Parasites de la machine à laver ?

sans
Compagnon
28 Décembre 2009
787
Albi
  • Auteur de la discussion
  • #1
Ma fraiseuse numérique est commandé par un Gecko G540 via un USB Smoothstepper depuis Mach3.

Le USB Smoothstepper est connu pour ces problèmes de perte de connexion à cause de parasites de toutes sortes. J'en ai eu mon lot. Mais ça semblait réglé.

Aujourd'hui, Smoothstepper s'est planté après avoir ronronné pendant plus que 2 heures. Je redemarre : peu après ça plante à nouveau.

Par hasard j'ai fait le lien avec ma machine à laver : Elle était en mode essorage. J'attends la fin de la machine et je relance ma CNC : No problem.

Deux questions :

1/ Est-ce que les démarrages brusque du moteur de la machine à laver peuvent créer des parasites ?

2/ Quelle filtre ferait l'affaire pour les bloquer ? J'ai fait un tour sur le site de Radiospares, mais je me perds entre tout ces modèles et spécifications.

Merci pour vos idées,
Andréas
 
SULREN
Compagnon
27 Janvier 2009
2 721
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Bonjour,
Les démarrages de moteur de machines à laver peuvent générer soit:
- Des parasites, si le filtre anti-parasites est défectueux.
- Des baisses temporaires de tension secteur, sur courant d'appel. Cela dépend des sections de fils et de l'organisation de la distribution au sein de la maison. Ce sont des moteurs de faible puissance, en général ne causant pas de problèmes.

On peut se faire une idée de l'intensité des parasites en écoutant comment ils se répercutent sur un récepteur radio.
De même, un multimètre analogique peut "signaler" les à-coups de tension secteur au niveau de l'équipement sensible. .
Il existe bien sûr des moyens plus appropriés pour analyser tout cela.
 
Dernière édition:
sans
Compagnon
28 Décembre 2009
787
Albi
  • Auteur de la discussion
  • #3
Ok, merci! Quand je parlais des parasites, c'est dans un sens plus large. J'ai tellement ras le bol de mon Smoothstepper qui se plante sans que j'arrive à resoudre l'ultime problème. Il semble que se cache toujours encore une autre.

@+ et merci encore.
 
slouptoouut
Compagnon
1 Avril 2010
5 047
planète terre
Bonjour,

la quasi totalité des moteurs de machine à laver récents sont des moteurs série , a collecteur et a balais (sauf quelques rares cas, dans le haut de gamme , de machine à laver équipé de moteurs brushless) de tels moteurs sont, hélas, bien connu pour générer de violents parasites radioélectriques !

Il y a toujours, dans toute machines à laver, un filtre antiparasites (en général, il a l'aspect d'un condensateur de démarrage mais à 4 ou 5 bornes et non 2 !) ce filtre est peut être défectueux, ou encore bon mais insuffisamment efficace (ce genre de défaut passe le plus souvent inapercu car il n'empèche pas le moteur de tourner)
Il faudrai le remplacer, voire en ajouter un autre en cascade avec celui existant , se procurer ce genre de pièce de rechange (auprès d'un S A V d'électroménager ou sur un site internet de pièces détachées d' électroménager ...) Ou réaliser soi même un tel filtre ( avec 3 condensateurs de 47nf à 0,1 µF classe X2 250V entre phase et terre, neutre et terre, et phase et neutre self de l'ordre de 1 à 2 mH tenant 10 à 15A , une en série sur la phase et l'autre sur le neutre, selfs pouvant être récupéré dans une enceinte de sono H.S. , pour se procurer ces composant autrement qu'en neuf : faire les poubelles ou les bennes, ou voire un ami D.J. )

sloup
 
sans
Compagnon
28 Décembre 2009
787
Albi
  • Auteur de la discussion
  • #5
Bonjour Sloup, et merci pour ces précisions !

Du coup, je pense de préférer un filtre tout fait pour la facilité d'installation, genre entre la prise murale d’électricité et l'ordinateur, le boitier de commande et la fraiseuse. Le moteur de la broche a déjà son propre filtre.

A part la tension et l'amperage, à quoi faire attention ? Quand je regarde les catalogues, components passifs, section filtres, ça va de 10 à 1000 Euro. Comment choisir ? Peut-être plusieurs, un après l'autre, avec des fréquences différentes ?

Merci !
 
sans
Compagnon
28 Décembre 2009
787
Albi
  • Auteur de la discussion
  • #7
.. est PARFAITEMENT RELIEE A UNE BONNE PRISE DE TERRE
Bonjour à toi aussi

Ca, je peux confirmer : J'ai une bonne prise de terre. C'était le premier problème que j'ai eu. Merci de l'avoir souligné - c'est un détail qui n'est pas évident dans une maison d'habitation d'un certain age (comme la mienne). Je crois me souvenir que j'ai même posé la question ici sur le forum : Comment savoir si une prise est lier à la terre (sans les instruments de spécialiste). Et comme d'hab, des gens compétents et sympas m'ont bien guidés.

A+
 
Dernière édition:
Le débutant
Compagnon
...C'est bien souvent ce qui est le plus évident, qui est à la source de nos emmerdes ! ....Tu peux aussi si tu as la possibilité de récupérer (sur un vieux lave linge , sèche linge, ou lave vaisselle ) un filtre secteur . Et commencer par alimenter tout ton dispositif au travers de ce filtre en faisant bien attention à relier les terres en un seul point. Puis refaire un ou plusieurs essais ....Cela peut résoudre ton problème.
Cordialement
 
fred03800
Compagnon
19 Mai 2009
515
Déjà vu ce type de problème.

Cela ne vient pas directement du moteur de la machine à laver, mais certainement du variateur qui le pilote (des fois les résistance en sont aussi équipé, de même sur les sèche linge, les aspirateur....). Ce sont des petits "hacheur" de courant, que c'est pratique et pas chère a fabriquer, mais bonjour les parasites.

Nickel la solution jours pairs et impairs 8-)

Autre solution également : bien câble la cnc avec câble blindé et le tout relier à la masse
 
tranquille
Compagnon
12 Avril 2008
5 300
FR-12320 - Aveyron - Conques
J'ai fait un peu de CEM lors de l'installations de GTB*, c'est très compliqué pour parvenir à un résultat probant, rapidement et à un coût raisonnable.
La gestion chronologique de certaines installations est la seule solution sûre. En dehors de la pointe d'humour que vous avez bien sûr relevé , je pense que c'est une solution économique et plausible

GTB : Gestion Technique de Batiment
Elle met en oeuvre des courants faibles (les capteurs, les bus, les IHM) et les courants forts (actionneurs, moteurs, électro-aimants puissants, contacteurs)
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut