Formation de dessinateur industriel a distance

Aiwass
Compagnon
31 Août 2016
1 272
dijon-cote d'or-21
@Dombes69
je dit qu'il n'y a pas besoin de diplôme en me basant sur ma propre expérience,avec la volonté d'apprendre, et en partant de zéro, j'ai acquis le même savoir et les même compétence que mes collègues qui ont des diplômes. donc oui les diplômes ne sont pas forcément nécessaires (bon ok c'est pas valable pour tout) . et puis les diplômes c'est bien mais sa ne donne que des bases. un vieux m'a dit un jour, a l'école on acquiert le savoir, au boulot on acquiert le savoir et savoir-faire.

@Dodore en entreprise on est pas vraiment livré a soit même, il y a les collègues autour mais il faut peut être une certaine aptitude a l'auto apprentissage.
 
Dodore
Compagnon
27 Octobre 2008
13 874
F-69400 villefranche sur saone
en entreprise on est pas vraiment livré a soit même, il y a les collègues autour mais il faut peut être une certaine aptitude a l'auto apprentissage.
Encore une fois c’est ton expérience , tes capacites à apprendre et ta chance
Il n’y a pas beaucoup de patron qui accepte d’embaucher des dessinateurs incompétents en se disant « il apprendra sur le tas .. sauf si on fait un contrat d’apprentissage ou bien si on est le fils du patron
En plus , maintenant, dans beaucoup d’entreprise c’est plutôt je garde mon expérience pour moi , les autres n’ont qu’a se demerder , surtout si dans l’entreprise il y a eu du favoritisme pour certain
Tu es peut être ou certainement compétant mais il faut aussi pensé que tu as eu de la chance
 
Dodore
Compagnon
27 Octobre 2008
13 874
F-69400 villefranche sur saone
@Aiwass
Je repense à un truc
Tu dis « j’ai appris tout seul »
Mais il serait Intéressant de connaître tes antécédents , qu’est-ce que tu faisais avant
Parce qu’en y réfléchissant , à mon époque j’ai vu pas mal de tourneurs ou fraiseurs faire dessinateurs
Mais il avaient déjà une expérience du dessin donc il ne partait pas de rien
 
serge 91
Lexique
18 Février 2010
5 580
FR-91 Brétigny sur Orge
Bonjour,
Mélangeons pas tout,
Un diplôme, ça sert pour l'embauche, (surtout la première)
Le dessinateur industriel (qui n'est pas sensé faire des calcul savants, ça c'est l'ingé) doit d'abord connaitre les règles du dessin (la méthode de représentation).
Ensuite, il doit connaitre "tous" les procédés de fabrication, leur possibilité et leur coût..
Aucun besoin d'avoir travailler en atelier pour ça..
 
Dodore
Compagnon
27 Octobre 2008
13 874
F-69400 villefranche sur saone
Si on veut mais comme tu dis , il faut Connaître les règles du dessin et tous les procédés de fabrication
Ça ne s’aprend pas et 3 jours en lisant des bouquins
Il faut quand même les apprendre , et il faut bien soit un enseignant , soit une expérience , c’est pas comme vendre une paire de chaussure ... et encore c’est pareil quel patron t’embauchera et te versera un salaire si tu ne sait pas faire... sauf si tu es payé à le commission
En exagérant à peine je vois la tête d’un patron
« j’ai jamais fait de copeaux ´ je ne sais pas ce qu’est un dessin , mais je viens m’embaucher chez vous pour faire dessinateur .
Il faut quand même avoir de l’experience Même mini
A voir vos réactions on pourrait penser que n’importe quel peigne cul qui passse dans la rue ... pourrait faire dessinateur
 
Dernière édition:
Dombes69
Ouvrier
29 Mars 2019
479
Tout le monde au départ est au bas de l'échelle qui a 100 barreaux .
Celui qui a des diplomes peut tout de suite attaquer au barreaux 30 puis ensuite monter suivant sa valeur jusqu'au maxi , ou végéter mais il est entre 30 et 40 .
Celui qui a rien à part l'expérience de tout le monde commence au barreau 5 bien souvent le barreau 30 pour lui c'est le Grall car rarement il pourra rattraper pour être rentable ceux qui ont débuté au barreau 30 et qui ont pris de l'avance et puis le temps passe pénalisant en plus .
Et puis des patrons philanthropes il n'y en a pas beaucoup car il faut faire du bénéfice pour verser les salaires donc celui qui n'est pas rentable
pénalise tout le monde .
Je crois que l'on sort du sujet , mais il est bon de clarifier certaines choses .
 
kiki86
Compagnon
7 Janvier 2015
4 278
Maisons Alfort
bonjour
serge 91a écrit

Le dessinateur industriel (qui n'est pas sensé faire des calcul savants, ça c'est l'ingé) faux avec un BTS Bureau d'études tu te farcis pas mal de notes de calcul : roulements, charpente etc
 
David1972
Compagnon
30 Mars 2017
500
le contenu du "guide du dessinateur industriel" est une bonne base


si tu ne l'as pas, je te conseille d'en trouver un exemplaire (pas forcément la dernière édition)
Pas trop
Il serait intéressant de connaître tes bases de formation en meca
Pour moi il faut au moins connaître des bases dans le métier pour dessiner une pièce réalisable et utilisable
Pour ça il faut connaître les machines d’usinage et les métaux ainsi que toute la technologie sur les métaux , normalisation etc ...
Et il me semble délicat et difficile d’apprendre tout ça sans connaissance de base
Bonsoir Dodore,

Et bien je n'ai aucunes connaissances en mécanique,j'étudie simplement le traçage en chaudronnerie sur un bouquin que m'a confié mon papa étant chaudronnier en son jeune temps.Je me sers de la C.A.O sur SpaceClaim SMOPlus,logiciel concu par des tôliers pour des tôliers pour vérifier mes tracés notamment le résultats des développements en fibre neutre des pièces réglées.Mais,le métier de dessinateur en chaudronnerie existe il?Si,oui,que dois-je apprendre en plus du traçage?Après tout et dans ce cas il serait inutile d'avoir des connaissances en mécanique,s'il existe un métier de dessinateur en chaudronnerie,non?

