 #30=5        (profondeur finale)
N150 #31=5        (nombre de passes)
N160 #32=#30/#31    (valeur d'une passe Z)
N170 #1=#20/4        (incrément de passe lateral Y)
N180 #2=FUP[2*[#12/#20]]    (nbre d'itérations)
N190 #3=0            (increment d'iteration)
N200 #5=10+#11+#20        (Xmax)
N210 #6=[#12+[#20/2]]/2        (Ymax/2)
N310 (--------------------------------------------------)
N320 G90 G21        (mode deplacmt absolu + unité mm)
N330 F200        (avance travail 200mm/mn)
N340 G00 X0 Y0 Z10
N350 G00 Z0        (approche Z rapide)
N360 G91        (passage en mode relatif)
N370 M98 P1000 L#2
N380 G90
N390 G00 Z10
N400 M30
N610 (--------------------------------------------------)
N620 O1000
N620 G00 Z-#32        (prise de passe Z #32)
N620 G01 Y[#6-[#3*#1]]
N620 G01 X#5
N620 G00 Y-[#6-[#3*#1]]
N620 G01 X0
N620 G00 Y0
N620 #3=#3+1
N620 M99
 
joumpy
Compagnon
8 Octobre 2009
1 486
38: Grenoble
C'est un peu le principe utilisé par les vieux programmeurs (le programmateur, c'est autre chose :) );
On commence le programme par définir les variables.
Ensuite, les calculs.
Ensuite on envoie la machine sur sa position de sécurité, puis de là sur son point de départ.
Ensuite on fait le boulot dans le sous-programme.
Ensuite et avant de sortir du sous-programme, on réinitialise les valeurs (parce qu'on va revenir)
Quand le boulot est fini, on ramène la machine en position de sécurité.

Quand on a l'habitude, on peut coder plus vite, mais on a ensuite du mal à relire/corriger.
La façon de faire de @quoy25 est la bonne.

Pour les boucles, soit on utilise les sous-programmes et on donne une limite sous forme de nombre de boucles à exécuter par la machine (qu'il faut calculer soi-même), soit on utilise des instructions de type while et on donne directement la valeur limite et la machine fait autant de boucles que nécessaire pour l'atteindre.
 
Dernière édition:
Haut