Cordialement et merci,
 
Dernière édition:
Dodore
Compagnon
27 Octobre 2008
13 874
F-69400 villefranche sur saone
Le dessin de chaudronnerie n’est qu’une partie du dessin industriel
J’admet quand même que ce n’est pas très facile si on fait ça uniquement avec une planche à dessin des équerres et un compas
Je pense que pour cette partie du dessin ( ça s’appelle le dessin descriptif) l’informatique a certainement facilité le travail

Une anecdote
J’avait discuté avec un fumiste (fabricant de tuyau de fumée) qui connaissait très bien le dessin descriptif
Il a reçu un dessin pour faire des tuyau de ventilation d’un super marché
Il me disait c’etait N’importe quoi les dessinateurs avaient fait une maquette approximative avec des cartons pour essayer de retrouver la forme des raccordements . Il me disait qu’il a tout refait les tracés avec la méthode des sphères . Je dois avoué que je ne sais pas de quoi il parlait
De la même façon le dessin des charpentes métallique est une partie du dessin industriel que je ne connais pas du tout

Dans un dessin industriel comme je le connais , il faut définir le fonctionnement de la machine et pour ceci s’assurer en premier que c’est réalisable , montables, et même démontable
Il faut connaître les métaux Les ajustements Et leurs représentation Etc..
on peut prendre comme exemple un moteur qui doit être étudier au petit oignons pour avoir un fonctionnement correct et avec les attentes du client , ou du constructeur et dans ce cas il est utile de savoir comment peut être fabriqué les pièces qui le compose pour éviter les impossibilités
Éviter par exemple comme c’est apparu dans une discussion récente des cotation de chanfreins avec des tolérances de 0,02 mm
 
Jmr06
Compagnon
14 Février 2017
1 505
Cannes
Et bien je n'ai aucunes connaissances en mécanique,j'étudie simplement le traçage en chaudronnerie sur un bouquin que m'a confié mon papa étant chaudronnier en son jeune temps.Je me sers de la C.A.O sur SpaceClaim SMOPlus,logiciel concu par des tôliers pour des tôliers pour vérifier mes tracés notamment le résultats des développements en fibre neutre des pièces réglées.
Et bien, tu as déjà une petite expérience du "desdus" (dessin industrielle).
Je ne peux malheureusement pas t'aider pour ta première question, trouver une formation en ligne, mais je peux te dire que si tu as en plus un sens pratique, si tu es bricoleur et "vois" les choses concrètement, tu as toutes les qualités pour être un bon dessinateur.
J'ai été formateur sur Proeng/Promechanica, et j'ai bien constaté que ceux qui avaient l'habitude de bricoler, l'habitude de la matière, allaient bien plus vite vers les bonnes pratiques. Ils comprenaient "concrètement" ce qu'on leur expliquait. Le reste, les procédés de fabrication, les modes de représentation, cela s'apprend. La compréhension pratique des choses, c'est du vécu. Et ceux qui ont du vécu apprenent bien mieux la théorie. Donc, ne néglige pas ton expérience, qu'elle soit personnelle ou familiale.
Accroche toi, et bon courage.
JM.
 
David1972
Compagnon
30 Mars 2017
500
Bonjour à vous tous et merci pour votre soutien et vos réponses concernant ce sujet.
Je viens peut-être de trouver une formation à distance pour préparer un BTS conception de produits industriel CPI.D'une part,ai-je les pré-requis pour suivre cette formation?D'autre part,cette formation m'amènera elle vraiment au métier de dessinateur industriel avec une option tôlerie chaudronnnerie?
Mon premier métier était peintre en bâtiment,j'ai exercé ce métier pendant 20 années consécutives mais j'ai été licencier pour inaptitude.Bon,le dessin industriel m'intéresse,d'une part,mon père à exercer le métier de chaudronnier et d'autre j'ai investi gros pour l'achat d'un logiciel de tôlerie et donc mon objectif final serait de travailler chez moi en télétravail.

Bon week end.
 
David1972
Compagnon
30 Mars 2017
500
Donc voici ce que je fais en traçage de chaudronnerie. Tout d'abord je dessine l'ensemble chaudronnée en trois dimensions sur mon logiciel de tôlerie/chaudronnerie, et ensuite je fais mes développement de volumes en fibre neutre sur le même logiciel mais en deux dimension(voir image postée), ici je m'intéresse une trémie d'un sujet de construction d'ensemble chaudronnée MAF 2006-2007.La CAO me permet de vérifier l'exactitude de mes développés grâce à une fonction dépliage de tôle, voilà.

Cordialement

Hotte d'aspiration avec sortie orientable.PNG
 
David1972
Compagnon
30 Mars 2017
500
Maintenant, est-ce que le métier de traceur en chaudronnerie existe?ça serait l'idéal...mais avec la CAO,j'en doute...
 
Haut